Archives d’Auteur: Jean de l'Habit.

À propos de Jean de l'Habit.

Si c'est un pseudonyme général à la connotation fortement fontevriste : "Jean de l'Habit" , du nom d'une des composantes monastiques de l'Ordre de Fontevraud (Abbaye et prieurés), qui figure dans ce profil, ce n'est pas par méfiance , c'est simplement parce que les analyses contenues dans ce blog ont été puisées à de trés nombreuses sources . Ce pseudonyme ne saurait, en tout cas, cacher l'intérêt que j'éprouve pour les études fontevristes, études assez injustement méconnues du moins comparées à celles consacrées à d'autres ordres monastiques. Si le professeur Jean-Marc Bienvenu , bien trop tôt rappelé auprès de Robert d'Arbrissel... , avait pu continuer son oeuvre, il en aurait été nécessairement différent. Ce blog doit donc être conçu comme un relais, comme un " attendant mieux" étant donné que le Comité d'histoire fontevriste, en charge lui , officiellement de l'histoire de l'Ordre, reprendra nécessairement un jour ses travaux . Etant précisé que l'histoire de cet Ordre est assez vaste pour que plusieurs structures en opérent l'étude, telle est la première pierre que ce blog entend poser.

Lorsque la Commune de Belhommert-Guéhouville (28240) sacrifie son histoire en changeant d’armoiries.

    Les anciennes armoiries – si clairement  fontevriste  par leur  référence  à la dernière scène de la  vie terrestre du Christ*- avaient comme avantage de rappeler l’existence  du prieuré Fontevriste fondé en ce lieu en  1090 et  qui a donné naissance  à l’actuel  Bourg  qui abrite aujourd’hui 807 habitants

3ème parole: Jean 19: 26-27 Jésus voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, il dit à sa mère : « Femme, voici ton fils ». Puis il dit au disciple: « Voici ta mère ».

L’ancien blason

Créé en 1696 par d’Hozier, généalogiste du Roi, il est conservé à la bibliothèque de Paris. Voici les termes héraldiques : « D’Azur à un crucifix d’or, adextré de la Ste Vierge et senestré de Saint-Jean l’Evangéliste, le tout d’or », c’est l’ancien blason de l’Abbaye de Belhomert, dirigé sous le célèbre Ordre de Fontevrault. Cette Abbaye fut fondée en 1090 par Hugues de Chateauneuf en Thimerais. Elle subsista jusqu’en 1789.

N.B: Dans l’étude des blasons, lorsqu’un blason est reproduit en gravure et qu’il n’est pas possible d’y ajouter des couleurs originales, celles-ci sont représentées de cette façon:

Rayures verticales: représentant le rouge « dit de Gueule »

Rayures horizontales: représentant le bleu « dit d’Azur »

Petits points: représentant l’or « dit d’Or »

Surface unie: représentant l’argent « dit d’Argent »

                         http://belhomert-guehouville.fr/patrimoine

Le nouveau logo  

  • fait  choix d’un porche à trois arches dont il doit  bien  exister  quelques milliers d’autres en France même si celles-ci ont construites en 1657 .
  • l’accompagne d’armoiries certes  anciennes installées  un peu par hasard  là où il y’a de la place mais sans leur donner une  dimension reconnue par la science héraldique (Canton, Franc-canton, Franc-quartier).https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_pi%C3%A8ces_h%C3%A9raldiques
  • fait  choix pour ses couleurs d’un « or » tirant sur un marron fadasse et d’un azur  beaucoup trop sombre pour obtenir  des armoiries éclatantes et  contrastées.

Le nouveau blason

Crée en 1984 par Alain Boisseau à la demande du Conseil Municipal. Sur un fond d’Azur, comme l’ancien blason. En haut à gauche est représenté le blason du Perche. Belhomert ayant toujours été considéré comme faisant partie de la province du Perche-Thymerais. Le symbole principal, le porche, c’est-à-dire l’entrée principale de l’enceinte de l’Abbaye, sur l’emplacement même de l’ancien ermitage de Saint-Laumer en 558. Ce monument fut construit en 1657. En haut de celui-ci, une banderole où est inscrit : « Beatus Launomarus », c’est l’origine latine du nom de Belhomert et signifie « Bienheureux Laumer ».

                              http://belhomert-guehouville.fr/patrimoine

 
Attention, la bonne orthographe est BELHOMERT GUEHOUVILLE et non de ces façons :
BELHOMERT GUEHOUVIL , BELHOMERT GUEHOUVILLELE , BELHOMMERT GUEHOUVILLE , BEELHOMEERT GUEEHOUVILLEE , BELHOMERT GUEHOUVILE , BELLHOMERT GUEHOUVILLLLE ,

http://code-postal-de.com/BELHOMERT_GUEHOUVILLE__France/code_postal_BELHOMERT_GUEHOUVILLE__France_28240.cfm

 

 

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 28

Passez Noël à Fontevraud l’Abbaye sans vous heurter à des dessins animés japonais.

DU 09 DÉCEMBRE AU 07 JANVIER 2018 /

HORAIRES : 9H30 – 19H00TARIF : EN ACCÈS LIBRE AVEC LE TICKET FONTEVRAUD

CONTES DE NOËL / Histoire sonore

« Des pas dans la neige », Clarisse LÉON

Telle une Vierge miraculeuse, objet d’adoration des fidèles, un Saint bavard niché dans le cloître vous chuchote à l’oreille des histoires aussi douces et délicates que le crissement d’un pas léger dans la neige. Une scénographie originale permettra à chacun de faire une pause dans le cloître et de profiter de ce bien curieux personnage.

EXPOSITION ART SACRÉ

« Fernand PY ou le renouveau de l’art sacré au début du 20e siècle »

Fernand PY (1887-1949) s’inscrit dans un mouvement qui a débuté en France dans les années 1920. Son œuvre, toujours figurative, est d’une très grande sensibilité. Dans sa statuaire souvent polychromée, la simplicité des formes et la mesure des expressions ne font aucune concession à un quelconque sentimentalisme facile. Avec cette exposition événement, découvrez une crèche des années 1930 ainsi qu’un ensemble inédit d’objets liturgiques.

http://www.fontevraud.fr/Planifier-sa-journee/Evenement/Noel-a-Fontevraud?utm_source=Newsletter+Fontevraud&utm_campaign=e4e3ff189d-

 

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

A la BFM de Limoges, un trésor élaboré vers 1260 : Le Graduel de Fontevraud.

Atelier de Nicolas Lombard.

  ( Pour feuilleter en ligne le graduel)  http://www.bn-limousin.fr/items/show/98

http://www.chemindamourverslepere.com/archive/2016/08/14/graduel-d-alienor-de-bretagne-orbis-factor-kyrie-5836186.html

https://organumcirma.com/us/repertoires/graduel-dalienor-de-bretagne/

https://www.limousin-medieval.com/graduel-fontevraud

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/tag/graduel-de-fontevrault/page/2/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Graduel_d%27Ali%C3%A9nor_de_Bretagne

 

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

4 novembre 1557 . Naissance du Père Joseph.

1577 : Naissance du Père Joseph Capucin français, conseiller de la Reine Marie de Médicis, il se lia avec Richelieu dès 1616 et devint son collaborateur intime, ce qui lui valut le surnom d’Eminence Grise.Sans jamais occuper de fonctions officielles, il exerçait une influence profonde sur la politique de son temps.

Il venait d’être nommé cardinal lorsqu’il mourut : Richelieu lui même vint le soigner dans ses derniers jours :

http://cdlm.revues.org/index968.html


 

Ordonné prêtre en 1604, le père Joseph devint alors un mystique et un missionnaire à l’activité débordante. À l’intérieur de l’ordre, son ascension fut rapide. Il fut successivement maître de philosophie à Paris, maître des novices à Meudon, supérieur de la maison de Bourges avant d’être envoyé dans la province tourangelle comme coadjuteur du provincial. Le père Joseph se signala aussi par un grand nombre d’initiatives. Il organisa les grandes missions capucines dans les régions calvinistes de l’ouest du royaume. Il mena également la réforme de l’abbaye de Fontevrault et fonda la congrégation des filles du Calvaire. Ce nouvel ordre de moniales, dont il devint le directeur de conscience attitré, reçut alors le soutien de Marie de Médicis à Paris et de Richelieu à Loudun. Cette rencontre avec la reine mère et le jeune évêque de Luçon, Armand de Richelieu, sera décisive pour son avenir politique, puisqu’on le sait, cela lui permettra de devenir l’agent et le principal conseiller de « l’homme rouge », après que celui-ci eût été rappelé aux affaires d’État.

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

CITÉ IDÉALE #4 ROKIA TRAORÉ / « DREAM MANDÉ – DJATA »

Le projet « Diata – Dream Mandé » se structure autour de la tradition de récits de l’histoire rapportés par les griots, mais il est également un projet moderne résultant de changements inévitables qui peuvent offrir une nouvelle vigueur au passé à travers des concepts contemporains de perception actualisée et contextualisée qui vont à l’encontre des coutumes.

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Lorsqu’un détenu à Fontevrault s’inquiète de la santé de son frère bagnard à la centrale de Fontevrault.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai trouvé aux Archives Départementales de Guyane, à Cayenne, dans la correspondance du Gouverneur de la Guyane française M. Gerville-Réache (1888-1891), un courrier adressé par un prisonnier de la Maison centrale de Fontevraud au Gouverneur pour avoir des nouvelles de son frère envoyé au Bagne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

   Merci à J. B.  qui a  bien voulu me faire parvenir la copie du rare document  dont  vous avez  pris  connaissance  ci-dessus.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (d) Abbaye-Bagne de Fontevraud-L’Abbaye

Suite aux cyclones, le 2e Régiment de Dragons (RD) de Fontevraud mobilisé sur l’île de Saint Martin

Après Irma, les militaires de Fontevraud sont déployés à Saint-Martin

Suite au passage du cyclone Irma dans l’arc Antillais, le 2e Régiment de Dragons (RD) de Fontevraud est mobilisé sur le terrain. Déjà présents en Martinique depuis plusieurs mois, ils ont embarqué ce dimanche pour la Guadeloupe, dans un premier temps, avant de rejoindre l’île de Saint-Martin…

Suite à l’ouragan Irma, les militaires du 2e Régiment de Dragons de Fontevraud ont embarqué pour l’île de Saint-Martin, afin de participer aux opérations de secours.

Aider les populations locales en détresse

En mission outre-mer en Martinique depuis plusieurs mois, les Dragons du 2 ont effectué hier, dimanche 10 septembre 2017, un premier bond vers l’aéroport de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, à partir duquel ils ont pu rallier l’île de Saint-Martin. Ils participent actuellement aux opérations, afin d’aider les populations locales en détresse.

 

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/actus/2eRD.png

Article du 11 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=38571#BVW7XLaScDF3gTrb.99

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Donation Cligman à l’Abbaye royale; une voix discordante, mais isolée.

Edito de Michel Choupauvert. Fontevraud : de l’art… Mais où est le sens commun ?

Cette semaine, je me suis réjoui de la bonne nouvelle pour l’économie locale. Les époux Cligman ont fait le choix d’installer les 600 œuvres qu’ils ont données à l’Etat dans une aile de l’Abbaye de Fontevraud. Dans la corbeille, il amène 5 millions d’euros pour l’aménagement… Mais, il y en a toujours qui trouvent à redire. Ah… Le goût des autres… Mais où est le sens commun.

A l’horizon 2020, on pourra admirer des Delacroix, Degas, Toulouse-Lautrec, Vlaminck ou César dans une aile de plus de 1 000 m² de l’Abbaye Royale de Fontevraud, construite à la fin du 18e qui servait d’écurie. Une bonne nouvelle pour les amateurs d’art. Une aubaine, même pour ceux qui ne sont pas sensibles à cette expression et qui voient l’attractivité de la région renforcée.

Drôle de commentaire

Normalement, le goût des autres et les pensées contradictoires ne me dérangent pas, au contraire, cela m’aide à comprendre. Mais, là, cette opinion, d’un commentateur régulier du Kiosque m’a fait secoué la tête : « Pauvre Abbaye… après les horreurs de la révolution et de la Terreur, qui ont chassé et martyrisé les religieuses ; voilà que l’on nous refait le coup de Montsoreau avec son art contemporain, qui n’est pas de l’Art, mais une arnaque financière pour les capitalistes. Fontevraud, perle de nos Abbayes et bijou architectural connu dans le monde entier, va recevoir des pseudo dessins et autres pseudo-peintures sans rapport avec le passé prestigieux de ce monument, ni la foi chrétienne, source de notre identité, rejetée. Alienor Henri, Richard. Au secours, revenez. Ils vous assassinent. Votre Abbaye méritait mieux.« 

L’abbaye de Fontevraud : un modèle de l’ordre établi ?

À moins que je ne me trompe, mais dans mes souvenirs, le fondateur de l’Abbaye, Robert d’Arbrissel, était un réformateur de l’ordre établi, féministe de surcroit. Un rebelle, quoi… Qu’Alienor n’était pas forcément considérée comme une sainte pour les religieux de l’époque. Sa proche parenté avec le roi n’avait pas été considérée comme convenable au point de vue religieux et avait poussé à leur séparation. Non, Fontevraud n’est pas un modèle historique d’un ordre établi. Je crois que notre commentateur se trompe sur ce qu’est la foi chrétienne. Je n’ai toujours pas compris, d’ailleurs, que de tout temps, on ait considéré les écrits religieux comme un dogme d’organisation sociale, plutôt que comme une école de liberté spirituelle. Je n’arrive toujours pas à comprendre comment les communautaristes construisent leur prosélyte marketing autour de « promesses produits » de « l’au-delà » qui ne sont pas dans les fondements des textes. La vie éternelle d’un côté ou 72 vierges d’un autre. Comme me disait une amie, en souriant, l’autre jour, tu as déjà pris du plaisir à marcher avec des chaussures neuves, toi ? En qui me concerne, comme disait Pierre Dac, « je préfère le vin d’ici que l’eau de là »…

Bref, il faut savoir trouver le sens commun… Je suis certain que les membres du mouvement éponyme, issu de la « famille pour tous » qui prônent l’enracinement des valeurs chrétiennes en France prendront plaisir à emmener leurs enfants voir cette collection… Cela tombe sous le sens. Enfin, le bon sens…

En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=38543#mdWmmX8JGB7XjWrZ.99

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Fontevraud : La collection des époux Martine et Léon Cligman à l’Abbaye, en 2019 

 

Les généreux donateurs Martine et Léon Cligman

 

La Fanerie – bâtiment couvert d’ardoises-(Abbaye royale de Fontevraud)

« C’est une journée historique », s’est exclamé Bruno Retailleau, président des Pays de la Loire, en préambule de la conférence de presse officialisant la donation de Martine et Léon Cligman à l’État et à la Région. Une journée également historique pour l’Abbaye de Fontevraud, puisqu’elle accueillera une bonne partie de la collection d’œuvres d’art des époux Cligman au sein la Fannerie, un bâtiment situé à gauche de l’entrée principale dans la cour d’honneur. Ce musée doit ouvrir ses portes en 2019.

« Une des plus belles collections » à découvrir en 2019…

Léon et Martine Cligman ont réuni pendant une quarantaine d’années une collection importante de peinture française des artistes figuratifs de l’entre-deux-guerres, de dessins, de sculptures, mais également d’objets extra-européens (Afrique, Océanie, Asie). Cette collection originale et de qualité est le reflet du goût pour la confrontation de formes et d’objets provenant de civilisations très différentes. Ils ont acquis leur collection sur le marché de l’art parisien à partir de la fin des années 1960 et jusqu’au début des années 1990, auprès des galeries et régulièrement en salle de ventes, et ont constitué leur collection dans la lignée de celle Pierre et Denise Lévy, dont Martine Cligman est la fille. Dans cette collection, la peinture de l’entre-deux-guerres est la plus représentée, avec plusieurs ensembles constitués autour d’artistes très appréciés de Marine et Léon Cligman : Bernard Buffet, André Derain, Charles Dufresne, Amédée de La Patellière, Maurice Marinot. L’intérêt des collectionneurs s’est dirigé vers l’École de Paris et les artistes de Montparnasse : Chaïm Soutine, Georges Kars, Othon Friesz, Jean Pougny, Henri de Waroquier, Marcel Gromaire et un rare ensemble de 14 sculptures de Germaine Richier. De grands représentants de l’art moderne y figurent également : Robert Delaunay, Kies Van Dongen, Jean Fautrier, ainsi que des peintres de la seconde période cubiste : Roger de La Fresnaye, Juan Gris, Pierre Tal-Coat. D’autres œuvres sont importantes eu égard à leur sujet (portrait de la marchande d’art Berthe Weill par Émilie Charmy, portrait de Frédéric Sartre, mari de « La Belle Angèle », l’aubergiste de Pont-Aven, par Charles Laval). En savoir plus sur la collection, en cliquant  ici : http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/DP_17-09-01_Culture_Region-donation-Cligman-4-5.pdf

En savoir plus sur : http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=38412

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Fontevraud . Quand la petite histoire rencontre la grande. Cinq fontevristes nés d’une victime de la révolution

L’acte de mariage d’un de ses fils, Jacques-André Hayé stipule qu’il est le fils de «  Marc Hayé, tisserand, décédé à Poitiers comme victime de la Révolution. » (Vue n°41 et 42/147, acte de mariage du 6 janvier 1813 à Raslay, archives de la Vienne). De cette union sont issus :

1° Sophie Hayer, née le 24 mai 1780 à Fontevrault. 

2° Marc-Jacques Hayer, né le 17 août 1781 à Fontevrault. 

3° Emilie-Sophie Hayer, née le 26 mai 1783 à Fontevrault. 

4° Marie Hayer, née le 6 juin 1785 à Fontevrault.

5° Jacques-André Hayer, né le 31 mai 1788 à Fontevrault. 

marié le 6 janvier 1813 à Raslay avec Marie-Rosalie Champion.

6° Jacinte Haydier, né le 12 juillet 1789 à Saix et + le 26 août 1789.

7° Louis Haydier, né le 12 juin 1792 à Saix, garçon laboureur à  Bizay, Epieds et décédé le 30 décembre 1865 à la Crépinerie commune de Brézé, journalier-vigneron.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized