-P- LES REFERENCES A FONTEVRAULT dans le PAYSAGE de l’AOC Saumur-Champigny.

 Histoire du paysage de l’AOC Saumur-Champigny *

David Montembault
UP Paysage, Agrocampus-Ouest Angers

Le territoire de l’AOC Saumur-Champigny couvre environ 59 km² et s’étend sur neuf communes. Il se trouve limité au nord par la Loire et à l’ouest par son affluent, le Thouet. Cette situation de confluence a créé une topographie originale marquée par la présence de nombreuses petites vallées transversales qui ont découpé le plateau calcaire, réduit, à l’approche de la confluence, à un simple éperon rocheux. Du château de Saumur, occupant ce site stratégique, jusqu’à la forêt de Fontevrault, se dessine alors une ligne de crête qui créée une frontière entre un versant nord, tourné vers la Loire et un versant orienté sud, sud-ouest, tourné vers le Thouet (fig. 1). Cette séparation est aussi marquée par la présence de bois qui se densifient au fur et à mesure que réapparaissent les dépôts tertiaires en allant vers Fontevrault.   http://www.paysagesduvaldeloire.fr/Histoire-du-paysage-de-l-AOC-Saumur-Champigny_a165.html

L’habitat vernaculaire                                                                                                                     A l’échelle du territoire, deux ressources naturelles expliquent à elles seules la distribution du bâti : l’eau et la pierre calcaire. Il en résulte trois grandes formes de bâti originel.                                                                                                                                                    La première forme correspond à l’habitat troglodyte distribué sur toute la longueur du coteau de Loire de sorte que, « de Montsoreau à Saumur, les bourgs s’allongent ainsi en file presque ininterrompue. Parfois au-dessus du troupeau des blanches maisons, un château ou une ruine se dresse. » (Vidal de la Blache, 1903).                                          La deuxième forme d’habitat original correspond aux communes situées le long du Thouet. Cette fois, le relief moins marqué a permis la constitution de vrais hameaux en forme de « villages rues »                                                                                                              Enfin, Champigny constitue une troisième forme d’habitat. Ce village est une clairière dans le massif forestier de Fontevrault qui s’est constitué autour des carrières d’extraction du calcaire lacustre : la « pierre de Champigny » très réputée car plus résistante que le tuffeau                       http://www.paysagesduvaldeloire.fr/Histoire-du-paysage-de-l-AOC-Saumur-Champigny_a165_4.html

Paysages des vignes du Saumur-Champigny dominant la Loire. http://www.vineatransaction.com/?p0=LISTE|Agence.php&p1=PAGE|Catalogue_Detail_2.php&p2=REFERENCE|593&t0=1326140524

* AOC Saumur Champigny                                http://www.1001degustations.com/appellation-297-Saumur-Champigny.htmlhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Saumur-http://vitis.free.fr/SAUMUR-CHAMP.htmlchampignyhttp://www.producteurs-de-saumur-champigny.fr/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s