-T-THESE, soutenue par trois frères de l’Ordre de Fontevraud IMPRIMEE SUR SOIE

md4862871661Description du livre: Salmurii (SAUMUR), apud Franciscum Ernou, typographum et bibliopolam Regium, et Seminarii Font Ebraldensis [FONTEVRAULT], 1691. Pas de couverture. État : Très bon. Edition originale. Pièce de soie 112 x 78 cm.

Envoi : Illustrissimae, nobilissimae, potentissimaeque Dominae Franciscae Dianae de Rochechouart, de Mortemart, MARCHIONI de MONTESPAN, reginae domus, rerumque illius domesticarum praepositae, narurae, fortunae, gratiae, decoribus, nulli secundae, etc CONCLUSIONES PHILOSOPHICAE

Suivent, sur 4 colonnes divisées chacune en 8 chapitres, les propositions de la thèse. — Cartouche : His theses Deo Duce praeside R.P. F. Stephano Combaula de Menville, ordinis Font Ebraldi [Fontevraud] religioso et philosophiae professore, propugnaturis fedebunt F. Renatus Buignet, F. Ludovicus de La Porte, F. Josephus Bruneau, ejusdem Ordinis Religiosi, Die 23 Augusti à prima de meridie ad quintam, anno D. 1691, in aula majori Rejii Font Ebraldensis Monasterii .

Thèse imprimée sur soie. —- Lisières de soie verte. Soie grège, beige. Ourlets aux bords supérieur et inférieur. Conservée pliée. — Défauts : trous parallèles au bord supérieur d’environ 1cm de diamétre (sans doute clous de fixation à une réglette en bois). Morsure de rongeur (?) de 5 cm dans la partie haute non imprimée. Traces de fixation sur bordure inférieure. Trous (de vers) d’un millimètre de diamètre dans le tiers inférieur surtout. —- Gravure non signée : 7 figures mythologiques ou emblématiques féminines et deux angelots géographes entourent les armes de la Marquise de Montespan. Une deuxième planche, dans la moitié inférieure, porte le texte dans un encadrement architectonique classique.

L’abbaye de Fontevrault (ou Fontrevaud) avait cette particularité d’accueillir à la fois des moines et des religieuses, des hommes et des femmes, sous la direction d’une abesse. De 1670 à 1704, l’abesse de Fontevraud est Marie-Madeleine Gabrielle de Rochechouard de Mortemart (1645-1704), sœur de Madame de Montespan. Sa ferme gestion la fit surnommer « la reine des abesses ». Après sa disgrâce (vers 1683), Madame de Montespan fit de fréquents séjours dans cette abbaye. Elle a définitivement quitté Versailles cette même année 1691. Elle mourra en 1707. Les thèses pouvaient être soutenues par plusieurs étudiants réunis. C’est le cas ici, où trois Frères religieux de l’abbaye soutiennent collectivement leurs propositions.

Références : Jean-François Delmas : Estampes et textes imprimés sur tissus de soie. Catalogue raisonné de thèses et d’exercices publics, XVII-XIXe siècle. In : Bulletin du bibliophile, N°1, Paris, 2005, pp. 85-142, ill.

L’auteur recence 200 documents imprimés sur soie au cours des trois siècles étudiés. Parmi ceux-ci, 60 thèses seulement, dont 22 ne sont connues que par des sources bibliographiques et ont disparu, et 3 sont à l’état de fragments. Ce catalogue ne signale donc que 35 thèses imprimées sur soie actuellement localisées. Celle-ci, signalée à l’auteur après parution de l’article, n’y figure bien sûr pas. C’est une des plus grandes décrite.

Ce document combine trois facteurs de rareté : Impression sur soie Impression de Saumur Dédicace à une maîtresse disgraciée. N° de réf. du libraire 002

Imprimé sur soie : René Buignet, Louis de La Porte et Joseph Bruneau

http://www.abebooks.fr/servlet/SearchResults?an=Imprim%E9+sur+soie+%3A+Ren%E9+Buignet%2C+Louis+de+La+Porte+et+Joseph+Bruneau

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s