-J- MOURIR COMME UNE RELIGIEUSE FONTEVRISTE. TEL FUT LE DERNIER VŒU – EXAUCE- DE JEANNE, FILLE DE LA REINE ALIENOR D’AQUITAINE A ROUEN EN JUILLET 1199.

« En mai 1199, Aliénor a été rejointe  à Niort par sa fille Jeanne née en 1165  de son mariage avec Henri II  . Cette infortunée , veuve de Guillaume II, roi de Sicile, enceinte  pour la seconde fois des œuvres  de son époux, le comte de Toulouse Raymond VI, se retrouve trahie  par les siens et abandonnée par son époux,

Exténuée. Recrue de fatigue, sa mère l’envoie se reposer à Fontevraud, Fontevraud où elle avait d’ailleurs été  elevée.

Puis les deux femmes  prennent  ensemble le chemin de la Normandie. A peine est-elle arrivée  à Rouen  que Jeanne  voit sa santé décliner.  Se sentant  sur le point de mourir, elle demande à revêtir la bure des religieuses fontevristes. Le 11 juillet,  la reine Aliénor  lui ferme les yeux… Jeanne avait trente-quatre ans »                                                                                                                                                                                                                 La dame de Fontevrault. Chapitre XX de l’ouvrage de Philippe Delorme. Histoire des reines de France . Aliénor d’Aquitaine 2001 p. 273.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 76, Département 79

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s