-R- La ruine des abbayes à la fin du moyen -Age ; des remparts à Fontevraud.

La ruine des abbayes

Les temps d’épreuves de la fin du Moyen-Age ont précédé, en Anjou, comme en Europe, un changement profond de civilisation. La grande impulsion religieuse qui avait marqué les siècles précédents est terminée, même si les ordres mendiants (Dominicains, Franciscains, Carmes, Augustins) ont créé dans les villes des implantations qui perdureront, réaffirmant un idéal de pauvreté que les établissements de fondation ancienne avaient depuis longtemps perdu de vue. Ceux-ci ont par ailleurs beaucoup souffert : les passages des gens d’armes sont ruineux, les effectifs sont décimés par les maladies. En 1349, après le premier accès de la peste noire, la moitié des moines de Saint-Aubin a péri. Les abbayes de Saint-Maur sur Loire, Saint-Serge et Saint Nicolas à Angers, mais aussi de Bourgueil, du Louroux, de Pontron, de Saint Georges sur Loire, et de très nombreux prieurés, sortent de la guerre détruits ou ruinés. Ceux qui ont résisté comme Saint-Florent de Saumur, Saint-Maur, Fontevraud, Cunaud, se sont retranchés derrière des fortifications dont quelques traces sont encore visibles comme à Brion ou Blaison.

 

http://culture.cg49.fr/le-patrimoine/histoire/les-derniers-feux-du-moyen-age/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s