Archives mensuelles : mars 2013

-P- PAQUES 2013 … L’espace d’un week-end; l’Abbaye royale a revêtu ses atours monastiques

A l’occasion de Pâques 2013  à Fontevraud, la programmation musicale proposée par René Martin met à l’honneur le compositeur allemand du 17e siècle Heinrich Schütz et le compositeur hongrois du 19e siècle Franz Liszt, tous les deux inspirés par la Passion du Christ et le chemin de croix.

Comme chaque année, une conférence sur le fait religieux est également au programme avec André Vauchez, historien spécialiste des mentalités religieuses au Moyen âge.

Pour conclure ce week-end, la traditionnelle chasse aux oeufs a lieu dimanche

Vendredi 29 mars à 19 h
Autour de la Passion de Jésus
Concert de l’Ensemble Jacques Moderne

Joël Suhubiette et l’Ensemble Jacques Moderne et interpreteront Die sieben Worte Jesu Christi am Kreuz de Heinrich Schütz à Fontevraud et d’autres pièces puisées dans la Geistliche Chormusik (1648) et dans la série Des Kleine Geistliche Konzerte (1636-1639) du même compositeur.

Samedi 30 mars à 15 h
La spiritualité médiévale
Conférence d’André Vauchez

Conférence autour de Robert d’Arbrissel et de Saint François d’Assise de l’historien André Vauchez , spécialiste de la sainteté et de la spiritualité médiévale (il est notamment l’auteur de « François d’Assise » (2009).

Samedi 30 mars à 17h 00
Conférence autour du Via Crucis de Litszt

Pour préparer l’intrepretation du Via Crucis de Litszt par J-C Pennetier et l’ensemble Vox Clamantis à 19 h, rendez-vous à 17h 30 avec Rodolphe Bruneau-Boulmier pour une conférence introductive proposée par le musicologue et animateur de France Musique. Accès réservé au détenteur d’un billet de concert.

Samedi 30 mars à 19 h
Via Crucis de Litszt
Concert de J-C Pennetier et de l’ensemble Vox Clamantis

Via Crucis, l’œuvre magnifique de Litszt sera présentée dans une version exceptionnelle jouée au piano par Jean-Claude Pennetier et interprétée par le chœur Vox Clamantis. L’ensemble présentera également des pièces pour piano seul de Liszt, en alternance avec le chant grégorien dont le chœur Vox Clamantis.

Dimanche 31 mars à 10 h 30
La chasse aux oeufs et aux lapins
Concert de J-C Pennetier et de l’ensemble Vox Clamantis

Avec Pâques revient un rendez-vous gourmand incontournable, la Chasse aux œufs dans les jardins de l’Abbaye !.

En savoir plus                                                                                                                                                                                                                                                                         http://www.abbayedefontevraud.com/paques-a-fontevraud

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-A- Aperçu (2) d’une exposition organisée lors des journées du patrimoine au prieuré de Boubon (CUSSAC. 87150)

Journée du patrimoine du 18 septembre 2011.

P1040127

 

 

Voir aussi:                           https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/02/16/a-apercu-1-dune-exposition-organisee-lors-des-journees-du-patrimoine-au-prieure-de-boubon-cussac-87150/

1 commentaire

Classé dans Département 87

-C- 14 CHARTES du PRIEURE de BOIS-GOYER (VENDRENNES 85250)

BIB PC 16/2 – Le prieuré de Bois-Goyer / éd. Paul Marchegay.

10 vues

In : Annuaire départemental de la Société d’émulation de la Vendée. – (1856) [1e série, vol. 3], p.252-270

Présentation du contenu : Publication de 14 chartes provenant du monastère de Fontevrault et concernant le prieuré de Bois-Goyer (Vendrennes) –

Titre(s) : Prieuré de Bois-Goyer (Le)
Auteur(s) : Marchegay, Paul. Ed.
Typologie documentaire : Édition de textes
Contexte historique : 12e siècle / 13e siècle
Lieu(x) : Bois Goyer (Vendrennes) : prieuré
Matière(s) : Monastère / Fontevriste

Edition Paul Marchegay

BIB PC 16/2

Fondés  le plus souvent  au mileu de solitudes incultes  ou sur la lisière des forêts , comme l’abbaye  dont ils dépendaient , les prieurés del’ordre de Fontevraud  n’ont  guére donné   naissance  qu’ à des villages , lorsqu’ils ne sont pas restés  des maisons isolées, devenues aujourd’hui de simples fermes.

………

Archives du Prieuré de  Bois-Goyer

Archives de Vendée                                                                     http://www.archinoe.net/cg85/visu_affiche.php?PHPSID=83834862c7def2389f00fe52b462696f&param=visu&page=1

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

-R- ROUTE RICHARD COEUR-DE-LION en Périgord / Limousin.

Présentation de l’association Route Richard Cœur de Lion – Route Historique

Le Limousin, région autonome et historiquement fort convoitée depuis l’Antiquité, renferme dans des paysages vallonnés et verdoyants un important patrimoine artistique et culturel, associé, à un riche passé militaire et religieux.

Pour développer une animation concertée de ces sites et de leur environnement, une « Route Touristique » traversant au nord le « Pays des Feuillardiers » et au sud le « Pays Arédien » apparut comme un moyen pittoresque permettant de valoriser un passé régional commun tout en respectant leurs individualités et une thématique globale fut donc recherchée, entre châteaux, église médiévales, forteresses et abbatiales, en parcourant la campagne limousine. Tout naturellement, une image légendaire, régionale et mondialement connue, fit figure d’emblème : Richard 1er, dit « Cœur de Lion ».

Ayant vocation de promouvoir le tourisme aux confins du Périgord et du Limousin, la Route Richard Cœur de Lion, élément moteur de la découverte et de la mise en valeur de lieux authentiquement limousins et bien souvent prestigieux, organise tous les ans des concerts et animations culturelles dans ses sites où la légende côtoie l’Histoire.

http://www.routerichardcoeurdelion.com/

Poster un commentaire

Classé dans Département 24, Département 87

-T-THESE, soutenue par trois frères de l’Ordre de Fontevraud IMPRIMEE SUR SOIE

md4862871661Description du livre: Salmurii (SAUMUR), apud Franciscum Ernou, typographum et bibliopolam Regium, et Seminarii Font Ebraldensis [FONTEVRAULT], 1691. Pas de couverture. État : Très bon. Edition originale. Pièce de soie 112 x 78 cm.

Envoi : Illustrissimae, nobilissimae, potentissimaeque Dominae Franciscae Dianae de Rochechouart, de Mortemart, MARCHIONI de MONTESPAN, reginae domus, rerumque illius domesticarum praepositae, narurae, fortunae, gratiae, decoribus, nulli secundae, etc CONCLUSIONES PHILOSOPHICAE

Suivent, sur 4 colonnes divisées chacune en 8 chapitres, les propositions de la thèse. — Cartouche : His theses Deo Duce praeside R.P. F. Stephano Combaula de Menville, ordinis Font Ebraldi [Fontevraud] religioso et philosophiae professore, propugnaturis fedebunt F. Renatus Buignet, F. Ludovicus de La Porte, F. Josephus Bruneau, ejusdem Ordinis Religiosi, Die 23 Augusti à prima de meridie ad quintam, anno D. 1691, in aula majori Rejii Font Ebraldensis Monasterii .

Thèse imprimée sur soie. —- Lisières de soie verte. Soie grège, beige. Ourlets aux bords supérieur et inférieur. Conservée pliée. — Défauts : trous parallèles au bord supérieur d’environ 1cm de diamétre (sans doute clous de fixation à une réglette en bois). Morsure de rongeur (?) de 5 cm dans la partie haute non imprimée. Traces de fixation sur bordure inférieure. Trous (de vers) d’un millimètre de diamètre dans le tiers inférieur surtout. —- Gravure non signée : 7 figures mythologiques ou emblématiques féminines et deux angelots géographes entourent les armes de la Marquise de Montespan. Une deuxième planche, dans la moitié inférieure, porte le texte dans un encadrement architectonique classique.

L’abbaye de Fontevrault (ou Fontrevaud) avait cette particularité d’accueillir à la fois des moines et des religieuses, des hommes et des femmes, sous la direction d’une abesse. De 1670 à 1704, l’abesse de Fontevraud est Marie-Madeleine Gabrielle de Rochechouard de Mortemart (1645-1704), sœur de Madame de Montespan. Sa ferme gestion la fit surnommer « la reine des abesses ». Après sa disgrâce (vers 1683), Madame de Montespan fit de fréquents séjours dans cette abbaye. Elle a définitivement quitté Versailles cette même année 1691. Elle mourra en 1707. Les thèses pouvaient être soutenues par plusieurs étudiants réunis. C’est le cas ici, où trois Frères religieux de l’abbaye soutiennent collectivement leurs propositions.

Références : Jean-François Delmas : Estampes et textes imprimés sur tissus de soie. Catalogue raisonné de thèses et d’exercices publics, XVII-XIXe siècle. In : Bulletin du bibliophile, N°1, Paris, 2005, pp. 85-142, ill.

L’auteur recence 200 documents imprimés sur soie au cours des trois siècles étudiés. Parmi ceux-ci, 60 thèses seulement, dont 22 ne sont connues que par des sources bibliographiques et ont disparu, et 3 sont à l’état de fragments. Ce catalogue ne signale donc que 35 thèses imprimées sur soie actuellement localisées. Celle-ci, signalée à l’auteur après parution de l’article, n’y figure bien sûr pas. C’est une des plus grandes décrite.

Ce document combine trois facteurs de rareté : Impression sur soie Impression de Saumur Dédicace à une maîtresse disgraciée. N° de réf. du libraire 002

Imprimé sur soie : René Buignet, Louis de La Porte et Joseph Bruneau

http://www.abebooks.fr/servlet/SearchResults?an=Imprim%E9+sur+soie+%3A+Ren%E9+Buignet%2C+Louis+de+La+Porte+et+Joseph+Bruneau

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-M- MEDIEVAL-RELIGION Archives. Robert of ARBRISSEL

4) Robert of Arbrissel (Bl.; d. 1116). We know about the monastic founder R. chiefly from two closely posthumous Vitae (BHL 7259, 7260), the first by Baldricus, archbishop of Dol (better known to some as Baudri of Bourgeuil; BHL 7259) and the second by Andreas, a monk of Fontevrault; this survives in an abbreviated Latin version (BHL 7260) and, in fuller form, in a sixteenth-century French translation. R. was born at today’s Arbrissel (Ille-et-Vilaine) in Brittany, where he succeeded his father as the village priest. After study in Paris R. was for four years archpriest at Rennes, where he is said both to have settled quarrels and to have pursued the sort of reform agenda that is likely to have provoked ill feelings (e.g. opposing lay ownership of churches, simony, and married priests).

The appointment of a new bishop led to a change of venue. R. taught for a few years at Angers, after which became an hermit in the forest of Craon, where in short order he founded a community of canons and developed a reputation as an exceptionally effective preacher. In 1095 Urban II heard R. preach at Angers and, it is said, commanded him to devote himself to preaching. R. pursued this course for the remainder of his life, traveling from place to place and attracting a following of both sexes, with some of whom he is said to have slept (chastely in the view of his defenders, sinfully in the view of his detractors). In 1101 he founded a double monastery — with the women clearly outnumbering the men — at today’s Fontevraud-l’Abbaye (Maine-et-Loire) in Pays de la Loire.

When in 1115 R. ceased to direct the community he placed it under the rule of an abbess. R. wrote a Rule that was adopted by other houses that became priories of this mother house in what quickly became the Order of Fontevraud with many new foundations. The Rule was approved by Calixtus II in 1119. Andreas’ Vita probably was submitted with it in the hope of a canonization that never came. R. entered the RM in 2001 at the level of _Beatus_.

A view of the originally eleventh-century église Notre-Dame de l’Assomption at Arbrissel, where R. began his sacerdotal career:
http://tinyurl.com/ae822o

Some views of the originally twelfth-century abbey church of Fontevrault/Fontevraud, restored in the later twentieth century after having served, along with other monastic buildings, as a prison from the late eighteenth century onward. R. had been buried next to the main altar. Now the place is famous for its _gisants_ of some later notables.
http://tinyurl.com/byybw4                                                                                                                    http://tinyurl.com/ygwjdxs                                                                                                                http://tinyurl.com/kmamko

Best,
John Dillon

https://www.jiscmail.ac.uk/cgi-bin/webadmin?A2=ind1002&L=medieval-religion&P=R134450&1=medieval-religion&9=A&I=-3&J=on&K=14&d=No+Match%3BMatch%3BMatches&z=4

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-E- Escalier à vis (XVIII e) du PRIEURE SAINT LAZARE

fontescalierstlazare

Prieuré St Lazare, à Fontevraud. Escalier à vis XVIIIe : une véritable oeuvre d’art http://imagesdouvrages.free.fr/fontescalierstlazare.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Déchèterie de LENCLOITRE à Doussay (86140)

Lencloître (86140) est le  siège  d’un prieuré de l’ordre de Fontevraud assez  bien , voire même trés  bien,  conservé.
Lieu dit La Russaudière                                                                                                                                                      Le gué de Fontevraud                                                                                                                                                       86140 Doussay                                                                                                                                                                   Mairie de Doussay  05 49 19 42 21

http://allo-dechetterie.com/decheterie_de_lencloitre-a3360

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

-C- L’Abbaye de Fontevraud crée des cuvées avec les vignerons de Saumur.

L’Abbaye royale de fontevraud  a historiquement contribué pour une large part au développement du vignoble de Saumur. Fontevraud a ainsi possédé jusqu’à la Révolution française plus de 1000 hectares de vignes. Une histoire intimement liée.

De la volonté de poursuivre cette histoire commune est née l’idée d’une Cuvée de l’Abbaye. Pour le millésime 2012, trois vins ont été sélectionnés, parmi les médaillés d’or du « concours annuel du syndicat des Côtes de Saumur » 2012.

L’Abbaye a apporté une touche singulière avec la création de trois étiquettes par Richard Nègre, réalisateur de films d’animation, accueilli en résidence à l’Abbaye au printemps 2012. Les vins de la Cuvée de l’Abbaye sont à déguster à l’Aliénor Café qui les présente à la carte dans la composition des accords mets-vins proposés tout au long de l’année. Ils sont aussi en vente à la boutique du site.

Un artiste, trois étiquettes.

Richard Nègre est réalisateur de films d’animation. Sa dernière oeuvre « Une seconde par jour » a obtenu le prix du court métrage expérimental du Festival international d’Ottawa. Durant sa résidence à Fontevraud, il a travaillé sur son nouveau projet de film intitulé « Paysages intermédiaires » où il met en scène le dialogue possible entre dessin figuratif et abstraction. Vivant à l’Abbaye de Fontevraud durant un mois au printemps 2012, il s’est imprégné de son atmosphère et inspiré de ses lignes pour relever le défi : créer les premières étiquettes originales de la Cuvée de l’Abbaye.

Trois vins, trois viticulteurs …

Le Saumur blanc de Jean-Marie et Noël Girard.
Jean-Marie et Noël Girard sont viticulteurs à Varrains. Leur Saumur blanc est issu d’un cépage chenin à partir de raisins récoltés à pleine maturité. Le résultat : un vin fruité qui possède une belle persistance aromatique, à servir en apéritif ou sur des poissons en sauce.

Le Saumur rouge château Fouquet du domaine Filliatreau.
Le Saumur rouge château Fouquet du domaine Filliatreau, situé à Dampierre-sur-Loire, est entièrement cultivé et travaillé selon les méthodes et règles de l’agriculture biologique. Produit sur un cépage de cabernet franc 100%, ce vin vif et puissant est caractérisé par ses arômes de fruits rouges. Il peut vieillir en cave pendant plusieurs années.

Le Saumur brut d’Isabelle Suire.
Installée à la tête du domaine familial à Berrie depuis 2006, Isabelle Suire cultive ses vignes sur un terroir argilo-calcaire du sud du saumurois. Réalisé avec un cépage chenin à 80% et chardonnay à 20%, son Saumur brut est cultivé et travaillé selon les règles de l’agriculture raisonnée, et vinifié selon la méthode traditionnelle. Il se boit de préférence en apéritif.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=12765#.UGM5bRz6KHs

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-P- Petit dictionnaire amoureux du cinéma en Pays de Loire

Article mis en ligne le  vendredi 11 janvier 2013

Fontevraud

La qualité architecturale de l’Abbaye royale ne pouvait qu’attirer les cinéastes. Mais tous n’eurent pas la chance de pouvoir y tourner malgré leur souhait. Le tournage du film La Religieuse, film de Jacques Rivette d’aprés l’oeuvre de Diderot, y fut en effet interdit en 1965.

Le CNC (Centre national du cinéma) autorisa le tournage de la Religieuse, mais le fort catholique et réactionnaire Jean Foyer, ministre de la justice et élu de Maine et Loire, refusa que le tournage ait lieu à l’abbaye de Fontevraud, craignant une réaction électoralement catastrophique. C’est le maire socialiste d’Avignon qui autorisa finalement le tournage à Villeneuve‐lès‐Avignon. Les ennuis du film ne s’arrêtèrent pas là puisque les forces religieuses appelèrent à censurer La Religieuse, sans que personne lait pu le voir en salle. Les associations de parents d’élèves de l’enseignement privé et, surtout, de sœurs s’alarment dès 1965 : la présidente de l’Union des supérieures majeures écrit au ministre de l’Information Alain Peyrefitte et décrit : « Un film blasphématoire qui déshonore les religieuses ». Lequel lui répond : « Je partage entièrement les sentiments qui vous animent » et lui donne l’assurance qu’il utilisera tous ses pouvoirs pour empêcher le film de nuire à l’image de l’église.

Une vague de protestations s’ensuivra dont une lettre ouverte de Jean-Luc Godard à André Malraux, surnommé « Ministre de la Kultur ». mais il faudra un an pour que le film obtienne finalement un visa d’exploitation et sorte dans les salles. L’Office catholique français du cinéma continue cependant de vivement déconseiller le film, jugé immoral.

Bertrand Tavernier eut plus de chance en 1974 avec Que la fête commence, l’histoire du marquis de Pontcallec, membre de la noblesse bretonne, organisant un complot contre le régent. Un film pourtant bien plus libertin que le précédent, avec Jean Rochefort, formidable en ecclésiastique débauché, un Jean-Pierre Marielle, truculent et Philippe Noiret, magistral, qui animent un des films les plus réjouissants de sa décennie.

Le téléfilm La Dame de Montsoreau fut également tourné en partie ici.

Non loin de l’Abbaye royale fut également tourné un documentaire militant, Fontevraud- Fontevraud (1975), un film à réalisation collective divisé en trois parties : la destruction des sols agricoles par l’armée, la descriprion de l’activité économique locale, dont les champignonnières Blanchaud) la lutte des paysans contre l’extension du camp militaire.

Enfin Le Chant des Oiseaux, d’Albert Serra, a été partiellement tourné en l’abbaye de Fontevraud et dans le pays de Saumur.

http://www.versionoriginale.ouvaton.org/article.php3?id_article=1438

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud