-L- LEVENARD. Poésie « Fleurs de geôle à Fontevraud »

LEVENARD : Publié le 19/04/11  – .

Rappel ; Sur les murs de Fontevraud, un prisonnier a gravé son image portant melon.

Fontevraud (Prison d’État / Maison centrale de 1804 à 1963) 

On s’est pas fait la frime du gars Apollinaire

Quand on s’est arrimé l’melon sur la toiture.

Magritte n’y est pour rien. On cache nos tonsures :

La vermine s’apaise en absence de lumière.

 

C’est plus chic qu’un béret, moins voyant qu’une tiare.

On n’est pas des caïds pour souffrir les calottes

Et la casquette c’est bon pour qui porte la cotte :

Qui veut nous faire marner, qu’il se planque dare-dare !

 

Si avons tué pères et mères, c’est de chagrin,

Aussi plaignez le sort des voyous orphelins

Sevrés de leur jeunesse, reclus à Fontevraud

 

Heureux d’avoir gardé la tête sur les épaules,

Fanfaronnant un brin d’être des fleurs de geôle

Même s’il faut à jamais en porter le chapeau.

http://www.oniris.be/poesie/levenard-fontevraud-prison-d-etat-maison-centrale-de-1804-a-1963-4704.html

jean-Michel LEVENARD                                                                                                                                              http://www.over-blog.com/profil/blogueur-867401.html

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

2 réponses à “-L- LEVENARD. Poésie « Fleurs de geôle à Fontevraud »

  1. Antoine FONT

    J’aime surtout les six dernières lignes !
    Je ne manquerai pas de les évoquer pour mes visites …
    Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s