Archives mensuelles : septembre 2012

-C- UNE IMPASSE PLANTAGENET A CHINON…

Une  impasse seulement pour les Plantagenêts en un tel lieu. La raison réside peut -être  dans les  lignes  placées sous la photo!

C’est en 1205,  après un siège de huit mois, que Philippe-Auguste a enlevé la place aux Plantagenêts.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 37

Vendredi 28 SEPTEMBRE 2012. 31 liseurs tous Européens, ce qui n’est pas si fréquent.

France 25
Drapeau BelgiqueBelgique 4
Drapeau de l'AllemagneAllemagne 1
Drapeau de l'ItalieItalie 1

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-R- SUPPRESSION D’IMPLANTATIONS FONTEVRISTES PAR LA COMMISSION DES REGULIERS

CENTRE HISTORIQUE DES ARCHIVES NATIONALES

ARCHIVES DE LA COMMISSION DES RÉGULIERS* ET DES SECOURS

REPERTOIRE NUMERIQUE DE LA SOUS-SERIE G9

dressé en 1900 par Joseph PETIT,

archiviste aux Archives nationales

révisé par Corinne BOUZINHAC,

maitre ès lettres,

sous la direction de Françoise HILDESHEIMER

conservateur en chef aux Archives nationales

 INVENTAIRE

I. — DOSSIERS D’AFFAIRES ECCLÉSIASTIQUES PROVENANT DUSECRÉTARIAT D’ÉTAT DE LA MAISON DU ROI

1561-1726.

Page 6

G9 2

2. Assemblées du Clergé. Pièces relatives à la prétention de l’abbaye de Fontevrault d’être exempte d’imposition;

p. 24

MAISONS RELIGIEUSES SUPPRIMEES OU REUNIES:

COPIES DE TITRES, ETATS DE REVENUS, DEMANDES DE SECOURS, COMPTES, INVENTAIRES,

CORRESPONDANCE, MEMOIRES, DECISIONS DE SUPPRESSION OU DE REUNION

(CLASSEMENT ALPHABETIQUE PAR NOM D’ETABLISSEMENT)

Page 40

G 125.

9. Brouilh (Bénédictines du), (32350 Le Brouilh Monbert) observance de Fontevrault, diocèse d’Auch. Pièces relatives à la suppression, 1749-1751.

 Page 63

G 156.

9. Poitiers (Communauté de l’ordre de Fontevrault dans le diocèse de).

Origine du document :                                                                       [PDF] ARCHIVES DE LA COMMISSION DES … – Archives nationales

* La Commission des Réguliers (1766-1780) est instituée à la demande de Louis XV pour réfréner les abus du clergé et examiner la situation financière des établissements ecclésiastiques aux ressources insuffisantes http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_des_Réguliers

Poster un commentaire

Classé dans Département 32, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 86

JEUDI 27 SEPTEMBRE 2012. 58 liseurs, l’exotisme étant assuré par ceux originaires de la Guadeloupe et du Canada.

Pays Vues
France DrapeauFrance 45
Drapeau BelgiqueBelgique 6
Drapeau GuadeloupeGuadeloupe 4
Drapeau du CanadaCanada 1
Royaume-Uni DrapeauRoyaume-Uni 1
Drapeau de l'AllemagneAllemagne 1

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog

-F- Oeuvre de fiction. UN MOINE DE SAINT JEAN DE L’HABIT(abbaye royale), ADSO ou ADSON, un des héros de « Au nom de la rose » S’EST REFUGIE A MELK (Autriche).

Des personnages de la série des  » Julie Lantilly « 

Adso ou Adson, A 42. Moine de Saint Jean de l’Habit à Fontevraud qui se réfugie au monastère de Melk en Autriche. C’est l’un des héros du livre  » Au nom de la rose  » d’Umberto Eco.

A.42  La lettre derrière le nom renvoie au livre dans lequel le personnage apparaît et le nombre est le numéro de la page où il apparaît pour la première fois dans l’édition de chez Cheminements.

 

De l’or  sous les verrous de Fontevrault                                                        http://www.gino-blandin.com/verrous.htm

Poster un commentaire

Classé dans * Autriche, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-F-FOCUS SUR LE DICTIONNAIRE MONASTIQUE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD : Les prieurés de l’Ordre de Fontevraud et autres implantations fontevristes situés en France

jeudi 27 septembre 2012. Ce  blog  riche  de 731 post ou articles , 19 pages , 42 catégories et  1 204 tags ou mots –clefs a reçu la  visite de 17 316  liseurs

Nous n’envisageons pas d’en rester là et inaugurons  ce jour  une nouvelle catégorie, celle des « focus ».

Comme son nom  l’indique , les mises en ligne sous cet  intitulé s’attacheront à mettre en lumière un point  spécifique de ce  blogue que  nous aimerions  voir connaître un peu mieux.

Aujourd’hui : Les prieurés de l’Ordre de Fontevraud et autres implantations fontevristes situés en France

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/les-prieures-de-lordre-de-fontevraud/

Cette page est , sil l’on excepte la page d’accueil, celle  qui est  la plus  consultée de toutes les « pages »

Home page / Archives            4 309

LES PRIEURÉS DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD et autres implantations fontevristes SITUÉS EN FRANCE          1 574

HISTOIRE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD , de ses fondateurs , de ses protecteurs et de ses Abbesses..          1 230

L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD SISE AU CARREFOUR DE TROIS PROVINCES                1 214

Et voici son plan interne :

I. Liste alphabétique des prieurés de  l’Ordre de Fontevraud  situés en France.

II: De la destinée des premières fondations fontevristes.

III. Prieurés  fondés du vivant de Robert d’Arbrissel

IV. Prieurés fontevristes en Champagne

V. Prieurés fontevristes en Limousin

VI. Prieurés fontevristes  en Touraine

VII.  Exemple, naturellement  artificiel, des biens-types  pouvant constituer la mense + d’un prieuré  fontevriste

VIII. Les prieurés fontevristes tour à tour

IX . Autres implantations fontevristes

A  lire les lignes précédentes, vous vous êtes facilement  rendu compte  de l’intérêt  que présente  cette  page  du blog « Dictionnaire monastique » . L’Ordre de Fontevrault  n’est pas limité à la seule abbaye royale de Fontevraud  si prestigieuse soit-elle . Dans la moitiè ouest de la France  se  sont implantés de très nombreux prieurés qui offrent  aux érudits , attachés à leur petite patrie, de passionnants  champs d’étude et  ce  sur une période assez longue (XI e  au XVII  pour l’esentiel) . Leur intérêt est tel que des études  à l’échelle d’une province ont même pu être  réalisées (Chmpagne, Limousin ,Touraine) . Disons aussi un mot  de la liste-type des  biens  Constituant  la mense priorale.  Qui se souvient  aujourd’hui,  à part un assez petit nombre de personnes , que les anguilles constituaient  un  des éléments  de  cette mense au même titre  que l’indemnisation du lavage  des corporaux ou la liberté de posséder des pigeonniers ou bien encore un droit à prendre  sur les marchandises  vendues dans les foires ? Avec l’étude des autres implantations fontevristes, l’étude  se fait extrémement  fine , quasiment  à l’échelle de la  grange  dimière ou de la ferme de rapport. Nous  vous laissons  explorer par  vous-même toutes ces richesses.

Poster un commentaire

Classé dans Focus sur

-N-Vers 1001-2001. NEUF CENTIEME ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION DE L’ABBAYE DE FONTEVRAUD.

5915

Porte romane du réfectoire des moniales récemment
mise à jour lors des travaux de restauration
(second tiers du XIIe siècle)
Collection du service archéologique départementalde Maine-et-Loire
© Service archéologique de Maine-et-Loire

C’est dans un vallon cerné par la forêt de Born au carrefour de l’Anjou, du Poitou et de la Touraine que l’abbaye de Fontevraud fut érigée en 1101. À peu de distance de la Loire, la cité monastique s’est développée au centre du triangle formé par les forteresses de Saumur, Chinon et Loudun.

Robert d’Arbrissel choisit pour s’y fixer ce lieu qui lui fut concédé par les seigneurs de Montsoreau et de Montreuil-Bellay. Le pape Urbain II lui avait donné en 1096 mandat d’être un  » semeur du verbe divin « . Son talent et son rayonnement d’évangéliste attirèrent autour de sa prédication itinérante une troupe hétéroclite de clercs et de laïcs, d’hommes et de femmes. Pressé par l’Église de sédentariser ce magma humain, Robert choisit un site qui relevait alors du diocèse de Poitiers dont l’évêque était un de ses amis.

Dans sa volonté de montrer que l’évangile était le même pour chacun -quels que soient son sexe, sa condition, son histoire – Robert créa un ordre double à la fois masculin et féminin. Une fois sédentarisé, il lui fallut organiser les différents groupes de la communauté qui vivaient sur le site. Le plan de la cité correspond à cette préoccupation : il comprend des bâtiments distincts destinés aux vierges, aux femmes veuves ou abandonnées, aux frères prêtres ou convers, aux personnes ayant en charge les lépreux.

Lorsque d’Arbrissel abandonna la direction de l’ordre, il voulut, décision révolutionnaire, qu’elle soit assurée par une femme.  » Dieu changea de sexe  » commenta plus tard Michelet.

Les traits essentiels de l’organisation spatiale de la cité résistèrent au temps. S’adjoignirent aux constructions existantes elles-mêmes remaniées, des bâtiments nouveaux destinés aux novices, aux moniales âgées, à l’administration de l’ordre qui essaima en France, en Angleterre et en Espagne.

L’histoire architecturale de l’Abbaye est mieux connue grâce aux récentes recherches archéologiques. L’abbatiale date de la première moitié du XIIe siècle : restaurée grâce à Magne (qui fut de 1902 à 1910 l’architecte chargé du monument) elle abrite les gisants Plantagenet voulus par Aliénor d’Aquitaine ; la cuisine romane est un exercice de style très élaboré où jouent l’octogone, le carré et le triangle ; des bâtiments conventuels apportent les uns un témoignage du début et du milieu du XVIe siècle et les autres du XVIIe. Quelques constructions datent du XVIIIe siècle dans la cour d’entrée pour l’abbesse et dans le jardin pour celles des filles de Louis XV qui y furent élevées.

À la Révolution, le domaine devient bien national et commence à tomber en ruine lorsqu’en 1804, Napoléon 1er signe le décret qui en fera une prison ouverte après dix ans de travaux.

Pour installer la centrale pénitentiaire, l’ingénieur chargé des travaux respecte les grandes masses de l’Abbaye. Parmi les adjonctions subsistantes, après deux siècles de remaniement, la poterne de la prison avec ses deux guichets à pointe de diamant encadrant une porte sévère flanquée de deux colonnes basses et massives.

C’est en 1963 que l’Abbaye est restituée au ministère de la culture qui en a confié la gestion au centre culturel de l’Ouest, association créée en 1975 et pilotée par la région des Pays-de-la-Loire.

Jean-Claude Groshens
Conseiller d’État
Membre du conseil d’administration du centre culturel de l’Ouest

http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-20001/vie-politique-et-institutions/fondation-de-l-abbaye-de-fontevraud

Les lignes ci-dessus  sont  complêtées par la photo d’une Porte romane du réfectoire des moniales récemment ( NDLRB.  L’article ci-dessus a été écrit en 2001) mise à jour lors des travaux de restauration (second tiers du XIIe siècle)

Collection du service archéologique départemental de Maine-et-Loire
© Service archéologique de Maine-et-Loire

Poster un commentaire

Classé dans * Commémoration fontevriste, Département 37, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 86

-R- ROLE DES FEMMES DANS LA CHRETIENTE; L’Abbaye de Fontevrault citée en exemple.

Eblouissant et prématurément écourté, le destin d’Elena Cornaro Piscopia est fascinant.
Cette frêle jeune fille issue de la plus haute aristocratie vénitienne -les Cornaro illustraient fastueusement l’une des plus anciennes et des plus prestigieuses familles de la sérénissime République de Venise- orne sa personnalité de talents si divers que l’on ne sait par où commencer.
Confronté à un esprit protéiforme et à un profil psychologique et humain si déroutant, la meilleure solution consiste probablement à se réfugier dans la quiétude réconfortante d’une banale déambulation chronologique.
Elena Lucrezia Cornaro Piscopia est née le 5 Juin 1664 à Venise.
….
En quelques années, la jeune fille maîtrisa parfaitement six langues en plus de l’italien, sa langue natale. C’est ainsi qu’elle parlait couramment le grec, le latin, l’hébreu, l’arabe, le français et l’espagnol, ce qui lui valut le titre exceptionnel de Oraculum Septilingue. A notre époque, les personnes parlant couramment sept langues demeurent encore des exceptions que les plus grandes administrations et les entreprises multinationales s’arrachent à prix d’or…
Son éducation ne pouvant se satisfaire d’une simple diversité linguistique, Elena apprit la grammaire, les mathématiques, la physique, l’astronomie et la musique.

….
Elena Cornaro Piscopia jouait à merveille du clavecin, de la harpe, du clavicorde (ancêtre du piano) et du violon. Ne pouvant se satisfaire d’être simplement une instrumentiste talentueuse, elle composa de nombreuses œuvres que sa famille conserva jalousement.
La liste non exhaustive de ses capacités serait notoirement insuffisante si l’on omettait les deux matières où son génie s’exprima avec le plus d’aisance : la philosophie et la théologie.


Le 25 Juin 1678 Elena passa brillamment son Doctorat de Philosophie devant un aréopage réunit spécialement à cette attention à l’Université de Padoue. La conclusion des Docteurs qui examinèrent ses compétences relatives à l’examen de deux thèses aristotéliciennes fut sans ambages et d’une clarté lumineuse car ils déclarèrent que : « ses connaissances surpassaient largement le niveau requis pour le Doctorat de Philosophie ».
Elena fut donc la première femme au monde à obtenir un Doctorat universitaire. Cet exploit ne fut renouvelé que 70 ans plus tard.
Afin de compléter encore l’étendue presque universelle de ses talents, il convient de préciser que la jeune vénitienne aurait dû simultanément passer son Doctorat de Théologie. Mais le Vatican s’y opposa fermement car une femme ne pouvait en aucun cas prétendre accéder à un tel niveau d’excellence.
Là encore, lorsque l’on se remémore le rôle des femmes dans la chrétienté depuis la mort du Christ jusqu’au XIVe siècle -l‘abbaye de Fontevraud par exemple était dirigée par des abbesses et les hommes étaient soumis à l’autorité féminine– on ne peut qu’être abasourdi en contemplant amèrement l’érosion permanente du statut de la femme.

http://oksanaetgil.skyrock.com/2773194120-Elena-Cornaro-Piscopia-une-ode-a-l-intelligence-et-a-l-humanisme.html

Poster un commentaire

Classé dans * Italie

-O- OCTOBRE 2012 A FONTEVRAUD : Newsletter de l’Abbaye de Fontevraud

Samedis 13, 20 et 27 octobre 2012
Les promenades de l’histoire
Visitez Fontevraud en compagnie d’un conférencier.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

S- DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2012. 39 liseurs dont 2 Serbes,1 Allemand et 1 Indonésien ( C’est le 2 ème).

Pays Vues
France DrapeauFrance 35
Drapeau de la SerbieSerbie 2
Drapeau de l'AllemagneAllemagne 1
Indonésie DrapeauIndonésie 1

Poster un commentaire

Classé dans Vie du Blog