Archives quotidiennes : 20 juillet 2011

-J- JUGEMENT DERNIER (Abbaye royale)

A compter  de Juin 2011, ce qui reste (1/5 éme de l’oeuvre originale)  de  la  sculpture  nommée « Jugement  dernier » datant  du XII e siècle, un temps installée dans la chapelle des morts, au centre de l’aile orientale de la cour Saint-Benoît. a rejoint la salle dite du trésor, ancien  chauffoir du Grand Moùtier.

Cette oeuvre a été  restaurée  par Valérie  Mehdipour , restauratrice  à Tours,  spécialisée  dans les sculptures anciennes.

Le Jugement dernier.
Cet ensemble monumental sculpté en haut-relief qui mesure 1,30 m sur 60 cm et 35 cm de profondeur a probablement été abrité sous un porche à l’entrée de l’abbatiale.

S’agissant  de sa  datation,  le  blog  vivre  au Moyen-Age référencé  ci-dessous rapporte la savoureuse anecdote suivante:

Dans la biographie de Saint Hugues de Lincoln (1140-1200)   il est  rapporté  le passage à Fontevraud du saint et de Jean-Sans-Terre, au lendemain de la mort de Richard Cœur-de-Lion, en 1199.       A l’entrée de l’abbatiale, le saint homme fait observer au monarque la présence de rois parmi les réprouvés et le sermonne sur ses fautes passées. Mais Jean désigne d’autres rois humbles et doux, joyeusement conduits aux cieux par des anges et déclare qu’il suivra leur exemple. S’il s’agit bien de la même œuvre, le Jugement dernier de Fontevraud serait donc antérieur à 1199.

http://vivre-au-moyen-age.over-blog.com/article-22327402.html

Voir aussi:

Revue 303. N° 67 . 4  trimestre 200.

Un Jugement dernier à Fontevraud

Pressouyre (Léon), Prigent (Daniel), « Un Jugement dernier à Fontevraud » ; p. 146-151, 15 ill.

La découverte en 1984, dans l’enceinte de l’abbaye, d’une sculpture monumentale du XIIe siècle.


Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-C- CHAUFFOIR DU GRAND-MOÜTIER

L’ancien chauffoir  de l’abbaye royale est  située  tout à côté de la salle capitulaire.

A l’origine  seule salle chauffée de l’abbaye, il  était utilisé par les religieuses pour effectuer des travaux manuels et  ce sans avoir les droits engourdis. ordonnés par la Règle comme l’écriture ou la borderie.

Sous l’époque carcérale, le chauffoir fut transformé en cuisine.

Le chauffoir porte aujourd’hui le nom de salle du Trésor.  A compter  de Juin 2011,  il accueille la  sculpture  nommée « Jugement  dernier » datant  du XII e siècle.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-S- UNE NOUVELLE SIGNALETIQUE (2011) POUR L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD

Une nouvelle  signalétique  conçue par Matali Crasset a  été  developpée  dans l’Abbaye royale à compter du  24 juin 2011. Sept  quartiers ont  ainsi été  identifiées par des  couleurs différente.

– Logis Bourbon : Jaune

– Entrée  de l’abbaye  et Palais abbatial : Rouge

–  Grand Moûtier ou Abbaye Sainte Marie de Fontevrault : Bleu

– Logis et jardin de l’Abbesse  :Vert

–  Infirmeries saint Benoît : Ocre

–  Prieuré Saint Lazare : Rose  fushia

– Prieuré  de  la Madeleine : Violet

Abbaye de Fontevrault . lettre N° 16-Mai-Aout 2011 p. 31.

Et aussi pour un plan localisant les  couleurs

http://www.e-voyageur.com/tourisme/france/pays-de-la-loire/abbaye-de-fontevraud/abbaye-de-fontevraud-monastere.htm

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-L- L’ORDRE DE FONTEVRAUD EN LIMOUSIN

Après avoir étudié les chapelles limousines restantes du XIe et XIIe s. de l’ordre de Fontevraud: Pontchaulet, Arfeuille, Bosroger et Fontfeyne, le Trucq, toutes sont à chevets plats éclairés, soit par une ou trois lancettes. Nous constatons que Fontevraud s’est bien inspiré de l’architecture limousine de son époque.

La raison est bien explicable. Fontevraud ne possédait pas de frères convers, c’est donc les artisans locaux qui avaient la charge de concevoir et d’édifier les bâtiments des prieurés. Nous pouvons voir qu’aux portes du Limousin, par exemple en Dordogne, le prieuré de Cubas est fort différent, et plus nous nous éloignons plus la différence s’accuse ; l’église de Lespinasse (Hte-Garonne) en est une preuve.

Nous ne sommes pas en présence d’un art spécifique comme pour les Cisterciens ou les Grandmontains, mais d’une belle diversité à la manière bénédictine. Les monuments sont marqués différemment selon leur province d’origine  »

Michel FOUGERAT

L’ordre de Fontevraud en Limousin

http://grandmont.pagespro-orange.fr/Fontevraud.htm

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized