Archives de Catégorie: Département 27

Gîte communal proche du site d’un prieuré fontevriste « La Maison Coriou » a été inaugurée à Chaise-Dieu-du-Theil (27580)

Gîte communal. « La Maison Coriou » a été inaugurée à Chaise-Dieu-du-Theil

Fonctionnel depuis quelques mois, le gîte communal, situé au cœur du village et baptisé « La Maison Coriou » a été officiellement inauguré samedi après-midi.

C’est la Conseillère départementale Jocelyne De Tomasi qui a coupé le ruban tendu symboliquement à l’entrée de la Maison Coriou

Un événement important pour la commune et ses habitants. Le ruban a été coupé en présence des personnalités locales, notamment le sous-préfet Philippe Laycuras, les conseillers départementaux, Jocelyne de Tomasi (Rugles) et Michel François (Verneuil), le président de l’Interco Jean-Luc Boulogne et plusieurs élus du secteur.

Le maire Dominique René et les membres du conseil ont servi de guide pour la visite des lieux on ne peut plus accueillants. Tant la disposition des pièces, que l’harmonie des couleurs, le choix du mobilier et la décoration ont fait l’unanimité.

Tout le monde s’est ensuite retrouvé dans la salle des fêtes, l’occasion pour le premier magistrat d’évoquer les différentes étapes qui ont conduit à la réalisation du gîte et de saluer la mémoire de Paulette Coriou décédée en 2007 et qui avait légué sa maison à la commune, « qui, formalités administratives, oblige, n’est devenue officiellement propriétaire qu’en 2012 » a rappelé le 1er magistrat.

Mais que faire d’un tel legs ? …. Le choix s’est finalement arrêté sur la réhabilitation en gîte de dix couchages de cette maison de maître de 144 m² à deux niveaux avec un jardin clos de 137 m² située près de la salle des fêtes. Elle est louée très souvent par des personnes venues de loin et pour lesquelles une offre d’hébergement n’existait pas.

…….

Un long chemin marqué par une détermination sans faille malgré quelques contretemps et au final, un Gîte classé 3 épis dont la gestion a été confiée aux Gîtes de France et qui constitue a un atout supplémentaire pour le village de Chaise Dieu qui s’est développée au moyen âge autour du prieuré des Dames de l’ordre de Fontevrault. Un village qui a conservé son cachet grâce aux élus qui se sont toujours montrés attentifs à la préservation du patrimoine bâti et paysager qui fait de la commune un des sites les plus séduisants du sud ouest de l’Eure.

https://actu.fr/normandie/chaise-dieu-du-theil_27137/gite-communal-maison-coriou-ete-inauguree-bois-normand-pres-lyre_22704909.html

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

L’ordre monastique de Fontevraud dans l’Encyclopédie Wikipédia (II). Liste des Abbayes normandes

Le prieuré fontevriste Notre-Dame de la Chaise-Dieu à Chaise-Dieu-du-Theil (27580)* est abusivement qualifié d’abbaye.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_abbayes_normandes

* https://fr.wikipedia.org/wiki/Chaise-Dieu-du-Theil

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

Prieuré, un temps fontevriste, de Notre-Dame du Désert ( 27160-Baux de Breteuil)

Pays : France

Note :
Monastère d’hommes, prieuré de l’Ordre de Fontevraud de 1146 ou 1150 à 1233 ou 1246. Ce monastère n’a jamais eu le rang d’abbaye
Il y eut à l’origine deux fondations jumelles, dues l’une et l’autre à Hugues du Désert : Notre-Dame-du-Désert (aux Baux-de-Breteuil, Eure ; hommes) et Notre-Dame de Chaise-Dieu (femmes). – L’agrégation à l’Ordre de Fontevraud se fit vers 1146 ou 1150, les deux monastères étant alors soumis à l’autorité de la prieure de Chaise-Dieu. – Notre-Dame-du-Désert quitta l’Ordre de Fontevraud vers 1233 à 1246 et se soumit à l’Abbaye Notre-Dame de Lyre La Vieille-Lyre, Eure) (NDLRB. Vers 1245)

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-C- Prieuré de LA CHAISE-DIEU (27580 CHAISE-DIEU-DU-THEIL)

27580  CHAISE-DIEU-DU-THEIL

Eglise Notre -Dame   du Theil

Les communes de Chaise-Dieu qui signifie « casa » ou « maison de Dieu » et du Theil ont été réunies en 1836. Présence d’un ancien Prieuré du XIIe, de l’Ordre de Fontevrault, bâtiments conventuels en damier de pierre, brique rouge et silex. Certains bâtiments persistent et sont bien conservés, par contre il ne reste de l’église prieurale que des vestiges du XIIe. Église Notre Dame du Theil XIIe, remaniée au XVI et XIXe.  Statuaire des XVe, XVIe et XVIe.

http://patrimoine-religieux-eure.a3w.fr/DetailElement.aspx?numStructure=54784&numElement=30154

Poster un commentaire

Classé dans Département 27, Uncategorized

-E- Epitaphe de PRIEURES du PRIEURE fontevriste de la CHAISE-DIEU du THEIL (27580)

bec_0373-6237_1881_num_42_1_T1_0256_0000

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1881_num_42_1_462345

Le lien ci-après  permet de voir  une  carte postale représentant l’hôtel du cheval noir dont il est  question dans la notice ci-dessus.  http://www.delcampe.fr/page/item/language,F,id_enchere,0069965939,var,27-BOURTH-Hotel-du-CHEVAL-NOIR.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-C- LA TRES COURTE EXISTENCE , en tant que prieuré fontevriste, du PRIEURE DES BAUX DE BRETEUIL (27160)

Prieuré Notre-Dame du Désert.

Monastère d’hommes, prieuré de l’Ordre de Fontevraud de 1146 ou 1150 à 1233 ou 1246. Ce monastère n’a jamais eu le rang d’abbaye ( NDLRB. Et pour  cause la seule abbaye de cet ordre était à Fontevraud)

Il y eut à l’origine deux fondations jumelles, dues l’une et l’autre à Hugues du Désert : Notre-Dame-du-Désert (aux Baux-de-Breteuil, (27160) Eure ; hommes) et Notre-Dame de Chaise-Dieu (femmes) (Eure?). – L’agrégation à l’Ordre de Fontevraud se fit vers 1146 ou 1150, les deux monastères étant alors soumis à l’autorité de la prieure de Chaise-Dieu. – Notre-Dame-du-Désert quitta l’Ordre de Fontevraud vers 1233 à 1246 et se soumit à l’Abbaye Notre-Dame de Lyre La Vieille-Lyre, Eure)

http://data.bnf.fr/16258312/prieure_notre-dame_du_desert_124_-1674/#other-pages-databnf

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-L- PHOTO ANCIENNE DU PRIEURE FONTEVRISTE DE LA CHAISE DIEU DU THEIL (27580)

Prieuré fondé en 1130.

http://www.communes.com/haute-normandie/eure/chaise-dieu-du-theil_27580/cartes-postales-anciennes,16.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-R- RUINES. UN PRIEURE FONTEVRISTE ABANDONNE au DEBUT DU XVIe. La Chaise-Dieu (27580)

 » Au cours d’une  visite  archi-diaconale, lors d’une halte, Jean Henry découvre un prieuré fontevriste en ruine (la Chaise-Dieu*). Amer, il conclut : « ‘le temps passe ‘» »

Jean Henry, Le livre des réformations. Paris 1516. Fol  a2v°                                                  Les moines au temps des réformes: France, 1480-1560 Par Jean-Marie Le Gall ; avant-propos de Nicole Lemaître. Epoques   Champ Vallon p. 142.

* Prieuré fontevriste  de Chaise-Dieu. 27580 Chaise-Dieu-du Theil

Poster un commentaire

Classé dans Département 27

-A- Jeanne ABSOLU (1557-1637), UNE MYSTIQUE FONTEVRISTE , religieuse du Prieuré de Hautes Bruyères. Saint Remy L’Honoré (78690), DU GRAND SIECLE

Joseph Augereau. Jeanne Absolu, une mystique du  grand siècle. Paris, Edition du Cerf . 1960.  In 8° de 262 pages

Mère Jeanne Absolu  avait  déjà fait l’objet d’une étude (seconde édition de 1655) intitulée  « Le modèle de la perfection religieuse  en la vie de la vénérable Mère Jeanne Absolu, dite de Saint-Sauveur , religieuse  de Hautes-Bruyères, après avoir pris le temps, devenue veuve, d’ élever ses enfants, depuis 1610 ou 1614 , de l’Ordre de Fontevrault » –  prieuré où sa fille Geneviève Hotman  était déjà religieuse  (?)-

On comprend  que M. l’Abbé Augereau, Aumônier , à Chemillé (diocèse d’Angers) des dernières Fontevristes  (unies en 1956 aux  Bénédictines  missionnaires de Vanves -92170-) ait été tenté  de faire revivre  Jeanne Absolu (1557-20 septembre 1637).

L’auteur passe de Dreux (28100) , où naquit son héroÏne, à Paris où elle devint l’épouse  d’Antoine Hotman, Avocat-général au Parlement de Paris, (mort en 1596)  à Meudon où elle avait sa « maison des champs’ et un remarquable directeur  le Capucin Benoît de Canfeld, à Evreux (27000),  où elle fut Bénédictine  dans l’abbaye Saint Sauveur , et enfin, en 1614, prés de Montfort L’Amaury, à Saint-Rémy-l’Honoré (78690), modeste paroisse  sur laquelle se trouvait le prieuré fontevriste de Haute-BruyèreJeanne de Saint-Sauveur pratique une  spiritualité d’abandon à Dieu. ‘ Elle faisait tout  son possible  pour s’attacher à Dieu seul et à Jésus crucifié‘. Ce ‘Dieu seul’ deviendra  la devise de tous les spirituels  du ‘pur amour’ au XVIIe… Depuis la fin du XVIe, la devise de Jeanne Absolu ne  dit pas autre chose: ‘ Un Dieu et rien de plus‘; elle aimera  s’encourager elle -même en répétant : ‘Quittons le rien, suivons le Tout‘.


Conséquence singulière dans un prieuré de moniales : tant de perfection inquiète son entourage. les chasseurs de sorcière , en tout temps , en tout lieu, sont  toujours à l’affût. A Haute-Bruyère, chez la  Mère Jeanne de Saint-Sauveur,  ils flairent  de l’illuminisme . La faculté de  théologie de Paris est priée de donner son avis. Son verdict donne raison à la vieillie et  charmante moniale qui, aveugle depuis  six ans, s’éteint dans sa quatre-vingt-et-unième année.

Revue d’histoire de l’Eglise de France. Année 1961. Volume 47. N° 144
p. 259 & 260                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           Recension par Charles  Berthelot du Chesnay                                                                                                                            http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1961_num_47_144_3276_t1_0259_0000_2?_Prescripts_Search_tabs1=standard&

Poster un commentaire

Classé dans Département 27, Département 28, Département 75, Département 78, Département 92