Archives quotidiennes : 29 juin 2011

-B- BORDEAUX, Cathédrale Saint André, 25 juillet 1137. PREMIER MARIAGE D’ALIENOR D’AQUITAINE.

Aliènor ,  fille aînée de Guillaume X, duc d’Aquitaine, devient l’héritière présomptive  du duché d’Aquitaine à la mort de son frère Guillaume Aigret, en 1130.

Alors qu’elle n’est âgée que de quinze ans,  son  père  meurt à 38 ans  le Vendredi saint de l’an de Grâce 1137 , au cours d’un pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle,d’où son surnom, « le saint »,  et elle devient de jure  duchesse d’Aquitaine.

Elle est mariée la même année,  le 25 juillet  à Bordeaux au futur Louis VII, fils (cadet, l’aîné étant déjà mort)  du roi de France Louis VI « le Gros » .  Puis, toujours en 1137 Louis VI meurt à son tour . Les deux très jeunes époux ,  déjà souverains de France,  sont couronnés ducs d’Aquitaine  à la Cathédrale, romane à l’époque, Saint-Pierre de Poitiers. L’éventuel fils aîné du couple sera titré roi de France et duc d’Aquitaine, la fusion entre les deux domaines ne devant intervenir qu’une génération plus tard.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aliénor_d’Aquitaine

.     Ce qui fait  qu’Aliénor  apporte ainsi  en dot au roi Louis VII  la Guyenne, la Gascogne, le Poitou, le Périgord, l’Angoumois, la Marche, le Limousin, la Saintonge… Les frontières du royaume capétien s’étendent dès lors aux Pyrénées. A ce propos,  Il ne faut pas oublier que , bien que duc d’Aquitaine par alliance, Louis VII ne pourra jamais  agir sur ce duché, Aliénor en restant la totale maîtresse et on le verra  bien lorsqu’elle  le « transférera » à Henri II Plantagenêt , le duché d’Aquitaine  jamais rattaché à la couronne  de France , lors de son second mariage, le 18 mai 1152, à Poitiers.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-P- l’ABBAYE DE FONTEVRAUD ET LES PLANTAGENETS ou comment un monastère angevin devient nécropole des rois d’Angleterre.

La fameuse dynastie royale anglaise a des racines bien implantées en France, notamment en Anjou, et son influence sur la région a perduré jusqu’au cœur du XIIIe siècle

….

L’abbaye de Fontevraud, fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel, a très tôt attiré des membres de la haute aristocratie. Parmi eux, se trouvait Ermengarde, duchesse de Bretagne. Issue de l’aristocratie angevine, elle a ensuite fait venir plusieurs membres de sa famille.

…..

Si tout le monde connaît Richard Cœur de Lion, en grande partie grâce à Walter Scott, le plus prestigieux membre de la dynastie des Plantagenêts est sans aucun doute son père, Henri II (1133-1189). C’est lui qui, en 1154, devient roi d’Angleterre et fait de Fontevraud la nécropole de sa dynastie.

………

Pourtant, la dynastie devient peu à peu véritablement anglaise, à partir du règne de Jean sans Terre. Il perd successivement la Normandie, le Poitou, l’Anjou et le Maine. L’abbaye de Fontevraud cesse alors d’appartenir au domaine des Plantagenêts et l’implication de la dynastie dans la vie du monastère diminue au cours du XIIIe siècle.

Maud Brochart.

http://www.suite101.fr/content/labbaye-de-fontevraud-et-les-plantagenet-a2740

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized