Archives de Catégorie: Département 86

Le vin du château d’Eternes( 86120). Le clos préféré des Abbesses de Fontevraud.

Un château de conte de fée

Il était une fois un château fort…

Idéalement situé aux confins du Poitou, de l’Anjou et de la Touraine, une situation stratégique par excellence, le château d’Éternes est bâti sur un ancien Château fort du IXème siècle.

photo 2

Cité par le Roi Eudes et le Roi Louis IV d’Outre-Mer dans leurs diplômes respectifs du 30 décembre 889 et du  5 janvier 942, Éternes est la propriété aux IXè et Xè siècle des chanoines de l’église de Saint-Hilaire.

Les siècles passent, les actes de propriété aussi… En 1379, il est fait mention du Prieur de St Ladre (autre nom du prieuré de St Lazare de Fontevraud), Éternes est ainsi une dépendance du Prieuré de Saint Ladre et verse la dîme à Fontevraud.

Clos préféré des abbesses de Fontevraud

Créée en 1101 par Robert d’Arbrissel, l‘abbaye de Fontevraud, d’inspiration bénédictine, est l’une des plus grandes cités monastiques d’Europe.

Au Moyen-Age, le vin est un élément clé du quotidien, chaque habitant en consomme environ 3 litres par jour.
L’abbaye, situés non loin du Château d’Éternes, dispose de plus de 8000 hectares rattachés au château, permettant d’obtenir 4 hectolitres de vin blanc par hectare. La petite histoire dit que l’abbesse pouvait aller de Fontevraud à Loudun sans quitter ses terres (+de 20km)

Éternes reste le « clos préféré » des abbesses, si bien qu’un des moments solennels de l’année est la remise des premiers sarments de vigne, tout un symbole.

À cette époque, il n’y a pas de seigneur d’Éternes. Le domaine est mis en location par l’abbaye à des fermiers et les baux durent 5, 7 ou 9 ans. Dans ces baux, l’abbaye décrit tout ce qui doit être fait par le locataire : de l’entretien des fossés aux pratiques culturales et à la plantation des céréales. On apprend que les vignes d’Eternes, contrairement à la coutume, étaient faites à « long bois » et que la taille nécessitait l’embauche de journaliers (mais pas trop, l’abbaye veillait aux dépenses superflues). Ce sont les moines de St Jean de l’Habit qui se chargent de l’administration des domaines. Un logement à été construit en 1635 pour les héberger, notamment ceux « commis aux comptes et aux réparations ». 

La Révolution marque un tournant dans l’histoire du domaine

En 1790, l’inventaire d’Éternes mentionne : un logement de maître, celui du fermier et du métayer, le logement de 1635 pour les moines, une cour, un jardin, une cave, 37 arpents de vignes, un pressoir, un colombier. Le domaine fait 510 hectares à cette époque.

La Révolution donne naissance à une légende d’Éternes : les religieuses de Fontevraud (contrairement aux moines) refusent de se soumettre aux révolutionnaires et ce jusqu’en 1792 ! Aucune d’elles ne prononce le « serment civique », sauf une. Cette dernière obtient la permission de quitter l’abbaye. La légende dit qu’elle se serait donc sauvée avec une partie du trésor de Fontevraud, qu’elle aurait caché à Éternes… pour l’instant, il n’a jamais été retrouvé

Vendu comme d’autres monuments, le château est racheté en 1881 par le Colonel Charles Léonce Delavau (1827-1889), maire de Saix de 1884 à 1889.  Il réalise des travaux dans le style « néo-renaissance ». Lors de son décès, le château revient à son aîné Guy (1889-1899), puis à son frère, le général Gaston Delavau (1864-1951), maire de Saix de 1935 à 1945.

Pendant la deuxième moitié du XXème siècle, le château change de propriétaire régulièrement, jusqu’en juillet 1992, où il est acheté par Robert Marteling, qui s’investit dans la restauration de l’édifice et surtout la reconstitution du vignoble autrefois disparu.

Le temps des projets oenotouristiques

Robert Marteling était certainement prédestiné à cette vie de château !

Ce n’est pas son aïeul qui dirait le contraire : un noble chevalier, originaire de Marteling dans le Luxembourg, parti en croisade en Blason1099 avec Godefroy le Bouillon.

En 1992, le rêve devient réalité, avec ce coup de cœur pour le château d’Éternes. Il y séjourne depuis 2009, tout en continuant de gérer sa société spécialisée dans l’événementiel et l’agencement intérieur.

 

Faire vivre son château : tel est son crédo !

Éternes est un lieu magique propice aux soirées d’exception.
Alliance du charme, du patrimoine, de l’insolite, Éternes est un décor parfait pour les séminaires, les mariages, les soirées événementielles, avec entre autres deux salles toutes équipées de 220 et 100 personnes à disposition : Si vous êtes intéressé par la privatisation de salles du château nous vous invitons à prendre contacte directement avec le châtelain M. Marteling ! (si vous préférez le vin que la pierre alors contactez nous !)

Un vignoble de 35 hectaresphoto 3

Depuis 20 ans, Robert Marteling s’attelle à reconstituer son vignoble avec son équipe : investissement, plantation de vignes…
Aujourd’hui, pari réussi avec un vignoble qui a retrouvé son prestige d’antan et des cuvées puissantes et généreuses : Saumur blanc, Saumur rouge, Saumur Puy Notre Dame.

Découvrez nos vins sur ce site

Le chai, créé en 1999 a été décoré par l’artiste peintre hongrois Geza Szekelyi. Chaque cuve est numérotée (les Abbesses, la Chapelle, le Pigeonnier, le Clos des Aubreis, la Parcelle de la fuie, le Haut clos) et de magnifiques tableaux illustrent chaque saison.

http://www.chateau-d-eternes.com/le-domaine/notre-histoire/

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre, Département 86

Le dernier ouvrage de Claude Thébault sur une religieuse fontevriste est-il crédible ou non?

    Ma surprise fut grande lorsque j’ai découvert dans ma veille  sur l’ordre monastique de Fontevraud l’ouvrage suivant dont l’illustration ne me parait pas  complêtement  être en adéquation avec la  vie  – et la mort sur l’échafaud- d’une moniale de choeur du Prieuré fontevriste de Lencloître-en-Gironde (86140)

   Pour faire bonne mesure , ajoutons  que la particule ( de James)  ne  s’écrit jamais avec une majuscule.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/tag/james-marcelle-aimee-de/

https://www.7switch.com/fr/ebook/9772901149058/histoire-de-marcelle-aimee-de-james

https://www.7switch.com/fr/ebook/9772901149058/histoire-de-marcelle-aimee-de-james

Histoire de Marcelle Aimée de James — Ebook

guillotinée à Paris le 18 mars 1794

Marcelle Aimée de James, dont la marraine se nommait Marcelle Aimée de Nollet, fut appelée à 17 ans, contre sa volonté, à remplacer une parente défunte agée de 70 ans dans une religion de filles. Elle quittait le monde, sur ordre paternel, pour s’enfermer vivante avec 20 autres recluses comme elle dans un couvent royal du Poitou.

Découvrant l’insomnie, traitée avec des pilules d’opium et des bols de tisane de valériane, afin de prendre du repos par nécessité.

Pendant un séjour imposé de 20 années elle entretenait une relation avec sa soeur madame de Chamborand, une riche veuve noble, et sa nièce délurée de 17 ans Louise Silvine. Sans se douter un seul instant du mépris de ces deux femmes à son encontre.

Lorsqu’elle fut expulsée de sa communauté, par la République, personne n’acceptait de la recevoir, ni sa soeur, ni sa nièce,ni non plus son frère.Son père étant décédé.

Elle s’installa d’autorité au Logis familial de Saint Vincent de Vitrac en Charente, comme occupante du château. En ignorant la précarité de sa situation, menacée par les délations de sa soeur, au Comité de Surveillance de Confolens pour activité contre révolutionnaire

C’est ainsi, que Marcelle Aimée de James se retrouva devant le tribunal révolutionnaire, prévenue de conspiration contre la République, pour aide et assistance à ses ennemis.Alors qu’elle avait prêté serment d’être fidèle à la Nation.

Contre elle étaient produit une dizaine de lettres adressées à sa nièce effrontée, dans lesquelles il lui était reproché de verser le poison de la religion. Des documents non portés à sa connaissance à l’audience de sa condamnation à mort.

Des documents déclarés plusieurs mois après, avec mépris, par sa nièce sous le qualificatif « de lettres laissées sans réponse ».

Voila en résumé la première partie de la Saga de James. L’histoire attachante de Marcelle Aimée sacrifiée par la vanité et la corruption de sa soeur.

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 86, Uncategorized

Restauration du petit couvent de l’ancien prieuré Fontevriste de Lencloître (86140)

Objet du marchéla présente consultation a pour objet l’attribution d’un accord-cadre mono-attributaire d’une mission de maîtrise d’oeuvre pour la restauration du petit couvent de l’ancien prieuré Fontevriste avec l’établissement de marchés subséquents, suite à la réalisation d’un 1er marché subséquent pour une mission études de diagnostic, l’accord cadre donnera lieu éventuellement à la conclusion d’un 2 ème marché subséquent comportant la mission de base avec études d’exécution totales et une mission d’OPC.

https://www.marchesonline.com/appels-offres/avis/restauration-du-petit-couvent-de-l-ancien-prieure-fonte/ao-7797543-1

Sur la permanence du concept de « petit couvent » à Lencloître, voir aussi : https://www.lencloitre.fr/_uploadmairie/docs/Lotissement_LE_PETIT_COuvent08_02_2012.pdf

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 86, Uncategorized

Guesnes (86420). A la découverte des armoiries sises dans le Prieuré fontevriste de Guesnes

Patrick Bouvart,

Texte original sur : http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr . Lire plus sur : http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/prieure-fontevriste-guesnes/ .ARMMA ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Texte original sur : http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr . Lire plus sur : http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/prieure-fontevriste-guesnes/ .

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

Découvrez l’association des Prieurés fontevristes en l’Abbaye royale de Fontevraud le vendredi 22 juin 2018.

   L’Association des Prieurés Fontevristes (APF) fondée en 2012  et  dont l’objectif est de  contribuer à faire mieux  connaître les prieurés de  cet ordre  fondé par Robert d’Arbrissel en 1101 ,en l’abbaye de Fontevraud ,  ordre  successivement protégé par les  Plantagenêts et   puis   par la maison capétienne de Bourbon,   tiendra  son AG le 22 juin prochain à Fontevraud l’Abbaye.

   Profitez de cette Assemblée générale pour découvrir son bulletin qui publie deux  fois par ans des livraisons  illustrées  de plus de 60 pages.

Pour  participer à cet Assemblée générale , contactez en urgence son président en lui envoyant un mail à:  fontevristes@gmail.com

2 Commentaires

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Département 86

Arbrissel est aussi le nom d’une association qui se préoccupe du recensement et de la protection des arbres remarquables.

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

L’ex prieuré fontevriste de la Puye (86260) maison mère des Filles de la Croix sous le feu des projecteurs.

Pour mettre en avant sa commune nichée au cœur de trois sites d’exception, l’association podienne organise un événement les 28 et 29 avril prochains.

Il était une fois, dans un petit village du Poitou profond, un amoureux des vieilles pierres. L’histoire pourrait commencer comme un conte tant il y est question de racines, de mémoire, de beauté et de mystère. L’homme, c’est Francis Picard, Podien depuis une dizaine d’années. De nature curieuse, il a fureté sur sa commune de La Puye pour y dénicher des trésors : pierre dressée des Fadets, moulin, abbaye de l’Étoile, église romane de Cenan et, bien sûr, le prieuré fontevriste qui accueille la congrégation des Filles de la Croix.
“ Créer une nouvelle entité pour relier ces sites ”Avec une dizaine de passionnés, il crée l’association Sortir des ornières de l’histoire, qui organise un premier événement à l’occasion des Journées du Patrimoine, puis les 28 et 29 avril autour d’un concert et du premier Salon du livre historique, pour mettre en lumière le patrimoine naturel et architectural exceptionnel situé dans un triangle historique posé entre les sculptures pariétales du Roc aux Sorciers (-15.000 ans), la forteresse d’Angles-sur-l’Anglin, la cité médiévale de Chauvigny et les fresques classées au patrimoine mondial de l’abbaye de Saint-Savin.
« Nous sommes au cœur de ce triangle d’or dessiné par trois sites exceptionnels. Le prieuré du XIIe siècle de La Puye y tient son rang. Il se trouvait sur le chemin de saint Martin, évêque de Tours, entre Berry, Poitou et Touraine du sud. Aujourd’hui, La Puye est tiraillée entre Montmorillonnais, Châtelleraudais et Grand Poitiers. D’ailleurs, Jean-Pierre Raffarin lui-même nous a dit un jour : “ A force d’être tiraillée ainsi, La Puye va finir par devenir capitale ! ” Nous voulons donc créer une nouvelle entité pour relier ces sites d’exception : c’est le triangle d’or. »
Et pour donner tout l’éclat nécessaire à cet or, le samedi 28 avril, un récital couvrant un large répertoire de chants traditionnels (basques, espagnols, napolitains…) ou sacrés, airs d’opéra (Verdi, Offenbach…) et musiques de film, sera au programme avec le Chœur d’hommes du Haut-Poitou, 53 hommes réunis autour d’une chef de chœur professionnelle, en prélude à la commémoration des 200 ans d’installation des Filles de la Croix à La Puye, fruit de la rencontre de deux femmes : Marie Pichot, dernière novice fontevriste présente à La Puye au début du XIXe siècle et Catherine Fournet. Deux femmes oubliées qui ont fait découvrir le site fontevriste à sainte Jeanne Élisabeth Bichier des Ages, qui y a installé les sœurs.
Le premier Salon du livre historique se tiendra le lendemain, dans la salle des fêtes de La Puye.
> Concert : du Chœur d’hommes du Haut-Poitou, samedi 28 avril, 20 h, à la grande chapelle. Rens. et rés. au 06.72.74.05.05 ou : contact@ sortirdesornieresdelhistoire.fr > Salon du livre historique :dimanche 29 avril, salle des fêtes de La Puye.

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

L’Abbaye de Fontevraud* assez loin du temblement de terre du 12 février 2018.

DVzqCEOXUAAHXvo

https://twitter.com/FranceSeisme; L’Abbaye  est située  non loin de la jonction des trois départements ( Maine-et-Loire; Vienne ; Indre-et-Loire ) légèrement au Sud-Est de Saumur.

Poster un commentaire

par | 12 février 2018 · 11:25

Un arrêté de péril frappe l’église du prieuré masculin fontevriste de Guesnes (86420).

   Guesnes  est le  siège d’un ancien prieuré  fontevriste. https://prieuresfontevristes.wordpress.com/france/86-2/prieure-de-guesnes/

Par arrêtés municipaux, en date des 13 et 31 mai 2016, les salles de la commune de Guesnes (86420) recevant du public sont fermées, jusqu’à leur mise en conformité. La fête de Saint-Jean, organisée par l’association des Verdelles, qui devait se tenir, ce samedi, salle de l’ancienne classe est annulée. Des mesures de sécurité qui ne font pas l’unanimité.

      L’église Saint -Jean ( de l’Habit) , les deux salles du parc de loisirs (buvette et parquet), l’annexe des Chauleries et l’ancienne classe sont concernées par ces arrêtés, pris suite à une visite des services de la sous-préfecture, en 2015 et au passage récent de deux organismes de contrôle. A l’église, c’est le beffroi qui est en mauvais état. 

<—- Le beffroi de l’église en triste état, l’arrêté de fermeture est affiché sur la porte.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Guesnes/n/Contenus/Articles/2016/06/25/Les-fermetures-des-salles-a-Guesnes-creent-la-polemique-2762487

Poster un commentaire

Classé dans Département 86

Souvenir gôuteux d’un prieuré fontevriste de la Vienne (86140).

img_2482

Poster un commentaire

par | 12 décembre 2016 · 6:42