-C- Chartes de Fontevraud concernant l’Aunis et La Rochelle

Chartes de Fontevraud concernant l’Aunis et La Rochelle [1].

Bien que les archives du département de Maine-et-Loire aient payé un regrettable tribut aux ravages de la guerre civile et aux brùlements officiels des titres de communautés religieuses, en 1793 et années suivantes, elles sont encore assez riches en documents originaux ou authentiques pour être signalées, non-seulement aux Angevins, mais encore aux personnes désireuses d’étudier l’histoire des provinces dans lesquelles les abbayes de l’Anjou avaient des domaines et revenus.

L’Aunis, dont les établissements publics ne possèdent, pour ainsi dire, pas d’archives [2], y pourra faire une moisson abondante dans le chartrier de Fontevraud. Pour le douzième siècle, et le treizième surtout, il serait difficile de réunir un plus grand nombre de belles et antiques chartes, toutes inédites. Elles ont même été inconnues au savant oratorien [3] qui a fait l’histoire de cette province, et plus spécialement de sa capitale.

Les titres de Fontevraud, chef d’un ordre célèbre et puissant [4], appartiennent à trois séries différentes : le prieuré de Sainte-Catherine de la Rochelle, celui de Saint-Bibien d’Argenson, et les rentes sur le domaine du roi à la Rochelle, à Marans et dans l’île d’Oleron.

1] Ce mémoire a été composé à Aix, en Savoie, le 24 août 1856, et adressé au Congrès scientifique de France, session de la Rochelle, comme répondant à la 4e et à la 6e question de la section IVe, HISTOIRE et ARCHEOLOGIE. Il en a été donné lecture à l’une des séances de cette section, et son impression fut votée ; mais, ayant appris que l’abondance des matières obligeait M. l’abbé Lacurie à supprimer la plupart des mémoires qu’il avait lus au Congrès, je n’ai pas voulu abuser de la bienveillance accordée à mon travail, et je me suis fait rendre mon manuscrit, le 31 juillet dernier. Les modifications qu’il a subies consistent surtout dans le remplacement de la traduction de la lettre de l’abbé de Saint-Léonard de Chaumes et de Girard de la Chambre par le texte latin lui-même, et l’addition, dans le texte ou en note, de diverses chartes latines et de onze chartes en langue vulgaire, antérieures à l’an 1211.

[2] Sauf l’hôpital Saint-Louis de la Rochelle, où M. l’abbé Cholet a récemment découvert les titres de l’Aumonerie fondée par Alexandre Aufredi.

[3] Histoire de la ville de la Rochelle et du pays d’Aunis, par le P. Arcère, 2 vol. in-4°. Les titre de Fontevraud ont aussi été inconnus à M. Massiou, qui a publié, de 1838 à 1840, une volumineuse et importante Histoire de la Saintonge et de l’Aunis, 6 vol. in-8°.

[4] Le chartrier de Fontevraud a été classé et inventorié avec le plus grand soin, de 1646 à 1658, par le père Lardier. Son travail se compose de neuf volumes in-folio, conservés dans les archives de Maine-et-Loire. Gaignières a fait, en 1699, un grand nombre d’extraits et de copies des titres de ce chartrier. Ils forment deux volumes in-folio, et appartiennent à la Bibliothèque impériale, ancien fonds latin, n° 5480. On trouvera dans le vol. 1er ce qui concerne la Rochelle, pages 21 et 22, 469-488 ; Marans pages 499-501 ; l’Ile d’Oleron, pages 461-468, et Saint-Bibien-d’Argenson, pages 22-24.

http://www.histoirepassion.eu/spip.php?rubrique304

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Département 17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s