Archives mensuelles : juillet 2012

(H) HENRI II Plantagenêt , bienfaiteur de l’ordre monastique de GRANDMONT, Commune de Saint-Sylvestre (87240).

Une première ébauche de la règle de Grandmont rédigé par le quatrième Prieur Etienne de Liciac vers 1150-1160 (reprenant les exemples et les enseignements du fondateur) est acceptée par le pape en 1156. Le pape Alexandre III « confirme » la règle vers 1171. En 1188, le pape Clément III approuve ce texte, une des dernières fois où une nouvelle règle est acceptée.

Étienne (de Muret) est canonisé en 1189.

Cette évolution a pour arrière-fond l’intérêt d’Henri II Plantagenêt pour Grandmont. Il s’en sert de base pour contrôler le Limousin et ses vassaux. Il participe lui-même avec ses fils à la construction des bâtiments, à l’essor de l’ordre en Aquitaine, Poitou, Anjou, Normandie, Angleterre. Aux nouvelles implantations Plantagenêt répondent les fondations du roi de France.

Les nouvelles fondations reçoivent des rentes ou des dîmes, un domaine.

http://sassag.com/histoire-grandmont.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

-S- DIMANCHE 29 JUILLET 2012. 24 LISEURS tous Français

Pays Vues
France DrapeauFrance 24

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

Claude LEVEQUE. « Nuit à Fontevraud » ; Eté 2012.

Claude Lévêque crée « sa » nuit à Fontevraud durant tout l’été 2012. Il investit  l’Abbaye avec deux projets : Mort en été, création pour le grand dortoir de Fontevraud et La nuit, œuvre conçue en 1984.

Claude Lévêque présente ainsi cette nouvelle œuvre au cœur d’une trilogie :

« Je présente cet été une trilogie de projets spécifiques dans des lieux différents : Dans le silence ou dans le bruit, à Kiriyama House pour la Triennale d’Echigo Tsumari 2012 (Japon), Mort en été  dans le grand dortoir de l’Abbaye Royale de Fontevraud, et Dame Blanche  dans le moulin de Scandaillac à Villeréal-Monflanquin. L’écriture de ces trois projets s’est déterminée en regard des lieux, de leur histoire et de la mienne. Il s’agit là de l’aspect fictionnel de mon travail entre mythologies personnelles, légendes populaires et enfance.
….

http://www.abbayedefontevraud.com/evenement/243/2012-06

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-S- SAMEDI 28 JUILLET 2012. 23 LISEURS tous Français

Pays Vues
France DrapeauFrance 23

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-P- PHOTO ANCIENNE DE LA CHAPELLE FUNERAIRE SAINTE CATHERINE ( Fontevraud l’Abbaye)

http://www.akpool.fr/cartes-postales/24010439-carte-postale-fontevrault-cpa-49-tour-sainte-catherine-remparts

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-S-VENDREDI 27 JUILLET 2012. 23 LISEURS dont 1 Italien.

Pays Vues
France DrapeauFrance 22
Drapeau de l'ItalieItalie 1

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-J- UN NOUVEAU JARDIN EN L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD POUR LE PRINTEMPS 2009

Texte de base du projet

CONTEXTE
Depuis vingt ans, l’intervention sur les jardins de l’Abbaye de Fontevraud a consisté en la reconstitution de jardins médiévaux. Désormais, tout en poursuivant ce travail historique, l’Abbaye a décidé d’ouvrir le traitement de ses jardins à d’autres perspectives, d’autres thématiques, d’autres évènements.
Le service pédagogique de l’abbaye de Fontevraud a demandé à la section arts appliqués du lycée Léonard de Vinci de Montaigu (Vendée) de concevoir un jardin pour le printemps 2009.
                                                                                 Les jeunes spécialistes au travail

http://unjardinenlabbaye.blogspot.fr/2009/06/derniere-intervention-labbaye.html

Fort de cette proposition, nous avons construit un projet pédagogique d’envergure qui permettra :

  • de structurer sur trois années notre enseignement
  • de travailler concrêtement entres différents établissements et de vivre une réelle transversalité des différents enseignements
  • d’approfondir les notions environnementales, techniques et symboliques du jardin et de la plante
  • de prendre le temps de l’expérimentation et de la production.
  • de confronter les différents élèves à la réalité d’une mise en œuvre professionnelle.

ÉTAT D’ESPRIT
Notre projet accompagne concrêtement le nouveau référentiel des études d’Arts Appliqués qui replace les aspects technologiques au moins au même niveau que les aspects conceptuels.
Lors de ce projet, nous rencontrerons des artisans, nous travaillerons des matières premières de base, terre, paille, ferraille…, nous travaillerons la relation et la différenciation entre technologies, techniques et matériaux.
De nombreux courants artistiques du XXe siècles, de l’arte povera au land art, se sont préoccupés des matériaux simples, voir des matériaux de rebut. Interrogations ou réactions au consumérisme excessif et à l’exploitation industrielle des espaces et ressources naturelles, ces expériences artistiques sont désormais synchrones avec l’inquiétude grandissante de l’ensemble des citoyens vis à vis des dégradations causées à notre environnement et à notre santé.
Dans le cadre de ce projet, nous montrerons que les Arts appliqués ont leur rôle à jouer pour améliorer la situation, dans le domaine du choix des matériaux et donc de leur connaissance (toxicité, conditions de production, recyclage, …) et aussi dans le domaine de la mise en œuvre (choix permanents entre matériaux naturels et industriels ou chimiques, économie solidaire, liens accrus entre producteurs et utilisateurs, …)
Notre projet de jardin permettra d’alerter les élèves, futurs concepteurs professionnels dans tous les domaines du design, sur ces questions.

UN TRAVAIL CONNECTÉ AVEC LE MONDE
Gilles Clément, jardinier, paysagiste, « jardiniste », ne manque pas une occasion de rappeler que ce qui importe le plus, c’est la pérennité des plantations.
Nous allons inscrire la conception de notre jardin en connexion avec une manifestation mise en place pour les cinq prochaines années par l’Abbaye de Fontevraud, avec le photographe Pierre de Vallambreuse.
Pierre de vallambreuse inscrit son travail de photographe dans la lignée de l’engagement de Levi-Strauss pour la survie des peuples autochtones. Membre de l’association « Anthropologie et photographie » (avec Edgar Morin et Jean Malaurie), Pierre de Vallambreuse a constitué, en vingt ans de voyages, un fond photographique unique sur 27 peuples autochtones.
Pierre de Vallambreuse met en place un projet sur cinq années (« Les hommes-racines ») qui consistera à exposer ses photographies dans plusieurs sites nationaux, dont l’Abbaye de Fontevraud, pour faire connaître la précieuse diversité des écosystèmes dans lesquels vivent les peuples autochtones et œuvrer à leur sur-vivance.
Créer un parcours et orienter le regard des visiteurs, alerter sur la fragilité des ecosystèmes et la nécessité de la conservation des plantes menacées d’extinction, relier les préoccupations de préservation du patrimoine architectural de nos sociétés avec l’urgence de la mise en œuvre d’un respect intégral de sociétés autochnones en grand danger, voilà les dimensions supérieures d’un projet pédagogique dans « l’esprit des lieux ».

NDLRB. Et comme la Providence  fait  bien les choses, il y avait, jadis, un prieuré fontevriste à Montaigu

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 85

-A- VOS APPRECIATIONS-« commentaires »- NOUS VONT DROIT AU COEUR

– Donc voici le site idéal pour tous ceux qui souhaitent se renseigner sur ce sujet. Vous rendez presque difficile de discuter avec vous ( ce n’est pas pas que je voudrais vraiment … haha). Vous savez certainement mettre un nouvelle marque sur un sujet qui a été écrit au sujet des siècles. Excellente choses, tout simplement génial !

* Le mérite de  de ce blog  revient, en priorité, à ceux  qui ont fait les analyses  que  je m’efforce de porter à votre connaissance.

-Vous lisez apparemment  dans mes pensées! Vous semblez savoir de façon si considérable des choses  à ce sujet. (C’est)  comme (si) vous avez écrit le livre ( sur ce sujet) ou quelque chose. Je pense que vous pouvez faire avec quelques photos pour faire passer le message un peu, mais à part ça, c’est vraiment un superbe blog . Une lecture fantastique. Je vais sans doute revenir.

* Il y a  déjà un certain nombre de photos dans mes mises en ligne  successives  et il y en aura d’autres naturellement . Au fur  et  à mesure  que j’ai la possibilité  de  me rendre  dans un prieuré fontevriste ou sur  son emplacement, je prends naturellement  des photos  dont je  vous fais  bénéficier

-Puis-je simplement dire que c’est un vrai soulagement de trouver quelqu’un qui sait vraiment ce  (dont il parle)  parle sur internet. Vous savez certainement comment porter une question à la lumière et t ( montrer en quoi)  … il est important. Plus les gens ont besoin de lire ceci et de comprendre ce côté-ci de l’histoire. Je ne peux pas croire vous êtes pas plus populaire parce que vous avez certainement le don.

* C’est gentil mais  je ne  cherche pas à être « populaire ». Ce qui m’importe c’est  que l’ordre de Fontevraud le soit.

Vous avez soulevé des points décents là. J’ai vérifié sur le net pour plus d’informations sur la question et (j’ai)  trouvé( que les  analyses faites par)  la plupart des individus(vont) de pair avec vos points de vue sur ce site.

* Je  vous remercie de votre démarche  scientifique. Plus  les lecteurs de  ce blog s’intéresseront à l’Ordre de Fontevraud et plus ils  me feront part de leurs trouvailles et plus la connaissance  de cet ordre monastique s’améliorera.

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-S- Mercredi 25 JUILLET 2012. 43 LISEURS dont 5 Américains et 1 Suèdois (pour qui c’est une première).

Pays Vues
France DrapeauFrance 37
Etats-Unis DrapeauÉtats-Unis 5
Drapeau de la SuèdeSuède 1

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-N-Jusqu’au 24 août 2012, « L’ABBAYE, LA NUIT » : une étonnante vision de l’histoire de Fontevraud.

L’Abbaye de Fontevraud propose depuis début juillet 2012 une toute nouvelle visite nocturne tous les mercredis et vendredis soirs à partir de 22 heures de l’été jusqu’au 24 août. Cette découverte inédite de l’Abbaye, en compagnie d’un guide, propose un voyage poétique et lumineux dans la nuit des moniales et des prisonniers.

Pour vivre la nuit des moniales et des prisonniers.

Vivre la nuit à Fontevraud en traversant l’histoire de l’Abbaye et de la prison, évoquer les activités nocturnes des moniales et des prisonniers, magnifier par les jeux d’ombre et de lumière les mystères de l’architecture du monument… Mais aussi surprendre, laisser libre cours à l’imagination et au rêve. Avec une telle feuille de route, la nouvelle visite « L’Abbaye, la nuit », inaugurée pour la Cité idéale® 2012, promet une étonnante vision de l’histoire de Fontevraud.
À quoi ressemblent les lumineux contrastes du midi de l’Abbaye, créés par la blancheur du tuffeau, les gris bleutés de l’ardoise et l’harmonie des verts des jardins, lorsque monte la lune au minuit de la prison ? Comment s’organise la vie nocturne de ces lieux multiséculaires peuplés du souvenir des moniales et des prisonniers ? L’expérience immersive proposée par a nouvelle visite « L’Abbaye, la nuit » promet une étonnante vision de l’histoire de Fontevraud à expérimenter à partir du 11 juillet les mercredis et vendredis soir de l’été. Pour commencer la soirée, l’Aliénor Café, bar à vins de l’Abbaye, propose une formule dîner + visite avec un repas « Tout en un ».

Dans l’intimité des nuits fontevristes.

Commencée dans l’obscurité et le silence de la cour, la visite nocturne de Fontevraud invite à suivre les pas et la lanterne du guide jusqu’aux dortoirs où dormaient, rêvaient et cauchemardaient les religieuses. Ici, au temps du monastère, un lustre central faisait régner la lumière au cœur des ténèbres… Ici, aujourd’hui, Claude Lévêque a investi les lieux, les peuplant d’évocations lumineuses et sonores de ses propres songes, inspirés par la Loire toute proche, à découvrir en situation avec son œuvre Mort en été.
Ensuite, on circule du bas dortoir à la chapelle Saint-Benoît où se déroulaient les rites funéraires, de la salle capitulaire au cloître où l’on peut croiser les ombres des
moniales se rendant aux offices de nuit, jusqu’à l’église abbatiale et ses gisants qui évoquent le sommeil éternel des rois Plantagenêts.

Une autre vision de l’histoire de Fontevraud.

« L’Abbaye, la nuit », expérience sensitive, conjugue Histoire et histoires, ombres et lumières, silence et bruits (de pas, de cloches, de chants grégoriens, de clés et de serrures, …). Plantagenêts et abbesses royales, prisonniers tentant de s’évader et humbles moniales en prières, gardiens sur le qui-vive et animaux nocturnes… Les habitants de la nuit de Fontevraud ne sont plus, mais ils ne demandent qu’à être évoqués dans les imaginaires de tous les visiteurs de « L’Abbaye, la nuit ». Intimité, magie et mystère s’allient pour faire de cette visite un moment exclusif porteur d’une autre vision de l’histoire de Fontevraud.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=12177#.UBE_5Rz6KHs

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye