-P- LE GRAND ORDRE DE FONTEVRAUD ETAIT RICHE DE 53 PRIEURES EN 1604.

Aprés que cette Princesse (NDLRB. Antoinette d’Orléans-Longueville , en religion Antoinette de Sainte Scholastique ) eut passé 7 ans en ce désert délicieux (NDLRB. Au couvent des feuillantines de Toulouse) , où reluisante en toutes les vertus Religieuses, elle exerçoit la charge de Prieure, avec un contentement indicible de toutes ses soeurs: Dieu inspira le Pape Clement VIII (1536-1592-1605. qui avoit appris de bonne part comme Antoinette de Sainte Scholastique avoit fait un signalé progrez en la vie spirituelle dans cette Maison des Meres Feuillantines de Tolose: il luy commanda de quitter ce Monastere, afin de prendre l’Administration de la célèbre Abbaye de Fontevraud sur les limites de ces trois Provinces, l’Anjou, le Poictou et la Touraine, aprés le decez de Leonor de Bourbon Abbesse, tante unique du Roy Henry le Grand. A quoy elle eut beaucoup de peine à se résoudre, faisant de continuelles remonstrances à sa Sainteté, pour luy faire sçavoir qu’elle n’estoit pas capable de commander; aussi nous verrons en cette vie, qu’elle ne voulut jamais prendre la qualité d’Abbesse ny de Coadjutrice, tous les sept années qu’elle y a demeuré, jusques au decez d’Eleonor qui mourut l’an 1611.

Cette devote Princesse ayant donc esté tirée à toute force par le commandement du Vicaire de Dieu en terre, de son Monastere de Tolose, pour estre mise comme une lampe ardente sur un haut chandelier, et pour faire voir la lumiere de ses bons exemples, dans le grand Ordre de Fonte-Evraud peuplé maintenant de 53 Monasteres. Congregation sainte, qui dépend immediatement du Saint Siege, et s’est jadis répandue en Angleterre, en Espagne et au Levant, et a esté gouvernée en ces derniers siecles par plusieurs Princesses de la Maison de France, à sçavoir Isabelle de Valois, Marie de Bretagne, Anne d’Orleans ou de Valois soeur du Roy Louis XII. Renée, Louise, et Eleonor de Bourbon, une autre de Bourbon Lavedan, et Jeanne Baptiste legitimée de France, qui tient aujourd’huy la Crosse de cette Abbaye là et gouverne cet Ordre sacré, lequel s’est maintenu dans l’observance reguliere durant les guerres civiles.

http://www.siefar.org/dictionnaire/fr/Antoinette_d’Orléans-Longueville/Hilarion_de_Coste

L’on  notera avec intérêt le membre de phrase ci-dessus  suivant   » Congregation sainte, …  jadis répandue en Angleterre, en Espagne et au Levant » d’où il parait possible d’inférer que l’Ordre monastique de Fontevraud  fut aussi implanté  en « terre sainte » même  si je ne  dispose d’aucune autre source au moment où j’écris ces lignes.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans * Levant, Département 31, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s