-A- Accordéons et colloque sur la prison à Fontevraud le 18 octobre 2014

Label CERF  ( Centre d’Etudes et de Recherches Fontevristes)

Deux événements majeurs à l’Abbaye de Fontevraud le 18 octobre 2014 : une conférence et un concert

Le samedi 18 octobre, Fontevraud organise deux évènements : une conférence débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral (15h) et un concert de Richard Galliano, grand maître de l’accordéon (18h).

15h, Conférence/débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, transformée en centrale pénitentiaire par Napoléon, reçut en 1814 ses premiers prisonniers. A l’occasion de ce bicentenaire, Fontevraud s’associe à plusieurs sites majeurs marqués par l’histoire de la réclusion pour questionner les rapports de notre société contemporaine à cette histoire.
Qu’en est-il de la mémoire de l’enfermement et de la prison, dans notre société contemporaine ? Les différents bâtiments qui ont donné lieu à enfermement, les différents objets qui en sont témoins, sont-ils dignes de patrimonialisation au même titre que ceux liés à d’autres activités humaines ? Qu’en est-il de l’usage de ces bâtiments, une fois l’enfermement révolu ? Entre tentation d’arasement ou de destruction partielle, transformation ou mise en scène culturelles et touristique, transformation en établissements (ré)éducatifs, ou de soins, les réponses sont multiples et les intentions ambivalentes. A un patrimoine plus aisément revendiqué – « patrimoine doré »- celui par exemple lié à un passé monastique ayant donné lieu à une architecture perçue comme « noble », un patrimoine noir, sombre, occulté viendrait-il faire pendant ?
Plusieurs tables-ronde traiteront de sites retraçant « une trajectoire de l’enfermement » du 19e siècle : La colonie pénitentiaire pour enfants de Mettray, devenue aujourd’hui Institut thérapeutique éducatif et pédagogique ; L’abbaye de Fontevraud, transformée en centre culturel ; La prison de l’Ile de Ré, ancien lieu de départ pour le bagne de Cayenne. Les discussions seront sous la direction de Philippe Artières (historien et directeur de recherche au CNRS), en collaboration avec David Niget (maître de conférence à l’université d’Angers.), Pierre Pinon (architecte et historien) et Jean-Marie Renouard (sociologue). En regard de ces conférences, sera associée la projection d’interviews filmées de témoins de la période pénitentiaire de l’Abbaye de Fontevraud, commandées en 2013 par le Service Régional de l’Inventaire des Pays de la Loire.
Engagée pour la reconnaissance du patrimoine carcéral, Fontevraud a co-signé un appel publié dans Libération à l’occasion des journées du patrimoine.

18h, Concert de Richard Galliano.

Le maître de l’accordéon, victoire de la musique classique 2014, revisite les Quatre saisons de Vivaldi. Une interprétation originale et virtuose faisant tomber tous les aprioris sur l’accordéon.
D’un côté l’un des morceaux les plus connus et joués de la musique classique, de l’autre un des instruments les plus populaires. Richard Galliano joue les entremetteurs pour une rencontre qui entre ses mains virtuoses et celle de son quintet sonne comme une évidence.
Les Quatre saisons de Vivaldi font parties de ces morceaux que la publicité ou les standards téléphoniques mettent dans toutes les oreilles. Et pourtant. Comme le rappelle Richard Galliano, « La jeunesse, l’adolescence, la maturité, la vieillesse…les quatre saisons rythment la vie et la nature depuis la nuit des temps comme un manège qui tournerait perpétuellement… Vivaldi a composé cette oeuvre à partir de ce phénomène éternel.». En somme c’est une œuvre profonde qu’il a spécialement arrangé pour son accordéon, le fameux modèle Victoria 63 offert par sa grand-mère et dont il ne se sépare jamais. Les Quatre Saisons du maître vénitien constituent un cycle à part entière, contenu dans le recueil de l’opus 8 Il cimento dell’armonia e dell’invenzione, édité en 1725. Mais Galliano ne contente pas de quatre saisons et ajoute des saisons intermédiaires, celles de son ami et mentor le bandonéoniste Astor Piazzolla. Huit saisons pour plus de précisions, plus de finesse. « Musique essentielle, figurative, universelle… Le fait d’interpréter sur mon accordéon cette oeuvre mille fois enregistrée, me donne, comme pour la musique de J. S. Bach, l’opportunité de proposer une nouvelle interprétation originale dans laquelle la partie soliste se dégage avec évidence et luminosité. J’ose espérer que Vivaldi aurait apprécié cette version inédite, contemporaine.»

Deux événements majeurs à l’Abbaye de Fontevraud le 18 octobre : une conférence et un concert

Le samedi 18 octobre, Fontevraud organise deux évènements : une conférence débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral (15h) et un concert de Richard Galliano, grand maître de l’accordéon (18h).

15h, Conférence/débat sur la question de la mémoire des prisons et du patrimoine carcéral.

L’Abbaye Royale de Fontevraud, transformée en centrale pénitentiaire par Napoléon, reçut en 1814 ses premiers prisonniers. A l’occasion de ce bicentenaire, Fontevraud s’associe à plusieurs sites majeurs marqués par l’histoire de la réclusion pour questionner les rapports de notre société contemporaine à cette histoire.
Qu’en est-il de la mémoire de l’enfermement et de la prison, dans notre société contemporaine ? Les différents bâtiments qui ont donné lieu à enfermement, les différents objets qui en sont témoins, sont-ils dignes de patrimonialisation au même titre que ceux liés à d’autres activités humaines ? Qu’en est-il de l’usage de ces bâtiments, une fois l’enfermement révolu ? Entre tentation d’arasement ou de destruction partielle, transformation ou mise en scène culturelles et touristique, transformation en établissements (ré)éducatifs, ou de soins, les réponses sont multiples et les intentions ambivalentes. A un patrimoine plus aisément revendiqué – « patrimoine doré »- celui par exemple lié à un passé monastique ayant donné lieu à une architecture perçue comme « noble », un patrimoine noir, sombre, occulté viendrait-il faire pendant ?
Plusieurs tables-ronde traiteront de sites retraçant « une trajectoire de l’enfermement » du 19e siècle : La colonie pénitentiaire pour enfants de Mettray, devenue aujourd’hui Institut thérapeutique éducatif et pédagogique ; L’abbaye de Fontevraud, transformée en centre culturel ; La prison de l’Ile de Ré, ancien lieu de départ pour le bagne de Cayenne. Les discussions seront sous la direction de Philippe Artières (historien et directeur de recherche au CNRS), en collaboration avec David Niget (maître de conférence à l’université d’Angers.), Pierre Pinon (architecte et historien) et Jean-Marie Renouard (sociologue). En regard de ces conférences, sera associée la projection d’interviews filmées de témoins de la période pénitentiaire de l’Abbaye de Fontevraud, commandées en 2013 par le Service Régional de l’Inventaire des Pays de la Loire.
Engagée pour la reconnaissance du patrimoine carcéral, Fontevraud a co-signé un appel publié dans Libération à l’occasion des journées du patrimoine.

18h, Concert de Richard Galliano.

Le maître de l’accordéon, victoire de la musique classique 2014, revisite les Quatre saisons de Vivaldi. Une interprétation originale et virtuose faisant tomber tous les aprioris sur l’accordéon.
D’un côté l’un des morceaux les plus connus et joués de la musique classique, de l’autre un des instruments les plus populaires. Richard Galliano joue les entremetteurs pour une rencontre qui entre ses mains virtuoses et celle de son quintet sonne comme une évidence.
Les Quatre saisons de Vivaldi font parties de ces morceaux que la publicité ou les standards téléphoniques mettent dans toutes les oreilles. Et pourtant. Comme le rappelle Richard Galliano, « La jeunesse, l’adolescence, la maturité, la vieillesse…les quatre saisons rythment la vie et la nature depuis la nuit des temps comme un manège qui tournerait perpétuellement… Vivaldi a composé cette oeuvre à partir de ce phénomène éternel.». En somme c’est une œuvre profonde qu’il a spécialement arrangé pour son accordéon, le fameux modèle Victoria 63 offert par sa grand-mère et dont il ne se sépare jamais. Les Quatre Saisons du maître vénitien constituent un cycle à part entière, contenu dans le recueil de l’opus 8 Il cimento dell’armonia e dell’invenzione, édité en 1725. Mais Galliano ne contente pas de quatre saisons et ajoute des saisons intermédiaires, celles de son ami et mentor le bandonéoniste Astor Piazzolla. Huit saisons pour plus de précisions, plus de finesse. « Musique essentielle, figurative, universelle… Le fait d’interpréter sur mon accordéon cette oeuvre mille fois enregistrée, me donne, comme pour la musique de J. S. Bach, l’opportunité de proposer une nouvelle interprétation originale dans laquelle la partie soliste se dégage avec évidence et luminosité. J’ose espérer que Vivaldi aurait apprécié cette version inédite, contemporaine.»

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=21381

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s