Le bourg de Fontevraud ( Entrée de l’Abbaye royale et Eglise ….) Prenez de la hauteur.

3020966-4302898

il y a tant de  choses à voir   sur  cette  vue  cavalière  du quartier de l’entrée  de l’Abbaye royale

* Le porche d’entrée de l’Abbaye royale ( largement  ouvert) au mileu et  au fond

* La  façade (côté entrée) avec le fenestrage  renaissance de l’église paroissiale  Saint Michel de Fontevraud

*  A  sa droite  en regardant le vtitrail de la façade, le presbytère  (anciennement ) de la paroisse

* En bas à gauche , coiffée  de son lanternon pyramidal,  la verticalité  de la lanterne des morts de la chapelle  funéraire  sainte Catherine.

http://www.ot-saumur.fr/Office-de-tourisme-du-Saumurois-a-FONTEVRAUD-L-ABBAYE_a14277.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

La vision caricaturale de l’Odre de Fontevraud de « 100 fiches d’histoire du Moyen-Age » (2009) des éditions Breal

Nous sommes  bien conscients que  les modalités  choisies  par l’auteur, Stéphane Muzelle, pour  tenter de parler du Moyen-Age ne lui permettaient pas de s’épancher  grandement  sur le sujet.

Pour autant,  est-il admissible d’évacuer le sujet dans les trois lignes  que nous  vous recopions  ci-dessous (P. 212).

« Lorsque, au début du XII éme siècle, Robert d’Arbrissel fonde l’abbaye double1 de Fontevraud,il place les communautés  sous la dirction d’une Abbesse 2 : pour  les moines, obéir à une femme est en soit une pénitence 3 « .

Quelques remarques, qui, elles sont  fondées.

1) Il n’y a pas  que l’Abbaye  a être  double, c’est l’ensemble de l’Ordre qui l’est  ou qui, du moins, pourrait l’être.

2) Il place  aussi les prieurés  là où la gemmellité des implantations a pût être réalisée  sous la direction  de la Prieure.

Ceci n’empêche  pas les moines-prêtres à être les seuls  à pouvoir  célébrer la messe et  donner  les Sacrements ( onfession, tout particulièrement) .

3) Ce  rappel n’aboutit  pas  à  nier  que les moines se révoltèrent  assez  souvent  contre la tutelle féminine  voulue par leur père fondateur.

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

C’est du fond des caves de la maison Saumuroise Ackerman que l’abbaye de Fontevraud contribuera à faire jaillir la lumière artistique.

MAINE ET LOIRE : LA RÉSIDENCE ACKERMAN FONTEVRAUD OUVRE SES PORTES LE 3 AVRIL 2015

01 AVRIL 2015

La prestigieuse Abbaye de Fontevraud et la maison Ackerman s’unissent autour d’un projet artistique inédit. Le savoir-faire et les ressources de ces deux institutions du Maine et Loire ont permis de créer une résidence d’artistes dans les caves troglodytes monumentales de la maison de bulles que le grand public pourra découvrir à partir du vendredi 3 avril 2015.

La résidence Ackerman Fontevraud donne ainsi l’opportunité à l’artiste Julien Salaud, sélectionné par un jury composé de personnalités diverses du monde des arts, de créer une œuvre grandiose au sein d’un lieu unique et typique du patrimoine de la région.

Né en 1977, Julien Salaud vit et travaille à Orléans. Ses œuvres intriguent, avec leurs animaux stellaires et leur poésie décalée comme par exemple : « songe d’une araignée nyctalope », « Bambi et les danseurs-étoiles »… Il débute sa carrière par des dessins automatiques (dessins créés les yeux bandés) puis aborde la peinture et la sculpture. Grande révélation du salon de Montrouge en 2010, il y remporte le prix du conseil général des Hauts de Seine. Cette reconnaissance lui permet d’exposer la même année au Palais de Tokyo, puis à Séoul, Singapour, Chambord et Madrid. Il est aujourd’hui représenté par la galerie Suzanne Tarasieve à Paris.

La résidence Ackerman Fontevraud souhaite donner l’opportunité au public de tous âges de participer à l’acte de création et de partager l’expérience de l’artiste. De nombreux temps forts seront ainsi organisés autour de cette résidence : rencontres, démonstrations, débats, expositions de travaux réalisés ou en cours, accueil de scolaires…

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.ackerman-fontevraud.com

http://paysdelaloire-mecenat.fr/actualite-du-mecenat/maine-et-loire-la-residence-ackerman-fontevraud-ouvre-ses-portes-le-3-avril-2015-2/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (c) hors commune de Fontevraud-L'Abbaye

Hommage via  » Limousin Médiéval » des Fontevriste à leur grand ancien : L’ordre de Grandmont

63e1d8_bb21649dbcff41508087ae8c0b576969.jpg_srz_p_396_296_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

Celle Grandmontaine saint Michel de Lodève

http://www.limousin-medieval.com/#!grandmont/c1oyy

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

FONTEVRAUD et les concepts associés grands absents du Dictionnaire du Moyen-Age (Histoire et Société) de l’Encyclopédia universalis

924 pages dans l’édition de 1997 et presque  rien sur un sujet qui ne devrait pas pouvoir être ignoré. Jugez-en :

– Aliénor d’Aquitaine. Pas de mention de Fontevraud  et des concepts associés dans la notice

– Gisants . Pas de notice

–  Fontevraud . Pas de notice  Alors  qu’une notice est consacrée à l’abbaye de Citeaux.

–  Fontevristes . Pas de notice  Alors  qu’une notice est consacrée aux Cisterciens, certes plus importants et une autre aux Bénédictins  avec une sous rubrique « Célestins » ( l’on sait par ailleurs que les Fontevristes  peuvent être  conçus comme une branche des Bénédictins). Il existe aussi une rubrique traitant des Franciscains et une autre des Chartreux, une autre aussi des Dominicains.

NDLRB. Notons pourtant que  dans la notice traitant des Bénédictins ( P. 123), cinq lignes traitent de Robert d’Arbrissel et de Fontevrault mais sans reprise dans l’index de la page 874 ss , ce  qui rend leur découverte aléatoire.

– Jean sans terre . Pas de notice

–  Henri II Plantagenêt . Pas de notice

–  Pétronille de Chemillé  qui peut être considérée  comme la seconde  « fondatrice » de l’ordre Fontevriste. Pas de notice

–  Plantagenêts . Pas de notice

– Richard Coeur de Lion. Pas de mention de Fontevraud  et des concepts associés dans la notice

 

– Robert d’Arbrissel . Pas de notice

Ce malheureux exemple n’est  sans doute pas isolé. Il faudra un jour  comprendre pourquoi il existe cette sorte d’embargo sur un Ordre, dont, ce  blog en témoigne, les fruits sont importants. Il est à craindre que la place réservée par  Robert d’Arbrissel au sexe féminin y soit peut-être  pour quelque  chose.

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Patrick Bouvart; Les prieurés de l’ordre de Fontevraud dans le diocèse de Poitiers, pourquoi ce corpus reste méconnu et incertain ?

La présentation du 24 janvier 2013 rendait compte des résultats d’une thèse, Les prieurés de l’ordre de Fontevraud fondés dans le diocèse de Poitiers au XIIe siècle. Conditions d’implantation, topographie monastique et évolution. Le diplôme a été obtenu en décembre 2012 à l’Université de Poitiers. Les recherches ont été réalisées sous la direction de Madame le Professeur Claude Andrault-Schmitt et de Monsieur Luc Bourgeois. L’exposé s’est focalisé sur les difficultés rencontrées lors de l’élaboration du corpus.

Les connaissances exploitées sont issues d’études documentaires et de plusieurs types d’opérations archéologiques : analyses de bâti, prospections géophysiques, sondages et fouilles programmées.communauté religieuse constituée d’hommes et de femmes à Fontevraud, aux confins du diocèse de Poitiers. A partir de 1106 et durant tout le XII esiècle, plusieurs prieurés lui sont affiliés. Fontevraud est ainsi placé à la têted’un « ordre nouveau ». L’originalité de cette congrégation bénédictine tient à des statuts visant à la subordination des communautés masculines à celles des femmes. A partir de 1115, l’ensemble des établissements est soumis à l’autorité d’une abbesse, Pétronille de Chemillé. Au sein du corpus, une distinction est effectuée entre les prieurés doubles et les prieurés simples. Les premiers sont normalement dotés de deux églises : celle des femmes dédiée à Sainte-Marie, celle des hommes, à Saint-Jean de l’Habit. Les prieurés simples n’ont qu’une église ou chapelle. Leur dédicace varie selon les lieux.

Les recherches sur les édifices de culte soulèvent la question de la place accordée aux moniales, aux religieuxaux laïcs et aux converses. Elles révèlent l’évolution chronologique des partis architecturaux des églises des moniales, laquelle concorde avec celle des autres édifices religieux du diocèse de Poitiers. Elles relativisent donc la notion d’ « architecture fontevriste ». Des relations entre différents chantiers sont néanmoins suggérées ; elles pourraient résulter de maîtrises d’ouvrage assurées par des frères de Fontevraud. En ce qui concerne les églises Saint-Jean, les vestiges sont insuffisants pour alimenter des comparaisons. Quelques observations conduisent cependant à relever un hiatus entre les prémices de l’implantation sur le site et la construction effective des prieurés masculins, fréquemment repoussée au dernier quart du XII e siècle. Ce décalage met en exergue les difficultés à appréhender des bâtiments véritablement primitifs, qui furent sans doute temporaires.

Quant aux bâtiments conventuels, ils n’auraient été nécessaires que pour les femmes. Il convient d’imaginer les hommes dans un simple logis, à l’instar de la formule des prieurés simples. L’organisation d’un cloître est partiellement connue grâce à la fouille du prieuré Sainte-Marie de Montazais (Civray 86400). Sur ce site inédit, dont la découverte est due au questionnement propre à la thèse, trois ailes enserrent un préau et des galeries.

L’identification des espaces reste toutefois délicate ; seuls une sacristie, une salle du chapitre et un réfectoire sont véritablement localisés.

Au final, la confrontation des données de terrain et des archives aboutit à la détermination d’une douzaine de prieurés doubles et neuf prieurés simples installés dans le diocèse de Poitiers. Le corpus est comparable à la liste confirmée par le pape Anastase IV, le 20 janvier 1154. L’acte possède la particularité de distinguer les prieurés doubles par la formule : locum + nom de lieu + cum appenditiis suis. Ainsi, selon cette source, l’ordre ne comprendrait alors qu’une soixantaine d’établissements conventuels, soit la moitié de l’estimation effectuée jusqu’à présent. L’autre moitié ne serait que des prieurés simples ou domaines.

http://terrae.univ-tlse2.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=1317125375915

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

Album photos (Facebook) sur l’Abbaye royale.

https://www.facebook.com/media/set/?set=ms.c.eJw1j9sRwDAIwzbqmZcJ~_y~%3BWJnE~%3BdQIlEDUxRjrG0Q8~%3BTnRPpUfPZXP66iJTfl1PeTAOT2i~_cBiUt9p9wxJnbob63zL3fAHydXqJkJ~%3Be7~%3Bffh~%3Bvxof~_YxemZ9g28rHtsbV4T~%3BQLSKzCT.bps.a.605939129542544.1073741856.100003793876815&type=1

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Ouverture de l’Office du Tourisme de Fontevraud l’Abbaye à compter du 4 avril 2015

3020966-4302902L’Office de Tourisme du Saumurois à Fontevraud-L’Abbaye a rouvert ce 04 Avril  pour la saison 2015.

Place Saint-Michel

F-49590 FONTEVRAUD-L’ABBA

Lat. 47.181650°

Long. 0.049296

Tél. 02 41 51 79 45

office.tourisme@fontevraud-abbaye.fr

http://www.ot-saumur.fr/Office-de-tourisme-du-Saumurois-a-FONTEVRAUD-L-ABBAYE_a14277.html

 

 

 

 

L’Office de Tourisme du Saumurois à Fontevraud-L’Abbaye a rouvert ce 04 Avril  pour la saison 2015.

http://www.ot-saumur.fr/Office-de-tourisme-du-Saumurois-a-FONTEVRAUD-L-ABBAYE_a14277.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Anniversaire. 6 avril 1191. Mort de Richard Coeur de Lion à Châlus (87230)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mort_de_Richard_Cœur_de_Lion#/

1 commentaire

Classé dans Département 87, Plantagenêts

Dimanche 5 avril 2015 à 11 heures : Messe de Pâques à l’Abbatiale de Fontevraud; profitez en.

20130331 Paques Fontevraud 08_300x0

La Messe de Pâques 2014

 

Dimanche 5 avril, la chorale Contrepoint, avec la paroisse St Vincent des Coteaux de Saumur animera la messe de Pâques dans l’Abbatiale de l’Abbaye de Fontevraud.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=23861

Classique. La chorale Contrepoint anime la Messe de Pâques en l’abbaye de Fontevraud.
Dimanche 20 avril, à 11h, Abbaye royale, Fontevraud-l’Abbaye. Gratuit (NDLRB . Ah tant mieux !).

http://www.mapado.com/fontevraud-labbaye/la-chorale-contrepoint-de-saumur

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud