Archives de Catégorie: Département 37

Aurélie Schnell en conférence sur « les Prieurés fontevristes en Touraine » Vendredi 31 mars2017 à 20h30 à la salle polyalente de Berthenay (37510)

Si aujourd’hui les connaissances concernant l’ordre et l’abbaye royale de Fontevraud sont plus larges et plus précises, il n’en est rien pour ce qui concerne les prieurés fontevristes absolument méconnus, oubliés et pour la plupart à l’état de ruine. Ces derniers recèlent pourtant 900 ans d’une histoire particulièrement riche, que ce soit d’un point de vue liturgique, architectural, économique ou géo-politique.

Après l’installation de sa communauté et la création de l’abbaye de Fontevraud dans le vallon de Frons Evraldi en 1100, Robert d’Arbrissel repris ses courses apostoliques durant lesquelles il mit en place un certain nombre de succursales, de dépendances de l’abbaye de Fontevraud. Ces prieurés permirent l’implantation de l’ordre de Fontevraud à l’échelle nationale et même européenne. Ainsi, Robert en créa une vingtaine avant 1116 et les abbesses qui lui succédèrent continuèrent son œuvre, si bien que l’on compte au total 150 prieurés fontevristes répartis en France, en Angleterre et en Espagne.

La Touraine n’est pas en reste puisque l’on peut en dénombrer six : Relay à Pont-de-Ruan, L’Encloître-en-Chaufournais à Rouziers-de-Touraine, le Petit-Chouzé à Savigny-en-Véron, Barbeneuve à Saint-Senoch, Rives à Abilly et Orioust à Luzé.

Ainsi donc, la Touraine regorge de trésors fontevristes jamais étudiés à ce jour de façon systématique et complète.

L’association Patrimoine Vivant Cher et Loire, qui organise régulièrement des conférences patrimoniales et moi-même, vous invitons à venir assister à une conférence sur les prieurés fontevristes de Touraine, que j’animerais pour vous avec grand plaisir.

Vendredi 31 mars 2017 à 20h30 à la salle plurivalente de Berthenay (37510)

Aurélie Schnell

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 37

5 août 2016. Concert du Wienerduo au prieuré de Relay (37260-Pont-de-Ruan)

Poster un commentaire

par | 1 août 2016 · 12:35

Le vignoble tourangeau cher aux fontevristes en partie ravagé par le gel

Chinon, Bourgueil et Saint-Nicolas de Bourgueil ont été durement affectés par de fortes gelées dans la nuit de mardi à mercredi. Elles sont «paradoxalement dues à un effet du réchauffement climatique», soulignent les professionnels.

Une gelée historique a gravement endommagé les vignobles d’Indre-et-Loire et plus particulièrement les appellationsChinon, Bourgueil et Saint Nicolas de Bourgueil la nuit du mardi 26 avril au mercredi 27 avril. «Au moins la moitié de la récolte est perdue, se désole Guillaume Lapaque, directeur des associations viticoles d’Indre-et-Loire et de la Sarthe. C’est assez clairement une gelée historique, de l’ordre de celle de 1994, et peut-être de 1991».

Ces années-là, «presque la totalité de la récolte avait été perdue sur ces trois appellations», se souvient le responsable professionnel. Dans le détail, tout l’ouest de l’Indre-et-Loire a été touché par des gelées dites «noires» par opposition aux gelées «blanches» formées par le givre sur la végétation et synonymes de températures proches de zéro.

Dans le cas présent, les gelées ont atteint -3 à -4°C, avec des pointes à -6°, au pire moment du stade végétatif de la vigne. Elle est actuellement en plein débourrage, c’est-à-dire à la période d’ouverture des bourgeons, «un moment extrêmement critique», selon Guillaume Lapaque.

Réchauffement climatique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser «cela est paradoxalement dû à un effet du réchauffement climatique: les hivers doux avancent la date du débourrage, tandis que les gelées tardives ont toujours lieu à la même époque», précise-t-il.

Économiquement, les pertes risquent d’être lourdes notamment pour le Chinon, la plus importante appellation avec 2.360 hectares. «Outre la perte de la moitié du chiffre d’affaires pour les exploitations, nous risquons de perdre des parts de marché qui seront très difficiles à regagner», anticipe-t-il. D’autant que cette perte intervient après plusieurs années de petites récoltes, et les vignerons n’ont plus de stock.

En revanche l’est de l’Indre-et-Loire ainsi que le vignoble de la vallée du Cher semblent avoir été épargnés. «La catastrophe a été évitée de justesse», souligne Michel Badier, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher. «Je suis étonné du peu de dégâts constatés pour le moment», complète Bruno Denis, un viticulteur de l’appellation Touraine-Chenonceaux établi à Mareuil-sur-Cher dans le Loir-et-Cher.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/04/27/20002-20160427ARTFIG00350-une-gelee-historique-affecte-des-vignobles-de-renom.php

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

N’hésitez pas à contacter le prieuré fontevriste de Lencloître en Chauffournois (37360-Rouziers de Touraine)

12029795_1654859691398214_2441685176351339207_o

Poster un commentaire

par | 8 mars 2016 · 11:24

Robert d’Arbrissel, entre philologie et histoire.

Robert d’Arbrissel († 25 février 1116) et Pierre Abélard (1079-1142) ont tous deux causé du scandale en raison de leur amitié pour deux religieuses remarquables : Hersende, fondatrice effective et magistra de Fontevraud († 30 novembre ca. 1113) et Héloïse (ca. 1095-1163), première abbesse du Paraclet . Robert et Abélard ont tous deux été accusés par Roscelin de Compiègne de transgresser les frontières entre sexes qui définissaient traditionnellement les rapports entre religieux. La magnifique édition, donnée par Jacques Dalarun et son équipe, de tous les textes connus liés à Robert est d’une telle exhaustivité qu’il peut sembler de prime abord qu’il n’y ait guère à ajouter . Mon but ici est de me concentrer, non tant sur la personnalité de Robert, que sur les critiques que lui adressa Roscelin de Compiègne (ca. 1050 – ca. 1125) et sur son impact sur Abélard. Jacques Dalarun a déjà soulevé la question des relations entre la règle d’Abélard pour le Paraclet et les premiers statuts de Fontevraud. J’aimerais prolonger ce point en suggérant que la prédication de Robert et sa réputation controversée peuvent nous aider à comprendre la critique nourrie que fait Abélard de l’hypocrisie religieuse. Je propose aussi de montrer que l’intervention de Roscelin contre Robert d’Arbrissel est liée à un conflit important entre Saint-Martin de Tours et Fontevraud, qui éclata en 1116/17, après la mort de Bertrade de Montfort, reine de France. Cette intervention a poussé Abélard à réagir avec passion contre son ancien maître dans les années 1117-1120.

…..

http://elec.enc.sorbonne.fr/arbrissel/mews

Poster un commentaire

Classé dans Département 36, Département 37

7 août 2015. Concert du Wienerduo au prieuré de Relay (37260-Pont-de-Ruan)

affiche concert wienerduo 2015

Poster un commentaire

par | 2 août 2015 · 3:02

-C- Chateaubriand fait l’éloge de L’ORDRE de FONTEVRAULT dans le GENIE DU CHRISTIANISME ( Notice du 8 février 2013 refondue le 28 janvier 2015)

 Fontevrault ( écrit de façon contemporaine : Fontevraud) fut une véritable colonie établie par Robert d’Arbrissel dans un pays désert, sur les confins de l’Anjou et de la Bretagne. Des familles entières cherchèrent un asile sous la direction de ces Bénédictins il s’y forma des monastères de veuves, de filles, de laïques, d’infirmes et de vieux soldats. Tous devinrent cultivateurs, à l’exemple des Pères, qui abattaient eux-mêmes les arbres, guidaient la charrue, semaient les grains et couronnaient cette partie de la France de ces belles moissons qu’elle n’avait point encore portées.

Les infirmeries Saint-Benoît de Fontevraud vues de la colline dominant le Prieuré saint Lazare

Le chevet de l’Abbatiale Sainte Marie de Fontevraud

  La colonie fut bientôt obligée de verser au dehors une partie de ses habitants et de céder à d’autres solitudes le superflu de ses mains laborieuses. Raoul de la Futaye, compagnon de Robert, s’établit dans la forêt du Nid-du-Merle , et Vital ( NDLRB . dit Vital de Savigny , autre bénédictin, dans les bois de Savigny – 50640). La forêt de l’Orges, dans le diocèse d’Angers, Chaufournois ( 37360. Rouziers de Touraine) , aujourd’hui Chantenois, en Touraine  ( NDLRB : Orthogrape actuelle, L’encloître en Chaufournais); Bellay, dans la même province ; la Puie, en Poitou (86260) ; l’Encloître (86140), dans la forêt de Gironde ( NDLRB : Orthogrape actuelle, Lencloître) ; Gaisne(86420), à quelques lieues de Loudun ; Luçon( NDLRB . Tusson ? 16390,) dans les bois du même nom ; la Lande, dans les landes de Garnache ; la Madeleine (NDLRB . Orléans -45000-) , sur la Loire ; Bourbon, (NDLRB. Orthographe actuelle,  Boubon- CUSSAC 87150) en Limousin ; Cadouin, en Périgord(24480) ( NDLRB. Ce prieuré a cessé asez  vite d’être  une ilmplantation fontevriste)  ; enfin Haute-Bruyère( Saint-Rémy-l’ Honoré (78690), près de Paris, furent autant de colonies de Fontevrault, et qui pour la plupart, d’incultes qu’elles étaient, se changèrent en opulentes campagnes.François-René de Chateaubriand
Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802)http://savignyenveron.free.fr/Fontevraud.htm

Et aussi .

http://fr.wikisource.org/wiki/Génie_du_christianisme/Partie_4/Livre_6/Chapitre_VII

Poster un commentaire

Classé dans Abbaye royale de Fontevraud, Département 16, Département 24, Département 37, Département 45, Département 49 (a), Département 50, Département 78, Département 86, Département 87, Vie du Blog

-C- Carte postale ancienne représentant des arcades ( ajoutées au xix e siècle) au prieuré féminin de Guesnes

Guesnes recto

 

 

Guesnes verso

Verso de la Carte trouvée chez un brocanteur de Buzançais ( 36 500) et offerte par mes cousins de Richelieu (37120). Carte reçue par la poste le vendredi 2 janvier 2015.

 

 

P1030378

Vue contemporaine montrant l’état actuel .

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 36, Département 37, Département 86

-S- Contribuez à la sauvegarde et à la valorisation du Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais ( 37360 Rouziers de Touraine) .

Le blog du Dictionnaire de l’Ordre monastique de Fontevraud a reçu le mercredi 15 octobre 2014 un message extrémement aimable posté sous https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/10/01/prieure-de-lencloitre-en-chaufournais-ruines-commune-de-rouziers-de-touraine-37360/

Ce message nous prévenait que ce prieuré était doté d’une page FB. Nous nous empressons de remercier les propriétaires de ce prieuré fontevriste et rêvons déjà à tout ce que nous allons pouvoir faire ensemble pour le plus grand bienfait de la connaissance de l’œuvre de Robert d’Arbrissel.

Vous êtes invités ici à partager l’aventure de la sauvegarde et de la valorisation du Prieuré de L’Encloître-en-Chaufournais.( 37360 Rouziers de Touraine)
Bienvenue !!!

Page Facebook ouverte le 5 octobre 2014

https://www.facebook.com/pages/Prieur%C3%A9-de-LEnclo%C3%AEtre-en-Chaufournais/1533420356875482?fref=ts

1 commentaire

Classé dans Département 37

-B- Buanderie de la colonie agricole de Saint Hilaire de Roiffé (86120) plus que celle de Mettray (37390) ?

18_23

Dans la forêt, en sortant vers Loudun : la « colonie » de Mettray appelée parfois « maison de redressement » dont voici la buanderie, où les enfants faisaient leur lessive sous l’œil attentif des gardiens et avec l’assistance bienveillante des religieuses.

NDLRB. Selon toute vraisemblance, l’étabissement ainsi décrit n’est pas Mettray  qui est  situé  au N/O de Tours mais  bien plutôt la  colonie agricole de Saint Hilaire de Roiffé (86120)

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=21468

RAPPEL.  Les premiers colons, au nombre de huit et issus de la centrale pénitentiaire de Fontevraud, arrivent à Mettray le 22 janvier 1840. Au fronton du portail d’entrée, ils découvrent cette maxime : « Mieux vaut prévenir que réprimer »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonie_pénitentiaire_de_Mettray

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 86