Mesdames, filles de Louis XV et de Marie Leszczynska font de la musique en l’Abbaye royale de Fontevraud

Page FB   https://www.facebook.com/groups/195086984204929/permalink/281345865579040/                                                                                                                    Bernard Muscat19 août 2016.

Mesdames de France musiciennes

par Plume d’histoire | Classé dans : Fêtes, arts et création, Têtes couronnées au quotidien, XVII et XVIIIème siècles | 6

La musique participe presque obligatoirement à l’éducation d’une princesse, au même titre que la danse ou le chant. Dans le cas de Mesdames, filles de Louis XV et Marie Leszczynska, la musique va prendre une place particulière.

Pour au moins quatre des six filles du couple qui atteindront l’âge adulte, Henriette, Adélaïde, Victoire et Sophie, la musique devient un véritable « dérivatif au néant de leur existence », une activité qui justifie la vie tristement vaine et monotone de ces princesses.

La passion des filles de France

Mesdames sont plongées dès leur plus tendre enfance dans cet univers artistique. Si Louis XV n’est guère sensible qu’aux sonneries de chasse et aux marches militaires, leur mère Marie Leszczynska est une grande amatrice de musique.

Elle initie ses filles et son fils, tient à les voir jouer d’un instrument. Nul besoin d’insister, les fillettes sont conquises. Si elles prennent vite en horreur la danse, elles marquent tout de suite une prédilection pour la musique, « la passion des filles de France ».

Lorsque Mesdames Victoire, Louise et Sophie sont envoyées à Fontevrault par le cardinal de Fleury pour des raisons d’économie, leurs parents s’assurent qu’elles puissent poursuivre leur formation musicale. Louis XV, bien au fait de l’intérêt manifesté par ses filles en la matière, leur envoie un clavecin : on installe l’instrument dans une pièce spécialement réservée.

Au retour des trois exilées en 1750, la fratrie est au complet.

Mesdames de France. Un groupe particulier

Cette appellation de « Mesdames » resta dans l’histoire en raison des circonstances généalogiques, politiques et stratégiques particulières qui firent rester à la cour de France sept des huit filles que Louis XV avait eu de Marie Leszczynska, et encore l’aînée – bien que mariée – mourut à la cour pendant un séjour prolongé auprès de sa famille, à savoir :

Un destin particulier

Pour faire l’économie de leur entretien à la cour et certainement aussi pour ne pas laisser trop d’influence à la reine qu’une large descendance à ses côtés aurait pu conforter, les quatre dernières de ces princesses furent élevées loin de la cour, dans l’abbaye de Fontevraudde 1738 à 1750, où elles passèrent leurs jeunes années avant de revenir à Versailles. Madame Sixième, baptisée plus tard Félicité, ne reverra pas Versailles et Madame Louise reviendra très marquée par la vie monacale qu’elle retrouvera plus tard au Carmel de Saint-Denis(1770).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mesdames

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud

Découvrez l’association des Prieurés fontevristes en l’Abbaye royale de Fontevraud le vendredi 22 juin 2018.

   L’Association des Prieurés Fontevristes (APF) fondée en 2012  et  dont l’objectif est de  contribuer à faire mieux  connaître les prieurés de  cet ordre  fondé par Robert d’Arbrissel en 1101 ,en l’abbaye de Fontevraud ,  ordre  successivement protégé par les  Plantagenêts et   puis   par la maison capétienne de Bourbon,   tiendra  son AG le 22 juin prochain à Fontevraud l’Abbaye.

   Profitez de cette Assemblée générale pour découvrir son bulletin qui publie deux  fois par ans des livraisons  illustrées  de plus de 60 pages.

Pour  participer à cet Assemblée générale , contactez en urgence son président en lui envoyant un mail à:  fontevristes@gmail.com

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86

Mécénat à l’abbaye royale de Fontevraud . 28 mai 2018 . Il reste huit jours pour financer les nouveaux locaux d’exposition.

21 mai.

EN ROUTE VERS LE TROISIÈME PALIER !

MERCI À TOUS ! Grâce à vous, nous avons atteint notre second objectif. Ne nous arrêtons pas là, en route vers le troisième palier qui nous permettra d’acquérir le mobilier scénographique. Il vous reste encore 2 semaines pour inscrire votre nom dans l’histoire de Fontevraud.

[AVANCEMENT DES TRAVAUX] Les travaux ont commencé ! L’éclairage muséographique vient d’être installé et le parquet posé.

La vie du projet

28 mai.

J-6 : IL NE VOUS RESTE PLUS QU’UNE SEMAINE POUR INSCRIRE VOTRE NOM DANS L’HISTOIRE DE FONTEVRAUD !

Grâce au soutien de 108 mécènes, nous avons collecté 34 630 €. MERCI À TOUS !

Ne nous arrêtons pas là, en route vers le 3ème palier qui nous permettra d’acquérir le mobilier scénographique.

Il ne vous reste plus qu’une semaine pour rejoindre la communauté des mécènes de l’Abbaye et inscrire votre nom dans l’histoire de Fontevraud.

https://www.commeon.com/fr/projet/abbaye-fontevraud

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye

Site présentant en espagnol l’Abbaye de Fontevraud.

Un argentino en París: Château y Abadía de Fontevraud

Fundada en 1101 en los confines de las provincias de Poitou y de la Touraine, la Abadía de Fontevraud es la más amplia ciudad monástica de Europa heredada del medio evo. Por Jorge Forbes – especial para DiariodeCultura.com

De los cuatro monasterios de origen, se preservan Sainte-Marie, Sainte-Marie- Madeleine y Saint-Lazare; únicamente quedó en ruinas Saint-Jean de l-Habit. Robert d’Abrissel, nació hacia 1047 cerca de Rennes, en plena Bretaña francesa, fue clérigo y teólogo y luego predicador ambulante.

Resultado de imagen para Robert d'Arbrissel,
Seguido por un gran número de discípulos, penitentes y convertidos se instaló con sus fieles seguidores en el bosque de Fontevraud en 1099 y fundó un original monasterio.
Éste, estaba compuesto por cuatro comunidades separadas: el claustro del Grand Moutier para las religiosas; Sainte-Madelaine para las jóvenes arrepentidas; Saint-Lazare para los leprosos y Saint-Jean para los monjes, capellanes y encargados de los asuntos civiles.


http://www.diariodecultura.com.ar/columnas/un-argentino-en-paris-chateau-y-abadia-de-fontevraud/

Poster un commentaire

Classé dans * Espagne

Arbrissel est aussi le nom d’une association qui se préoccupe du recensement et de la protection des arbres remarquables.

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

D’autres sources de Documentation consacrées aux prieurés Fontevristes.

Pages Facebook consacrées aux études fontevristes

Poster un commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 37

L’ex prieuré fontevriste de la Puye (86260) maison mère des Filles de la Croix sous le feu des projecteurs.

Pour mettre en avant sa commune nichée au cœur de trois sites d’exception, l’association podienne organise un événement les 28 et 29 avril prochains.

Il était une fois, dans un petit village du Poitou profond, un amoureux des vieilles pierres. L’histoire pourrait commencer comme un conte tant il y est question de racines, de mémoire, de beauté et de mystère. L’homme, c’est Francis Picard, Podien depuis une dizaine d’années. De nature curieuse, il a fureté sur sa commune de La Puye pour y dénicher des trésors : pierre dressée des Fadets, moulin, abbaye de l’Étoile, église romane de Cenan et, bien sûr, le prieuré fontevriste qui accueille la congrégation des Filles de la Croix.
“ Créer une nouvelle entité pour relier ces sites ”Avec une dizaine de passionnés, il crée l’association Sortir des ornières de l’histoire, qui organise un premier événement à l’occasion des Journées du Patrimoine, puis les 28 et 29 avril autour d’un concert et du premier Salon du livre historique, pour mettre en lumière le patrimoine naturel et architectural exceptionnel situé dans un triangle historique posé entre les sculptures pariétales du Roc aux Sorciers (-15.000 ans), la forteresse d’Angles-sur-l’Anglin, la cité médiévale de Chauvigny et les fresques classées au patrimoine mondial de l’abbaye de Saint-Savin.
« Nous sommes au cœur de ce triangle d’or dessiné par trois sites exceptionnels. Le prieuré du XIIe siècle de La Puye y tient son rang. Il se trouvait sur le chemin de saint Martin, évêque de Tours, entre Berry, Poitou et Touraine du sud. Aujourd’hui, La Puye est tiraillée entre Montmorillonnais, Châtelleraudais et Grand Poitiers. D’ailleurs, Jean-Pierre Raffarin lui-même nous a dit un jour : “ A force d’être tiraillée ainsi, La Puye va finir par devenir capitale ! ” Nous voulons donc créer une nouvelle entité pour relier ces sites d’exception : c’est le triangle d’or. »
Et pour donner tout l’éclat nécessaire à cet or, le samedi 28 avril, un récital couvrant un large répertoire de chants traditionnels (basques, espagnols, napolitains…) ou sacrés, airs d’opéra (Verdi, Offenbach…) et musiques de film, sera au programme avec le Chœur d’hommes du Haut-Poitou, 53 hommes réunis autour d’une chef de chœur professionnelle, en prélude à la commémoration des 200 ans d’installation des Filles de la Croix à La Puye, fruit de la rencontre de deux femmes : Marie Pichot, dernière novice fontevriste présente à La Puye au début du XIXe siècle et Catherine Fournet. Deux femmes oubliées qui ont fait découvrir le site fontevriste à sainte Jeanne Élisabeth Bichier des Ages, qui y a installé les sœurs.
Le premier Salon du livre historique se tiendra le lendemain, dans la salle des fêtes de La Puye.
> Concert : du Chœur d’hommes du Haut-Poitou, samedi 28 avril, 20 h, à la grande chapelle. Rens. et rés. au 06.72.74.05.05 ou : contact@ sortirdesornieresdelhistoire.fr > Salon du livre historique :dimanche 29 avril, salle des fêtes de La Puye.

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

Tract présentant l’Association des Prieurés Fontevristes (APF).

Plaquette_APF_imprimeur

Plaquette_APF_imprimeur

Poster un commentaire

Classé dans * Commémoration fontevriste, Association des Prieurés Fontevristes (APF)

Fontevraud. jeudi 19 avril 2018. Une Journée Défense et Citoyenneté pour 90 jeunes Saumurois au 2e Régiment de Dragons N.R.B.C.

Dragon du 2e régiment durant les guerres napoléoniennes https://fr.wikipedia.org/wiki/2e_régiment_de_dragons

Afin de faire découvrir le 2e Régiment de Dragons de Fontevraud, créé en 1556 et qui est le plus ancien régiment de la cavalerie française, le colonel Guillaume Leroy, commandant le 2e RD, et le capitaine Ana de Lima, chef de Centre du Service National d’Angers (CSN), organisent une Journée Défense et Citoyenneté (JDC) exceptionnelle le jeudi 19 avril 2018. 90 jeunes « appelés » du Saumurois auront donc le privilège de vivre au rythme de ce régiment unique, très spécialisé.

Régiment spécialisé de la force opérationnelle terrestre, le 2e Régiment de Dragons (RD) est l’unique unité de l’armée de Terre capable de lutter contre la menace Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique (NRBC). Ses missions dans le domaine de spécialité NRBC sont :
– Appuyer les forces armées sur les théâtres d’opérations contre les menaces et risques NRBC,
– Participer à la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive,
– Contribuer à la protection des populations civiles, y compris sur le théâtre national

 

Régiment spécialisé de la force opérationnelle terrestre, le 2e Régiment de Dragons (RD) est l’unique unité de l’armée de Terre capable de lutter contre la menace Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique (NRBC). Ses missions dans le domaine de spécialité NRBC sont :
– Appuyer les forces armées sur les théâtres d’opérations contre les menaces et risques NRBC,
– Participer à la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive,
– Contribuer à la protection des populations civiles, y compris sur le théâtre national.

En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=42371#JdVQhsG1SA7kscdC.99

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Ouvrage sur le monachisme médiéval.

Poster un commentaire

par | 13 mars 2018 · 4:00