Archives quotidiennes : 10 février 2015

La relation – un peu-lointaine- de Richard III Plantagenêt avec l’Abbaye de Fontevraud

……..

Richard, dépeint par William Shakespeare comme un tyran monstrueux assassinant deux princes dans la Tour de Londres, est mort au combat lors de la bataille de Bosworth Field en 1485 contre son éventuel successeur Henry Tudor. Pour nous autres Angevins, cette découverte nous ramène à notre longue mémoire : Richard III est le petit-fils au 9ème degré d’Henri II Plantagenêt et d’Aliénor d’Aquitaine, dont les tombeaux sont à l’abbaye de Fontevraud… Richard III est donc également le descendant direct de nos comtes d’Anjou.

http://www.anjou-identitaire.com/2013/02/notre-longue-memoire-le-corps-de-richard-iii-dernier-roi-plantagenet-identifie/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans * Angleterre, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Plantagenêts

C- La (potentielle) mauvaise chute de son lit de Louise de France, pensionnaire à l’Abbaye royale de Fontevraud

Jamais le couple royal ( Louis XV et Marie Leszczynska )ne fera le voyage pour rendre visite à ses filles. En septembre 1747 cependant, Jean-Marc Nattier est dépêché auprès d’elles pour faire leurs portraits. En découvrant le visage de Louise la reine commente : …je n’ai jamais rien vu de si agréable que la petite. Elle a la physionomie attendrissante et fort éloignée de la tristesse […] elle est touchante, douce spirituelle (Lettre à la duchesse de Luynes, citée par le duc de Luynes, « Mémoires », t. VIII, p. 309). Le peintre a su faire ressortir le charme et la fraîcheur de la petite princesse. Il a aussi habilement « gommé » la déformation de son dos, due une mauvaise chute que Louise aurait faite en voulant descendre seule de son lit alors qu’elle était encore à Fontevraud. Il y a loin du charme de la petite fille à l’apparence, peu avenante il faut bien le dire, de la femme qui plus tard se dépeindra ainsi, avec un humour teinté de cruauté : Votre servante est fort petite, grosse tête, grand front, sourcils noirs, yeux bleu-gris-brun, nez long et crochu, menton fourchu, grasse comme une boule et bossue. (Lettre à la Prieure du Carmel de Bruxelles, 6 mars 1783)

Agée de quinze ans, Victoire retourne à Versailles en 1748. Louise et Sophie devront patienter deux années encore.

http://www.carmel.asso.fr/Fontevraud.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud