Archives d’Auteur: Jean de l'Habit.

À propos de Jean de l'Habit.

Si c'est un pseudonyme général à la connotation fortement fontevriste : "Jean de l'Habit" , du nom d'une des composantes monastiques de l'Ordre de Fontevraud (Abbaye et prieurés), qui figure dans ce profil, ce n'est pas par méfiance , c'est simplement parce que les analyses contenues dans ce blog ont été puisées à de trés nombreuses sources . Ce pseudonyme ne saurait, en tout cas, cacher l'intérêt que j'éprouve pour les études fontevristes, études assez injustement méconnues du moins comparées à celles consacrées à d'autres ordres monastiques. Si le professeur Jean-Marc Bienvenu , bien trop tôt rappelé auprès de Robert d'Arbrissel... , avait pu continuer son oeuvre, il en aurait été nécessairement différent. Ce blog doit donc être conçu comme un relais, comme un " attendant mieux" étant donné que le Comité d'histoire fontevriste, en charge lui , officiellement de l'histoire de l'Ordre, reprendra nécessairement un jour ses travaux . Etant précisé que l'histoire de cet Ordre est assez vaste pour que plusieurs structures en opérent l'étude, telle est la première pierre que ce blog entend poser.

Un étrange site sur l’Ordre de Fontevraud : http: //ordredefontevraud.fr

Nous Décrétons:

La restauration de l’Ordre de Fontevraud et de tous ses grands prieurés, avec droit à toute héraldique et droits exclusifs totaux sur le patrimoine immatériel.

NOUS
SUPREMUS PONTIFEX MAXIMUS ABRAHAMIQUE
POPE ABRAHAMIQUE
supremus dux iuris maximus
supremux dux iuris nobilitatis maximus
supremus dux iuris regiis maximus

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Abbaye royale de Fontevraud. Visite de chantier du futur musée d’art moderne.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

1136. Jugement de Dieu entre l’Abbaye de Fontevraud et le Monastère de l’Absie(79240) en Gâtine.

                   http://www.lesportesdutemps.com/archives/2020/09/10/38525982.html                        La terre en question était la terre de Valette.(79390 Commune de Thénezay)  https://gatine-parthenay.pagesperso-orange.fr/lieux_dits/v/valette.htm

Poster un commentaire

Classé dans Département 79

L’Abbaye royale de Fontevraud elle aussi déconfinée.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Mont- sur- Guesnes (86420) accueilllera en 2022 l’ Historial du Poitou

Capture d’écran 2020-05-14 à 12.21.46

https://www.centre-presse.fr/article-686136-monts-sur-guesnes-l-historial-du-poitou-ouvrira-en-avril.html

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Avis de décès de M. Jean Poulain ancien Directeur du Centre culturel de l’Ouest (Abbaye royale de Fontevraud) entre 1984 et 1996.

Monsieur Jean Poulain

Saint-Cast-le-Guildo (22) – Dombasle-sur-Meurthe (54) – Los Angeles, USA – Pluduno (22) – Sarthes, 72

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de

Monsieur Jean POULAIN

Chef d’escadrons (ER)
Ancien Observateur de l’ONU
pour le Moyen-Orient
Ancien directeur
du Centre culturel de l’Ouest
en l’abbaye de Fontevraud
Chevalier de la Légion d’honneur
Médaille militaire
Chevalier de l’ONM
Chevalier des Arts et des Lettres
Médaille de l’ONU
survenu dans sa 89e année.
De la part de :
Jean Luc et Corinne Poulain,
Katell et Vincent Dogat,
Yannick Poulain (†), ses enfants;
ses 7 petits-enfants,
ses 6 arrière-petits-enfants,
toutes les familles Poulain, Lemaitre, Granai, Sevin, Fourre.

Une cérémonie religieuse sera célébrée
samedi 17 mars 2018,
à 10 h 30,
en l’église de Saint-Cast.
Jean repose au salon funéraire de Matignon, rue du Chemin Vert.
Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

Mis en ligne le Jeudi 15 Mars 2018
Voir aussi un long entretien : https://www.youtube.com/watch?v=BQ2SsUCbQbk

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Ce qui reste ( Hélas vraiment trés peu de choses) de la chapelle Notre-Dame de Liesse à Fontevraud l’Abbaye.

Porte d ‘accès à la chapelle via  un petit porche d’entrée depuis l’allée Sainte Catherine.

Les vestiges de la chapelle Notre-Dame-de-Liesse, et notamment la porte, ( NDLRB.  donnant  sur l’allée Sainte Catherine) témoignent modestement d’un bâtiment disparu qui devait être des plus remarquables.

La porte conservée traduit plus particulièrement le sens que prenait la clôture dans l’ordre fontevriste dans la séparation entre clercs et des laïcs, mais aussi entre religieux et religieuses. Cette simple porte témoigne à elle seule la complexité des cheminements induits notamment par les nécessités du culte.

https://gertrude.paysdelaloire.fr/dossier/chapelle-notre-dame-de-liesse-vestiges-rue-du-logis-bourbon-fontevraud-l-abbaye/2e5cf211-8f4b-4dba-adce-68600720098d

Historique

 Quelques années après que l’abbesse Éléonore de Bourbon ait intégré le clos dès lors dénommé « Bourbon » à l’ensemble monastique (1578), elle fait édifier là une chapelle entre 1589 et 1591, pour 10.914 livres : Notre-Dame-de-Liesse, dite aussi chapelle de Bourbon. Cette chapelle ne semble pas connaître d’autres phases majeures de travaux dans les deux siècles qui suivent.

        Saisie comme bien national, elle est vendue au sein du lot qui comprend tous les bâtiments du Clos Bourbon, en 1796. Encore en place à cette date, elle est déjà détruite en 1813 (absente du cadastre napoléonien) : sa démolition (sans doute vers 1800-1810) est probablement à mettre en relation avec l’activité de salpêtrier qu’exerçait le nouveau propriétaire du Clos, le notaire Jean Hudault.Les vestiges de la chapelle ont été classés parmi les monuments historiques par arrêté du 12 octobre 1962 (protection confirmée par un second arrêté du 28 août 1989).

La chapelle précédée d’un petit porche est visible au milieu de l’image.

Description

1. La chapelle Notre-Dame-de-Liesse (ensemble détruit)

La chapelle Notre-Dame-de-Liesse n’est connue que par quelques plans, dont un seul est très précis (le plan de l’abbaye dit de 1762) et par une vue de la collection de François-Roger de Gaignières (où on ne la distingue que partiellement).

Alignée sur l’axe du clos, la chapelle n’est pas strictement orientée. Ses dimensions sont d’environ 9 m de large par 17,50 m de long (20 m, si l’on compte un petit porche d’entrée peut-être réalisé dans un second temps). Les vestiges des fondations et assises basses conservées sont en moyen appareil de tuffeau, ce qui devait être le cas de tout l’édifice. Au vu de ces vestiges, on note que la chapelle était légèrement surélevée, reposant sur un sous-sol partiellement dégagé dont on ne connaît pas l’affectation.

Le toit, couvert d’ardoises, était à longs pans et pignon découvert ; il était surmonté, au niveau du chœur, d’un clocheton. Cette chapelle est constituée d’une nef d’une seule travée et d’une travée de chœur avec courte abside semi-circulaire.

La nef accueillait l’abbesse ou d’autres religieuses qu’une grille séparait du chœur, dont l’accès depuis l’extérieur de l’enceinte était réservé au seul desservant voire à quelques laïcs : dans les registres paroissiaux on trouve ainsi la mention de rares mariages ou baptêmes célébrés là aux XVIIe et XVIIIe siècles.

La position des contreforts qui raidissent l’abside laisse penser qu’il devait y avoir une baie axiale et deux baies latérales dans le chœur ; de même, des baies hautes ajouraient la nef et la travée de chœur, au sud. La façade principale, à l’ouest, était percée d’une grande baie haute. Au nord, il se peut qu’il y ait eu également de telles fenêtres hautes, mais la chapelle était ici flanquée, au niveau du chœur d’une petite galerie (environ 6 m de long) menant à une porte qui, à travers le mur de clôture, ouvrait sur le cimetière paroissial ; de même, un corps de bâtiment en appentis qui abritait au rez-de-chaussée une pièce à cheminée occupait l’espace situé entre la nef et le mur de clôture, au nord. Ce flanquement habitable est peut-être un ajout ultérieur, mais il pourrait aussi correspondre à ce que l’on désigne comme le Petit-Logis du Clos Bourbon ou Petit-Bourbon, réalisé dans la même campagne de travaux que la chapelle, en 1589-1591. Il est plus vraisemblable, toutefois, que le Petit-Logis ait été un peu plus grand et plutôt situé au nord-est du clos et que ce logement-ci ait plutôt abrité une religieuse ou une converse chargée d’assister l’abbesse ou d’autres sœurs lors de la célébration de l’office à Notre-Dame-de-Liesse.

Dans l’angle sud-ouest, la nef était flanqué d’un clocher, petite tourelle de section carrée qui abritait probablement un escalier.

 

SUR CE DESSIN EXTRAIT DE LA COLLECTION GAIGNIERES ; De gauche à droite : 1) la chapelle Notre-Dame de Liesse ( »Le petit Bourbon chapelle »); 2) La chapelle Ste Catherine ( actuelle lanterne des morts); 3) L’église Saint-Michel ( subsistante); 4) Le logis de l’Abbesse  (subsistant); 5) le logis des confesseurs au premier plan ( subsistant); 6) Les cuisines romanes  avec leur cheminée ( Subsistantes).

2. Les vestiges de la chapelle Notre-Dame-de-Liesse

De la chapelle elle-même, presqu’intégralement ruinée, on ne voit plus aujourd’hui que quelques assises basses et le sous-sol partiellement dégagé.

L’élément le plus notable est la porte ouverte dans la clôture qui menait, par un petit corridor, du cimetière au chœur de la chapelle. Simplement couverte d’un arc segmentaire côté chapelle, elle présente une riche ornementation côté cimetière, en partie haute, même si ce décor est aujourd’hui très érodé. Cette porte est en effet couverte d’un arc en anse de panier à extrados à crossettes en escalier, sur impostes rehaussées d’un bandeau. L’archivolte est ornée d’un fin corps de moulures où est gravée l’inscription interrompue par la clef : « CHAPPELLE DE NRE / DAME DE LIESSE » (ce dernier mot ne se lit quasiment plus). L’arc est surmonté d’un entablement à denticules portant un fronton ; l’ensemble repose sur des chapiteaux doriques eux-mêmes portés par des consoles à volutes feuillagées. Presque totalement disparu du fait de bûchage et de desquamation, un décor de rinceaux sculptés en relief (peut-être accompagnés d’ornements héraldiques) couvrait le front de l’arc.

Cette porte, longtemps murée, fut rouverte en 2013.

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

Sceaux du Chartrier du Prieuré de Foissy (Saint-Parres-aux-Tertres -10410)

Inventaire sigillographique du chartrier du prieuré de Foissy
(Archives départementales de l’Aube, sous-série 27 H)

Poster un commentaire

Classé dans Département 10

Fontevraud. Du 30 novembre au 5 janvier 2020, l’Abbaye fête Noël

L’Abbaye de Fontevraud revient cette année encore pour illuminer vos fêtes de fin d’année avec un programme très complet du 30 novembre au 5 janvier. Expositions, ateliers, concerts de quoi occuper toute la famille durant le mois de décembre.

Au-delà de la traditionnelle fête chrétienne, Noël est aujourd’hui également un temps œcuménique synonyme de retrouvailles, de convivialité, de gourmandise et de générosité. En qualité de Centre Culturel de Rencontre, l’Abbaye royale de Fontevraud et son Centre Culturel de l’Ouest accueillent chaque année une centaine d’artistes de toutes disciplines. Pour cette troisième édition, « Noël à Fontevraud » s’inscrit comme l’un des temps forts du site et de la Région des Pays de la Loire. Le public vient chaque année plus nombreux pour ce rendez-vous associant excellence artistique et patrimoine. Enfants et adultes partent à la découverte d’une abbaye entièrement scénographiée par le talent d’artistes reconnus : sculpteurs, designers, illustrateurs et compositeur. Accueillis en résidence artistique, chacun d’eux a reçu la mission de sublimer un espace emblématique du monument afin d’offrir à nos hôtes un parcours de Noël original et festif dont le fil rouge est la création, le design et l’art de vivre à la française. Vous pourrez y retrouver les créations de l’orfèvre Goudji (détails de l’exposition à retrouver dans notre article). Un rendez-vous à découvrir du 30 novembre 2019 au 5 janvier 2020.

La résidence de création

Pour la troisième année, une illustratrice, est accueillie à l’Abbaye royale de Fontevraud pour réaliser une série de dessins et d’illustrations et créer un livre jeunesse offert aux enfants qui viennent en famille ou avec l’école pour découvrir les installations de « Noël à Fontevraud ». En cadeau de bienvenue, « Minuit » est cette année le livre jeunesse offert à chaque famille et enfants. L’illustratrice Julia Wauters, lauréate 2019 de la résidence littérature jeunesse, nous emmène dans une déambulation festive, mettant en scène des personnages réels et imaginaires issus de l’histoire de l’abbaye. Ainsi, dans son histoire, le soir du 24 décembre, à l’approche de minuit, les fantômes de Fontevraud se donnent rendez-vous dans le cloître et illuminent la nuit. Cette création donnera lieu à un mapping En complément du livre, tels des équilibristes, les personnages et créatures créés par Julia Wauters apparaissent et illuminent la façade de l’abbatiale dès le coucher du soleil. Du 30 novembre au 5 janvier de 17h à 18h30 du dimanche au jeudi et de 17h à 21h vendredi, samedi et vacances scolaires sur la façade de l’abbatiale (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Résidence de création « Murmures »

Pour l’installation artistique de Noël à Fontevraud dans le cloître, un artiste est accueilli en résidence pour produire une création sonore originale. « Lucioles & Sonnailles » D’Érik Samakh est une installation lumineuse et sonore, a été conçue spécialement par cet artiste pour le cloître de l’Abbaye royale de Fontevraud. Le jardin accueille les visiteurs pour un voyage entre magie et réel, entre nature et architecture. Du jour vers la nuit, le dispositif évolue et rappelle, grâce aux bambous plantés de façon éphémère dans chaque carré du cloître, les installations silencieuses intitulées « zones de silence », l’une de ses créations réalisées en 1996 à la Galerie des Archives à Paris. Les sonnailles flottent dans l’espace, telles des lucioles. Elles font voyager l’imaginaire dans le passé du monastère. Les insectes nocturnes se mêlent aux lucioles électriques suspendues aux bambous. L’ambiance sonore qui enveloppe l’œuvre a été réalisée en binaural sur le territoire de vie de l’artiste, les Hautes-Pyrénées.

Résidence la table de Noël

Pour l’installation artistique de l’événement dans le Grand Réfectoire, un artiste est accueilli en résidence pour créer une table de fête. C’est à Sébastien qu’a été confié le soin de composer la table de Noël du Grand Réfectoire de Fontevraud. L’iconographie déployée sur la table de Noël fait directement référence à la variété des nombreux motifs et ornements présents dans l’architecture de l’Abbaye royale de Fontevraud. Leur caractère « merveilleux » les rapprochent à la fois du monde de l’enfance et de la féerie. Ils s’apparentent tant à des jouets anciens, qu’à l’univers des arts de la table répandu au XVIIe et XVIIIe siècle. Animée d’ombres et de lumières, d’opacités et de transparences, cette table, blottie sous un linceul de neige, oscille entre la muséographie d’un cabinet de curiosité et l’usage décoratif des plaisirs gastronomiques.

Les concerts de Noël

Cette année, Fontevraud propose au public de venir passer un Noël magique en musique. La jeunesse et le chant choral sont à l’honneur autour de quatre beaux concerts qui rythmeront l’événement. Ils sont à réserver sur le site internet de l’Abbaye de Fontevraud.

Maîtrise de Radio France
Le programme de Noël présentera la lumineuse et emblématique « Ceremony of Carols » de Benjamin Britten. Ce concert exceptionnel ne sera donné qu’à Paris, à l’Abbaye royale de Fontevraud, à Épinal et à la Cathédrale de Chartres. Il se déroulera à l’auditorium le samedi 30 novembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Stradivaria
A l’Ensemble Stradivaria se joindront le choeur Aria Voce et la Schola de la Cathédrale de Nantes, sous la direction d’Étienne Ferchaud. Avec le Messie composé en à peine 3 semaines, du 22 aout au 12 septembre 1741 à Londres, Haendel a fait preuve d’une incroyable capacité d’invention qui étonne encore de nos jours. Ce concert de Noël à Fontevraud rassemblera connaisseurs et amateurs autour de cette grande fresque de la musique classique, universelle et populaire. A l’auditorium le samedi 7 décembre à 20h (22€ tarif plein / 16€ tarif réduit).

Veus – Cor Infantil / Amics de la unio
« Songs of Hope » est un spectacle a cappella sorti en 2012 et réédité en 2018. Il s’articule autour de différentes oeuvres de compositeurs catalans et internationaux. La musique et le théâtre sont réunis dans une expérience sensorielle où le spectateur devient un membre à part entière du choeur. A l’auditorium le dimanche 15 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Maîtrise des Pays de la Loire
Pour ce concert de Noël la Maîtrise des Pays de la Loire propose un répertoire varié, allant du Moyen-Âge à l’époque contemporaine, en explorant tous les genres musicaux (opéra, musique sacrée, musiques du monde, chanson française, contes pour enfants, …). A l’auditorium le samedi 21 décembre à 16h30 (gratuit dans le cadre du droit d’entrée).

Les ateliers de Noël

Les équipes de médiation de Fontevraud et les artistes proposent aux familles de participer à des ateliers ludiques et créatifs de Noël. Des moments de surprises et d’activités inoubliables qui offrent à chacun la possibilité de faire vivre son imagination au coeur de l’Abbaye royale. L’équipe de médiation propose deux ateliers et une visite contée inspirés par l’univers des artistes exposés :

– Sur les traces de l’orfèvre Goudji :
Les enfants revisiteront l’art de l’origami en réalisant une délicate guirlande porte-bonheur.

– Au fil du trait de Julia Wauters :
En s’inspirant de l’univers graphique de Julia Wauters, ils donneront corps à une fantastique carte de Noël.

– Déambulation contée :
– Au cours d’une déambulation festive, les familles se laisseront conter les anecdotes et les secrets séculaires précieusement conservés dans les archives de la communauté de Fontevraud.

Ces trois ateliers famille sont à réserver au 02.41.51.84.44 ou sur www.fontevraud.fr. Ils se dérouleront tous les samedis et dimanches de 14h30 à 17 en continu.

– Atelier Chocolat :
Encadrées par les chocolatiers de la Duchesse Anne de Saumur, les familles sont invitées à réaliser un décor coloré et sucré sur le thème de Noël. Il se déroulera dans le Bas-Dortoir le samedi 30 novembre de 15h à 16h et est gratuit dans le cadre du droit d’entrée.

– Autour et avec Julia Wauters :
Auteure et illustratrice, Julia Wauters partage son univers tout en couleur et fantaisie dans un atelier ludique. Entre les deux ateliers sera servi un goûter. Dans le Bas-Dortoir, gratuit dans le cadre du droit d’entrée. Le samedi 14 décembre de 15h à 16h et de 17h à 18h, gratuit dans la cadre d’un droit d’entrée.

Infos pratiques : Toutes les infos sur http://www.fontevraud.fr/

Le Kiosque . le JournaL

Article du 20 novembre 2019 I Catégorie : Culture

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Présentation spécifique par le logiciel Wikiwand de la notice Wikipédia « Ordre de Fontevraud »

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble