Archives quotidiennes : 4 août 2011

-C-CUISINES DE L’ABBAYE ROYALE NOTRE-DAME DE FONTEVRAUD

A l’extrémité  du réfectoire du Grand-Moûtier s’élève un curieux bâtiment  qui, autrefois  suscita de nombreuses hypothèses: on y vit le repaire  du bandit Evrault,  une chapelle  funéraire et en fin Prosper Mérimée pensa  qu’il s’agissait  d’un baptistère du XII e . Ce fut un archéologue anglais qui trouva la  solution en reconnaissant là une cuisine romane. Au XII e  siècle, il existait une  dizaine de telles  constructions  dans les abbayes  bénedictines  situées dans le bassin de la Loire moyenne,  mais  celle de Fontevraud  est une des rares parvenues jusqu’à nous.

Bâtie  grâce à un don d’Henri II Plantagenêt entre 1144 et 1189, cette vaste  cuisine  circulaire en pierre appareillée, comprenant  cinq  fours et  vingt  cheminées  était nécessaire afin de nourrir  les cinq cent personnes résidant  au monastère au XII e siècle, consommant  des  viandes  et des  poissons fumés.

A l’origine, sans doute pour  éviter des risques d’incendie, la  cuisine était indépendante. isolée  à l’ouest du refectoire. Au XVI e, elle fut  désaffectée  à cause de la  construction  de nouvelles cuisines . Celles-ci élevées dans le prolongement  du réfectoires se  rattachérent  aux  cuisines romanes en entraînant  la suppression de deux alvéoles  qui manquent toujours aujourd’hui.

S’agissant de la cuisine romane,  sa technique de construction  est  remarquable, seules des formes simples ont été utilisées afin de réaliser  ce  chef d’oeuvre  d’architecture  fonctionnelle. Les parties hautes sont  recouvertes d’écailles, selon une  habitude typiquement angevine. . Les huit absides  initiales  correspondaient aux  foyers. Sa qualité de  construction est égale à l’ensemble de l’abbaye

De l’octogone de  base où sont  disposés les foyers, on passe à un volume carré  défini par quatre grands arcs  et limité aux angles par  quatre trompes servant d’appui à la pyramide  à nouveau de  forme octogonale. Au sommet, sont ordonnés  géométriquement  les conduits d’évacuation de la fumée autour du  conduit central. En 1902, Lucien Magne  chargé de « restaurer » l’édifice, prit la  liberté d’ajouter des clochetons  de style  byzantin .

Dans cette ancienne cuisine  à l’excellente acoustique peuvent être  donnés des  concerts de musique de chambre.

Marie-Christine GRAVE-du-BOURG

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-I- IMAGES SUR L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD

108 images sur l’Abbaye grâce au lien suivant:

http://www.histoires-et-aventures-en-pays-de-loire.com/8-album-1601703.html

        Parmi ces images.

– L’abbesse tenant  sa  crosse p. 1

– Des  graffitis laissés par les prisonniers p. 2

– Une  » cage à poules » des  prisonniers p. 3

– Mesdames, filles de Louis XV, élevées à Fontevraud p. 4

– Les restes d’un fresque, témoignage  du cimetière des rois p. 5

– Portrait  de Jeanne-Baptiste de Bourbon p. 6.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized