-R- REGLE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD (Novices et formes du Voeu)

EXTRAITS

De la Règle de l’Ordre de Font-Evrauld

Imprimée par l’Ordonnance de très Illustre et très Religieuse

Princesse Madame Jeanne-Baptiste de Bourbon, fille L. de France,

Abbesse Chef, et Générale dudit Ordre,

A Paris, chez Vitray, imprimeur ordinaire du Roy

et du Clergé de France.

M. DC. XLII (1642)

————

CHAPITRE III. – Des Novices.

« Qu’on ne reçoive à l’habit du Noviciat aucune Sœur avant le dixième an de son âge, ne aucun Frère avant le quinzième… Que l’on ne reçoive non plus en un mesme Monastère, la niepce ou plus proche parent de quelque Religieuse, sinon que cela peut estre expédient pour quelque utilité spirituelle, avec le Conseil du visiteur. »

CHAPITRE IV. – De la Forme du Vœu.

« Les Sœurs ne soient reçues à la profession avant le quatorziesme an de leur âge, et les Frères avant le dixhuitiesme : l’an de probation estant achevé, celles qui ne voudront faire profession soient mises dehors ; mais celles qui la voudront faire la fassent du consentement des Professes en cette matière. La Messe ayant esté solemnellement  célébrée, et la Croix avec la saincte Hostie estant posée devant la grande grille, elles communieront avec la Prieure et celles qui les voudront accompagner ; ensuite de ce, tous ceux qui sont au dedans et au dehors voyans et entendans, on lira l’Evangile, Stabat autem, etc. Après une brève exposition qui sera faicte, elles liront la cédule escrite en la forme qui s’ensuit : Je,  N…, promets stabilité sous closture, conversion de mes mœurs, chasteté, pauvreté et obédience selon les Statuts de la Réformation de l’Ordre de Font-Evrauld, ordonnez en ce lieu par le Décret du Pape Sixte-Quatriesme, suivant la Règle de sainct Benoist, en l’honneur du Sauveur, de sa Mère et de saint Jean  l’Évangéliste, en vostre présence Mère Prieure de ce Monastère.

Les Frères diront aussi en faisant le vœu : Je, N…, de telle condition, etc., du Diocèse de…, proposant servir aux Ancelles de Jésus-Christ jusques à la mort avec la révérence de subjection deue, promets stabilité, conversion de mes mœurs, chasteté pure, pauvreté nue et obédience, selon les statuts, etc. (comme ci-dessus). Et qu’on écrive en chaque cédule le jour et l’an ; et après que chacun des Professans l’aura leûe, il la baisera, et l’offrira sur l’Autel qui est au dedans, à l’égard des Sœurs, et sur celuy qui  est hors la closture, à l’égard des Frères.

Puis après, les cédules des vœux offertes sur l’Autel seront apportées à la Prieure qui les donnera en garde à la Sacristine. Or on fera le vœu publiquement, la fenestre de la grande grille estant ouverte, les Frères voyans les Sœurs qui font profession au dedans, et les Sœurs voyant les Frères qui la font au dehors proche de cette  grille. Et combien que les Sœurs layes soient députées au service des Sœurs du Chœur, toutefois leur profession sera semblable en la forme et en la substance à celle des Sœurs de Chœur, hormis que les Sœurs layes prononceront leurs vœux escrits en langue Française au bas du chœur, vers l’Occident, et les Sœurs du chœur en latin, au haut proche la grille

http://montaiguvendee.fr/cms/uploads/pdf/39%20communes/Montaigu/Fontevristes%20de%20Montaigu%20GM.pdf

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s