Archives mensuelles : octobre 2013

-P- Prieuré de Cormeilles (Commune de Saint Germain du Seudre-17240)

Ce prieuré  fondé  sous Pétronille de Chémillé, au diocèse de Saintes, était  situé  sur une terre sise dans la forêt de la Lande au sud-Ouest  de Pons (17800), donnée  par un seigneur de Mortagne-sur -Gironde

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 17

-Q- Qu’est-ce qui relie la ville du Mans à l’Abbaye Royale de Fontevraud ?

Le Mans – Fontevraud : une histoire commune…

Mais qu’est-ce qui relie la ville du Mans à l’Abbaye Royale de Fontevraud ? Outre le fait qu’elles soient toutes deux situées en région Pays de la Loire, ce sont les Plantagenêts. Ainsi  les deux viennent de s’associer pour éditer un ouvrage unique en son genre et passionnant contant « L’empire des Plantagenêts ».

EmpirePlantagenetsKiosk_300x0
X. Kawa-Topor (à gauche), F. Miot et le gisant d’Aliénor

Si les origines de la dynastie remontent à Guillaume le Conquérant, duc de Normandie devenu Roi d’Angleterre en 1066, la fondation de « l’Empire des Plantagenêts» est clairement attribuée à Henri II, couronné avec Aliénor d’Aquitaine, son épouse à Westminster en 1154. Fils de Geoffroy, né au Mans en 1113 et de Mathilde, la petite fille de Guillaume, Henri voit le jour au Mans en 1133. Il sera enterré à Fontevraud avec sa femme et ses fils dont Richard Cœur de Lion.

Un ouvrage à lire tel un roman

Ainsi, berceau et nécropole de l’illustre dynastie et tumultueuse famille royale anglaise, respectivement la ville du Mans et l’Abbaye Royale de Fontevraud viennent de concrétiser leur volonté de faire cause commune sur le thème des Plantagenêts, en participant à la réalisation d’un livre illustré. Un ouvrage pour la première fois grand public à lire tel un roman lu à picorer, rédigé par des historiens français et anglais dans un style très délié et accessible, avec une iconographie aussi riche qu’éclectique, allant de l’enluminure à la BD en passant par la photo, qui retrace toute l’histoire complexe et mouvementée des rois anglais qui ont dominé l’Ouest de la France pendant plusieurs décennies au Moyen Age. Quelques-unes des personnalités les plus fortes de l’époque médiévale y sont évoqués, d’Alinéor à Richard Cœur de Lion mais aussi les côtés sombres de la légendaire famille : le meurtre de Thomas Becket ou encore les révoltes conduites par Robin des Bois. « A la différence d’autres ouvrages sur le sujet, il est moins spécialisé, il n’est pas consacré à tel ou tel membre de la dynastie et c’est une multitude de regards autour d’une seule question, celle d’un empire éphémère mais qui est un vrai moment de civilisation », relate Xavier Kawa-Topor, directeur du Centre Culturel de l’Ouest. Et Franck Miot, directeur du service tourisme et patrimoine de la Ville du Mans de corroborer  : « C’est une approche en relation avec une vision généraliste du monde médiéval  mais très axé sur les débuts de la dynastie, c’est-à-dire ceux qui trouvent vraiment leurs racines en Anjou et en Maine. » La région Pays de la Loire a soutenu cette initiative, promouvant par là même une « destination Plantagenêts .

Permanence d’une histoire vivante

Pour le Mans, l’année 2013 est marquée par la célébration du 9ème centenaire de la naissance de la dynastie, Geoffroy Plantagenêt dont la représentation sur le célèbre émail « Plantagenêt » visible au Carré Plantagenêt du Musée d’archéologie et d’histoire du Mans, fait la couverture du livre. Le parcours scénographique de la Nuit des Chimères propose chaque été dès la nuit tombée de suivre l’histoire de la ville directement inspirée par cette famille royale. Pour Fontevraud, la permanence des gisants de pierre, commandées par Aliénor d’Aquitaine et installés dans l’abbatiale, assure la transmission des Plantagenêts dans l’imaginaire contemporain.

Pratique : « L’Empire des Plantagenêts » – l’Histoire Editions – Juillet 2013 .13,90 € – Disponible à l’Abbaye de Fontevraud et à la Maison du Pilier rouge au Mans – A compter de septembre 2013, en kiosque.

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=16085

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 72

Inauguration de la chambre de l’Evèque au presbytère de Fontevraud l’Abbaye

Vendredi 19 juillet 2013 avait lieu l’inauguration de la chambre dite « de l’Evèque » au presbytère de Fontevraud  en présence du Sous-préfet, M. Jean -Pierre Lallart , du député Michel Piron  de M. Vacquet,  conservateur auprès du conseil général, des entreprises, de représentants des associations et de quelques fontevristes passionnés.

chambre_eveq_inaugur_8

Ces travaux, faisant suite à la restauration du bâtiment, avaient pour objet de remettre cette pièce dans l’aspect qu’elle avait à la fin du 17ème ou au début du 18ème siècle. La cheminée et les poutres avaient été cachés par des modifications, les couleurs d’origine avaient disparues sous une peinture imitation bois et le parquet d’inspiration Versailles faisait triste mine.
Conseillé par le conservateur du département, la commune put organiser les travaux qui permirent de restaurer les boiseries, le parquet, la peinture polychromique, la cheminée, le plafond et d’y installer l’électricité.
Ces travaux s’élèvent à 61 486 € HT et les aides sont de 10 000 € apportés par M. PIRON sur la réserve parlementaire et de 24 187 € de subventions accordées par le conseil général soit 34 187 €.

http://www.fontevraud-abbaye.fr/page_pontuelle.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-O- L’Abbaye de Fontevraud est présentée dans l’ouvrage de Philippe Méry : Abbayes, Prieurés et Couvents de France.

3-thickbox_default

L’auteur a visité pendant trois  ans tous les bâtiments conventuels qu’il avait pu recenser à travers les livres et internet. Il les a localisés, visités, photographiés, historiés et répertoriés dans ce guide des abbayes, prieurés et couvents des France. C’est un véritable voyage à travers la France, son histoire et ses bâtiments. Ce guide intéressera toux ceux qui approchent le patrimoine de près ou de loin, pour des raisons.

http://www.abbayes-de-france.com/index.php?id_product=8&controller=product

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-V- Prieuré ( en pratique et non abbaye) de Villesalem ( 86290. Journet)

P1030980

Poster un commentaire

par | 26 octobre 2013 · 7:26

-F- Page Facebook de l’abbaye royale de Fontevraud

https://www.facebook.com/abbayedefontevraud

 

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-T- Tableau chronologique et historique des Abbesses de l’Ordre de Fontevrault

Jean-François Bodin

Tableau chronologique et historique  des Abbesses de l’Ordre de Fontevrault

In

Recherches historiques sur l’Anjou et ses monuments: Angers et le bas Anjou  Tome second  (1823)  p. 556 à 559

http://books.google.fr/books?id=Fqlsp4n4bxkC&pg=PA556&dq=fontevrault+abbesse+flandre&hl=fr&sa=X&ei=9GhpUpvDKKjw0gWApYD4Bg&ved=0CDIQ6AEwAA#v=onepage&q=fontevrault%20abbesse%20flandre&f=false

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-H- Les rapports d’Henri IV, de ses maîtresses et de leurs enfants avec l’ordre de Fontevrauld

 

1– Louise Borré, elle eu un fils

11- Hervé Borré, né en 1576, mort en 1643

2– Esther Imber, elle eu aussi un fils

21- Gédéon dit Gédéon Monsieur, né fin 1587 ou début 1588, mort le 30 novembre 1656

3– Gabrielle d’Estrées, maîtresse officielle du roi, née en 1573 à Coeuvres, morte le 10 avril 1599 à Paris, surnommée La presque reine, elle donne trois enfants à Henri IV.

31- César de Bourbon, né le 7 juin 1594 à Coucy-le-Château, mort le 22 octobre 1665 à Paris, occupe le premier rang après les princes de sang. Duc de Beaufort, duc de Vendôme, duc d’Etampes, il épouse Françoise de Mercoeur fille de Philippe Emmanuel de Lorraine, duc de Mercoeur et gouverneur de Bretagne. Il succède à son beau-père, puis conspire contre Marie de Médicis. Emprisonné à Vincennes de 1626 à 1630, il s’exile en Angleterre et revient en France en 1643 pour participer à la cabale des Importants. Exilé par Mazarin, il se réconcilie avec ce dernier et lui restera fidèle pendant la Fronde.

32- Catherine Henriette de Bourbon, dite Mademoiselle de Vendôme, née le 11 novembre1596 à Rouen, morte en 1663, épouse de Charles II de Lorraine, duc d’Elboeuf.

33- Alexandre de Bourbon, né le 19 avril 1598 à Nantes, mort en 1629, chevalier de Vendôme et grand prieur de France de l’ordre de Malte.

4– Charlotte de Sauve dite Circé, fait partie d’un groupe de femmes chargées par Marie de Médicis de retenir les ennemis du roi à la Cour.

5– Françoise de Montmorency-Fosseux dite la Belle Fosseuse, maîtresse du roi en 1580 pendant un an, fille d’honneur de Marguerite de Valois. Elle aura du Roi, une fille née-morte en 1581.

6– Diane d’Andoins comtesse de la Guiche dite la Belle Corisande, maîtresse du roi de 1573 à 1590, née en 1554 à Hagetmau, morte en 1620 en Navarre, est très certainement la seule à avoir obtenu l’estime d’Henri IV.

7– Catherine Henriette Balzac d’Entragues, née en 1583 à Orléans, morte en 1633 à Paris, elle succède à Gabrielle d’Estrées et donne trois enfants au roi.

71- Henri de Verneuil, né en 1600, mort peu après.

72- Gaston Henri de Bourbon, né le 4 novembre 1601 à Paris, mort en 1682, évêque de Metz à sept ans, marquis de Verneuil, duc de Verneuil, élevé à la pairie en 1663, épouse en 1668 Charlotte Séguier fille du Grand chancelier de France.

73- Gabrielle Angélique de Bourbon, née 1er février 1603, morte en 1627, épouse en 1622 Bernard de Nogaret, duc d’Epernon et de La Valette, gouverneur de Guyenne.

8– Jacqueline de Bueil, maîtresse du roi par « intérim » lors des périodes de disgrâce d’Henriette d’Entragues, née en 1588, morte en 1651, elle donne un fils à Henri IV.

   81- Antoine de Bourbon, né le 9 mai 1607, mort en 1632, comte de Moret.( NDLRB . Il s’agit  donc  d’un fils d’Henri IV)

Mais à la bataille de Castelnaudary  (11400) – Lauraguais- le 1 er septembre 1632 il y avait un frère naturel de Henri IV,  Antoine de Bourbon-Bueil  comte de Moret, ( NDLRB . Il s’agirait ici  -mais la mention  de ce lien de famille semble erronée-  d’un frère d’Henri IV ) qui devait combattre aux côtés de Henri II de  Montmorency et qui disparut mystérieusement.                                                                                    On le retrouva par hasard, ermite dans la forêt de Brossay (49700) grâce à une indiscrétion du père Abbé de la proche abbaye d’Asnière et de sa demi-soeur Bourbon, abbesse de Fontevraud.  ( NDLRB . Si  la 31 ème Abbessse Jeanne-Baptiste  de Bourbon-1608-1637-1670-  est  bien sa  demi soeur , comme fille de Henri IV et de  Charlotte des Essarts, voir point 9 infra   Il s’agirait ici  bien plutôt  d’un fils d’Henri IV )

Il mourut en odeur de sainteté.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/08/21/a-antoine-de-bourbon-bueil-comte-de-moret-mort-en-odeur-de-saintete/

9– Charlotte des Essarts, maîtresse du roi vers 1607, née en 1580, morte en 1651, devient la maîtresse de Louis de Guise, épouse en seconde noces François du Hallier futur maréchal de l’Hôpital. Suite à ses intrigues contre Richelieu elle est exilée. Elle donne deux filles à Henri IV.

91- Jeanne-Baptiste de Bourbon, née 11 janvier 1608, morte en 1670, placée très jeune en couvent elle devient abbesse de Fontevrault en 1637.

92- Marie-Henriette de Bourbon, née en 1609, morte en 1629, enfant non légitimé, devient Abbesse de Chelles en 1627.

10– Charlotte Marguerite de Montmorency, dernière maîtresse du roi, née en 1594, morte en 1650, mariée sur ordre à Henri II de Bourbon, prince de Condé, elle est la mère de Louis II de Bourbon, duc d’Enghien, prince de Condé connu sous le nom du Grand Condé.

http://www.forumgeg33.com/t4890-acte-de-mariage-d-henri-iv-avec-marie-de-medicis

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-G-Le Graduel de Fontevrault comme si vous le possédiez

Graduel de Fontevrault

Le Graduel de Fontevrault est la pièce la plus exceptionnelle conservée à la bibliothèque municipale de Limoges. Il s’agit d’un livre liturgique contenant pour une année les chants de la messe à l’intention des moines et des chanoines de l’abbaye de Fontevrault. Il est dit d’Aliénor de Bretagne, abbesse de Fontevrault (1302-1342) car son blason se trouve reproduit sur les tranches du manuscrit. Il fut copié et enluminé vers 1250-1260 dans l’atelier parisien de Nicolas Lombard.

Reproduction de 30 pages qu’il est possible d’agrandir de façon très  visible … un vrai régal

http://www.pinterest.com/bfmpatrimoine/graduel-de-fontevrault/

2 Commentaires

Classé dans Département 87, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-I- 3 juillet 2013.L’Inrap fouille le prieuré de la Madeleine à l’abbaye de Fontevraud

Publié le 3 juillet 2013 · Mis à jour le 27 août 2013
Une équipe de l’Inrap achève une opération archéologique à l’abbaye royale de Fontevraud. Les recherches ont été menées à l’emplacement de l’ancien prieuré Sainte-Marie-Madeleine, largement méconnu et longtemps considéré comme entièrement détruit. Prescrite par l’État (ministère de la Culture et de la Communication – Drac des Pays-de-la-Loire), l’intervention combine fouille du sous-sol, étude des maçonneries subsistantes (étude de bâti) et étude d’archives. L’équipe d’archéologues, dirigée par Stéphane Augry, a dégagé de nombreux vestiges médiévaux jusqu’ici masqués par les aménagements de la période carcérale de l’abbaye (1804-1963)

……….

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Communiques-de-presse/p-16141-L-Inrap-fouille-le-prieure-de-la-Madeleine-a-l-abbaye-de-Fontevraud.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye