-P- Soeurs de Fontevraud qui glissiez, sombres ombres

« Soeurs de Fontevraud qui glissiez, sombres ombres,

Dans la blanche abbatiale sur ces dalles sans nombre,

Egrenant Pater et Ave de vos rosaires

En vous mortifiant par vos vœux exemplaires,

 

Quelle est donc votre faute ? Pourquoi donc vous meurtrir?

Silence, chasteté, pauvreté, obéissance,

Croyez-vous que Dieu s’en amuse à vous voir souffrir,

Vous toutes qui veniez de si haute naissance ?

 

Matines, laudes, prime, tierce, sexte, none, vêpres et complies

Vous méditiez dans la quiétude du soir béni

Avec un vaste cloître pour tout horizon

Délaissant la gloire pour une simple oraison. »

 

Evraud

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s