-R- Robert d’Arbrissel, Raoul de la Fûtaie et Robert de Locunan : la trinité érémitique bretonne de la fin du 11e siècle

Pas question pour nous de donner ici un portrait de Robert d’Arbrissel dont
« l’étonnante figure » et « l’impossible sainteté » ont fait récemment l’objet d’approches
renouvelées par le regretté Jean-Marie  (NDLRB. Jean-Marc !) et l’innovant Jacques Dalarun; mais
seulement dire que certains éléments de sa biographie doivent être reconsidérés à la
lumière des travaux de ces deux chercheurs, de même que les caractères originaux de la
fondation de Fontevraud.

Ainsi en est-il de la durée de la retraite au « désert » de Robert :
sans doute moins de cinq années au total, divisées en deux périodes, ce qui est finalement
assez court rapporté à la durée de vie d’un septuagénaire.

Egalement de la question du synéisaktisme, qui paraît avoir été l’ascèse privilégiée par Robert : cette pratique
contenait-elle en germe la dimension de mixité de Fontevraud ; ou bien le fondateur du
monastère s’est-il inspiré en l’occurrence d’un modèle préexistant ?

…….

http://www.academia.edu/1205367/Robert_dArbrissel_Raoul_de_la_Futaie_et_Robert_de_Locunan_la_trinite_eremitique_bretonne_de_la_fin_du_11e_siecle

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s