Mairie de Fontevraud l’Abbaye (49590) . Succession féminine. Sandrine Lion succède à Régine Catin..

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Armoiries des ordres religieux hors l’ORF ( Ordre Royal de Fontevrault)

ORDRES RELIGIEUX par X. Barbier de Montault

Un texte téléchargé du site de la Bibliothèque Nationale de France

Extrait de l’Annuaire du Conseil Héraldique de France, 3ème année, 1890.
Texte de X. Barbier de Montault, prélat de la Maison de Sa Sainteté

Dans les ordres religieux, les dignitaires seuls prennent des armoiries et encore, parmi ceux qui sont restés mendiants, ne se servent-ils généralement que des armoiries de l’ordre; alors, sur le sceau où elles sont gravées, la dignité de celui qui les emploie se constate par le titre inscrit à la légende.

Autrement, l’écusson personnel ou de famille est toujours complété par celui de la religion à laquelle on appartient et à qui il est d’usage d’accorder la place la plus honorable, comme le chef, qui forme la partie supérieure de l’écu, ou le mi-parti, qui en occupe la droite. Dans le premier cas, on dit que l’écu est abaissé sous le chef de la religion.

La dignité est caractérisée par le plus ou moins de glands au chapeau, qui somme l’écu et qui est toujours noir; ainsi un gland de chaque côté pour les dignités ordinaires, deux rangs de houppes pour les supérieurs locaux et ceux qui leur sont assimilés, comme provinciaux, définiteurs, etc.; trois rangs de houppes pour les généraux.

L’ordre lui-même, pour les chanoines réguliers et les moines, ajoute au chapeau noir à trois rangs de houppes, la mitre à l’angle dextre et la crosse à l’angle senestre.

Parfois l’écu admet une couronne, un cimier, un support et même une devise.

Je vais essayer de donner la nomenclature exacte des armoiries des différents ordres religieux, d’après les divers monuments que j’ai eus sous les yeux, surtout à Rome et en Italie. Mais je dois prévenir d’avance que l’on semble ne tenir compte que des pièces de l’écu, sans prendre garde souvent aux couleurs qui doivent les distinguer, en sorte que, vu la multiplicité des variantes, il est souvent impossible de les blasonner correctement.

ANTONINS

Une aigle, éployée de sable, essorante, diadémée et couronnée d’or, chargée d’un écusson d’or attaché à un collier de gueules, au T d’azur. Le tau est l’attribut iconographique de Saint-Antoine abbé, et il est resté chez les Antonins le signe distinctif de leurs abbés, qui n’ont pas d’autre crosse.

AUGUSTINS

D’or, à un coeur enflammé de gueules, posé sur un livre, chargé obliquement d’une plume et d’une ceinture de sable. La plume et le livre font allusion au docteur, la ceinture à celle qu’il reçut des mains de la Sainte-Vierge et qu’il a imposée à ceux qui suivent sa règle, et le coeur, qui est son attribut ordinaire, rappelle un passage du livre des confessions.

BARNABITES

De gueules, à une croix haute, plantée sur une montagne à trois côteaux et accostée des lettres P A, le tout d’or. Les deux initiales, qui signifient Paulus apostolus, indiquent que l’ordre a l’apôtre Saint-Paul pour patron.

BASILIENS

Une colonne enflammée, par allusion à celle que l’on vit au-dessus de la tête de Saint-Basile.

BÉNÉDICTINS

D’azur, à une croix patriarcale d’or, posée sur une montagne de même et adossée à la devise PAX en fasce.

BÉNÉDICTINS DE LA CONGRÉGATION DE SAINT-MAUR

Le mot PAX dans une couronne d’épines, accompagné en pointe des trois clous de la Passion.

BÉNÉDICTINS DE LA CONGRÉGATION DE SAINT-VANNES

Le mot PAX, accompagné en chef de trois larmes (clous de la Passion ?) et en pointe d’un coeur, le tout dans une couronne d’épines.

CALVAIRIENNES

D’azur, à une Vierge, debout, ayant les mains jointes, d’or, appuyée contre une croix du Calvaire d’argent, le tout sur une terrasse de même.

CAMALDULES

D’azur, à deux colombes d’argent buvant dans un calice d’or, posé en pal et surmonté d’une comète de même. Saint-Romuald, leur fondateur, avait eu une vision qui lui avait montré ses religieux sous la forme de deux colombes buvant dans un calice.

CAPUCINS

comme les Franciscains.

CARMES

De sable, chapé d’argent, la pointe de sable terminée en croix pattée en chef, accompagnée de trois étoiles à huit rais posées deux en chef et une en pointe, de l’un en l’autre. Cimier: une couronne ducale de laquelle sort un dextrochère brandissant un glaive enflammé. Devise: Zelo zelatus sum pro Domino Deo exercituum (III Reg., XIX, 10). Tenant: la Sainte Vierge, ayant au bras l’Enfant Jésus qui donne un scapulaire.

CÉLESTINS

D’azur, à une croix de sable, enlacée d’un S d’argent et accostée de deux fleurs-de-lys d’or. La lettre S signifie la ville de Sulmone, où l’ordre prit naissance.

CHANOINES DU SAINT-SAUVEUR DE LATRAN

D’azur, au buste du Sauveur, la tête entourée d’un nimbe crucifere. Support: une aigle essorante vue de face.

CHARTREUX

D’argent, au monde d’azur cintré et croisé d’or. Devise: Stat crux dum volvitur orbis.

CISTERCIENS

D’argent, à trois bandes de gueules, à la bordure semée de France. Tenant: la Sainte-Vierge, étendant son manteau autour de l’écu.

CONVENTUELS

comme les Franciscains.

DOMINICAINS

D’argent, à la chape de sable, l’argent chargé d’un chien de même, tenant dans la gueule une torche enflammée, la patte senestre sur un globe d’azur et couché sur un livre de gueules, accompagné d’une palme de sinople et d’un lys au naturel passés en sautoir dans une couronne d’or, et une étoile d’or en chef.

EUDISTES

Un coeur contenant les images nimbées de Jésus et Marie; autour, deux branches de lis et de roses encadrant les mots VIVE JESUS ET MARIE.

FRANCISCAINS

De gueules (alias d’azur ou d’argent), à une croix haute d’or (alias de gueules ou de sable), embrassée à dextre d’un bras vêtu de la grande manche de la couleur de l’ordre par dessous, qui est le bras de Saint-François; à senestre, d’un bras nu au naturel, qui est de Jésus-Christ, les deux bras passés en sautoir de carnation et stigmatisés de gueules.

GÉNOVÉFAINS

D’or, à un coeur enflammé de gueules, percé de deux flèches de sable, ferrées d’argent, passées en sautoir.

HOSPITALIERS DE SAINT-JEAN DE DIEU

Une grenade entr’ouverte, surmontée d’une croix. Cette grenade rappelle que le fondateur cherchant sa voie, Dieu lui dit: Grenade sera ta croix. En effet, ce fut dans la ville de Grenade qu’il parvint à fonder son ordre après bien des épreuves.

JÉSUITES

D’azur, alias de gueules, à un nom de Jésus, IHS, la lettre centrale surmontée d’une croix haute et accompagnée en pointe des trois clous de la Passion, dans une auréole ovale, le tout d’or.

LAZARISTES

D’argent, à l’image de Notre-Seigneur Jésus-Christ de carnation, les bras tendus en bas, vêtu d’or et d’azur, la tête nue.

MERCÉDAIRES

Palé d’or et de gueules, au chef du second, chargé d’une croix pattée et alézée d’argent. Le palé forme les armes d’Aragon, où l’ordre prit naissance.

MINIMES

D’or, au mot CHARITAS, coupé en trois syllabes, dans une auréole rayonnante. Cette devise fut apportée du ciel par un ange à Saint-François de Paule.

MINISTRE DES INFIRMES

D’argent, à une croix haute et rayonnante de gueules, couronne ducale.

MISSIONNAIRES DU PRÉCIEUX SANG

Parti: au premier, au nom de Jésus, semblable à celui des Jésuites; au second, au nom de Marie, surmonté d’une couronne d’étoiles.

OLIVÉTAINS

D’azur, à une montagne à trois côteaux d’argent, à deux branches d’olivier de sinople, partant du milieu, et à la croix haute de gueules surmontant le tout.

ORATORIENS

D’azur, à ces deux mots écrits en lettres d’or: JESUS MARIA, l’un sur l’autre, et enfermés dans une couronne d’épines de sable.

PASSIONNISTES

De sable, à un coeur chargé de ces mots l’un sur l’autre: IESU XPI PASSIO, accompagnés en pointe des trois clous de la Passion et sommés d’une croix haute, le tout d’argent.

PRÉMONTRÉS

Deux crosses d’or passées en sautoir sur un semé de France, par concession de Saint-Louis.

SCOLOPIES

Dans une auréole le nom de Marie, surmonté d’une croix, dans la hampe de laquelle est enfilée une couronne et accompagnée en pointe du monogramme grec qui signifie mère de Dieu.

SERVITES DE MARIE

D’azur, à la lettre M dans laquelle s’enlace la lettre S, surmontées d’une couronne à fleurs de lys au naturel, le tout d’argent; alias, la hampe de M prolongée en un lis fleuri.

SULPICIENS

Les lettres M et A superposées (pour former Maria), les deux jambages de M pointés (pour faire les initiales de Jésus et Joseph).

THÉATINS

D’or, à une croix haute de sable, plantée sur une montagne à trois côteaux d’argent, couronne de marquis. Ces armes sont motivées par cette coïncidence que leur congrégation prit naissance le jour de l’Exaltation de la Croix.

TRINITAIRES

D’argent, à une croix pleine alézée d’azur et de gueules.

URSULINES

D’azur, à une tige de lys de jardin, fleurie de trois fleurs, le tout au naturel et mouvantes d’un buisson d’épines d’or. Devise: Sicut lilium inter spinas (Cant. cant., II, 2).

VISITANDINES

D’or, au coeur de gueules, percé de deux flèches d’or empennées d’argent, passées en sautoir au travers du coeur, chargé d’un nom de Jésus et de Marie d’or enfermé d’une couronne d’épines de sinople, les épines ensanglantées de gueules, une croix de sable fichée dans l’oreille du coeur.

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

COVID-19. Fermeture de l’Abbaye Royale de Fontevraud. Semaine Sainte supprimée

Conformément aux mesures annoncées par le Gouvernement pour lutter ensemble contre la propagation du virus COVID-19, l’Abbaye Royale de Fontevraud est fermée aux visites à partir de ce dimanche 15 mars 2020, et ce jusqu’à nouvel ordre. Fontevraud Le Restaurant est également fermé pour les mêmes raisons. Le communiqué.

« Nous sommes dans l’obligation d’annuler le premier temps fort de la saison culturelle « Pâques à Fontevraud ».Le Festival de Musique Sacrée, les expositions « Vitraux d’artistes » et « Le Chemin de Croix du Bon Larron » ainsi que les manifestations du Jour de Pâques à l’Abbaye sont annulés et reportés à une date ultérieure dans la mesure du possible.
Pour toute demande de renseignement et remboursement concernant l’Abbaye Royale et la programmation culturelle, le public et les visiteurs peuvent nous contacter à l’adresse contact@fontevraud.fr ou au 02 41 51 45 11.
Pour toute demande de renseignement concernant le Restaurant et l’Hôtel, les hôtes peuvent nous contacter à l’adresse hotel@fontevraud.fr ou au 02 46 46 10 10.
Nous vous tiendrons régulièrement informés sur
– la page Facebook de l’Abbaye : www.facebook.com/abbayedefontevraud
– la page Facebook de L’Hôtel et du Restaurant : www.facebook.com/FontevraudHotelRestaurant
– notre site internet : www.fontevraud.fr

Article du 16 mars 2020 I Catégorie : Vie de la cité

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

L’ordre de Fontevraud . un inconnu dans la maison.

    Il n’y avait peut -être pas matière  dans  cette page consacrée  une implantation  cistercienne  à faire mention de l’ordre de Fontevrault, quoique à voir  la généralité des sujets  abordés, on peut avoir des doutes…  Mais  quoiqu’il en soit la lacune des études consacrées aux institutions fontevristes  dans les analyses monastiques ne fait  que nous confirmer l’intérêt  qu’il y a  à adhérer et à soutenir l’Association des Prieurés Fontevristes (APF)  qui publie deux  bulletins assez  copieux par an.

APF

fontevristes@gmail.com

Prieuré de Longefont
36800 OULCHES

http://www.histoirepassion.eu/?+-Ordre-de-Citeaux-+

2 Commentaires

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Sceaux du Chartrier du Prieuré de Foissy (Saint-Parres-aux-Tertres -10410)

Inventaire sigillographique du chartrier du prieuré de Foissy
(Archives départementales de l’Aube, sous-série 27 H)

Poster un commentaire

Classé dans Département 10

1577. Naissance du Père Joseph conseiller spirituel d’Antoinette d’Orléans , Fontevriste conte son gré.

1577 : Naissance du Père Joseph
François Leclerc du Tremblay, plus connu sous son nom en religion père Joseph, né le 4 novembre 1577 à Paris et mort le 17 décembre 1638 à Rueil,
Capucin français, conseiller de la Reine Marie de Médicis, il se lia avec Richelieu dès 1616 et devint son collaborateur intime, ce qui lui valut le surnom d’Eminence Grise.
Sans jamais occuper de fonctions officielles, il exerçait une influence profonde sur la politique de son temps.
Il venait d’être nommé cardinal lorsqu’il mourut : Richelieu lui même vint le soigner dans ses derniers jours
NDLRB . ON connait l’importance du Pére Joseph  dans la  fondation du nouvel Ordre monastique  des Filles du Clavaire (Antoinette d’Orléans), Feuillantine   et un temps Grande  vicaire- contre son gré – de l’Ordre monastique de Fontevraud.

 

1 commentaire

Classé dans Département 86, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Fontevraud. Du 30 novembre au 5 janvier 2020, l’Abbaye fête Noël

L’Abbaye de Fontevraud revient cette année encore pour illuminer vos fêtes de fin d’année avec un programme très complet du 30 novembre au 5 janvier. Expositions, ateliers, concerts de quoi occuper toute la famille durant le mois de décembre.

Au-delà de la traditionnelle fête chrétienne, Noël est aujourd’hui également un temps œcuménique synonyme de retrouvailles, de convivialité, de gourmandise et de générosité. En qualité de Centre Culturel de Rencontre, l’Abbaye royale de Fontevraud et son Centre Culturel de l’Ouest accueillent chaque année une centaine d’artistes de toutes disciplines. Pour cette troisième édition, « Noël à Fontevraud » s’inscrit comme l’un des temps forts du site et de la Région des Pays de la Loire. Le public vient chaque année plus nombreux pour ce rendez-vous associant excellence artistique et patrimoine. Enfants et adultes partent à la découverte d’une abbaye entièrement scénographiée par le talent d’artistes reconnus : sculpteurs, designers, illustrateurs et compositeur. Accueillis en résidence artistique, chacun d’eux a reçu la mission de sublimer un espace emblématique du monument afin d’offrir à nos hôtes un parcours de Noël original et festif dont le fil rouge est la création, le design et l’art de vivre à la française. Vous pourrez y retrouver les créations de l’orfèvre Goudji (détails de l’exposition à retrouver dans notre article). Un rendez-vous à découvrir du 30 novembre 2019 au 5 janvier 2020.

La résidence de création

Pour la troisième année, une illustratrice, est accueillie à l’Abbaye royale de Fontevraud pour réaliser une série de dessins et d’illustrations et créer un livre jeunesse offert aux enfants qui viennent en famille ou avec l’école pour découvrir les installations de « Noël à Fontevraud ». En cadeau de bienvenue, « Minuit » est cette année le livre jeunesse offert à chaque famille et enfants. L’illustratrice Julia Wauters, lauréate 2019 de la résidence littérature jeunesse, nous emmène dans une déambulation festive, mettant en scène des personnages réels et imaginaires issus de l’histoire de l’abbaye. Ainsi, dans son histoire, le soir du 24 décembre, à l’approche de minuit, les fantômes de Fontevraud se donnent rendez-vous dans le cloître et illuminent la nuit. Cette création donnera lieu à un mapping En complément du livre, tels des équilibristes, les personnages et créatures créés par Julia Wauters apparaissent et illuminent la façade de l’abbatiale dès le coucher du soleil. Du 30 novembre au 5 janvier de 17h à 18h30 du dimanche au jeudi et de 17h à 21h vendredi, samedi et vacances scolaires sur la façade de l’abbatiale (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Résidence de création « Murmures »

Pour l’installation artistique de Noël à Fontevraud dans le cloître, un artiste est accueilli en résidence pour produire une création sonore originale. « Lucioles & Sonnailles » D’Érik Samakh est une installation lumineuse et sonore, a été conçue spécialement par cet artiste pour le cloître de l’Abbaye royale de Fontevraud. Le jardin accueille les visiteurs pour un voyage entre magie et réel, entre nature et architecture. Du jour vers la nuit, le dispositif évolue et rappelle, grâce aux bambous plantés de façon éphémère dans chaque carré du cloître, les installations silencieuses intitulées « zones de silence », l’une de ses créations réalisées en 1996 à la Galerie des Archives à Paris. Les sonnailles flottent dans l’espace, telles des lucioles. Elles font voyager l’imaginaire dans le passé du monastère. Les insectes nocturnes se mêlent aux lucioles électriques suspendues aux bambous. L’ambiance sonore qui enveloppe l’œuvre a été réalisée en binaural sur le territoire de vie de l’artiste, les Hautes-Pyrénées.

Résidence la table de Noël

Pour l’installation artistique de l’événement dans le Grand Réfectoire, un artiste est accueilli en résidence pour créer une table de fête. C’est à Sébastien qu’a été confié le soin de composer la table de Noël du Grand Réfectoire de Fontevraud. L’iconographie déployée sur la table de Noël fait directement référence à la variété des nombreux motifs et ornements présents dans l’architecture de l’Abbaye royale de Fontevraud. Leur caractère « merveilleux » les rapprochent à la fois du monde de l’enfance et de la féerie. Ils s’apparentent tant à des jouets anciens, qu’à l’univers des arts de la table répandu au XVIIe et XVIIIe siècle. Animée d’ombres et de lumières, d’opacités et de transparences, cette table, blottie sous un linceul de neige, oscille entre la muséographie d’un cabinet de curiosité et l’usage décoratif des plaisirs gastronomiques.

Les concerts de Noël

Cette année, Fontevraud propose au public de venir passer un Noël magique en musique. La jeunesse et le chant choral sont à l’honneur autour de quatre beaux concerts qui rythmeront l’événement. Ils sont à réserver sur le site internet de l’Abbaye de Fontevraud.

Maîtrise de Radio France
Le programme de Noël présentera la lumineuse et emblématique « Ceremony of Carols » de Benjamin Britten. Ce concert exceptionnel ne sera donné qu’à Paris, à l’Abbaye royale de Fontevraud, à Épinal et à la Cathédrale de Chartres. Il se déroulera à l’auditorium le samedi 30 novembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Stradivaria
A l’Ensemble Stradivaria se joindront le choeur Aria Voce et la Schola de la Cathédrale de Nantes, sous la direction d’Étienne Ferchaud. Avec le Messie composé en à peine 3 semaines, du 22 aout au 12 septembre 1741 à Londres, Haendel a fait preuve d’une incroyable capacité d’invention qui étonne encore de nos jours. Ce concert de Noël à Fontevraud rassemblera connaisseurs et amateurs autour de cette grande fresque de la musique classique, universelle et populaire. A l’auditorium le samedi 7 décembre à 20h (22€ tarif plein / 16€ tarif réduit).

Veus – Cor Infantil / Amics de la unio
« Songs of Hope » est un spectacle a cappella sorti en 2012 et réédité en 2018. Il s’articule autour de différentes oeuvres de compositeurs catalans et internationaux. La musique et le théâtre sont réunis dans une expérience sensorielle où le spectateur devient un membre à part entière du choeur. A l’auditorium le dimanche 15 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Maîtrise des Pays de la Loire
Pour ce concert de Noël la Maîtrise des Pays de la Loire propose un répertoire varié, allant du Moyen-Âge à l’époque contemporaine, en explorant tous les genres musicaux (opéra, musique sacrée, musiques du monde, chanson française, contes pour enfants, …). A l’auditorium le samedi 21 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Les ateliers de Noël

Les équipes de médiation de Fontevraud et les artistes proposent aux familles de participer à des ateliers ludiques et créatifs de Noël. Des moments de surprises et d’activités inoubliables qui offrent à chacun la possibilité de faire vivre son imagination au coeur de l’Abbaye royale. L’équipe de médiation propose deux ateliers et une visite contée inspirés par l’univers des artistes exposés :

– Sur les traces de l’orfèvre Goudji :
Les enfants revisiteront l’art de l’origami en réalisant une délicate guirlande porte-bonheur.

– Au fil du trait de Julia Wauters :
En s’inspirant de l’univers graphique de Julia Wauters, ils donneront corps à une fantastique carte de Noël.

– Déambulation contée :
– Au cours d’une déambulation festive, les familles se laisseront conter les anecdotes et les secrets séculaires précieusement conservés dans les archives de la communauté de Fontevraud.

Ces trois ateliers famille sont à réserver au 02.41.51.84.44 ou sur www.fontevraud.fr. Ils se dérouleront tous les samedis et dimanches de 14h30 à 17 en continu.

– Atelier Chocolat :
Encadrées par les chocolatiers de la Duchesse Anne de Saumur, les familles sont invitées à réaliser un décor coloré et sucré sur le thème de Noël. Il se déroulera dans le Bas-Dortoir le samedi 30 novembre de 15h à 16h et est gratuit dans le cadre du droit d’entrée.

– Autour et avec Julia Wauters :
Auteure et illustratrice, Julia Wauters partage son univers tout en couleur et fantaisie dans un atelier ludique. Entre les deux ateliers sera servi un goûter. Dans le Bas-Dortoir, gratuit dans le cadre du droit d’entrée. Le samedi 14 décembre de 15h à 16h et de 17h à 18h, gratuit dans la cadre d’un droit d’entrée.

Infos pratiques : Toutes les infos sur http://www.fontevraud.fr/

Le Kiosque . le JournaL

Article du 20 novembre 2019 I Catégorie : Culture

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Un exemple d’hydraulique monastique, l’hydraulique cistercienne.

L’hydraulique est une science appliquée ayant pour objet d’étude les propriétés mécaniques des liquides et des fluides[1].

L’eau a toujours déterminé les implantations monastiques ; et par leurs travaux hydrauliques, les moines ont profondément modifié les paysages où ils ont vécu.  Voir L’hydraulique monastique Sous la direction de Léon Pressouyre et Paul Benoit [2]

Les exemples en sont nombreux  même si l’ordre Cistercien semble être celui qui a fait l’objet  de recherches approfondies comme en témoignent ces quelques titres formant une liste non exhaustive.

* Nouvelles recherches sur l’hydraulique cistercienne en Bourgogne, Champagne et Franche-Comté [3]

* Sanctuaires cisterciens et aménagments hydrauliques en Limousin et en Marche

* L’hydraulique cistercienne : aménagements et usages dans le Massif central [4]. 

* Les Cisterciens et l’eau. L’exemple de l’abbaye de Vauluisant aux XIIe et XIIIe siècles Joséphine Rouillard[5].

L’hydraulique cistercienne en Bourgogne et en Champagne [6].

* Les amis de l’Abbaye de Signy. Les Cisterciens au pays des résurgences [7].

* Les Cahiers Haut-marnais :_Hydraulique cistercienne en Haute-Marne [8]

A propos des cisterciens toujours concluons avec Georges Viard faisant  l’éloge de » l’ingéniosité  et de la maîtrise reconnue des cisterciens  dans l’art hydraulique [9]«  ajoutant ces quelques  lignes présentant  le « Canal des moines » à Aubazine ( implantation cistercienne)  Ouvrage d’art exceptionnel du XIIème siècle d’1.5 km, tantôt creusé dans la roche, tantôt construit en encorbellement par les moines cisterciens de l’abbaye, le canal des moines court à flanc de rocher depuis sa prise d’eau sur le ruisseau du Coyroux. Il desservait viviers et moulins et apportait l’eau courante au monastère[10]

[1] -.https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydraulique

[2]http://www.editions-creaphis.com/ouvrages/l-hydraulique-monastique.html.

[3] -.  https://www.persee.fr/doc/arcme_0153-9337_1998_num_28_1_917

-[4]. http://openarchive.eveha.fr/uploads/documents/57-bouvart-pignot.pdf

[5]https://www.cairn.info/revue-hypotheses-1998-1-page-77.htm#

[6] -. http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2010.rollier_g&part=364540

[7]http://www.abbayedesigny.fr/

[8]https://www.librairiedialogues.fr/livre/9400392-les-cahiers-haut-marnais-hydraulique-cisterci–haute–marne-les-cahiers-haut-marnais

[9]vhttp://chemindeleau.com/L-hydraulique-monastique-a-l.html#16/48.0569/5.6720 en

[10].https://www.vallee-dordogne.com/la-vallee-de-la-dordogne/decouvrir/musees-spectacles-visites-et-excursions/canal-des-moines-844216

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Présentation spécifique par le logiciel Wikiwand de la notice Wikipédia « Ordre de Fontevraud »

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Réhabiliter les viviers de l’abbaye de Fontevraud ?

Publié le | Mis à jour le

Une liaison cyclable de 17,9 km reliant Fontevraud-l’Abbaye à Morton, dans la Vienne ? Si les regards se dirigent vers le million d’utilisateurs de la Loire à vélo susceptibles de bifurquer vers Center Parcs, Couziers, située sur le tracé, espère bien tirer profit des 4,9 km qui traversent le Chinonais.

L’opportunité de « faire découvrir paysages et patrimoine de la vallée de Couziers », défend Ann Chevalier, maire du village.
Dans l’esprit de l’élue : les anciens viviers des abbesses de Fontevraud, ces étangs situés sur le territoire de Couziers au cœur de la forêt. Une partie boisée investie par le camp militaire désormais cachée au public.

Alors que la municipalité précédente s’était battue en vain pour le classement de « cette œuvre majeure », Ann Chevalier a profité de l’inauguration du parcours, jeudi à Fontevraud, pour faire passer des messages auprès de ses collègues élus du Maine-et-Loire notamment. « S’ils étaient entretenus, on pourrait envisager de les voir rendus aux visiteurs », formule-t-elle.

A l’approche des journées du patrimoine, Ann Chevalier ( Maire de Couziers) avait notamment demandé à ce que les viviers soient visibles du public. Sans réponse positive pour le moment.

J.C.

Les pêcheries, une manne.

Au Moyen Âge, le poisson était consommé en abondance pour nourrir jusqu’à 800 moniales et moines. Pendant les nombreux jours de jeûne, on privilégiait les espèces « nobles » : lamproie, brochet, anguille, saumon… Le poisson « ordinaire » (hareng, morue, sardine…) était importé en barrique. En plus des viviers, qui s’étalaient sur deux hectares au sud de l’abbaye, les religieuses louaient les nombreuses pêcheries qu’elles possédaient sur la Loire, les eaux des moulins et des étangs environnants.

https://www.parc-loire-anjou-touraine.fr/fr/telechargements/copy_of_documentation-touristique/circuits-du-patrimoine/circuit-patrimoine-fontevraud

Proches de Fontevraud, les étangs de Couziers, au cœur de la forêt, ont servi de viviers aux nonnes de l’Abbaye.

https://www.ot-saumur.fr/La-Loire-a-Velo-Parcours-Montsoreau-Morton-Les-Trois-Moutiers-via-Fontevraud_a31671.html

Les étangs de Couziers au cœur de la forêt, ont servi de viviers pendant des siècles aux nonnes de l’Abbaye de Fontevraud.

http://www.france-randos.com/randonnee/couziers/indre-et-loire-37/le-circuit-de-couziers

 


Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye