-E-ERMENGARDE D’ANJOU (1072-1146), HABITUEE DE L’ABBAYE ROYALE

2 éme édition de la notice .

Alain_Fergent%2C_duc_de_BretagneFille de Foulques IV le Réchin et de sa première épouse Audéarde de Beugeney, Eremengarde  née en 1072 (?) était la demi-soeur de Foulques V et l’ancienne épouse  répudiée de Guilaume  IX, comte de Poitiers. Elle épousa en secondes noces en 1093 Alain Fergent dit Alain IV.

En 1096, son époux étant parti en Palestine pour faire la première croisade, elle assume sans coup férir la garde du duché jusqu’en 1101.

<—- http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Alain_Fergent,_duc_de_Bretagne.jpg

Trés cultivée, elle échangeât de la correspondance  avec Robert d’Arbrissel comme Directeur de  conscience.

En 1106, la duchesse de Bretagne, Ermengarde d’Anjou  serait venue en l’abbaye royale de Fontevraud  lui  apportant une renommée encore plus grande et l’appui de son frère Foulque V, duc d’Anjou. La duchesse se mêle aux moniales, partageant partiellement leurs prières.

Désireuse de quitter son second époux  le comte de Bretagne Alain IV  afin de devenir religieuse. Ermengarde,   alléguant  un mariage  consanguin demanda conseil à Robert d’Arbrissel qui lui demanda  d’abandonner cette idée, son mariage étant canoniquement  indissoluble et de faire son salut en assumant les obligations de son rang.

En 1112, atteint d’une maladie dangereuse,  son second mari Alain IV, duc de  Bretagne, céda le duché à Conan , son fils aîné  et se retira  à l’abbaye Saint Sauveur de Redon (35600) . Ermengarde put alors  enfin recevoir  le voile des mains du futur Saint Bernard  au prieuré  cistercien de Larrey, proche de Dijon,  qu’elle quitta après la mort de Robert  d’Arbrissel (1116). Elle reprit alors une  vie  « mondaine »  qui ne  fut pas sans lui attirer des critiques.

En 1129, Conan, duc de Bretagne, accompagna sa mère de retour  à Fontevraud  et fit une ample donation à cet établissement

En 1132, Ermengarde  entreprit  un  second pélérinage en terre Sainte , le premier datant de 1117.  Elle mourut le 1 er juin 1147 (ou 1146 ? ou 1148?)  pour certains  à Jérusalem comme moniale du couvent de sainte Anne même si d’autres sources la font mourir à Redon http://fr.wikipedia.org/wiki/Ermengarde_d’Anjou_(morte_en_1146)

Bienheureuse catholique, elle est fêtée le 1er juin.

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans * Palestine, Département 35, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Une réponse à “-E-ERMENGARDE D’ANJOU (1072-1146), HABITUEE DE L’ABBAYE ROYALE

  1. Pingback: -E- Mise en ligne d’une seconde édition de la notice consacrée à Ermengarde d’Anjou. | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s