La vision caricaturale de l’Odre de Fontevraud de « 100 fiches d’histoire du Moyen-Age » (2009) des éditions Breal

Nous sommes  bien conscients que  les modalités  choisies  par l’auteur, Stéphane Muzelle, pour  tenter de parler du Moyen-Age ne lui permettaient pas de s’épancher  grandement  sur le sujet.

Pour autant,  est-il admissible d’évacuer le sujet dans les trois lignes  que nous  vous recopions  ci-dessous (P. 212).

« Lorsque, au début du XII éme siècle, Robert d’Arbrissel fonde l’abbaye double1 de Fontevraud,il place les communautés  sous la dirction d’une Abbesse 2 : pour  les moines, obéir à une femme est en soit une pénitence 3 « .

Quelques remarques, qui, elles sont  fondées.

1) Il n’y a pas  que l’Abbaye  a être  double, c’est l’ensemble de l’Ordre qui l’est  ou qui, du moins, pourrait l’être.

2) Il place  aussi les prieurés  là où la gemmellité des implantations a pût être réalisée  sous la direction  de la Prieure.

Ceci n’empêche  pas les moines-prêtres à être les seuls  à pouvoir  célébrer la messe et  donner  les Sacrements ( onfession, tout particulièrement) .

3) Ce  rappel n’aboutit  pas  à  nier  que les moines se révoltèrent  assez  souvent  contre la tutelle féminine  voulue par leur père fondateur.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s