Archives quotidiennes : 3 février 2012

-M-MAHAUT FUTURE PRIEURE FONDATRICE DU PRIEURE FONTEVRISTE DU SAUVEMENT (Commune de Mantry- 39230) EN PROIE A LA TENTATION.

Bien plus tard dans les premières années du XIII e siècle, Jean de Chalon, l’antique  occupait le formidable  Château fort  d’Arlay. Un jour, sa fille la ravissante  Mahaz  , qu’on appelait aussi Mahaut, était allé   chasser dans la forêt. Elle s ‘y était perdue ; Cherchant  vainement  son chemin, elle arriva au crépuscule dans une clairière. Son  cheval s’embourbait  dans le terrain marécageux  et  donnait des signes de frayeur. Une  source proche coulait en silence. C’était la fontaine maudite, la fontaine Ebron. Mahaut  distinguait à peine  les restes du monastère  que la vertu défaillante des moines qui l’occupaient  primitivement  avait  condamné à la ruine . ans la brume du soir qui montait, elle sentait passer des ombres.Elle fut  bientôt  entourée d’une ronde d’animaux fantastiques, dont les yeux luisaient  comme des escarboucles. Mahaut était la digne fille  de Chalon l’antique. Dague au poing, elle se mit  en  posture de défense. Elle avait  grand peine à maintenir  sa monture, et  que pouvait-elle faire  contre  ces phantasmes ? Elle reconnaissait le lieu maudit, qu ‘avait  souillé la luxure des moines  et  que hantait  une armée de démons. Ils s’approchaient, et, quand son cheval se cabrait, elle ressentait des frôlements répugnants. Mahaut implora alors le  Seigneur ; Elle fit vœu d’ériger un monastère  dans ce lieu m^me  et  de  consacrer sa vie à Dieu si elle était  sauvée. S’armant du signe de la croix, elle vit s’enfuir  la horde  démoniaque, son cheval se  calma, sortit du marécage  et elle retrouva  son chemin.

Jean de Chalon fit  construire  un monastère  au lieu même où sa fille  en avait  fait le vœu. Il le  confia  à un ordre relativement récent, celui de Fontevrault.

….

En souvenir  de son origine, l’abbaye  fut appelée  du Sauvement  , et Mahaut en fut la première Prieure. Hélas la  contrée n’avait pas été purgée des serviteurs du malin.  Bientôt les foules qui venaient en pèlerinage à la fontaine Ebron furent nombreuses, car les eaux avaient la réputation de   guérir la fièvre, à condition de les boire  sur les  lieux mêmes.  Rapidement, on y but aussi du vin. On y dansait jusqu’à une heure avancée de la nuit. On s’y battait même…Très  vite, on vit revenir les bêtes monstrueuses, les démons se multiplièrent.Les moines furent tentés, ils succombèrent, entraînant les moniales  dans leur  chute. Les méchantes gens prétendirent  que la jolie Mahaut  n’est pas sortie de ce monde  aussi pure qu’elle y était entrée. Ce ne sont là que des calomnies : … à moins de taxer de mensonges  jusqu’aux témoignages  tracés sur le marbre, nous devons accepter  pour garant  de son innocence  baptismale  la qualité que lui donne l’inscription de son tombeau, épitaphe rédigée  sur l’ordre de son frère  cadet Jean de Chalon..

   « Ci git Mahoz virge, por  cui  ceste maison  fut fundée … »

Désiré MONNIER par Robert Fonville p; 127

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized