Archives de Catégorie: Département 47

Pont du moulin du prieuré du Paravis (47230 FEUGAROLLES)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un acte de 1586 mentionne la construction d’un pont comportant une seule arche en plein cintre sous l’autorité de Marie de Monluc, prieure du couvent de Paravis.

Ce pont est situé sur une boucle de l’Auvignon http://www.archive.org/stream/revuedelagenais05daggoog/revuedelagenais05daggoog_djvu.txt, à proximité du prieuré. C’est le maçon Jean Tastet qui a construit cet édifice en calcaire, long de près de 15 mètres. Sa largeur avoisine les 4 mètres et témoigne de la mise en valeur du domaine du prieuré fontevriste du Paravis à la fin du XVIe siècle.

C’est une des raisons pour lesquelles le pont du moulin est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques le 12 juillet 1987.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/08/03/p-le-pont-a-une-arche-construit-par-la-prieure-du-paravis-vers-1586/

Base Mérimée ( Monuments historiques) http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00132931

Pour situer le pont sur une carte : https://fr.mappy.com/poi/573b37239191b072cfe3e764#/0/M2/TGeoentity/F573b37239191b072cfe3e764/N151.12061,6.11309,0.38111,44.23871/Z8/

Et aussi :

http://www.archive.org/stream/revuedelagenais05daggoog/revuedelagenais05daggoog_djvu.txt

NDLRB . Nous croyons  savoir  beaucoup de  choses sur se pont et pourtant une incertitude demeure. les textes ci-dessus parlent d’un pont comportant une seule arche en plein cintre... or la photo ci-dessus fait apparaître deux arches. Alors ???

 

1 commentaire

Classé dans Département 47

Tout savoir sur le Prieuré du Paravis (47230. Feugarolles)

unknown

Abbé J. R. Marboutin. Le Prieuré du Paravis. Ordre de Fontevault. 227 pages. Agen 1924.

 

http://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/items/show/9573           

http://1886.u-bordeaux-montaigne.fr/files/original/6c46079311840bf85b29c1bdd45bac5a.pdf

Voir aussi :

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/09/16/p-presentation-generale-du-prieure-de-paravis-47230-feugarolles-canton-de-lavardac/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/07/31/p-prieure-fontevriste-de-paravis/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/03/05/p-cloitre-du-prieure-fontevriste-du-paravis-47/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/01/05/6183/

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2017/03/02/pont-du-moulin-du-prieure-du-paravis-47230-feugarolles/

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA47000472

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prieuré_du_Paravis

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_du_Paravis

Poster un commentaire

Classé dans Département 47

-A- Table des matières du Bulletin de l’Association des prieurés Fontevristes (APF) N° 2 de février 2014

  • Par  décision  de l’AG  de l’APF  tenue au prieuré d’ Orsans (18170. Maisonnais) le  vendredi  16 mai  2014 ,
  • il a  été  décidé que toute adhésion donnant  droit à un exemplaire de  chaque  bulletin,
  • toute  commande supplémentaire de  bulletin  par un adhérent  ou un non adhérent  sera  facturée 5 € plus 2 € de frais d’envoi (par exemplaire)
  • Chêque à mettre à l’ordre de l’ « APF » et à poster à l’adresse suivante :  APF Prieuré de LONGEFONT 36800 OULCHES

APF2118

Poster un commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 24, Département 36, Département 47, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 85, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble, Prieurés Fontevristes

-F- Saint Léger , église de ce qui fut le prieuré fontevriste de Fongrave (47260) abrite un majestueux retable du XVIIe siècle.

RETABLE FONGRAVE

16 novembre 2014                                                                                                                                                                                                                                                      La belle église de Fongrave possède un gigantesque retable du XVIIe siècle, unique en son genre dans le Villeneuvois. Un bel échantillon d’un travail d’orfèvre.

L’église Saint-Léger fut selon toute vraisemblance fondée en 1130, comme chapelle du prieuré de Fongrave. En effet, un monastère se trouvait là, abritant l’ordre de Fontevraud. Il reçoit uniquement les jeunes demoiselles bien nées, et ayant peut-être aussi bien fauté  (NDLRB. Sic) ?

De 1645 à 1650, un retable est exécuté suite à une commande des sœurs, afin de compléter la décoration autour de l’autel. Car un tableau, c’est bien, mais un gigantesque panneau de bois sculpté avec statues, vignes et autres détails de bons goûts, c’est mieux. Ainsi vit le jour ce retable de Fongrave que l’on peut encore admirer aujourd’hui. Ce genre d’œuvre n’est pas rare par ici, mais d’une telle ampleur et d’une telle richesse, voilà qui est unique en Villeneuvois. Saint Jean et Saint Pierre, dont les habituelles clés ont disparu, merci de bien vouloir les déposer à la mairie si d’aventure vous les retrouvez, entourent le tableau «Adoration des mages» au-dessus de l’autel. Des colonnes finement travaillées se dressent de part et d’autre des statues, découvrant des vignes s’entrelaçant. Tout en haut, la Vierge à l’enfant domine, entourée de détails champêtres comme des pommes de pins ou des guirlandes de fleurs. Cela rappelle presque le décorum de l’antiquité, mais nous sommes pourtant bel et bien dans un édifice religieux chrétien. De l’art chargé, mais dont le travail et la conservation sont magnifiques. D’ailleurs, l’œuvre est classée comme Monument historique depuis 1895 et 1963 selon les différents éléments de l’œuvre. Un travail monumental qui aurait pu être jeté au feu par certains bien-pensants de l’époque, le jugeant trop «frivole» de par les détails ornementaux en nombre. Mais le retable est heureusement encore bien présent, et est resté dans un parfait état d’abondante décadence.

 

L’œuvre de plus près

Le retable fut exécuté en 1645-1650, par le menuisier-sculpteur Simon de Sainte-Livrade, les menuisiers Turingeau et Jacques, et le charpentier Guillou, sur commande de la prieure Françoise de Campet.

Les colonnes furent tournées en 1646.

Les grands cartouches maniéristes à décors «organiques» sont, à cette date, très archaïques.

Les statues furent sculptées en 1657-1659 par le Bordelais Frontin.

Jessy Périé

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/16/1992156-un-retable-monumental-a-fongrave.html

1 commentaire

Classé dans Département 47

-E- Prieuré de l’Epines-aux-Autels (45310 Villamblais)

Ce prieuré  fondé  sous  Pétronille de Chemillé au Diocése de Chartres fut  confirmé  en  novembre 1136 et en 1138 par le pape Innocent  II, puis à nouveau en 1164 par le pape Alexandre III.

La Prieure Aremburge est mentionnée  dans des actes  ayant appartenu au Comte de Blois Thibault IV mort en 1152.

Poster un commentaire

Classé dans Département 47

-P- Présentation générale du Prieuré de Paravis (47230) FEUGAROLLES), Canton de Lavardac.

Ce prieuré  fondé sous Pétronille  de Chemillé, était sis  dans la plaine innondable entre  Port-Sainte-Marie et Nérac où le fleuve Garonne reçoit l’Avignon (Diocèse d’Agen)

L’Evêque d’Agen, Raymond  Bernard du Pessat arrêta en chemin les  vingt moniales quittant  le prieuré de Bragerac  ou Bragayrac (à Saint-Aignan -82100 –http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Aignan_(Tarn-et-Garonne)  en surnombre afin de  regagner l’abbaye mère en vue  d’une autre mission potentielle.

Il les  conduisit, tout en rendant  compte de  celà  à Pétronille de Chemillé, sur le site donné par les Seigneurs  Amalvin du Paravis et fort  de  Vig ou Bic, où naquit le prieuré  de Paravis.

En 1563, au cours  des guerres de  religion  ce prieuré  fut  incendié.

1 commentaire

Classé dans Département 47

-C- Anne-Antoinette du Cauzet, Moniale fontevriste au Prieuré du Paravis. (47230 FEUGAROLLES).

III. Hérard DU CAUZé, écuyer seigneur de Nazelle.

1. Jean-Charles qui suit IV.

2. Joseph qui suit – branche de Balignac en IVbis

3. Antoine sieur de Lastbarthes, lieutenant au régiment de la Fère décédé après le 4 aout 1709

4. Marie x pc Me Corne 19 avril 1673  Jean de LARTIGUE conseiller du Roi, lieutenant particulier au siège de Condom fils de noble Pierre écuyer, conseiller du Roi au siège présidial de Condom et de Marie de PERRICOT d’où

a. Herard de Lartigue conseiller du Roi, président du présidial de Condom

5. Anne-Antoinette +21.11.1692 (ou 5.5.1699?) novice le 26 janvier 1661 au couvent et monastère de Paravis (47230), juridiction de Feugnerolles en Albret, dépendant de l’Abaye de Fontevraud, recue profès le 12 octobre 1663 par acte passé devant Serrant, notaire royal du dit monastère.

http://www.lemarois.com/jlm/data/n01nazelle.html

1 commentaire

Classé dans Département 47

-S- Charles de SAINTE-MARTHE, Poète né à Fontevraud en 1512.

Charles de Sainte Marthe est né à Fontevraud en 1512, mort en 1553 ou 1555. Il est le fils de Gaucher de Sainte-Marthe, sieur de Lerné (37500), au cours du procès duquel le père de  Rabelais  aurait pris la défense des communes environnantes. Le sieur de Lerné aurait inspiré le personnage de  Pichrochole à François Rabelais.

Charles fut d’abord professeur de théologie à l’Université de Poitiers (86000). Il fut ensuite maître des requêtes auprès de la reine Marguerite  de Navarre à Nérac (?) 47600.

Charles se fit connaître comme poète latin avec un livre de Poésies françoises. On lui confia le soin d’éditer Marot après la mort de ce dernier. Voir ci-dessous les vers qu’il écrivit à la mort de Marot.

Il fut un bruit, ô Marot, qu’étais mort,
Et ce faux bruit un menteur assura :
L’un d’un côté se plaignait de ta mort,
Faisant regret qui longuement dura ;
L’autre par vers piteux la déplora,
Jetant soupirs de dur gémissement.
Moi de grand deuil pleurant amèrement,
Duquel était ma triste âme saisie :
Las ! dis-je, mort est notre ami Clément,
Morte donc est française poésie.

http://jcraymond.free.fr/Celebrites/S/SainteMarthe/Charles1512.php

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 47, Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 86

-P-CLOÎTRE DU PRIEURE FONTEVRISTE du PARAVIS (47230 FEUGAROLLES).

Vestiges du cloître du monastère du Paravis à Port-Sainte-Marie (XVI° s.) Commune de Feugarolles ? (47230)
Fondé en 1130, Le Paravis, sur la rive gauche de la Garonne, est un ancien couvent des filles nobles de l’Ordre de Fontevrault. Il présentait à la fin du XX° siècle des restes particulièrement ruinés qui, abritant une exploitation agricole, témoignaient cependant de la grandeur passée de cette maison.
Domaine Histoire – Architecture
Région naturelle Agenais
Departement 47
Lieu Port-Sainte-Marie
Période Renaissance

Photo d’une partie du cloître grâce au lien ci-dessous:                                                                                http://crdp.ac-bordeaux.fr/bardou/search.asp?idimage=C4672

1 commentaire

Classé dans Département 47

-B-LES IMPLANTATIONS FONTEVRISTES DE BOULOC ( 31260) et de GOULENS (47390)

  HISTOIRE  du VILLAGE DE BOULOC (31620)

          Dans des temps très anciens, le village était situé sur le versant est d’une colline appelée ‘En  Saudat’ à  I,500km environ du village actuel , la présence de sources abondantes rendait le site humide et malsain.  Au XII° siècle, la commune était simplement appelée « Loc » elle s’était regroupée à partir de la  forteresse de Loc .

      Vers 1371  la prieure de Fontevrault  y possédait la justice, haute, moyenne et basse ; lui appartenaient 550 arpents de biens nobles

 www.blog-gratuit.com/uploads/j/jareye/14391.pdf

Par ailleurs,  il est mentionné que les Dames religieuses de Bouloc, ordre de Fontevraut, Diocése d’Auch s’étaient depuis longtemps pourvues au bureau diocésain de Condom, à l’effet d’obtenir  que l’annexe de Goulens, dépendante de leur Communauté et située dans ce dernier diocèse y fut taxéée  comme  bien dépendant d’une Communauté de filles, et non comme bénéfice simple.

Collection des Procès-verbaux des Assemblée générales du Clergé de France.  Tome VIII, seconde partie  1775. P. 2585

CHATEAU DE GOULENS à Layrac (47390)Etabli sur une ligne de défense qui relie la Garonne aux Pyrénées, le château aurait appartenu soit aux seigneurs de Carboneau, soit à l’ordre de l’abbaye de Fontevrault, soit aux deux…http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=DENO&VALUE_98=ch%E2teau&NUMBER=18&GRP=51&REQ=((ch%E2teau)%20%3ADENO%20)&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=1&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=1&MAX3=100&DOM=Tous

La Haute-Garonne est riche de trois  prieurés fontevristes: La Grâce-Dieu ,Lespinasse,  Saint-Laurent sur Save. Le lot-et-Garonhe abrite Fontgrave.  Il reste à savoir auquel , ou auxquels de ces prieurés , il est possible de rattacher les implantations  ci-dessus.

Poster un commentaire

Classé dans Département 31, Département 47