Archives quotidiennes : 26 novembre 2012

-N- Noël à Fontevraud… ET SI AU LIEU DE PRESENTER BABAR, une histoire qui … trompe L’Abbaye royale présentait LA BELLE HISTOIRE DE L’ENFANT JESUS

Décembre à Fontevraud : Newsletter de l’Abbaye de Fontevraud

———

SAMEDI 08 DÉCEMBRE  À 15:00

IRÈNE JACOB RACONTE BABA

Noël à Fontevraud

Informations pratiques et réservation

Tarif : accès libre dans le cadre du droit d’entrée / Tarif Pass : gratuit
Pour se procurer le Pass Fontevraud : pass@abbayedefontevraud.com
Information / réservation :
Tél : 02 41 51 90 51

Il a 81 ans. Et pourtant il n’a pas pris une ride ! Babar est une star incontestée de la littérature jeunesse. Il suffit d’évoquer son beau costume vert pour penser à lui. L’Ensemble Agora et Irène Jacob présentent « L’histoire de Babar, le petit éléphant », dans un conte musical dédié aux enfants et à leurs parents.

Conte : Irène Jacob

Irène Jacob prête sa voix et sa présence scénique au texte de Jean de Brunhoff, papa de l’élégant pachyderme créé en 1931. L’actrice française est connue notamment pour ses rôles dans des films signés Krystoff Kieslowski, Michelangelo Antonioni et Wim Wenders.

Musique et images.

Quant à la partition musicale, il s’agit de celle composée par Francis Poulenc dans les années 40 pour « jouer » l’histoire de Babar à sa petite nièce, et orchestrée par Fabrice Pierre.

Le vidéaste Manuel Santos, quant à lui, donne vie en direct aux traits de crayon de Jean de Brunhoff.

Conte, musique et images forment ainsi un trio au coeur d’un spectacle visuel et musical qui permet de plonger à l’intérieur de l’univers de Babar.

Le conte est précédé d’une introduction musicale « Jeux d’enfants » de Georges Bizet et sera suivi d’un goûter

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-V- VISITEURS PROFES DE l’ORDRE DE FONTEVRAULT.

L’Abbesse de Fontevrault surveille et  dirige les prieurés par  des visiteurs profés de l’ordre, qu’on appellera plus tard  décani, nommés  pour trois ans et  qui font  deux  visites dans leur  circonscription pendant  ce laps de temps ; leur  visite a un caractère solennel , ils  rédigent un procés-verbal qu’ils signent  scellent  du sceau de l’Ordre . Ils se renseignent  sur la  vie de la communauté, employant pour  ce faire l’interrogatoire, et  recourant à un vote sur les points litigieux, interrogent  les novices et  conseillent  même les moniales.

De toute  leur activité, ils doivent  rendre  compte à l’Abbesse très exactement. Leurs pouvoirs d’investigation sont assez  étendus, on le voit, mais ils restent dans la dépendance de l’abbesse qui peut les révoquer ad nutum. On voit  bien ici le caractère  centralisateur  de son autorité.

 Micheline de Fontette. Les religieuses  à l’âge  classique du droit  canon. Recherches sur les structures  juridiques  des branches féminines des ordres. Paris 1967. Bibliothêque  de la société  d’histoire ecclésiastique de la France. p. 72

http://books.google.fr/books?id=0Ota6ak_4ZwC&pg=PA72&lpg=PA72&dq=%22abbesse+de+fontevrault%22+sceau&source=bl&ots=CzLVHHTtNi&sig=NkqxrExxHvNpalULcXryQHDL2tI&hl=fr&sa=X&ei=8pCzUI3lGoeBhQfK74DwBw&ved=0CDQQ6AEwAQ#v=onepage&q=%22abbesse%20de%20fontevrault%22%20sceau&f=false

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud