Archives quotidiennes : 2 janvier 2012

-C- PRIEURE FONTEVRISTE DU CHARME, Commune de Grisolles (02110)

Un prieuré de l’ordre de Fontevraud Le Charme (1140) au diocèse de Soissons. Attesté au XVIIe siècle.

02210 . Le Charme, Commune de Grisolles . Région : Picardie

Le prieuré du Charme (commune de Grisolles) est un monastère fondé peu avant 1140 et relevant de l’ordre de Fontevraud  et  qui dans les premiers temps de l’ordre, et  conformément à la règle est donc double et régi directement par l’abbesse de Fontevraud.

Au début du XVe siècle, les prieurés fontevristes cessent d’être doubles, celui du Charme devient exclusivement féminin,  les Cisterciens ayant  succédé aux  Bénédictins  . Le site du monastère est occupé aujourd’hui par un hameau qui résulte des ventes des Biens nationaux lors de  la Révolution en 1793. Ces destructions furent  amplifiées par  la Grande Guerre qui ruina les bâtiments subsistant , bâtiments  détruits par les bombardements de l’offensive du Chemin des Dames au printemps 1917.

En cliquant  sur la vignette « l’abbaye de Vauclair »  revit en 3D  située en  bas  de la  colonne de gauche,  vous revivrez  l’histoire du prieuré cistercien qui  a succédé au prieuré Fontevriste.

http://www.abbaye-vauclair.fr/index.php?id=article_141_1_1&global_id_item=1

Le fonds sur le vin de Champagne se compose aujourd’hui des documents suivants :
des archives, manuscrits et incunables et parmi eux :
Albéric [de Humbert], archevêque de Reims, et Blanche [de Navarre], comtesse palatine de Troyes, confirment les dons faits par Marie de Chouilly au prieuré du Charme (diocèse de Soissons), de l’ordre de Fontevrault, en dotation de ses trois filles – à savoir, un revenu de 18 muids (entre 5 000 et 10 000 litres) de vin d’Ay et Mareuil et Martin d’Ay et sa femme Aelis et leur famille. Manuscrit sur parchemin, 1213. Chandon Ms 1

http://www.mediatheque-epernay.com/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=302

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-M- Marie de BRETAGNE. Abbesse de Fontevrault (Thése)

Marie de Bretagne , Abbesse de Fontevrault (1458-1477)                                                                           D’après la thése inédite de Bernard Palustre                                                                            L’Anjou historique 1922 p. 65-69

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized