Archives d’Auteur: Charte de Fontevrault

À propos de Charte de Fontevrault

Royaliste depuis mon entrée en Faculté de Droit et des Sciences économiques, ce qui est d'ailleurs assez tardif, j'ai découvert ma voie dans le royalisme providentialisme, c'est-à-dire le royalisme de de ceux qui s'en remettent à Dieu du point de savoir qui doit être Son Lieutenant en terre de France. La Charte de Fontevrault assure ce combat quotidien dans lequel elle est loin d'être seule, grâce à Dieu. http://www.sylmpedia.fr/index.php/Charte_de_Fontevrault http://www.sylmpedia.fr/index.php/Alain_Texier http://www.sylmpedia.fr/index.php/Providentialisme

Lundi 16 octobre à 18h30

Messe de requiem pour la reine Marie-Antoinette

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Fontevraud. Les réservistes régionaux ont investit l’abbaye royale le 14 octobre 2017.

Fontevraud Les réservistes régionaux investissent l’abbaye

14.10.2017 15:34

                        L’abbaye de Fontevraud, site d’accueil de la Journée nationale du réserviste.

Luc Souriau

Créée il y a un an, en réponse aux attentats de novembre 2015 et de juillet 2016, la Garde nationale regroupe les réserves opérationnelles des armées, de la gendarmerie et la réserve civile de la police nationale.

Elle compte aujourd’hui plus de 70 000 membres. En un peu moins de deux ans, ses effectifs ont augmenté de 15 000 hommes et femmes. Et chaque jour, plus de 7300 réservistes sont mobilisés au sein des unités des armées et des forces de sécurité intérieure.

Cette concrétisation de l’engagement a été saluée ce samedi 14 octobre à l’abbaye de Fontevraud qui accueillait la Journée nationale du Réserviste et quelque 150 réservistes de la région.

Une initiative qui a réuni la zone de défense et de sécurité Ouest, dirigée par le général de corps d’armée Jean-François Parlanti, et la région Pays de la Loire, présidée par Bruno Retailleau.

Aujourd’hui, la réserve en Pays de la Loire regroupe 1075 hommes et femmes, dont 637 sont issus du monde civil. Par ailleurs, la réserve citoyenne compte une centaine de membres.

A lire dans l’édition de Saumur de ce dimanche 15 octobre.

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/fontevraud-les-reservistes-regionaux-investissent-labbaye-14-10-2017-336024

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

6 éme édition des chemins de la création. Abbaye royale; 6 et 7 octobre 2017.

Créés en 2012, « Les Chemins de la création » réunissent chaque année pendant deux jours, en octobre à l’Abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire), des professionnels de tous horizons pour échanger points de vue et expérience sur l’écriture du film d’animation.

Auteurs, réalisateurs, producteurs, diffuseurs, étudiants, enseignants, médiateurs se donnent rendez-vous, dans le cadre privilégié de ce grand monument historique, pour deux journées de rencontres et un moment unique d’échanges, de transmission et de débats autour des enjeux de l’écriture des films d’animation.

 

Visuel rencontre 2017 © estampe réalisée en résidence par Nicolas Brault

Visuel rencontre 2017 © estampe réalisée en résidence par Nicolas Brault

La 6ème édition des « Chemins de la création » se déroulera les vendredi 6 et samedi 7 octobre 2017 et sera prolongée par la célébration de « 10 ans de cinéma d’animation à Fontevraud » (spectacles, ateliers,…) le samedi soir et dimanche.

« Les Chemins de la création » sont coproduits par la NEF Animation et l’Abbaye de Fontevraud, en partenariat avec la SACD, l’AFCA, l’Atelier de Sèvres et le magazine Bref.

http://nefanimation.fr/rencontres-formations/rencontre-professionnelle-sur-lecriture-du-cinema-danimation/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Rencontre professionnelle sur l’écriture du film d’animation, avec les auteurs de films dans le cadre des “Chemins de la création”, le 6 octobre à l’Abbaye .

http://nefanimation.fr/2017/06/27/onze-nouveaux-projets-residence-octobre-a-fontevraud/

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Le Musée d’art contemporain Martine et Léon Cligman a été porté hier , samedi 2 septembre 2017, sur les fonts baptismaux à l’abbaye de Fontevra

Le Musée d’art contemporain Martine et Léon Cligman a été porté hier sur les fonts baptismaux à l’abbaye de Fontevraud. Une belle occasion ratée à Tours.

Du haut de ses neuf siècles, l’abbaye de Fontevraud continue de décliner le « temps d’avant » avec le « temps d’avance » en lançant le futur musée d’art contemporain Martine et Léon Cligman. Un nom pas encore complètement arrêté, prévient Bruno Retailleau, le président de la région Pays de la Loire, très désireux de faire du lieu un site d’avant-garde.
Autant les choses ont été problématiques à Tours, autant elles semblent s’être parfaitement déroulées plus à l’ouest. Souriant, policé, Bruno Retailleau a même réussi l’exploit de faire participer Léon Cligman à une conférence de presse à Fontevraud.

Une ouverture prévue en 2019

Cette donation compte 1.200 œuvres, dont environ la moitié a été offerte à l’Etat. Une seconde donation a été faite à la Région, complétée par un chèque de 5 millions d’euros pour financer la muséographie dans le bâtiment de la Fannerie. Situé à gauche de la cour d’honneur, ce grand ensemble du XVIII esiècle, vaste, lumineux, restauré en 2002, accueillera ce futur musée. A l’adresse de la directrice des Musées de France, présente hier, Bruno Retailleau a répété qu’il aimerait que ce lieu dispose d’un label national.
Cette forte volonté politique se traduit aussi par le désir d’aller vite, pour une ouverture en 2019. La Région recrutera une équipe sous la houlette d’un conservateur afin de faire rayonner ce lieu habitué depuis Aliénor d’Aquitaine à la culture.
Cette collection compte des œuvres souvent de la moitié du XIX esiècle et de la première moitié du XX e, avec de grands noms : Toulouse Lautrec (autoportrait), Derain, Dufy, Delacroix, Delaunay, Dunoyer de Segonzac, Corot, Gris, Goerg, Grommaire, Rouault, et un ensemble exceptionnel de bronzes de Germaine Richier. A ces tableaux ou sculptures répondent des objets antiques, étrusques, sumériens, égyptiens, achetés lors de voyages.
Pareille donation a suscité l’intérêt de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, que les époux Cligman ont rencontré en juin rue de Valois avec Bruno Retailleau.
Dans une vidéo projetée hier à Fontevraud, Françoise Nyssen rappelait que Pierre et Denise Lévy, les parents de Martine, avaient déjà fait une donation dans les années 1970 permettant au Musée d’art moderne de Troyes d’être l’un des plus riches de province
« Vous offrez un exemple, une ambition partagée pour la culture ».L’ancienne éditrice se dit sensible aux « mots du cœur », à la façon dont les époux Cligman racontent avoir acquis ces trésors. « Lorsqu’un tableau ne plaisait pas à Martine ou à moi, nous n’achetions pas », indique Léon Cligman, homme alerte de 97 ans à l’œil bleu, vif. Son secret ? « Ma femme. »

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/tapis-rouge-pour-la-donation-cligman-a-fontevraud

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

TV tours Val de Loire présente l’Abbaye royale de Fontevraud.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Chantier à Tusson , village de caractère au bénéfice de la chapelle Saint Jean de l’Habit.

Présentation

L’ensemble du couvent des Hommes était rattaché au prieuré aux dames dont il ne reste que quelques éléments à l’entrée du site, sur le terrain de particuliers. Fondé par Robert d’Arbrissel au début du XIIe siècle, cette communauté ainsi composée d’un groupe d’hommes et de femmes suivent l’ordre fontevriste, dont la particularité structurelle consiste à ce que ce soit la communauté de femmes qui est la supériorité hiérarchique.
La chapelle Saint-Jean L’habit du couvent des Hommes concentre depuis 2015 tous les efforts des chantiers du Club Marpen à Tusson. Après une grand campagne de fouilles et d’études archéologiques, il devient impérieux de recouvrir les vestiges.

Au delà du simple recouvrement, le Club Marpen et la commune de Tusson s’interrogent sur l’accessibilité de l’espace, de son occupation par les habitants et les traces de son histoire. En discussion avec les architectes des bâtiments de France, un projet architectural en est ressorti.
Le site est voué à devenir un théâtre de verdure. Des panneaux explicatifs et une fresque chronologique apporteraient les informations génériques à propos du couvent des hommes. Le mur gouttereau de la chapelle sera matérialisé par l’édification d’un mur en pierre sèche jusqu’à hauteur des contreforts pour garder la délimitation de l’enceint du bâtiment. Enfin, la reconstruction de l’unique colonne engagée encore debout a également commencé, elle offre un beau point de chantier et ouvre des passerelles avec le chantier-école et son atelier taille de pierre.

Campagne 2016

    • Ruine de la chapelle Saint Jean de l'habit

      Ruine de la chapelle Saint Jean de l’habit

    • Ruine de la chapelle Saint Jean de l'habit,
                                                          Ruine de la chapelle Saint Jean de l’habit,
    • Consolidation d'un mur en pierre de la chapelle Saint Jean de l'habit
                                                Consolidation d’un mur en pierre de la chapelle Saint Jean de l’habit
 Campagne 2017

Les différents chantiers d’ados ont lieu aux mêmes dates: du 10 au 27 juillet 2017 et du 5 au 22 août 2017.

Après quelques années, le chantier se mobilise à nouveau sur la chapelle du Couvent des Hommes, pour réaliser un projet très singulier.

Une première opération avait consisté à l’époque à fouiller le site pour en faire l’étude archéologique. Il s’agit à présent de recouvrir les vestiges pour assurer leur protection, mais pas seulement.
Un projet architectural permet à la fois d’offrir un espace public en continuité entre le jardin médiéval attenant, et l’ensemble du Couvent des hommes qui sert aujourd’hui de gîte et d’halte jacquaire.
L’objectif est donc d’aménager l’espace pour garder lisible les traces du passé :

Des constructions en maçonnerie traditionnelle et en pierre sèche sont montées pour rendre compte des murs originels de la chapelle.

L’unique colonne encore debout du 12e siècle fait l’objet d’une complète réfection, vous aurez donc la possibilité de tailler les blocs de pierre qui viendront en remplacement et être sensibilisé aux techniques de rénovation.

La chapelle Saint-Jean-l’Habit est classé monument historique, le programme est donc construit avec les architectes des bâtiments de France.

Une équipe d’animation encadre à la fois les différents points de chantiers et la vie quotidienne, à laquelle les bénévoles participent également, par la préparation des repas et l’entretien des espaces de vie commune.
Un animateur technique spécialisé dans la rénovation de bâtiment assure l’encadrement général du chantier.

Le chantier a lieu le matin et les après-midis sont des temps de repos, ainsi que 4 jours complets dans le séjour. Des activités de loisirs et de découverte seront proposées et élaborées avec les jeunes.

http://www.clubmarpen.org/google451706b299b93125.html/chantiers-a-tusson/

———

Le Club Marpen une association loi 1901 active depuis près de 50 ans en Charente au service des hommes et du patrimoine.

Le Club Marpen (historiquement le Club archéologique Marpen) tient son nom du premier chantier de bénévoles organisé en 1968 sur la motte féodale de Merpins Vieux-Bourg (16100) (Marpen est le vieux nom de Merpins).
Fondé sur l’action volontaire et la mobilisation du bénévolat pour la sauvegarde du patrimoine, le Club Marpen a, dès l’origine, adhéré à l’Union REMPART, Union Nationale des associations qui organisent des chantiers internationaux sur des sites ou sur des éléments de patrimoine en périls. Le Club Marpen est toujours membre du conseil d’administration de l’Union REMPART.

Poster un commentaire

Classé dans Département 16

Les tuileries médiévale et moderne du prieuré fontevriste de Notre-Dame du Charme à Grisolles (02210-Aisne)

Résumé

Deux tuileries distantes de 700 m ont été découvertes et fouillées dans un vallon exploité dès le Moyen Âge par les religieuses du prieuré du Charme. Cet établissement, fondé dans les toutes premières années du XIIe siècle, dépendait de l’ordre de Fontevraud.

La présence d’argile a généré le développement de l’activité tuilière ; des travaux hydrauliques ont été réalisés afin de disposer d’eau utilisable pour la fabrication des tuiles. L’approvisionnement en bois provient d’importants domaines boisés qui s’étendent à proximité immédiate du prieuré.

La tuilerie la plus ancienne a été abandonnée avant le début du XVIe siècle tandis que la seconde a été exploitée aux XVIIe et XVIIIe siècles. Les modalités d’exploitation en faire-valoir indirect à l’époque moderne ont pu être détaillées grâce à l’étude de baux de location. Le bon état de conservation de cette tuilerie fournit une vision assez précise de son fonctionnement, de l’extraction de l’argile au stockage des productions avant transport. Les différentes étapes de la chaîne opératoire ont ainsi pu être décrites, autorisant une restitution de la gestion de l’espace au sein de la tuilerie.

Les productions, constituées essentiellement de tuiles à crochet, ont donné lieu à des comparaisons régionales.

https://www.revue-archeologique-picardie.fr/revue-archeologique-de-picardie/146-numero-1-2-2014.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 02

Le Tour de France de l’Audace partira de Fontevraud, les 12 et 13 mai 2017

Les vendredi 12 et samedi 13 mai prochain, l’Abbaye Royale de Fontevraud aura l’honneur d’être le point de départ du Tour de France de l’Audace, entrepris par Linda Bortoletto. Ancienne officier de l’armée de l’air, de gendarmerie, puis haut fonctionnaire après avoir parcouru la Sibérie, l’Alaska et l’Himalaya en solitaire, l’aventurière et auteur part courir sur les routes de France pour éveiller le goût de faire preuve d’audace en France aujourd’hui et maintenant.

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/thumbnails/TourFranceAudace_300x0.png


Linda Bortoletto partira de l’Abbaye Royale de Fontevraud

C’est en juillet 2011 que Linda Bortoletto décide de tout quitter pour se vouer à sa passion des voyages et de l’aventure. Pendant 5 années, elle a traversé la Sibérie, l’Alaska, l’Himalaya, en marchant, en courant, à vélo. Cette expérience l’a nourri de la force de la nature sauvage et des hommes et des femmes qu’elle a rencontrés.

« Soyons audacieux ! Bougeons-nous ! »

Cette énergie lui a donné un sentiment profond de joie, la joie d’être là où elle avait décidé d’être. Débordante de vitalité et de dynamisme, elle revient en France en 2016 pour transmettre son expérience. Confrontée à un fatalisme ambiant, à une société en perte de sens, elle décide de mettre à profit son aventure pour transmettre un message aussi simple qu’essentiel : « Soyons audacieux ! Bougeons-nous ! Prenons notre destin en main ! ».

Le Tour de France de l’Audace, qu’est-ce que c’est ?

Pour Linda Bortoletto, l’audace est le fait d’oser s’exprimer, d’affirmer sa singularité, pour entreprendre vertueusement dans les différents secteurs de la société : associatif, entrepreneuriat, culture, éducation, etc… avec une vision qui allie optimisme et volonté ! Parce que la course à pied est une belle métaphore de l’audace, Linda Bortoletto a choisi ce moyen pour parcourir en 50 jours les 1 863 km qui sépareront Fontevraud de Paris en passant, entre autres, par Bordeaux, Carcassonne ou Genève. Suivie d’une petite équipe en camping-car aux couleurs de l’opération, elle animera des conférences au fil des différentes étapes. Les audacieux des régions traversées sont invités à courir à ses côtés ou simplement, la rencontrer sur le parcours.

Deux rendez-vous à l’Abbaye Royale de Fontevraud

Le choix de Fontevraud rappelle que cette Abbaye a été le fruit de l’audace d’un homme, Robert d’Arbrissel, qui a pris la décision audacieuse, si ce n’est révolutionnaire pour l’époque, de choisir une femme pour diriger une communauté religieuse composée aussi bien d’hommes que de femmes. Le vendredi 12 mai, à partir de 18h, aura donc lieu une rencontre avec Linda Bortoletto à l’Abbaye Royale de Fontevraud avec une présentation de l’opération. Le samedi 13 mai, dès 10h, place ensuite au départ du Tour de France de l’Audace à l’Abbaye Royale.

Article du 09 mai 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Au détour d’un Etat des recettes de l’Abbaye de Fontevraud; Le jardin du prieuré de Saint Jean de l’Habit (Abbaye royale) .

C’est à la faveur d’une « intervention «  supplémentaire sur un manuscrit datant du second quart du XIII éme siècle et portant «Etat des recettes de l’Abbaye de Fontevraud » (Jean-Marc Bienvenu) qu’est mentionné l’existence du jardin du prieuré de Saint Jean (de l’Habit) . Publications de l’Université de Rouen ; Cahier d’études médiévales n° 1 – 1979- P 17.

https://books.google.fr/books?id=jYXb4H9m9_4C&pg=PA64&lpg=PA64&dq=Albunes+Espagne+fontevraud&source=bl&ots=79tyjpiN-P&sig=9JFPe-KsLr9JzAxvUynAbPH0nUw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiQtoDxkaHTAhXCiRoKHV1hA5EQ6AEIPzAE#v=onepage&q=Albunes%20Espagne%20fontevraud&f=false

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud