D- Lorsque la dauphine Marie-Antoinette aida une future bienheureuse a accomplir sa vocation religieuse à la demande d’une fille de roi élevée à Fontevraud.

Lorsque la dauphine Marie-Antoinette aida une future bienheureuse  a accomplir  sa  vocation religieuse à la demande  d’une  fille de roi élevée à Fontevraud.   

La plus jeune des enfants du roi Louis XV, la princesse Louise, élevée à Fontevraud,  fut la providence de l’Ordre du Carmel, et ses générosités allèrent à doter des postulantes indigentes pour leur permettre d’accomplir leur vocation. Ne retenons qu’un nom, celui d’une bienheureuse, Marie-Madeleine Lidoine dans le siécle,  guillotinéee avec ses sœurs  que la vénérable mère Thérèse de Saint Augustin du Carmel de Saint-Denis (93200) née Louise de France dirigea vers le carmel de Compiègne si cher à sa mère la reine Marie Lezcinska, avec une dot qu’elle avait demandée à la dauphine Marie-Antoinette. En reconnaissance, la sœur Lidoine prit le nom de sœur Thérèse de Saint-Augustin ; c’est elle qui, devenue prieure du carmel de Compiègne, mènera ses filles au martyre le 17 juillet 1794.

http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/renaissance-catholique/histoire-eglise/leglise-au-18e-siecle/madame-louise/

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s