Archives mensuelles : janvier 2012

-T-Fleury CHOL de TORPANNE, intendant de l’ABBESSE Marie-Madeleine, Gabrielle de ROCHECHOUART de MORTEMART inhumé en l’Abbaye de Fontevraud..

C’est au domaine de La Fessardière que décéda le 11 avril 1693 Fleury (ou Floris) Chol de Torpanne, conseiller et  procureur de roi en l’élection de Saumur, receveur des  traites à Saumur, commissaire général  de la direction des terres et forêts  de SAR Mademoiselle, intendant de l’Abbesse de Fontevraud., Marie-Madeleine, Gabrielle de Rochechouart de Mortemart (1645-1704)

A samort, son corps fut conduit en grandes pompesde Turquant à l’Abbaye de Fontevraud, il y fut enseveli comme le voulaient son rang et ses titres.

Trois Normands, Pierre Corneille, Gustave flaubert, Guy de Maupassant

Abel-Aubert du petit-Thouars

P. 123

http://books.google.fr/books?id=BC0GvEsr8uAC&pg=PA124&lpg=PA124&dq=%22chol+de+torpanne%22+fontevraud&source=bl&ots=f2QyVcBI1V&sig=cG_cwysB8ILuJtU2Ojw__miBK3M&hl=fr&sa=X&ei=KPYnT62MMcWk8gPc3NHDAw&ved=0CDAQ6AEwAQ#v=onepage&q=%22chol%20de%20torpanne%22%20fontevraud&f=false

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-F-LE PRIEURE DE FONTAINES EN PERIGORD, d’une ruine (1445) à l’autre (1792).

Peut-être s’agit-il de la commune  de Champagne-et-Fontaine (24230)

Ainsi, nous savons que vers 1445 — un témoin de 1477 dit : il y a environ trente ans — 1e prieuré lut saccagé par les Anglais, les titres brûlés, les domaines en dépendant pillés et détenus par des voisins plus ou moins éloignés. Les Anglais les vendirent-ils ? Cela parait peu probable, puisque on voit figurer des clercs, des religieux, parmi les nouveaux détenteurs; peut-être, les moniales dispersées, ceux-ci furent-ils autorisés à recueillir les dépouilles de Fontaines, car sans cela ils n’eussent pas osé passer outre à la bulle d’excommunication*.

* Un synode tenu en 1433 avait excommunié ceux qui achetaient des Anglais les effets qu’ils avaient pillés dans les églises)

Ce qui est certain, c’est que Fontevrault fit revivre ce petit monastère, et telles les abeilles dans une ruche pillée, les religieuses recommencèrent à assembler quelques domaines, à se constituer des rentes et à réorganiser la vie monacale selon la règle de leur ordre. Ces résurrections sont de tous les temps! Les anciens titres disparus, il se forma de nouvelles archives — le trésor, comme on disait alors — mais pour la seconde fois, en 1792, elles durent sans doute, en exécution des décrets sur les titres féodaux, les livrer aux flammes. Et alors ce fut la fin du Prieuré.

(…)

X. de MONTEIL.

Source : Bulletin SHAP, tome LXI (1934) pp. 117-131 (extrait).

http://www.guyenne.fr/archivesperigord/shap/T61_1934/Prieure_Fontaines.htm

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-C- DANS LES MISERABLES (Victor Hugo), UNE RELIGIEUSE CENTENAIRE SE SOUVENAIT DE FONTEVRAUD…

Victor Hugo . Les Misérables 

Livre sixième – Le Petit-Picpus
Chapitre IX
Un siècle sous une guimpe

« Puisque nous sommes en train de donner des détails sur ce qu’était autrefois le couvent du Petit-Picpus et que nous avons osé ouvrir une fenêtre sur ce discret asile, que le lecteur nous permette encore une petite digression, étrangère au fond de ce livre, mais caractéristique et utile en ce qu’elle fait comprendre que le cloître lui-même a ses figures originales.

Il y avait dans le petit couvent une centenaire qui venait de l’abbaye de Fontevrault. Avant la révolution elle avait même été du monde. Elle parlait beaucoup de M. de Miromesnil, garde des sceaux sous Louis XVI, et d’une présidente Duplat qu’elle avait beaucoup connue. C’était son plaisir et sa vanité de ramener ces deux noms à tout propos. Elle disait merveilles de l’abbaye de Fontevrault, que c’était comme une ville, et qu’il y avait des rues dans le monastère. »

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-T-TOURNAGE DE FILMS EN EXTERIEUR . Abbaye de Fontevraud.

L’abbaye de Fontevrauld est référencée  comme offrant des sites  pouvant  servir au tournage de  films en extérieur  autant pour les productions étrangères que pour les productions françaises de films de cape et d’épée

http://fr.wikipedia.org/wiki/Film_de_cape_et_d’épée

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-S-PRIEURE FONTEVRISTE DE SAUVEMENT. Commune de Mantry (39230). (Glanes complémentaires)

C’est Jean de Chalon , lui –même  qui a fondé le prieuré de Sauvement  à la tête duquel il plaça sa fille Mahaut . Eh 1266 , sa bru Alice , comtesse  de Bourgogne et de Savoie donne à ses prpores filles Marguerite et Alice, « nonains de Fontevraus «  (NDLRB. Orthographe du texte  conservé) 80 livres estevenantes (Monnaies de la Principauté de Besançon).

Layette du Trésor des Chartes IV N° 5150 p. 172.                                                       Cette donation est incluse dans une autre plus générale de décembre 1245 (N° 106)

Mahaud de Chalon, religieuse et  fondatrice du Prieuré de Sauvement  de l’ordre de Fontevraud au Comté de Bourgogne,où elle fut enterrée au milieu de la nef de l’église comme porte son épitaphe.

Tombeau (1244) de Mahaut de Chalon, abbesse ( NDLRB. Lire Prieure) de  Sauvement à Baume-les-Messieurs (39210)

En 1767, ce tombeau (Classé Monument historique  en 1862)  fut transféré de Sauvement à Baume par le prince de Baulpemont. Il n’en reste plus, dans l’église abbatiale saint-Pierre) que la dalle supérieure represante sculpté dans du calcaire la prieure  gisante , portée autrefois par des colonnes reposant sur un socle.                                                                                                                                        Texte de l’épitaphe  grâce aux liens ci-dessous :                  http://www.patrimoine-de-france.org/uvres/richesses-36-11433-79722-P215736-197276.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_gisants_de_France

Photo grâce au lien ci-dessous :                                                                                          23 ème notice de la liste des oeuvres à laquelle  conduit le lien ci-dessous :    http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memoire_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Baume-les-Messieurs&DOM=Tous&REL_SPECIFIC=1

Voir aussi :                                                                                                             www.mobilier-de-france.org/mobilier_195629.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-M- PRIEURE FONTEVRISTE DE MONTGAUGUIER, Commune de Maisonneuve (86170).

La commune de Maisonneuve est née officiellement au début de 1908. Répondant à une demande du conseil  municipal de l’époque, présidé par Pierre Guyot, un décret ministériel remplaça nominativement la commune de Montgauguier par celle de Maisonneuve, en en conservant intégralement les limites territoriales.

La commune de Montgauguier, créée comme toutes celles de France par l’Assemblée Constituante au début  de 1790, avait pris tout naturellement le nom de la paroisse qui la précédait et qui comprenait Montgauguier et Maisonneuve.

Montgauguier n’était qu’un hameau mais il avait le passé historique le plus important. D’abord habitation d’un seigneur, Ugo de Monte Gualgiero, qui lui donna son nom, il avait été le siège d’un prieuré de l’Ordre de Fontevraud, puis d’une commanderie de Templiers, avant d’être remis aux Hospitaliers en 1313, à la suppression de l’ordre du Temple.

En résumé, notre village s’est constitué à partir de quatre parties inégales et nettement différentes à l’origine                                                                                                                *Montgauguier, siège d’un prieuré fontevriste, puis des seigneuries ecclésiastiques des Templiers et des Hospitaliers.                                        *Maisonneuve, de beaucoup la plus peuplée, village de roturiers formé de plusieurs hameaux qui se sont peu à peu rejoints.                                                                  * Pauillé (avec Les Saules), fief dépendant de la seigneurie ecclésiastique de l’abbaye royale de Sainte-Croix de Poitiers et rattaché à la paroisse de Cherves jusqu’à la fin du XVIIIème siècle.                                                                                                                                                                                                                                           * La Mothe-Bureau, petite seigneurie laïque, relevant de la baronnie de Grisse (près de Chéneché), puis de l’abbaye royale de Bourgueil, et pour une part, à une certaine époque, de la seigneurie de Massognes.


Un total de 149 prieurés se sont réclamés, au cours des siècles, de l’obédience de Fontevraud, cet ordre mixte dirigé par des femmes, dont 139 en France, 6 en Espagne et 4 en Angleterre. Dans la Vienne, on en dénombre 12 : Villesalem, Lencloître, Guesnes, La Puye, Forges commune de Chaunay, Montazay commune de Savigné, La Place commune de Savigné, Raslay, Renoué commune de Saint-Jean-de-Sauves, Saint-Mathurin commune de Loudun, La-Fontaine-d’Usson commune de Usson-du-Poitou et Montgauguier.

Les quatre premiers cités ont conservé des monuments remarquables : à Villesalem l’église des sœurs ( et le gerandiose logis des moniales), à Lencloître( le cloître et)  l’église paroissiale, à Guesnes la chapelle Saint-Jean et les importants restes dela priorale Sainte-Marie), à La Puye les bâtiments du couvent. (en partie  reconstruits).

…..

Remarquons que, curieusement, le hameau de Valette, siège d’un prieuré de l’ordre de Fontevraud qui dépendait de celui de Montgauguier, et celui de La Lande de Craon, plus tard siège d’une commanderie de Templiers qui fut sous l’autorité de celle de ce même Montgauguier, sont situés à quelques centaines de mètres l’un de l’autre, sur la route actuelle de Poitiers à Assais, sans que l’on puisse établir une quelconque relation historique entre les deux.

http://maisonneuve86.free.fr/Reaumaisonneuve.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

-A- Hersende de Champagne et les NEUF PREMIERES ABBESSES DE l’ORDRE DE FONTEVRAUD

Mise  en ligne  dans la page de ce  blog  consacrée  à L’HISTOIRE DE L’ABBAYE DE FONTEVRAUD ET DE SES ABBESSES  https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/lordre-monastique-de-fontevraud/                                                                        d’un complément de  notices  s’agissant des  neuf premières Abbesses de  l’Ordre sans oublier Hersende de champagne.

Hersende  de  Champagne, la Première grande Prieure  (1060/1103-1104/ Décembre (?) 1114)

1 ère Abbbesse . Pétronille de Chemillé  (????/1115/1149)

2 éme Abbbesse . Mathilde d’Anjou ( 1106/ 1149/1155)

3 éme  Abbesse. Audeburge de Hautes-Bruyère*  (1140/ 1155/ 1 er juillet 1180)

4 ème Abbesse. Gilles ou Gilette X.  ( ????/1180-/1189)

5  ème Abbesse. Mathilde II de Flandre . ( ????/1189-/23 mars 1194 )

6ème Abbesse . Mathilde III de Bohême. ??? /1194-1207.

7 ème Abbesse . Marie -Marguerite de Champagne (ou de Bourgogne) vers 1140/1207-1208/

8 ème Abbesse .  Alix  ou Ala de Bourbon? Bourgogne? /1208-1209.

9 éme Abbesse: Alix de Champagne (de Blois?).  (??? -1209-1218)

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-D- DESSIN REPRESENTANT LE CHEVET DE L’ABBAYE ET LE QUARTIER SAINT BENOIT.

Un des dessins mis en ligne le 1 er juillet 2008. Il y en a un autre sur le site. 

Commentaire du 13 juillet 2008. 

What an impressive abbey! wonderful drawing. i can imagine all the ghosts and beasts who live in there. hope to see you again soon.
All the best

http://pierrelucgranjon.blogspot.com/2008/07/labbaye-de-fontevraud.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-G- Olivier GUICHARD (1992). LE COMITE D’HISTOIRE FONTEVRISTE (Présentation de la collection des études du Comité d’histoire)

 » Créé selon le voeu  du Conseil d’Administration  du Centre Culturel  de l’Ouest, au début de l’année 1991, afin  d’inciter aux recherches  sur l’histoire fontevriste  et d’assurer leur publication, le Comité s’est aussitôt  attelé  à de lourdes et longues tâches

Il a ainsi entrepris le  classement  méthodique , aux Archives départementales  de Maine-et-Loire, du  fond de  Fontevraud riche de plus  de mille registres et dossiers. Ce travail  qui permettra  la parution d’un état descriptif de ces archives facilitera leur dépuoillement  et la tâche des chercheurs.

Il a engagé , en collaboration avec les Archives de France, d’autres   travaux qui permettront  une publication des  sources complémentaires de l’histoire de l’ordre et  principalement des  prieurés et domaines  qui sont  conservés  aussi bien en Angleterre que dans les départements d’origine  des ces maisons de l’ordre.

le Comité  s’est également donné  pour mission de  valoriser le  centre de documentation existant à Fontevraud  depuis quelques années-ouvrages, manuscrits et imprimés, microfilms, microfiches, fichiers divers- en suscitant  intérêt d’étudiants  désirant effectuer   des travaux universitaires  liés à l’histoire fontevriste. de nombreux historiens  ainsi que des personnes qui y sont intéressées  à des titres divers y font fréquemment appel.

Enfin pour que les recherches  effectuées tant par ses membres que par d’autres  historiens puissent profiter à tous, le Comité d’Histoire fontevriste  procédera à la publication  régulière d’un bulletin  qui sera bien sur consacré à l’histoire fontevriste  mais abordera aussi des sujets annexes ayant des liens avec l’abbaye, qu’ils soient  de voisinage,  religieux, temporels … La période carcérale, peu connue, fera partie de la composition de ces bulletins.

Je suis heureux  de saluet ici  l’arrivéé dupremier numéro de cette revue  et remercie chaleureusement tous ceux  qui ont participer à sa rélisation et permis sa publication. Je me félicite  tout particulièrement de ce que ce numéro  ait pu être pubmié  grâce au soutien  des Amis de l’Abbaye de Fontevraud «  

Olivier Guichard,                                                                                                                                                                                                                                                          Président du Conseil  Régional des Pays de la Loire                                                                                                                                                                                              Président du Centre Culturel de l’Ouest                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Fontevraud . Histoire-Archéologie.                                                                                                                                                                                                                                        N°1 -1992- Comité d’Histoire  fontevriste p.3

——————-NDLRB—————–                                                                                                                                                                                                                         Hélas les choses ne se déroulèrent  pas exactement  comme l’aurait  souhaité le très respecté – et  très attaché à  l’abbaye de Fontevraud-  président Olivier Guichard .  Le Comité d’histoire fontevriste ne put  publier  que   cinq livraisons de son oeuvre pourtant  si utile.                                                                                                                                                                                                                      * N°1 -1992                                                                                                                                                                                                                                                                                         * N°2 -1994                                                                                                                                                                                                                                                                                            * N°3 -1996                                                                                                                                                                                                                                                                                                       * N°4 -1997                                                                                                                                                                                                                                                                                       * N°5 -1997-1998

La mort , le 3 mars 1997, de Jean-Marc  Bienvenu,  Professeur émérite des Universités, en fut assurément la cause.   Depuis cette tragique  date, les pierres ont assurément revécu et la splendeur première  de l’abbaye royale et d’un nombre  non négligeable des prieurés survivants est réapparue. Mais qu’est  ce qu’un corps sans âme et un ordre monastique  non seulement  sans moniales  ni moines mais aussi sans racines , sans histoire , sans connaissance ce  de ce qu’il a été ?

Les  choses restèrent tristement en l’état jusqu’au 10 mai 2011, jour où fut  fondé le dictionnaire de l ‘ordre monastique de Fontevraud et  son blog associé : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/

Un an a passé et le bilan de l’année 2001 dressé par nos hébergeurs  vint nous apporter des encouragements  que nous n’attendions pas : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/annual-report/  . En huit mois -et -demi , de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe et l’Afrique,  l’intérêt porté à Robert d’Arbrisssel et à l’ordre qu’il fondât était devenu mondial…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-S- PRIEURE FONTEVRISTE DE SAUVEMENT. Commune de Mantry (39230).

Prieuré de Sauvement. Commune de Mantry (39230), Canton de Selliéres. Département du Jura.

La surprise vint  de l’apparition d’un prieuré de Fontevrault . Tandis que l’ Ordre fondé par Robert d’Arbrissel n’avait encore jamais attteint le diocèse de Besançon et  que  son expansion marquait le pas, Jean Ier  de Chalon dit l’Antique, comte de Bourgogne,  fonde  vers 1247 (ou 1235)  pour sa fille  Mahaut le prieuré de Sauvement  à 12 KM au Nord  de Lons-Le-Saunier , non loin du château familial d’Arlay , et le dote de rentes convenables «  pour l’entretien de la Communauté des Moniales  et des frères de la maison du Sauvement de l’Ordre de Fontevrault »

René Locatelli , « Sur les chemins de la perfection . Moînes et Chanoines dans le diocèse de Besançon vers 1060-1220». 1992.p. 484.

C.E.R.C.O.R. Travaux et  recherches . Publication de l’université de Saint-Etienne.

http://books.google.fr/books?id=ib_IYoPAjqkC&pg=PA484&lpg=PA484&dq=calon++fontevrault&source=bl&ots=oF5lYilnhA&sig=M6XZf1n1t369dP7zej5faUET9YA&hl=fr&sa=X&ei=4NwWT62_LIqv8gPNzM3HAg&sqi=2&ved=0CE8Q6AEwBw#v=onepage&q=calon%20%20fontevrault&f=false

Ce prieuré  qui porte le N° 53  dans la liste à laquelle donne accès le lien ci-dessous est  considéré  par l’auteur comme « Hors règle » http://grandmont.pagesperso-orange.fr/prieures_fontevristes.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 39