11 avril 2014. Mazarine Pingot en visite à l’Abbaye royale

     Mazarine et les fantômes de l’abbaye

Jean-François MARTIN.

« Écrire dans un lieu comme celui-ci, si beau ? Mais ce serait écrasant… » Mazarine Pingeot est là ce vendredi soir à l’Abbaye royale de Fontevraud. A deux pas du cloître, à une cinquantaine des gisants d’Aliénor d’Aquitaine et Richard Coeur de Lion. Face à une trentaine de ses lecteurs.

Après Le cimetière des poupées, roman troublant d’une mère infanticide, Bouche cousue, émouvant journal intime d’une fille inconnue de la République, l’écrivain est venue parler de son dernier livre, Les invasions quotidiennes, l’histoire d’une Bridget Jones parisienne, « à la vie drôle et pathétique ».

A ses côtés, ce vendredi soir, un enfant du pays, Christophe Girard, maire du 4e arrondissement de Paris, conseiller du big boss de LVMH, et aussi et surtout ami de la famille. « Tu es venue ici, dans la région, enfant. Nous avions déjeuné avec ta mère et ton père, pas encore président, au restaurant Jeanne-de-Laval, aux Rosiers-sur-Loire. Oui, tu as connu très tôt le brochet au beurre blanc », s’amuse Christophe Girard. Qui continue, ton soudain profond : « Ton père aimait beaucoup l’église de Cunault. »

Au passage, il glisse à celle qui fut témoin à son mariage : « Question que je ne t’ai jamais posée… Pourquoi la fille de François Mitterrand ne porte pas son nom ? » Mazarine sourit… Et, malicieuse, s’adresse à ses lecteurs : « Vous avez cinq heures devant vous ? » Manière habile de botter en touche.

Elle évoque son enfance où elle ne pouvait « rien raconter de son quotidien » à l’extérieur, où elle devait taire son père, « un silence angoissant, fondateur » : « C’est ainsi que j’ai commencé à écrire. L’écriture était une possibilité de dire… »

Il est 23 h, elle s’en va voir les gisants, au milieu « des fantômes bienveillants » de l’abbaye. Qui, suppose-t-on, un jour, l’inspireront.

http://www.ouest-france.fr/mazarine-et-les-fantomes-de-labbaye-2185370

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s