Archives de Catégorie: Département 85

Prieuré de la Lande-en-Beauchaine. Sallertaine (85300)

plan_beauchene

Merci à M. Yves Menuet qui a  bien voulu nous ouvrir plusieurs pistes , dont  celle-ci.

———-

Dans l’Almanach Paroissial de 1909 de Sallertaine (85300) M.Prudent ROGER curé rédige un article sur la Lande en Beauchêne    http://sallertaine.com/la_lande/lande_page_4.php .                                                             La mémoire des habitants s’estompe le couvent disparait petit à petit.

Voici une reproduction intégral de cet article, repris plusieurs fois dans le bulletin municipal de Sallertaine et dans la revue de la Sociétè d’Histoire de Challans.

Parlons un peu de la Lande. La Lande a été pendant plusieurs siècles la rivale de Sallertaine. Le bourg de la Lande avait ses religieuses, qu’on appelait alors des moniales. Moines et moniales sont arrivés dans le pays à un siècle d’intervalle à peu près. Les premiers venus sont les moines. Dire l’époque au juste de la fondation de leur monastère serait difficile. Mais nous savons de source sûre que le monastère des Religieuses de la Lande fut fondé vers 1110 voilà 800 ans !

Ces deux monastères donnèrent à Sallertaine une importance assez considérable. Jusqu’à l’époque des guerres de religion, c’est-à-dire pendant plus de cinq siècles, l’histoire de notre paroisse se confond avec l’histoire de ces deux maisons re1igieuses. C’est donc à elles que Sallertaine a dû non seulement sa gloire dans le passé, mais encore son existence.Par qui fut fondé le monastère de la Lande ?Ecoutez. Il y avait, en 1110, sur le siège de Poitiers – dont le diocèse de Luçon faisait alors partie – un saint évêque, du nom de Pierre. Ses grandes vertus le firent canoniser après sa mort; et nous célébrons sa fête le 4 avril. Pierre avait en haute estime un autre saint personnage, le Bienheureux Robert d’Arbrissel, qui venait de fonder un ordre religieux de femmes à Fontevrault, tout près de Saumur. Désireux de voir se propager cet ordre religieux dont il attendait le plus grand bien pour son diocèse, le saint évêque de Poitiers qui connaissait la magnifique situation, de la Lande, vint en personne trouver le seigneur de la Garnache, Pierre II, de qui relevait toute cette contrée, pour l’exhorter à y fonder un monastère de l’Ordre de Fontevrault. Ce gentilhomme, dit l’histoire, reçut l’avis de l’évêque comme un ordre du ciel ; et, espérant beaucoup dans le voisinage de ces bonnes religieuses dont il connaissait. déjà le mérite par réputation, il prit le dessein de leur bâtir un couvent dans le lieu que lui désigna ce prélat. c’est-à-dire à la Lande-en-Beauchêne ainsi appelée à cause des beaux arbres qui y croissaient. A son retour, l’évêque de Poitiers pria le Bienheureux Robert d’Arbrissel d’aller voir si l’emplacement lui convenait. Il le trouva très favorable à la solitude, et l’agréa. Aussitôt le bon seigneur de la Garnache fit travailler à la construction du monastère. Quand tout fut prêt, les Religieuses Fontevristes vinrent s’établir à la Lande.Peu de temps après, Robert d’Arbrissel, leur fondateur, voulut se rendre compte par lui-même de l’état de la pieuse Communauté. Il pria le saint évêque de Poitiers de vouloir bien l’accompagner dans cette visite. Tous deux vinrent de nouveau à la Lande. Le seigneur de la Garnache ayant été averti de leur arrivée, vint au couvent pour leur rendre civilité, et amena Amiote, sa femme, et ses enfants, Pierre, Gilbert, Geoffroy, Adde et Françoise. Adde, l’ainée de ses fiIles, y prit l’habit religieux, ainsi que Amiote, à la mort de son mari.La chapelle de la Lande était grande comme une église. Il n’en reste à peu près rien aujourd’hui. Cependant il est assez facile d’en connaître les dimensions par certaines parties des fondations que l’on découvre à la pioche. Cette église avait la même forme et la même étendue que notre église neuve.

Elle avait, elle aussi, trois nefs ; de chaque côté du choeur une absidiole, c’est-à-dire une petite chapelle ronde. Sa largeur était d’environ 16 mètres, et sa longueur d’une quarantaine de mètres. D’ailleurs M. Fradin, maire, régisseur de M. le Mintier de Lehellec, propriétaire de la Lande, a eu soin en 1885, après avoir détruit ce qui restait des murs, d’indiquer les lignes des murs extérieurs, ainsi que l’emplacement des piliers intérieurs et le milieu de la grande nef par une plantation de peupliers qui dessinent assez exactement le plan par terre de la chapelle.

Cette chapelle a dû être incendiée, ainsi que le monastère, par les Protestants. Et. par la faute de ces hommes qui, comme tous les révolutionnaires, ne savent que détruire, la Lande a tout perdu, tout excepté sa foire la plus importante de la contrée, qui s’est tenue au village même de la Lande jusqu’à la. Révolution.

Depuis un siècle, cette foire, qui revient chaque année le 20 juillet, se tient au bourg. Mais elle décline grand train. Et bientôt il ne restera plus de la foire de la Lande, comme de son église et de son monastère, que le souvenir.

http://sallertaine.com/la_lande/lande_page_1.php

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

-A- Table des matières du Bulletin de l’Association des prieurés Fontevristes (APF) N° 2 de février 2014

  • Par  décision  de l’AG  de l’APF  tenue au prieuré d’ Orsans (18170. Maisonnais) le  vendredi  16 mai  2014 ,
  • il a  été  décidé que toute adhésion donnant  droit à un exemplaire de  chaque  bulletin,
  • toute  commande supplémentaire de  bulletin  par un adhérent  ou un non adhérent  sera  facturée 5 € plus 2 € de frais d’envoi (par exemplaire)
  • Chêque à mettre à l’ordre de l’ « APF » et à poster à l’adresse suivante :  APF Prieuré de LONGEFONT 36800 OULCHES

APF2118

Poster un commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 24, Département 36, Département 47, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 85, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble, Prieurés Fontevristes

-R- En prélude à son Assemblée générale, rejoignez les rangs de l’APF (Association des Prieurés Fontevristes)

Les lecteurs attentifs ( mais  vous l’êtes tous … LOL ! ) de ce blog connaissent  l’existence  de cette toute jeune mais déjà trés active  association  dont l’adresse mail est la  suivante :

               E-mail : fontevristes@gmail.com

Nous lui devons déjà la publication de deux  bulletins enrichis de  fac similé, plans, photos en couleurs et Noir  et Blanc, bulletins dont  nous  vous redonnons ci-dessous les sommaires :

* Bulletin n° 1.  Juin 2013 (20 pages)

  • F. CHOMBART DE LAUWE.  Editorial
  • F. CHOMBART DE LAUWE . Les Livres de  compte: Une tranche de vie. Le journal du prieuré de Longefont  (36  Oulches) sur les années 1559-1560 . A)   La mise ordinaire :  1. Le prix des choses  2.Le menu des moniales 3. La dépense totale annuelle  4. Pour l’anecdote.  B) La mise extraordinaire : 1. Les  voyages  2 . Les procés   3. Les travaux  sur les bâtiments 4. Les travaux agricoles  et  domestiques  5. Les achats divers   6. Dépense de  culte et  vie intellectuelle.
  • M. DU POUGET. Les indulgences du prieuré de Jarzay (36 )

* Bulletin n° 2. Février 2014 ( 70 pages)

  • F. CHOMBART DE LAUWE. Editorial
  • A. FONT. Le contexte historique de la Régle de l’Ordre  et de la réformation 
  • A. FONT. La Régle de Fontevraud : l’édition de 1642  (1 ére partie)
  • C. CORVISIER. L’ancien prieuré du Paravis. Etude d’histoire architecturale.
  • Les fiches prieurés
  • Fiche prieuré   N° 1. La Pignardière (Vendée)
  • Fiche prieuré N° 2. Jarzay (Indre)
  • Fiche prieuré  N° 3. Bois-Goyer ( Vendée)
  •  Fiche prieuré  N° 4. Cubas ( Dordogne)

Pour  vous  fournir  ces bulletins  qui reprennent et  prolongent heureusement la suite des  cinq livraison du Comité d’histoire fontevriste, merci d’écrire à l’adresse suivante :  E-mail : fontevristes@gmail.com .  Ajoutons classiquement  que toute  adhésion à l’APF vous permettra d’être invité  à son Assemblée  générale . Ne tardez  donc pas à vous manifester.

Poster un commentaire

Classé dans Association des Prieurés Fontevristes (APF), Département 24, Département 36, Département 85, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble, Prieurés Fontevristes

-M- Prieuré de Montaigu (85000)

Sa  fondation est postérieure à 1200. Lors  du décret du 13 février 1790 interdisant les voeux religieux  et supprimant  les ordres  religieux  contemplatifs , il y résidait encore  quarante huit religieuses.

Le 21 septembre 1793, Mathurin Feuvre, curé de La Guyonnière (85600) , insermenté  ( ou réfractaire), fut massacré  par les Bleus du Général Lanclaux et jeté  dans le puits  des moniales.

NB. le seizième de juillet 1759, M. Mathurin Feuvre, prêtre de ce diocèse, a pris possession de la cure de ce lieu.                                                                       http://www.geneanet.org/archives/ouvrages/?action=search&book_type=livre&page_size=10&name=feuvre&prenom=mathurin&country=FRA&region=PDL&subregion=F85&words=&titre=&auteur=&book_lang=fr&sub_frm5296051b55818.x=26&sub_frm5296051b55818.y=15&ajax_ok=1

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

-O-Occurence des mots « Fontevrault » et « Prieuré » dans le DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES COMMUNES  » Site des ARCHIVES départementales de la VENDEE ».

Dans la  base  de données  Dictionnaire historique des commune sur le  site des archives départementales de la Vendée  , l’interrogation sur les deux mots clefs  suivants ; « fontevrault », «  prieuré »  par le  biais du lien suivant

http://communes-archives.vendee.fr/recherches/simple?q=fontevrault+prieur%C3%A9&donnees_identitaires=0&donnees_identitaires=1&geographie_historique=0&geographie_historique=1&institution_locales=0&institution_locales=1&monuments_equipement=0&monuments_equipement=1&activites_industrielles=0&activites_industrielles=1&enquetes=0&enquetes=1&personnalites=0&personnalites=1&evenements=0&evenements=1&references=0&references=1

fait apparaître les deux résultatssuivantes :

Fougeré (85480)
Montaigu (85600)

D’où les pistes de recherches ultérieures suivantes :

Pour  Fougeréhttp://www.google.fr/search?client=opera&rls=fr&q=fouger%C3%A9&sourceid=opera&ie=utf-8&oe=utf-8&channel=suggest#bav=on.2,or.r_qf.&channel=suggest&fp=258db81d5882eb5&q=fouger%C3%A9+fontevrault&rls=fr&safe=off

 

Pour  Montaigu:   http://www.google.fr/search?client=opera&rls=fr&q=fouger%C3%A9&sourceid=opera&ie=utf-8&oe=utf-8&channel=suggest#bav=on.2,or.r_qf.&channel=suggest&fp=258db81d5882eb5&q=montaigu+fontevrault&rls=fr&safe=off

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

Prieuré ( ?) de Landenoire (85170) LES LUCS SUR BOULOGNE

Essai de toponymie sur les villages et lieux-dits des Lucs-sur-Boulogne

Abbaye (l’)*, Nom porté par de nombreux villages : seize en Vendée. Ancien prieuré dit de Landenoire, fondée par les sœurs de Fontevraud ; deux parcelles s’appellent respectivement « le cimetière » et « la chapelle »( dédiée à Ste Madeleine).

Association de Recherches et d’Etudes pour la Sauvegarde et la Valorisation du Patrimoine Lucquois http://www.lucus.asso.fr/index2.php?id=8&PHPSESSID=10ad34ebe0d0fd759f059e4dc6cb123f

Pour localiser  ce lieu dit http://www.google.fr/search?client=safari&rls=en&q=landenoire++%22les+lucs+sur+boulogne%22&ie=UTF-8&oe=UTF-8&gws_rd=cr&redir_esc=&ei=N1zqUbGzAeKl0wXblID4Dg

Pour d’autres « Abbayes »  qui ne  sont en fait  que (?) des prieurés fontevristes https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/04/14/s-le-syndrome-abbatial-de-quelques-prieures-fontevristes/

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

-T- Des tombes de la famille de Thouars dans l’église du PRIEURE de LA LANDE EN BEAUCHENE (Sallertaine . 85300)

60px-Blason_famille_fr_Thouars.svg Hugues Ier de Thouars (79100) (mort vers 1229/1230) est le fils de Geoffroy IV et d’Aimé de Lusignan. En 1226, il succède à son frère aîné Aimery VII comme vicomte de Thouars. ( Ci-contre : Armoiries de la famille de Thouars)

Selon les archives du prieuré fontevriste de La-Lande-en-Beauchêne à Sallertaine en Vendée (85300) , Hugues de Thouars est enterré dans l’église de ce prieuré. Il est très probable que Hugues et Marguerite eurent un enfant mort en bas âge, enterré aussi dans la même église et dont la pierre tombale existe encore.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_Ier_de_Thouars

Poster un commentaire

Classé dans Département 79, Département 85

-C- 14 CHARTES du PRIEURE de BOIS-GOYER (VENDRENNES 85250)

BIB PC 16/2 – Le prieuré de Bois-Goyer / éd. Paul Marchegay.

10 vues

In : Annuaire départemental de la Société d’émulation de la Vendée. – (1856) [1e série, vol. 3], p.252-270

Présentation du contenu : Publication de 14 chartes provenant du monastère de Fontevrault et concernant le prieuré de Bois-Goyer (Vendrennes) –

Titre(s) : Prieuré de Bois-Goyer (Le)
Auteur(s) : Marchegay, Paul. Ed.
Typologie documentaire : Édition de textes
Contexte historique : 12e siècle / 13e siècle
Lieu(x) : Bois Goyer (Vendrennes) : prieuré
Matière(s) : Monastère / Fontevriste

Edition Paul Marchegay

BIB PC 16/2

Fondés  le plus souvent  au mileu de solitudes incultes  ou sur la lisière des forêts , comme l’abbaye  dont ils dépendaient , les prieurés del’ordre de Fontevraud  n’ont  guére donné   naissance  qu’ à des villages , lorsqu’ils ne sont pas restés  des maisons isolées, devenues aujourd’hui de simples fermes.

………

Archives du Prieuré de  Bois-Goyer

Archives de Vendée                                                                     http://www.archinoe.net/cg85/visu_affiche.php?PHPSID=83834862c7def2389f00fe52b462696f&param=visu&page=1

Poster un commentaire

Classé dans Département 85

-J- UN NOUVEAU JARDIN EN L’ABBAYE ROYALE DE FONTEVRAUD POUR LE PRINTEMPS 2009

Texte de base du projet

CONTEXTE
Depuis vingt ans, l’intervention sur les jardins de l’Abbaye de Fontevraud a consisté en la reconstitution de jardins médiévaux. Désormais, tout en poursuivant ce travail historique, l’Abbaye a décidé d’ouvrir le traitement de ses jardins à d’autres perspectives, d’autres thématiques, d’autres évènements.
Le service pédagogique de l’abbaye de Fontevraud a demandé à la section arts appliqués du lycée Léonard de Vinci de Montaigu (Vendée) de concevoir un jardin pour le printemps 2009.
                                                                                 Les jeunes spécialistes au travail

http://unjardinenlabbaye.blogspot.fr/2009/06/derniere-intervention-labbaye.html

Fort de cette proposition, nous avons construit un projet pédagogique d’envergure qui permettra :

  • de structurer sur trois années notre enseignement
  • de travailler concrêtement entres différents établissements et de vivre une réelle transversalité des différents enseignements
  • d’approfondir les notions environnementales, techniques et symboliques du jardin et de la plante
  • de prendre le temps de l’expérimentation et de la production.
  • de confronter les différents élèves à la réalité d’une mise en œuvre professionnelle.

ÉTAT D’ESPRIT
Notre projet accompagne concrêtement le nouveau référentiel des études d’Arts Appliqués qui replace les aspects technologiques au moins au même niveau que les aspects conceptuels.
Lors de ce projet, nous rencontrerons des artisans, nous travaillerons des matières premières de base, terre, paille, ferraille…, nous travaillerons la relation et la différenciation entre technologies, techniques et matériaux.
De nombreux courants artistiques du XXe siècles, de l’arte povera au land art, se sont préoccupés des matériaux simples, voir des matériaux de rebut. Interrogations ou réactions au consumérisme excessif et à l’exploitation industrielle des espaces et ressources naturelles, ces expériences artistiques sont désormais synchrones avec l’inquiétude grandissante de l’ensemble des citoyens vis à vis des dégradations causées à notre environnement et à notre santé.
Dans le cadre de ce projet, nous montrerons que les Arts appliqués ont leur rôle à jouer pour améliorer la situation, dans le domaine du choix des matériaux et donc de leur connaissance (toxicité, conditions de production, recyclage, …) et aussi dans le domaine de la mise en œuvre (choix permanents entre matériaux naturels et industriels ou chimiques, économie solidaire, liens accrus entre producteurs et utilisateurs, …)
Notre projet de jardin permettra d’alerter les élèves, futurs concepteurs professionnels dans tous les domaines du design, sur ces questions.

UN TRAVAIL CONNECTÉ AVEC LE MONDE
Gilles Clément, jardinier, paysagiste, « jardiniste », ne manque pas une occasion de rappeler que ce qui importe le plus, c’est la pérennité des plantations.
Nous allons inscrire la conception de notre jardin en connexion avec une manifestation mise en place pour les cinq prochaines années par l’Abbaye de Fontevraud, avec le photographe Pierre de Vallambreuse.
Pierre de vallambreuse inscrit son travail de photographe dans la lignée de l’engagement de Levi-Strauss pour la survie des peuples autochtones. Membre de l’association « Anthropologie et photographie » (avec Edgar Morin et Jean Malaurie), Pierre de Vallambreuse a constitué, en vingt ans de voyages, un fond photographique unique sur 27 peuples autochtones.
Pierre de Vallambreuse met en place un projet sur cinq années (« Les hommes-racines ») qui consistera à exposer ses photographies dans plusieurs sites nationaux, dont l’Abbaye de Fontevraud, pour faire connaître la précieuse diversité des écosystèmes dans lesquels vivent les peuples autochtones et œuvrer à leur sur-vivance.
Créer un parcours et orienter le regard des visiteurs, alerter sur la fragilité des ecosystèmes et la nécessité de la conservation des plantes menacées d’extinction, relier les préoccupations de préservation du patrimoine architectural de nos sociétés avec l’urgence de la mise en œuvre d’un respect intégral de sociétés autochnones en grand danger, voilà les dimensions supérieures d’un projet pédagogique dans « l’esprit des lieux ».

NDLRB. Et comme la Providence  fait  bien les choses, il y avait, jadis, un prieuré fontevriste à Montaigu

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye, Département 85

-C- UN COMPLIMENT à Robert d’ARBRISSEL dans un cartulaire afférent au PRIEURE DE LA LANDE EN BAUCHÊNE ( Sallertaine 85300)

ACCÈS THÉMATIQUE AUX NOTICES DES INVENTAIRES ET CATALOGUES EN LIGNE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

BIB C 848

– [Pierre de la Garnache, sur le conseil de Pierre II évêque de Poitiers, fonde et dote le prieuré fontevriste de la Lande en Beauchêne (entre 1108 et 1115, cartulaire de Fontevraud n° 505, 555).                                                                                            L’acte contient un compliment à Robert d’Arbrissel. Le patronage du prieuré, confié à Saint-Jean-l’Evangéliste et à la Vierge Marie, est une référence aux Evangiles, et non aux Actes des Apôtres, qui rompt avec les choix ordinaires marqués par la réforme grégorienne ; c’est une évocation de la mère et du fils spirituels, et non évocation de Pierre pour Rome ou de Marie métaphore de l’Eglise].

In : Robert d’Arbrissel et la vie religieuse dans l’Ouest de la France : actes du colloque de Fontevraud, 13-16 décembre 2001 / [dir.] Jacques Dalarun. – P. 102, 245, 247, 302-303, 309

Titre(s) : Robert d’Arbrissel et la vie religieuse dans l’Ouest de la France / Disciplina monastica

Contexte historique : 1er quart 12e siècle

Lieu(x) : Lande-en-Beauchêne, la (Sallertaine) : prieuré

Matière(s) : Fontevriste / Spiritualité / Monastère

Poster un commentaire

Classé dans Département 85