L’ex prieuré fontevriste de la Puye (86260) maison mère des Filles de la Croix sous le feu des projecteurs.

Pour mettre en avant sa commune nichée au cœur de trois sites d’exception, l’association podienne organise un événement les 28 et 29 avril prochains.

Il était une fois, dans un petit village du Poitou profond, un amoureux des vieilles pierres. L’histoire pourrait commencer comme un conte tant il y est question de racines, de mémoire, de beauté et de mystère. L’homme, c’est Francis Picard, Podien depuis une dizaine d’années. De nature curieuse, il a fureté sur sa commune de La Puye pour y dénicher des trésors : pierre dressée des Fadets, moulin, abbaye de l’Étoile, église romane de Cenan et, bien sûr, le prieuré fontevriste qui accueille la congrégation des Filles de la Croix.
“ Créer une nouvelle entité pour relier ces sites ”Avec une dizaine de passionnés, il crée l’association Sortir des ornières de l’histoire, qui organise un premier événement à l’occasion des Journées du Patrimoine, puis les 28 et 29 avril autour d’un concert et du premier Salon du livre historique, pour mettre en lumière le patrimoine naturel et architectural exceptionnel situé dans un triangle historique posé entre les sculptures pariétales du Roc aux Sorciers (-15.000 ans), la forteresse d’Angles-sur-l’Anglin, la cité médiévale de Chauvigny et les fresques classées au patrimoine mondial de l’abbaye de Saint-Savin.
« Nous sommes au cœur de ce triangle d’or dessiné par trois sites exceptionnels. Le prieuré du XIIe siècle de La Puye y tient son rang. Il se trouvait sur le chemin de saint Martin, évêque de Tours, entre Berry, Poitou et Touraine du sud. Aujourd’hui, La Puye est tiraillée entre Montmorillonnais, Châtelleraudais et Grand Poitiers. D’ailleurs, Jean-Pierre Raffarin lui-même nous a dit un jour : “ A force d’être tiraillée ainsi, La Puye va finir par devenir capitale ! ” Nous voulons donc créer une nouvelle entité pour relier ces sites d’exception : c’est le triangle d’or. »
Et pour donner tout l’éclat nécessaire à cet or, le samedi 28 avril, un récital couvrant un large répertoire de chants traditionnels (basques, espagnols, napolitains…) ou sacrés, airs d’opéra (Verdi, Offenbach…) et musiques de film, sera au programme avec le Chœur d’hommes du Haut-Poitou, 53 hommes réunis autour d’une chef de chœur professionnelle, en prélude à la commémoration des 200 ans d’installation des Filles de la Croix à La Puye, fruit de la rencontre de deux femmes : Marie Pichot, dernière novice fontevriste présente à La Puye au début du XIXe siècle et Catherine Fournet. Deux femmes oubliées qui ont fait découvrir le site fontevriste à sainte Jeanne Élisabeth Bichier des Ages, qui y a installé les sœurs.
Le premier Salon du livre historique se tiendra le lendemain, dans la salle des fêtes de La Puye.
> Concert : du Chœur d’hommes du Haut-Poitou, samedi 28 avril, 20 h, à la grande chapelle. Rens. et rés. au 06.72.74.05.05 ou : contact@ sortirdesornieresdelhistoire.fr > Salon du livre historique :dimanche 29 avril, salle des fêtes de La Puye.
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s