-S- LA COLONIE PENITENTIAIRE DE SAINT HILAIRE (86) née d’une structure gérée par l’Abbaye-bagne

Vienne 

– Colonie pénitentiaire puis maison d’éducation surveillée puis IPES de Saint-Hilaire, par Roiffé. Ouverte en 1842 sous le nom de colonie de Boulard, l’établissement est constitué de l’ancienne ferme de Mestre loué par l’Etat pour occuper aux travaux agricoles une partie des mineurs de 16 ans détenus à la Maison centrale de Fontevrault. En 1853, la ferme s’amplifie d’un vaste domaine par la location des fermes de la forêt de Fontevrault dont l’Etat se rend acquéreur en 1856. En 1860, la colonie de Boulard devient autonome de Fontevrault et prend le nom de colonie de Saint-Hilaire.                                                                                                                                                                         En 1867 est construit un quartier correctionnel à usage interne. En 1897, la colonie prend le nom d’école de réforme. Au point de vue professionnel, emplois ruraux : 5 brigades d’agriculture (95 pupilles), 18 charretiers, 10 bouviers, 12 vachers, 7 bergers, 5 porchers, 19 jardiniers ; emplois sédentaires : 5 menuisiers, 7 charrons, 1 tonnelier, 6 forgerons, 4 maréchaux, 1 ferblantier, 19 cordonniers, 3 maçons, 10 ravaudeurs, 2 boulangers. En 1937-1938, la colonie expérimente avec difficulté des méthodes scoutes. Une timide réforme est amorcée, mais les résistances du personnel de surveillance et le poids du Pénitentiaire, jusqu’à l’après-guerre, restent très forts.          Directeurs : 1889 = M. Brun ; 1965 = M. Gabert ; 1970 = M. Guichet.

[commentaire 1966 : internat de formation professionnelle pour adultes, garçons de 17 à 18 ans aptes à suivre cette formation ; effectif = 127 ; durée du séjour : 1 an ; métiers enseignés : fraisage, tournage, serrurerie, menuiserie, plomberie, limousinerie, peinture, cordonnerie ; diplômes préparés : CFPA]

(archives versées aux AD à Poitiers)

Biblio : 

• Niget (David), « De Fontevraud à Saint-Hilaire, itinéraire des enfants coupables au

XIXe siècle », Fontevraud. Histoire. Archéologie, n° 3, 1996, p. 75-92.

Pour prendre  connaissance du lien suivant, merci de le coller  dans la fenêtre  de  votre navigateur . http://www.enfantsenjustice.fr/users_data/Biblio%20etablissements%20du%20secteur%20public.pdf

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye, Département 86

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s