Archives quotidiennes : 16 juillet 2011

-R- RUINES DE L’EGLISE SAINT JEAN DE L’HABIT

On sait  que  le prieuré Saint –Jean de l’Habit était le prieuré masculin de l’abbaye royale de Fontevraud,. Implanté à l’emplacement  actuel du cimetière  du bourg  , il dominait par  conséquent assez nettement  l’enceinte abbatiale. Son assez  grande  église (deux fois environ celle de La Madeleine) orientée à l’Est  était  complétée sur  son côté nord par un rectangle  appuyé  sur  le transept  gauche  du lieu de culte abritant le reste des bâtiments monastiques.

La photo prise par Henri Gaud du tableau référencé  ci-dessous est d’un très grand intérêt en ce qu’elle représente un état daté de 1815 d’une église  qui n’est qu’en partie ruinée  et qui permet  de  voir par  ce qui  aurait  été le mur d’entrée  du sanctuaire la silhouette de l’abbatiale Sainte Marie-de Fontevraud.

Photo 15/25 de l’ensemble de  vues auxquelles  conduit le lien ci-dessous :

http://www.slideshare.net/merryprof/fontevraud-2?src=related_normal&rel=7519325

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-L- PRIEURE FONTEVRISTE DE LA REGRIPPIERE EN VALLET (44330)

PRIEURE FONTEVRISTE DE LA REGRIPPIERE,

Paroisse de Vallet.  Département de Loire-Atlantique . Région des pays de Loire.

Province  fontevriste de Bretagne

STATISTIQUE DES COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES, ETABLIES DANS LE DIOCESE DE NANTES (1790)

– Page 169 —

IV. — FONTEVRÏSTES

— L’Ordre de Fontevrault, institué au XII e siècle, par un Breton célèbre, le vénérable Robert d’Arbrissel, n’a que deux maisons dans la province, l’une et l’autre situées dans notre diocèse et occupées par des religieuses.

NB. L’autre est le prieuré de Touvois.

Le Prieuré de la Regrippière, en Vallet, fut fondé peu après la mort de Robert et réformé en 1630 par le pieux M. Olier, instituteur de la Compagnie de St-Sulpice.

Sur ce point  :Voir les pages  73 et  83 de l’ouvrage auquel conduit le lien ci-dessous.

http://books.google.fr/books?id=s-1-0rVTZOoC&pg=PR13&lpg=PR13&dq=%22la+regripi%C3%A9re%22&source=bl&ots=E30Pk-Cr4e&sig=dKD_JOOH5IPApa_9S8bVQapr_og&hl=fr&ei=cmEhTqT_EdHBswbR3ZS5Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CDIQ6AEwAg#v=onepage&q=%22la%20regripi%C3%A9re%22&f=false

Revenus . Maisons et dépendances, 20 journaux; terres labourables, prés et prairies; dîmes au treizième; rentes sur plusieurs paroisses, et quelques métairies affermées.

La prieure est dame du lieu, avec droit de justice, moulins à eau et à vent; l’auditoire et les prisons sont au bourg de la Regrippière.

Eglise  : 3 calices, 2 ciboires, 1 soleil, 2 encensoirs, 1 bé- nitier, 1 lampe, 1 croix processionnelle, 6 chandeliers, 1 bassin et ses 2 orceaux; — 9 chasubles, 4 dalmatiques, 3 chapes, 28 aubes; — 4 cloches, 1 jeu d’orgues.

La maison contient  une grande infirmerie, une petite infirmerie, une chambre de gardes-malades, 4 chambres de pensionnaires, 3 lits pour le noviciat et une cellule pour chaque professe, les appartements des aumôniers, une basse- cour et des étables.

Bibliothèque : 420 vol.

– Page 170 —

Personnel.

Dames de choeur :

Madeleine Bellestre, prof. 1768, prieure; Marguerite du Rondier, prof. 1755, sous-prieure;

N. Moisset, prof. 1753, cellérière ; Marie Brochard de Souche, prof. 1769, déposi taire; Julienne Levrault, prof. 1753, portière; Louise-Renée Thébaud, prof. 1782, boursière;

Judith-Bonne Fourché, prof. 1744, discrète; Monique Hallouin, prof. 1734, discrète; Dosithée Rodrigue, prof. 1759, discrète; Marie Langlais, prof. 1772, discrète;

Madeleine Brochard de Souche, prof. 1775; Marie Moraud-Grand’Maison, prof. 17S0; Louise Papin, prof. 1780; Julie Ricard, prof. 1788; Victoire Gotteneuve, prof. 1788 ; Marie-Joseph Ozé, prof. 1788 ; Marguerite deRorthais, prof. 1788.

Sœurs converses :

Marie-Céleste Drue, prof. 1754; Perrine Hallereau, prof.

1762; Marguerite Beugnet, prof. 1763; Mathurine Hallereau,

prof. 1764; Marie-Anne Buet, prof. 1772; Françoise Bran-

geon, prof. 1775; Perrine Reledoie, prof. 1784.

Aumôniers  : PP. Grille, du Pont-de-Gé, né en 1740, prof. 1770 -, Jacques

Rigault, de Liersac, né en 1752, prof. 1782.

http://www.archive.org/stream/bulletinsocietea20soci/bulletinsocietea20soci_djvu.txt

Armoiries de la commune évoquant  Saint Jean l’Evangéliste, Saint-patron des prieurés  fontevristes masculins et  par  conséquent  de celui de La Regrippère même s’il n’est pas évoqué dans les lignes ci-desssus, trés probablement parce qu’il avait disparu ( bien) avant 1790.

De gueules au calice d’or d’où sort un serpent ondoyant de sinople, surmonté d’un dextrochène à la main imposante de carnation, habillé aussi d’or, mouvant du flanc senestre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_ville_fr_La_Regrippi%C3%A8re_(Loire-Atlantique).svg

Poster un commentaire

Classé dans Département 44