Archives quotidiennes : 21 novembre 2011

-V- VALORISATION DE L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD , »Pourrait mieux faire »

En Chantier ! En attendant la fin des travaux, l’Abbaye de Fontevraud se fait égratigner.

En chantier… C’est la pancarte qui pourrait être apposée sur le fond et sur la forme depuis des années à l’Abbaye Royale de Fontevraud. Des millions d’euros de travaux… Des changements de statuts permettant plus d’autonomie et de flexibilité, un nouvel hôtel, de nouveaux équipements… Fontevraud intéresse… Même le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) des pays de Loire s’offre un rapport…

C’est pour réfléchir à des pistes possibles de valorisation de l’Abbaye Royale de Fontevraud, située à la frontière des trois régions (Pays de la Loire, Centre et Poitou-Charentes) que le CESE Poitou-Charentes et celui du Centre ont participé à un groupe de travail inter régional piloté par le CESE Pays de la Loire. Le rapport, qui s’attache à proposer une stratégie touristique et à repenser la gouvernance du site, sera débattu lors de la prochaine session du CESE Région Pays de la Loire, le 5 décembre. La présentation interrégionale du rapport aura quant à elle lieu le 10 janvier 2012 à l’Abbaye de Fontevraud.

Les orientations culturelles égratignées

Peut mieux faire… Pourrait être l’annotation du rapport qui note quelques manquements malgré les 200 000 visiteurs par an : « Le projet manque de lisibilité pour en faire un lieu reconnu au titre de son identité propre, comme peut l’être le Château de Chaumont sur Loire avec son Festival des Jardins » (…) « L’abbaye doit se doter d’une manifestation de grande notoriété qui accueille les plus grands noms de la musique, de la culture, tout en cherchant l’ouverture au grand public comme le fait « la Folle Journée » (…) « L’opération « La cité idéale » est intellectuellement séduisante. Son ambition affichée reste à traduire objectivement pour permettre une appropriation par tous ».

Trop élitiste Fontevraud ?

C’est ce que semble vouloir exprimer ce rapport… En tout cas, les travaux de modernisation de fonctionnement continuent. La structure du lieu a changé. Monument national, elle a gagné en autonomie et est devenue une Société Publique Locale pour être plus active, notamment sur le marché touristique. Le contenu du lieu, lui aussi va évoluer. Elle s’est déjà dotée de nouveaux espaces de vie (Alienor Café, bar l’Orangerie) et va construire un nouvel hôtel et un nouveau complexe de réception. Les travaux vont durer 18 mois. Pendant cette période, une partie des cuisines et des salles restent disponibles à la location.

Le Centre Culturel de l’Ouest

La programmation, elle, est du ressort du Centre Culturel de l’Ouest. Réuni en Conseil d’Administration, mercredi 16 novembre, le CCO ne devrait pas tarder à communiquer sur ses nouvelles orientations. L’arrivée toute fraîche de nouveaux membres à son Conseil d’Administration et son élargissement n’y seront certainement pas étrangers…

A suivre.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized