Le couvent des Dames de Fontevrault ou Prieuré de Longages (31410).

Le couvent des Dames de Fontevrault

Publié le 18/02/2016 à 08:51

201602181444-full-1

Le pigeonnier/lavoir qu’il serait urgent de mettre hors d’eau. Photo DDM.G.Ruquet

Le bourg de Longages (31410) a un très riche passé comme en témoignent les nombreux bâtiments, en bon ou mauvais état. Nous entamons aujourd’hui le tour de ceux ci par celui dont il ne reste malheureusement pas grand chose mais qui était certainement le plus fameux : le couvent.

C’est en l’an 1093 que Robert d’Arbrissel crée la célèbre abbaye de Fontevrault afin de servir à l’éducation de Mesdames de France et des jeunes filles de la noblesse. les religieuses portaient la robe blanche, les bas et souliers blancs. Elles étaient soumises à l’épreuve de l’eau bouillante et du fer chaud (le pape Eugène III affranchit l’ordre de ces épreuves en 1145). En 1104 est fondé un monastère à Lespinasse (31150) et en 1130 , par donation des droits de l’église de Saint Sernin ( NDLRB. de Toulouse ?) , sur le lieu dit «de Gineste» est créé le couvent de Longages

En 1156, Navarre, première prieure du couvent reçoit diverses donations qui firent de ce couvent le plus florissant des quatorze que possède l’ordre. Le couvent formait un ensemmble clos comprenant le cloître, une église, des communs, des jardins, des viviers et un lavoir/pigeonnier; Il possède une résidence princière (le Prieuré dont nous évoquerons l’histoire plus tard). Celui ci servait de lieu de séjour aux personnalités religieuses de passage. l’église avait un orgue exceptionnel, des ornements complets et riches et de splendides vases sacrés. Le couvent était le refuge des demoiselles les plus distinguées du diocèse de Rieux. NDLRB. ( Aujourdhui: Rieux-Volvestre ).

Il était une des étapes sur la route des pélerins de Saint Jacques de Compostelle et de Saint Bertrand de Comminges (31510). En 1317 le pape Jean XVII crée le diocèse de Rieux et y rattache le couvent des «Dames de Longages» En 1322 ,le roi et ses sœurs signent un acte de paréage qui donne une certaine sécurité au domaine. En 1526 les rois François I° puis Charles IX accordent des chartes de privilèges et coutumes aux consuls de Longages. Les richesses du couvent étaient alors considérables. Mais 1789 arriva.

A suivre.

La Dépêche du Midi

http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/18/2279772-le-couvent-des-dames-de-fontevrault.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s