-T- Philippe Tenant de La Tour fondateur de la « route Richard Coeur de Lion » décédé le 2 mars 2013

Philippe Tenant de La Tour s’est éteint le 2 mars dernier. Avec élégance et discrétion, comme à son habitude. Sa force de caractère l’a conduit jusqu’à sa centième année.

Il faudrait plusieurs colonnes d’un quotidien pour retracer avec précision et exhaustivité les multiples engagements de la riche vie de cet ancien Pupille de la Nation, orphelin de guerre 14\18 et descendant d’une vieille famille aristocratique, né il y a quasiment un siècle à Bar-sur-Seine, dans l’Aube. Ancien engagé volontaire en 1939, il était entré dans la Résistance armée en mai 1944 à l’ORA de Saint-YrieIx (ancien 41 e RI) comme officier de liaison. Passé le 6 juin au maquis AS Dordogne Nord, au bataillon Violette, brigade RAC devenue 50 e RI en décembre 44, il est officier de renseignement de liaison du bataillon.

….

Une vie sociale et civile aussi remplie que dans la Résistance

Une autre vie allait alors commencer, ou… plutôt se prolonger. Une vie sociale et civile, aussi remplie que les précédentes. Passionné de tourisme et de scoutisme, il multiplia les initiatives et les engagements : chef du groupe Scouts de France à Saint-Yrieix-la-Perche, il fut président fondateur du Syndicat d’initiatives du Chalard, puis en 1973, de Saint-Yrieix et en 1975 du pays arédien.

De la Route Richard-Coeur-de-Lion au Foyer des émigrés Emmaüs                                                                                        Origine de l’image  ci-dessous :    http://www.christophe-eoche-duval.fr/wp-content/uploads/2009/03/la-route-richard-coeur-de-lion.jpg

la-route-richard-coeur-de-lion-150x150Il fonda alors la Route Richard-Coeur-de-Lionhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Route_Richard_Cœur_de_Lion avant de devenir président départemental puis régional de la Fédération des Syndicats d’initiatives. Durant ces années, il s’investit également dans les associations GATREM, au Foyer des émigrés Emmaüs, tout en étant chargé de cours de comptabilité et de gestion à l’ASFEM, à l’ASFO, à l’IUT et membre fondateur du Lions Club Saint-Yrieix. Enfin, et ce n’est pas la moindre des choses pour un arédien, il fut le fondateur de la Confrérie des francs goûteurs de cochons Culs Noirs de Saint-Yrieix.

De multiples décorations nationales (dont celle d’officier de la Légion d’honneur et de commandeur de l’Ordre national du Mérite) vinrent récompenser cet éternel « engagé », figure vénérée aussi bien par ses anciens compagnons de combat que par ses amis et ses contemporains.


http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/saint-yrieix/2013/03/16/philippe-tenant-de-la-tour-etait-ne-il-y-a-presquun-siecle-1479069.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s