2- HISTOIRE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD, ses fondateurs, ses Abbesses et autres administrateurs.

                   Le  choeur de Sainte Marie,  Eglise  abbatiale du Grand-Moûtier

———

    « Il n’a eu ni l’influence, ni la puissance des ordres Clunisiens ou Cisterciens. Mais exempté d’impôts, enrichi par les dons, par les revenus de ses bois, champs, élevages, moulins et péages, par les dîmes, les aides Royale et Seigneuriales et par les pensions et dots des jeunes femmes et jeunes hommes qui entraient en Religion, l’ordre Fontevriste qui percevait par ailleurs des revenus de l’ensemble de ses prieurés, a été l’un des ordres les plus riches de France ».

http://monumentshistoriques.free.fr/abbayes/fontevraud/communaute.html

I- La  fondation (XI e siécle)                                                                                                                            voir aussi :  https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/fondateurs-et-abbesses-de-lorde-de-fontevraud/

II- Les Abbesses de  l’Ordre

III- La pancarte de l’Abbaye Notre-Dame de Fontevraud 

IV-  Les derniers feux (XVI -XVII e siécle); les filles de Louis XV sont élevées à l’Abbaye royale

V- La  révolution française (XVIII e siécle); Le temps des outrages  

 VI- La  révolution française (XVIII e siécle); Les martyrs de  l’Ordre de Fontevraud  *** Moniales et Moines Fontevristes (Index nominum)   Voir désormais pour  retrouver  cette rubrique  à la page à laquelle  conduit le lien suivant: https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/obituaire-de-lordre-de-fontevraud/

VII – Colloques  consacrés au monde fontevriste    Voir désormais  à la page à laquelle  conduit le lien suivant: https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/vue-generale-sur-une-bibliographie-de-lordre-monastique-de-fontevraud/

VIII- Films & téléfilms  auxquels  l’abbaye de Fontevraud a servi (…ou non) de décors

IX. Emission de radios  réalisées depuis l’Abbaye de Fontevraud

 X- Le Comité d’histoire fontevriste (fondé en 1992… en sommeil depuis  1998 )

*******

I. La  fondation (XI e siécle)

L’ordre  de  Fontevraud est  un ordre  double fondé en 1101 par Robert d’Arbrissel,ordre   dont les premiers exemples paraissent remonter à la fin du IVe  siécle  où Rufin d’Aquilée et (Saint) Jérôme créerent des monastéres jumelés se rendant des services mutuels. – l’un d’hommes, soumis à la régle Augustinienne,  devant toujours  être au service des moniales ; les  servantes de  Jésus-Christ – l’autre de  femmes ,religieuses bédictines, ne devant  rien modifier sans l’accord des frères. L’originalité de Fontevraud   résidant dans le fait  qu’il est  un des rares ordres mixtes à avoir été dirigé par une femme. Le succés  grandissant  qui  allait être au rendez-vous  le  conduisit à séculariser sa petite troupe à Fontevraud , futur Fontevraud l’Abbaye, en 1101, sur une terre  que lui offrit  un seigneur local.  La  vie dans des huttes ne pouvant  décemment  excéder un an, il fallut  construire : – d’un côté , les vierges autour de l’église Notre Dame , futur Grand Moûtier – les frères prêtres et laïcs  se groupant autour de la chapelle de Saint jean ( l’évangéliste) Saint Jean-de-l’Habit – Les prostituées  élirent asile autour  de la chapelle Sainte Marie-Madeleine – Les lépreux  gagnérent  classiquement un lieu dédié à saint Lazare – Quand à la cinquième chapelle, celle de Saint-Benoit, primitivement   affectée aux malades, elle devint la chapelle propre  aux prises d’habit et prononcé de voeux de la communauté des moniales.   Voir aussi :  https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/fondateurs-et-abbesses-de-lorde-de-fontevraud/                                            

II. Les Abbesses de l’Ordre

Hersende  de  Champagne, la Première grande Prieure (1060/1103-1104/ Décembre (?) 1114)                                                                                                                                                        Fille et  sœur des seigneurs  de Champagne,vassaux du comte d’Anjou,  terroir angevin au sud-Est de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), veuve en secondes noces du seigneur de Montsoreau. Elle s’est vraisembablement agrégée  au monastère de Fontevrault naissant  au  tout début de celui-ci (1101)  en lui faisant don  d’essarts dans la forêt environnante de Born et de  bien sis à  Courléon , au nord de la Loire, donations  compétées par  des dons  de son frère Hubert,  de son fils  Etienne  et de son beau-fils  Gautier.

Particuliérement  chère au fondateur de l’ordre Robert d’Arbrissel et  d’une  efficacité que l’on qualifierait aujourd’hui de managériale, sachant multiplier adhésions et donations, et siégeant même à Poitiers en compagnie de Robert et Pétronille, à un  important  synode diocésain proclamant la protection assurée  à la jeune communauté par l’Evêque  Pierre II, elle aurait sans doute été  nommée première  Abbesse de l’ordre –en lieu et place de Pétronille de Chemilllé-  si elle n’avait pas quitté cette terre  en 1109 . On lui doit probablement la  construction de la chapelle Notre-dame-des-Vergers sise à Scorbé-le-Haut (86), terres de  son grand -Père maternel.            https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/10/11/h-le-haut-clairvaux-86140-notre-dame-des-vergers-chapelle-sans-doute-due-a-hersende-de-champagne/      Qu’Hersende , enfin,  puisse être  considérée  comme été égale à Robert d’Arbrissel,et  par  conséquent  comme  co-fondatrice  de l’Ordre de  de Fontevraud,  deux documents contemporains paraissent le   prouver : « Domination hersendis ecclesiae Fontis Ebraldis fondateur sur – la maîtresse Hersendis, qui a fondé l’église de Fontevraud«  (acte de donation de Renaud de Salamanche) «Orate par piissimo patre nostro Roberto et pro nostra matre Karissima envoyé ici -. Priez pour notre très saint père, Robert, et notre Mère très chère Hersendis » (Titre 131 de la Totelrotel en l’honneur de l’abbé Vital de Savigny , à partir de l’année 1122). http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&u=http://de.wikipedia.org/wiki/Hersendis_von_Champagne&ei=nSCUTralL_ CN4gTqmvj6Bw&sa=X&oi=translate&ct=result&resnum=2&ved=0CDoQ7gEwAQ&prev=/search%3Fq%3D% 2522hersende%2Bde%2Bchampagne%2522%2Bscorb%25C3%25A9%26hl%3Dfr%26safe%3Doff%26client%3 Dopera%26hs%3DSfv%26rls%3Dfr%26channel%3Dsuggest%26prmd%3Dimvnso Les cendres d’Hersende de Montsoreau , furent déposées dans  une chapelle dédiée à Ste Catherine d’Alexandrie sise au  milieu du cimetière primitif des religieux de l’abbaye, à proximité de l’église paroissiale que l’abbesse Alix de Bourbon avait fait élever en 1225.  Cette chapelle  qui existe toujours en bordure de l’allée Sainte Catherine  abrite  aujourd’hui l’office de tourisme  de Fontevraud. Origine de la photo  ci-dessus de la chapelle Sainte Catherine :                                                http://www.fontevraud-abbaye.fr/histoire.htm#ste%20catherine    Hersende de Champagne  serait-elle la mère d’Héloïse, la malheureuse  compagne d’Abélard?C’est le sujet du livre très documenté du docteur Werner Robl, Neustadt, Allemagne, « Heloisas herkunhft, Hersendis mater ». Ce livre de 308 pages, publié à Munich en 2001 chez Olzog Verlag GmbH, s’appuie en particulier sur la date de la mort de la mère d’Héloïse selon l’obituaire du Paraclet, soit le 1er décembre. L’auteur  dresse un portrait robot de la mère d’Héloïse et constate qu’Hersende de Champagne correspond bien à ce portrait… Héloïse, une ascendance  controversée                                                                          http://www.pierre-abelard.com/heloisa.htm

* * *

Titulature  des Abbesses

 Lorsque l’on se remémore le rôle des femmes dans la chrétienté depuis la mort du Christ jusqu’au XIVe siècle -l‘abbaye de Fontevraud par exemple était dirigée par des abbesses et les hommes étaient soumis à l’autorité féminine– on ne peut qu’être abasourdi en contemplant amèrement l’érosion permanente du statut de la femme. https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/09/25/r-role-des-femmes-dans-la-chretiente-labbaye-de-fontrevrault-citee-en-exemple/

Les bulles pontificales ( Lettres des papes avec le sceau de plomb (bulle) et ayant valeur d’ordonnance) et les documents royaux qualifient l’abbesse de « caput ordinis », chef de tout l’ordre. Les statuts accordés par le pape Pie II (Pape de 1458 à 1464.) la disent « Mère, Directrice, Chef, Patronne et  Ordinatrice entière des religieux et religieuses », puis ceux par Grégoire XV (pape de 1621 à 1623)    et Urbain VIII ( pape de 1623 à 1644) . y ajoutent le titre de « Supérieure ». Jeanne-Baptiste de Bourbon s’octroie celui de « Chef et Générale de l’abbaye et de l’Ordre de Fontevraud ». http://musea.univ-angers.fr/rubriques/elements/imprime_element.php?quoi=notice&ref_element=51

NDLRB. Notre  reconnaissance est acquise à « Pétronille »  à qui nous sommes redevables d’une grande partie  des analyses qui suivent . Qu’elle  veuille  bien trouver  ici  l’expression de notre grande  reconaissance.

1 ère Abbbesse . Pétronille de Chemillé  (????/1115/1149)                                                                                                                              Robert d’Arbrissel, désireux de pérenniser son oeuvre malgré  sa mort inéluctable, confia  à Pétronille,  fille de Bouchard de Craon, lui même frère de  Renaud le Bourguignon, seigneur de Craon, Pétronille se trouvait être ainsi la nièce du donateur du site de la Roê, première fondation de Robert d’Arbrissel. Veuve du baron de Chemillé et cousine  germaine de l’ intransigeant  fils d’un autre frère  de Buchard et de Renaud, l’Abbé Geoffroy de Vendôme elle devint Grande-prieure du vivant de Robert , prenant la suite d’Hersende de Champagne  décédée en 1112. Nommée abbesse par Robert d’Arbrissel 1 à 22 ans le 28 octobre 1115  , elle gouverna   l’ordre double de Fontevraud  jusqu’à avril 1149 date de son propre  rappel à Dieu. La première Abbesse décida d’abord  de normaliser l’Ordre de  Fontevraud et d’effacer  l’image de l’ermite, du prédicateur assez  original  qu’avait été Robert d’Arbrissel. Elle passa ainsi outre la volonté de ce dernier  d’être enterré dans le cimetière de la Communauté. Jugeant  cela plus digne  pour le fondateur  de l’Ordre, Pétronille décida de le faire inhumer  dans le  choeur de l’église abbatiale à droite du maître-autel 2. Mais ceci eut pour effet  néfaste- le choeur  étant à l’intérieur    clôture,  d’empêcher le développement  du culte « Robertien  » et, par  conséquent, l’accomplissement de miracles  sur  sa tombe , miracles  pourtant  bien utiles  à a renommée posthume, préalable aux  honneurs des autels, du fondateur de l’Ordre. Pétronille  modifia ensuite les statuts de l’Ordre établis par Robert, statuts dont elle supprima l’article  qui interdisait la consommation de  viande  et  celui qui imposait ce  choisir l’Abbesse parmi les veuves ou les matrones. Les dits statuts furent recopiés dans un registre  appelé « La Gauffre » ou la « Grande Gauffre » en mémoire de Geoffreoy de Vendôme. L’abbesse ne tint pas  d’avantage  compte de l’idéal de pauvreté que Robert d’Abrissel avait toujours exalté.L’architecture de l’église abbatiale  symbolise ce changement  de cap. le  choeur et le transept élevés sous Robert d’Arbrissel  contrastent par leur simplicité avec la nef à coupoles , très ornementée ,  construite  après sa mort  selon le goût des moniales. De plus,  les  repenties et les lépreux  pour lesquels Robert avait entretenu une affection particulière furent  désormais  tenus à l’écart de la communauté. Néanmoins Pétronille fit rédiger deux ouvrages hagiographiques ( la Vita Prima par Baudry de Bourgueil , la Vita altera attribuée au frère André) certainement plus  pour  asseoir sa propre autorité  que pour perpétuer le souvenir de Robert. Dans la Vita prima, la mort du fondateur est résumée  en quelques mots et  quelqu’un , sans doute Pétronille, selon Jacques Dalarun, peu satisfaite de ce récit glorifiant trop Robert  fit  disparaître  la  fin de la Vita Altera  relatant la mort de ce dernier. Sous son abbatiat,  Pétronille de Chemillé  eut le mérite  de quadrupler  le nombre des prieurés  qui étaient au nombre de  vingt-et-un à la mort de Robert d’Arbrissel. Elle accrut si bien  le temporel de l’Ordre que Fontevraud  connut un prestige éclatant.  le pape Callixte II, par une bulle de 1119, confirma l’Ordre et les donations et  exempta Fontevrault des dîmes . Puis le Pape Eugéne III , en 1145,  affranchit religieuses et religieux  des ordalies. Malgré la protection du Saint Siège, Pétronille  dut lutter longuement  conte l’évêque d’Angers qui entendait s’approprier les Ponts-de-Cé, reçus avec   leur péage de Foulque V d’Anjou,  vers 1120,  qui étaient à l’origine les seuls sur la Loire Angevine, mais, en 1140, l’évêque Ulger fit  construire un deuxième pont en aval dans son domaine épiscopal de Chalonnes. Les deux parties se firent  alors concurrence  et un conflit opposant Ulger à éclata. Grâce à sa grande détermination, l’abbesse finit  par l’emporter  3. A la mort de sa première Abbesse, l’Ordre était florissant  et désormais à vocation aristocratique et même royal. Cependant, le problème de l’insoumission d’une partie des frères  était toujours préoccupant  malgré la confirmation réitérée par  six Papes de la subordination aux moniales                                                                                Biblio.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Mémoires d’Elles. Fragments de vies et spiritualités de femmes. Ier-XXe siècle, sous la direction de Marie-Andrée Roy et d’Agathe Lafortune, Montréal, Médiaspaul, février 1999, 318 p, Pétronille de Chémillé, pp 78 à 84.

 Notes

1-Repères sur la  vie de Robert d’Arbrissel dans la livraison n° 1 de la Bibliothêque des  études fontevristes. Introduction à l’Ordre de Fontevrault par . M. Jean-Claude Louty                                                                                                                                                                                2. Selon Pavillon, historien de Robert d’Arbrissel, le  tombeau de celui-ci était  bien à droite du maître-autel (Au Sud); selon d’autres témoignages, il  se serait  situé au Nord.                                                                                                                                                                                3. Madeleine  Salette . Fontevrault et la papauté  d’aprés les  actes pontificaux du trésor des Chartes . Livraison n° 2 du Comité d’histoire fontevriste (1994) p. 75 ss                                                                                                                                                                                        4. Jean-Marc Bienvenu. L’étonnant  fondateur  de Fontevrault: Robert d’Arbrissel. Nouvelles  éditions latines  1981 p. 93 ss, 132 ss, 161 ss.                                                                                                                                                                                                                                        Suzanne Tunc. Les femmes au pouvoir, deux abbesses de Fontevrault au XII et  XVII e siècle; CERF 1993 P. 7 à 67.

2 éme Abbesse . Mathilde d’Anjou ( 1106/ 1149/1155)                                                                                                                               Mathilde d’Anjou. Fille de Foulques V  comte d’Anjou et Tours , roi de Jérusalem,  dit le jeune et d’Erembourg ou  Eremburge ou encore Emengarde, comtesse du Maine (1096-1126).

Mathilde, soeur de Geoffroy le Bel  était par la même   la tante  d’Henri II d’Angleterre et par alliance  d’Aliénor d’Aquitaine. Elle était la petite  fille de Bertrade de Montfort et de Foulques IV. Son père Foulques V  favorisa  et  dota l’Ordre de Fontevrault auquel il était  profondément attaché.Quant à Henri II Plantagenêt, il favorisa  également l’Ordre qu’il introduisit  outre-Manche  et confia l’éducation  de  son fils, le  futur Jean sans terre, aux moniales.

  Fiancée à dix ans  à Guillaume Adelin, lui-même né en 1103 , fils et héritier du roi d’Henri Ier  Beauclerc d’Angleterre  elle l’épousa en  juin 1119 . L’année  suivante, âgée de 14 ans, elle devint veuve  à la suite  de la disparition de son mari dans le naufrage  de la Blanche nef  le 25 novembre 1120.

Reçue très jeune à Fontevraud et n’en étant sortie que pour se marier, Mathilde prit le  voile à Fontevraud  dix ans aprés son veuvage avant d’en être élue abbesse 2 à l’unanimité  , à l’âge de 43 ans, en 1149 . Elle administra l’ordre avec sagesse  jusqu’à sa mort en fonctions le 31 mai 1155.

Notons un différent  important  avec l’Evêque de Poitiers, Gilbert de La Borrée qui refusait  de  bénir la nouvelle abbesse tant qu’elle ne lui prêterait  pas serment d’obéissance; C’est alors que le Pape Eugène III  sollicité par Suger confirma par une bulle le  privilège » pour les vierges de Fontevrault de recevoir la bénédiction épiscopale dans leur monastère sans  condition et gratuitement ».

Mathilde augment  le temporel de l’Ordre grâce aux  dons de sa famille  dont les filles  venaient faire profession à Fontevrault, telle sa nièce Mathilde de Flandre qui sera la 5 éme Abesse de l’Ordre. Ultime point à porter au crédit de Mathilde d’Anjou : C’est sous son abbatiat  que s’installa atour de l’Abbaye  qui prospéra  le petit bourf qui prospéra  jusqu’à la révolution française .

L’ Abbbesse Mathilde d’Anjou a  a  pour armoiries 1 :   « D’azur  à l’escarboucle d’or, au chef  cousu de  gueules ». Ce sont ces armoiries que la commune a reprises sur une suggestion de M. l’Abbé Joseph Pohu, à l’époque curé de la commune. http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_ville_fr_Fontevraud-l’Abbaye_(Maine-et-Loire).svg

Notes

1- Les Armoiries de Mathilde d’Anjou  ont  été  adoptées  comme emblême  par  la Charte  de Fontevrault fondée le 25 août 1988.           2- Suzanne Tunc. Les femmes au pouvoir, deux abbesses de Fontevrault au XII et  XVII e siècle; CERF 1993 P. 7 à 67.

3 éme  Abbesse. Audeburge de Hautes-Bruyère*  (1140/ 1155/ 1 er juillet 1180)                                                                                                               Originaire du Maine  voisin . Née en 1140, Elle entre au monastère à 15 ans  et en gravit tous les degrés : célérière, prieure du cloître,  maîtresse des novices, Grande-prieure , puis Abbesse ; A ce titre, elle organise les funérailles du roi d’Angleterre : Henri II.

C’est à sa demande, que l’église Saint -Michel  de Fontevrault fut construite vers 1170. Sous son abbatiat, la richesse de l’Ordre de Fontevrault atteignit son apogée. L’Abbesse  Audeburge fonde  en 1177, le prieuré  fontevriste d’Ambresburg (Amesbury), près de  Stonehenge  (Grande-Bretagne). Entrée en conflit avec l’évêque de Poitiers, Calon, Audeburge  reçut l’aide de Pierre  , Abbé de Celles ,  , de Troyes, de Saint Remy, puis evêque de Chartres qui sollicita l’appui du pape Alexandre III , lequel  promulgua huit  bulles  confirmant  les privilèges ecclésiastiques    de Fontevrault.                                                                                                                                     *Haute-Bruyère devrait être une  ville du Brabant en  Belgique actuelle. Ecrit d’Audeburge Conservé dans un manuscrit des Cisterciennes du monastère de Sainte-Marie de la Miséricorde, le texte intitulé De felici obitu Angeluciæ virginis sancti monialis Fontis Ebraldi a été traduit en français dans l’Histoire de l’Ordre de Fontevrault (p. 63-64).
Histoire de l’Ordre de Fontevrault (1100-1908) par les religieuses de Sainte-Marie de Fontevrault de Boulaur (Gers) exilées à Vera de Navarra (Espagne), t. 2 : Les trente-six abbesses qui ont gouverné l’Ordre de Fontevrault (1115-1792), Auch, Imprimerie de L. Cocharaux, 1913, p. 63-64. BNF : notice n° FRBNF34053381       Tolbiac – Rez-de-jardin – magasin         8- LD74- 11 (2) support imprimé http://aix1.uottawa.ca/~margirou/Repertoire-MoyenAge/A_auteur.htm
4 ème Abbesse. Gilles ou Gilette X.  ( ????/1180-/1189).                                                         
Pour nourrir la population en butte à une famine qui désolait l’Anjou pendant la guerre franco-anglaise, elle prit la décision  de faire  vendre  les quelques objets précieux qu’elle possédait. De cette quatrième abbesse, on connaît seulement  son nom de baptême qui est celui de Gillette ou Gilie, comme l’appelle le pape Luce III – ou Lucius – (1181-1185) dans un bref 1  de 1182 confirmant  à Fontevraud les donations  faites par G. seigneur  de Montsoreau , bref qu’il lui adresse en sa dernière année de pontificat « Dilecta in Christo Ma Gilia ». On ne sait pas d’avantage  l’année de sa mort, qui se produisit  vraisemblablement  en 1188 ou 1189, puisqu’une donation fut faite en 1187 en faveur d’une religieuse qui lui succéda immédiatement ; celle-ci n’est encore désignée que sous le simple nom de professe. Elle assumait  comme armoiries: « D’or à un lion de sable ».

Notes

1- Reproduction du sceau scellant la pièce dans  Trésor  des Charte de l’Abbaye  royale  de Fontevraud. Catalogue  de l’exposition organisée par les archives départementales  du Maine-et-loire au Musée de l’histoire de France; Hôtel de Soubise 1992 p. 7 et 16

5  ème Abbesse. Mathilde II de Flandre . ( ????/1189-/23 mars 1194 ). Fille de Thierry d’Alsace et de Sibylle-Maribie  d’Anjou  soeur de l’abbesse Mathilde  d’Anjou  dont elle était par  conséquent  la  nièce.  Du même  coup, elle se trouva être la cousine d’Henri II  Plantagenêt qui favorisa   grandement  l’Ordre.   Mathilde de Flandres était également  devenue par alliance  la tante de Philippe-Auguste, époux depuis 1180 de sa nièce, Elizabeth de Hainaut. Elle prit le voile  à l’âge de 40 ans  alors que l’Abbaye  était plongée dans une grande  misère et famine due  à une guerre franco-anglaise qui dévastait l’Anjou. Pour y faire face, elle fit  fondre  le peu d’objets précieux qu’elle possédait . Philippe II de France dit Philippe -Auguste visita le Monastère et ne ménagea pas ses faveurs aux Fontevristes qu’il  dispensa en 1189 du paiement de la « dîme saladine » Impôt  institué en 1188 par  les rois Henri d’Angleterre  et Philippe-Auguste de France aux fins  de financer la  troisiême croisade  contre le chef musulman Saladin. Richard Cœur de lion qui fit don au monastère d’un morceau de la vraie croix, ramené de Palestine.  Alphonse VIII de Castille, visitant  l’abbaye au retour de son mariage avec Eléonor d’Angleterre, fille de Henri II Plantagenêt,  ému par l’indigence de l’abbaye résultant  de la guerre  et de la disette,  lui  fit donation le 30 juin 1190 d’une rente de cent écus d’or. En 1189,  Henri II 1 fut inhumé  , sous  l’abbatiat de Mathilde,  dans le « cimetiiére des rois » qui devint  la nécropole  des rois d’Angleterre.

Notes

1- A l’imitation de Saint-Denis, nécropole  des rois Capétiens , l’Abbaye de Fontevrault, avec  cette  inhumation, devint   pour  quelques  temps  la nécropole des rois d’Angleterre.

6ème Abbesse . Mathilde III de Bohême. ??? /1194-1207.                                                                                                                                 Fille de Mathilde de Bohême et d’Hubert le Grand. Princesse de Bohême, veuve de Thibaud II comte de Champagne, elle se retira à Fontevraud avec ses quatre  filles en 1152. La prospérité de l’abbaye ne  fut pas continue, tant  s’en faut, sous son règne. Un chapître général dut ainsi être ajourné  en raison d’ « une trop grande pauvreté ». A la fin du XIIe siècle, les  conflits avec les Anglais   contrainrent les moniales à gagner leur vie par le travail manuel. A cela  s’ajoutèrent  pour  la centaine d’années  qui suivit, des dissensions internes auxquelles  les moines fontevristes ne furent pas étrangers. C’est l’Abbesse Mathilde III  qui paracheva   l’attribution à  l’Abbaye royale de Fontevraud  le titre donné  sans doute  au début du XXe siècle  de « Saint-Denys des Plantagenêts »  puisqu’elle présida à l’ inhumation dans l’église abbatiale en 1199 de Richard Cœur de lion 1, roi d’Angleterre,  de sa sœur Jeanne d’Angleterre,  reine de Sicile  et Comtesse de Toulouse  ainsi qu’ en 1204  de  la dépouille d’ Aliènor  d’Aquitaine  , reine d’Angleterre, qui depuis 1194, s’était retirée à Fontevrault. Elle assumait  comme armoiries : « D’or à la croix pattée de gueules« .

Notes

1- Claude Fagnen. Les trois  tombeaux  du Roi Richard. Livraison  n° 1 du Comité d’histoire  fontevriste  1992 . P23  ss.

7 ème Abbesse . Marie -Marguerite de Champagne (ou de Bourgogne) vers 1140/1207-1208/                                                                                                                                                        Fille de Thibaud IV dit  le Grand, comte de Champagne, et de Mathilde de  Sponheim de Carinthie (ou de Bohême). Veuve en 1162  d’Eudes II , duc  de Bourgogne  (dont elle eut une fille , Alix de Bourgogne, abbesse de Fontevrault aprés ellle) , et tante  de Philippe-Auguste. Marie-Marguerite prit le voile à Fontevraud  en 1172. Pendant  son abbatiat, elle obtint  du Pape Innocent III une bulle contre les religieuses indsiciplinées. Décidera par  humilité  de n’exercer ses fonctions que pendant un an.
8 ème Abbesse .  Alix  ou Ala ou Alix  ou Adélaïde de Bourbon? Bourgogne?. /1208-1209.   Fille d’Eudes III de Bourgogne et de la précédente abbesse, Marie de Champagne,  elle se trouvait être la cousine  germaine de  Philippe -Auguste. Veuve d’Archambaud VII de Bourbon qu’elle avait épousé fort jeune , puis d’Eudes de Déol, seigneur de Châteauroux. A sa mort, elle prend le voile à Fontevraud  et  succède à sa mère , la précédente abbesse, Marie de Champagne.  Malheureusement , elle mourra  moins d’un an plus tard sans avoir été officiellement intronisée,  ce qui fait  que certains doutèrent parfois qu’elle ait  bien été abbesse.
9 éme Abbesse: Alix de Champagne (de Blois?).  (??? -1209-1218)                                                                                                          Alix de Champagne, Petite fille de Louis VII (le jeune ?) et d’Aliénor d’Aquitaine (ou de Guyenne), fille du comte de Blois Thibaud V le bon, comte de Champagne , de Blois, de Chartres,  deviendra la 9 e abbesse de Fontevraud (1209-1218). Elle était aussi  la nièce de Marie de Champagne,  7 éme Abbesse de l ‘Odre. Religieuse  à Fontevraud  au moment où sa grand-mère Aliénor  y faisait retraite , elle fut élue abbesse en 1209. Elle abandonna ses fonctions  en 1218 à l’Abbesse Berthe et mourut deux ans  plus tard en 1220. Son éloge funèbre marque qu’elle travailla avec une assiduité infatiguable pour le bien de l’Ordre.
10 éme Abbesse: Berthe … (??? -1218-1228)                                                                                                                                                       Abbesse de Fontevraud (dont le nom de famille nous est inconnu .  épistolaire : lettre au pape Honorius III (1224) ; charte confirmant un don à la duchesse de Bourbon. Matin .traduction en Français

Édition :  Histoire de l’Ordre de Fontevrault (1100-1908) par les religieuses de Sainte-Marie de Fontevrault de Boulaur (Gers) exilées à Vera de Navarra (Espagne), t. 2 : Les trente-six abbesses qui ont gouverné l’Ordre de Fontevrault (1115-1792), Auch, Imprimerie de L. Cocharaux, 1913, p.101-104.
BNF : notice n° FRBNF34053381
Tolbiac – Rez-de-jardin – magasin
8- LD74- 11 (2) support imprimé                                                      http://aix1.uottawa.ca/~margirou/Repertoire-MoyenAge/B_auteur.htm Elle fit édifier  la chapelle funéraire Sainte Catherine  par la volonté dela duchesse de Bourgogne, Alix, qui faisait retraite à Fontevrault. Située à l’origine dans le cimetière construit autour de l’église Saint-Michel, la chapelle s’élève de nos jours à gauche de l’allée  conduisant à l’église Sain-Michel et non loin de celle-ci. Grande-Prieure sous l’abbatiat  d’Alix de Champagne.  Elle Berthe est dite inhumée «à l’huis de Saincte-Radegonde »   P. 170 du document PDF auquel conduit le lien ci-dessous : http://www.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/publications/IMG/pdf/Inhumations—Prigent.pdf
11 éme Abbesse   Alix ou Adéle  de Bretagne  ( ???? / 1228 / 1244)                                                                                                              Elle était la fille puînée de jean I er le Roux, comte de Bretagne et de Blanche de Champagne ou de Berthe de Bretagne.                                                                                                                          Elevée à la cour d’Angleterre (Henri III 1207-1272) jusqu’à l’âge de vingt ans, elle prit  le  voile à Fontevraud, après avoir  , selon certaines sources, effectué son noviciat au prieuré  fontevriste d’Amesbury avant d’en devenir Grande-Prieure et enfin Abbesse de l’Ordre.   Elle fit des ordonnances , étant abbesse, qui  ne nous ont point  été transmises , mais qui ont été confirmées par une bulle du pape Innocent IV, l’an 1251 Elle mourut dans ses fonctions le 11 octobre 1144
12 éme Abbesse  Mabile de la Ferté  ( ???? / 1244/1265)                                                                                                                                        Elle était la  soeur  d’Hugues, Evêque de Chartres.   Sous son abbatiat 1, l’Ordre  connut une baisse de ses effectifs. Vers 1246, il ne  comptait plus que cinq cent religieuses. Son abbatiat  se signale  pourtant aussi  par le legs le plus considérable qui ait jamais été fait à aucun Ordre religieux.  ce fut l’oeuvre de  Raimond  VII 2. , fils de Jeanne d’Angleterre, comte de Toulouse , dans son testament. Il est  enterré  à Fontevrault (?).
Notes

1- Reproduction de son Sceau dans « Trésors des Chartes de l’Abbaye royale de Fontevrault ». Catalogue de l’exposition organisée  par les archives départementales de Maine-et-Loire au Musée de l’histoire de France (Hôtel de Soubise); 1992 . 50 pages . P30 & 41.

2– Fontevrault., ultime recherche de Raymon VII, comte de Toulouse. Livraison n°3 du Comité d’Histoire fontevriste . 1995 p. 27ss.

13 éme Abbesse  Jeanne de Dreux  ou de Brenne   ( 1198 ou 1199 / 1265/1276)                                                                                                            Elle était la fille  de Robert II, comte de Dreux et de Brenne (1154-1218, descendant de Louis VI le Gros, donc de la famille des Capétiens directs et de Yolande de Coucy (1170-1221). Sous  son abbatiat, elle eut la douleur de voir se produire une épouvantable famine durant deux ans, et dont elle ne garantit Fontevrault qu’avec des peines infinies.  Elle connut aussi des  problêmes avec les moines désireux d’indépendance, mais aussi avec les moniales qui lui reprochaient une trop grande rigidité.                                                                                                                                    Jeanne dut finalement, peut-être  sur les instance du roi Edouard Ier ,  quitter  l’abbaye  pour se retirer  en 1274 (?)   dans le prieuré anglais d’Amesbury d’où elle  continua  à diriger l’ordre de Fontevraud.  Gaignières a représenté le tombeau de cette abbesse, décédée  pourtant  en Angleterre, inhumée  «sous les piliers du cloistre,vis à vis le chapitre»  »  c’est-à dire à l’entrée de la salle capitulaire de l’Abbaye royale de Fontevrault. Une inscription aves les armoiries  des Dreux a figuré un temps sur la tombe.

14 éme  Isabeau d’Avoir   (      / 1276/1284)                                                                                                                                                        Originaire de la très renommée Maison angevine d’Avoir. Se heurtant  à des problêmes avec les moines  revendiquant toujours leur indépendance, l’Abbesse  obtint du pape l’autorisation de limiter le nombre des moines  à 360 et répartit le insoumis  dans les prieuré de l’ouest. Elle  mourut dans ses fonctions  le 12 juin 1284.   C’est cette Isabeau d’Avoir qui a donné un morceau de la vraie Croix au monastère de Fontevrault.

15 éme  Marguerite de Pocey  (      / 1284/1304)                                                                                                                                                     Elle  appartenait  à la maison de Touraine. Elle fut dans un premier temps dans les prieurés d’outre-Manche et reçut au couvent d’Ambresbury (Amesbury?) les derniers voeux d’Eléonor de Provence (1223-1291), mère du roi Edouard I er. Elue Abbesse 1 de  Fontevrault en 1284, Marguerite de Pocey fut bénie par l’evêque d’Angers. Elle possédait  deux  sceaux . Le premier  la représentait  la crosse dans une main , le livre des Evangiles dans l’autre 2, dans  le champ à droite et à gauche une fleur de lys et au dessous, trois besants posés 2 et un.  Le second sceau , plus petit, figurait une aigle. En 1289,  Marguerite  rapporta d’Outre Manche  le  coeur d’Henri III (1207-1272), lequel fut déposé dans le cimetière des rois. Sous son abbatiat, l’ Ordre connut  de graves  problêmes financiers. Ainsi en 1293, Marguerite dut vendre les Ponts-de-Cé qui avaient été si chers à Pétronille de Chemillé et qu’elle avait reçu de Foulques V d’Anjou vers 1120.                                                                                                                                                                                                                   Cette abbesse d’une trés grande charité avait accueilli jusqu’à 5 000 religieuses , dont des filles sans fortune, ce qui avait  suscité  le mécontentement de certaines soeurs. Aussi en 1297, le pape  Boniface VII, vu les trop faibles revenus  de l’Abbaye, limita par l’intermédiaire de l’évêque Gilles de Nevers le nombre de moniales à trois cent  (leur nombre était  à 360, l’Ordre étant en plein déclin), mais le nombre de moines ne subit, lui, aucune réduction…. De plus,  l’abbesse dut abandonner  ses terres et des droits féodaux  pour avoir du pain afin de nourrir ses religieuses. Elle céda notamment à Charles de Valois son droit de péage, ses  pêcheries, cinq moulins, des maisons, des  îles , don d’Henri II Plantagenêt) contre une rente annuelle et perpetuelle  de  » trois cent setiers de froment , bon et nouveau à la mesure de Gennes ».     De 1248 à 1320 pourtant, se  prolongea la décision des papes  ordonnant  de récupèrer  les biens vendus  afin de redonner  des ressources à l’Ordre…                                                                                                                                                          En 1304 se produisit en fin le miracle dit du Saint Sang.

1– C’est à la fin de son abbatiat que , pendant la semaine Sainte,  se produisit en l’abbaye un miracle . Elizabeth Very « Récit d’un miracle survenu à Fontevrault ». Livraison n° 3  du Comité  d’histoire fontevriste; 1995 p. 38 à 47.

2- Reproduction de son Sceau dans « Trésors des Chartes de l’Abbaye royale de Fontevrault ». Catalogue de l’exposition organisée  par les archives départementales de Maine-et-Loire au Musée de l’histoire de France (Hôtel de Soubise); 1992 . 50 pages . P 34 & 41.

16 éme  Aliènor de Bretagne  ( 1275 /1304/1342)                                                                                                                                                     Née en Angleterrre en 1275, de Jean II, duc de Bretagne  et de Béatrix d’Angleterre ( fille de Henri III d’Angleterre  et d’Eléonor de Provence et nièce d’Edouard Ier), Aliénor  était ainsi  la petite fille d’Henri III. Elle prit le  voile à six ans au prieuré fontevriste d’Amesbury  où s’était retirée sa grand-Mére Eléonor, puis à seize ans, elle vint à Fontevraud. Obligée, par son père, étant âgée de seize ans, à quitter l’Angleterre, elle n’y consentit qu’à condition qu’on lui permettroit de faire ses derniers vœux (1290) . Aprés   s’être occupée d’un pensionnat  (à Fontevraud?)  pendant deux ans , elle fut nommée  prieure  du Prieuré fontevriste  des Loges, puis abbesse  de Fontevrault  en 1304. Aliénor  mourut dans ses fonctions le  17 mai 1342. Son abbatiat  fut marqué  par le début de la Guerre en 1337 ainsi que  par la persécution  des ordres religieux  par Philippe le Bel.

17 éme  Isabeau de Valois ( Vers 1275 /1342/1349)                                                                                                                                                 Née vers 1305 de Charles de France, Comte de Valois  et de Catherine  I er de Courtenay, impératrice de Constantinople , elle était nièce de Philippe le Bel et arrière petite fille de saint Louis.
D’abord religieuse et Prieure de Poissy (ordre de saint Augustin), elle fut élue abbesse de Fontevraud en 1342 et bénie par Mgr André, évêque de Tournai et Cardinal.
  Au cours de son abbatiat , elle  obtint du roi Philippe VI de Valois un nouveau droit de marché pur le bourg de Fontevrault.
   Elle  mourut dans ses fonctions  le 11 novembre 1349.
18 éme  Théophanie de Chambon (            -1349-1353)
 Aprés de nombreux débats sur le choix d’un nouvelle abbesse,  et en raison de nombreuses intrigues au sein de l’abbaye, il fut décidé de  confier d’ élire  l’abbesse à trois religieuses et le temps du choix à la durée qu’une bougie, allumée , de la longueur du doit, mettait pour se consumer.  C’est ainsi  que fut élue Théophanie dont la famille était allie aux comtes d’Auvergne,   à l’extinction de la chandelle.
   En 1351, l’abbesse défendit  courageusement  l’Ordre contre  les  prétentions du Sénéchal du Poitou,  ceci dans le cadre une politique de défense des privilèges de l’Ordre et de l’Abbesse, dans un contexte où leur autorité s’était étiolée.
   Le 13 août 1353, Théophanie du Chambon  mourut dans ses  fonctions.
19 éme Abbesse  Jeanne de Mangey   ( ???? / 1353/1373 )
Son élection , d’abord contestée, fut confirmée par une bulle du Pape Innocent VI du 21 mai 1355 adressée à l’évêque de Poitiers . Jeanne  connut de nombreuses difficultés tout au long de son abbatiat et essayat  en vain de rétablir  la discipline. La guerre de cent ans  fut désastreuse pour l’Ordre  dont  les   prieurés furent  pillés  et même parfois détruits. La maison -mère échappa à tout ceci  mais vit  ses abords saccagés par les « routiers » notamment  en 1357, 1369.
   En 1369,  le rendement  des rentes foncières connut une baisse de 60 %. Pour survivre,  de nombreuses religieuses  , qui étaient alors au nombre de 500, quittèrent leur  clotûre et rejoignirent leurs  familles. De plus en plus de frères se  soulevérent  contre l’Abbesse. Quant aux cinq cent  religieuses  demeurées à l’Abbaye, elles furent  contraintes à travailler  au dehors pour survivre. On  envisageait de vendre  aussi  de nombreux biens  mais le Pape Pie II  s’y opposa préférant  ordonner l’union des revenus de plusieurs couvents de l’Ordre, au profit de celui de Fontevrault.
    Notons  qu’un fragment  de la Sainte Epine provenant de la couronne d’épines du Christ fut offert à l’Abbaye. Cette épine aurait été rapportée de croisade et offerte, selon d’autres sources?, à l’abbaye par Philippe Auguste.
20 éme Abbesse  Adélaïde  de Ventadour ( ???? /1373/1373)
Adélaïde connut l’abbatiat  le plus court de toute l’histoire de l’Ordre puis qu’élue  en 1373, elle  mourut l’année  même  de son élection. Son nom figure dans l’obituaire de l’Abbaye.
21 éme Abbesse  Aliénor de  Parthenay ( ???? /1373/1393)
Tout au long de son abbatiat, Aliènor,  fille de Jean I de Parthenay et de Marie de Beaujeu, Abbesse de Bonneval lès Thouars  en 1362, 1372, 1373, puis de Fontevraud tenta de restaurer les bâtiments en dommagés par la guerre (de cent ans) et de reconstruire ce qui avait été détruit. , notamment  des prieurés  anéantis en 1380.
malheureusement , à sa mort,  la guerre reprit  menaçant à nouveau  l’Ordre.                                                                                 Sa  devise potentielle  pourrait être  Spes mea et juventate mea .  https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/09/24/d-devise-potentielle-de-la-21eme-abbesse-de-lordre-de-fontevrault-eleonor-de-parthenay/

22 éme Abbesse Blanche d’ ( ou de) Harcourt  ( 1376 /1393/1431)                                                                                 Fille de Jean VI, comte d’Harcourt et d’Aumale, fille de Catherine de Bourbon, cousine germaine de Charles VI. Religieuse à Soissons, elle fut appelée à Fontevrault par des bulles  datées d’Avignon  en 1391 et dut alors obtenir une dispense  car elle était seulement âgée de 15 ans   .  L’Abbesse  usa de son influence  auprés du Roi Charles VI de France  pour  que  celui-ci obtienne de Richard  II   d’Angleterre une aide financière pour l’abbaye de Fontevraud au motif  que ses aïeux étaient enterrés dans cette abbaye.                                                                                                                        Elle  se trouva  confrontée à de tels problèmes, dissensions, révoltes, qu’elle dut recourir à des  peines de prison afin de ramener  le calme. Elle mourut  dans ses fonctions le 4 avril 1431.

23 éme Marie d’Harcourt  ( ???? /1431/1451 )                                                                                                 Elle était la fille de Jacques d’Harcourt, baron de Montgomery et de Jeanne d’Enghien et la   soeur de Christophe d’Harcourt, seigneur d’Autriche et de Jean, Archevêque de Narbonne.  Le 25 juin 1431, Marie , nièce de l’Abbesse Blanche d’Harcourt, fut élue à la majorité des suffrages , mais une partie des religieuses, la  jene « Cour » élirent de leur côté Marguerite deMontmorency, ce qui entraina un schisme.    Suite à une lettre confidentielle  de la Grande prieure, l’informant   de ce qui se pasait, le Pape Eugène IV, considérant que Marie d’Harcourt, avait obtenu un  plus grand nombre de voies,   confirma l’élection de Marie, qui fut installée  le 23 décembre 1341.                                                                                                                                                                                                       Trois ans plus tard survint  la mort de Marguerite de Montmorency, « Dieu coupant le filet de vie de Marguerite coupa tout en même temps la trame de la  division de Fontevraud » ( Honorat Nicquet, Jésuite historien du XVIIIe)

—–

 L’anti-abbesse Marguerite de Beaufort de Montmorency     Choisie  par une minorité de religieuses en même temps que Marie d’Harcourt, à la  faveur d’un schisme abbatial , Marguerite ne  fut pas reconnue par le Pape.  cette anti-abbesse mourut en 1434 mais sa nièce, Marie de Montmorency deviendrait la 24 e Abbesse de Fontevraud.                                                              —–

 24 éme Marie de Montmorency ( ???? /1451/1457 )
Née aprés 1389. Dite de Beausault. Fille du connétable Mathieu de Montmorency, elle était la nièce de l’Anti-Abbesse Marguerite de Montmorency.
Prieure du prieuré fontevriste de Tusson, puis célérière de saint Benoit à Fontevraud, et enfin gouvernante des infirmes ( NDLRB. Au prieuré Saint Lazare?) suivant un arrêt d l’an 1445. Elue à l’unanimité à l’âge de 60 ans, elle  connut  la fin de la guerre de cent ans en 1453.
Quatre ans  plus tard, en 1457, donc, Arthur III de Bretagne allant en Touraine rendre l’hommage qu’il devait au roi de France pour son duché de Bretagne, eut l’idée de faire sa nièce abbesse de Fontevrault. l’évêque de Condom, André le Bœuf, reçut ainsi mission d’obtenir de la titulaire la résignation de cette dignité. Marie de Montmorency y consentit en échange d’une pension de 240 livres, à prendre sur les revenus de l’abbaye.
Elle gouverna avec une sagesse qui fit regretter à tout son  Ordre un départ  si rapide  (après seulement  six ans d’abbatiat). Comme elle craignait de laisser aprés elle  des semences de division, elle  composa cette prière : « Dieu de paix, bannisse à jamais la discorde de cette maison. C’est ici votre famille, Seigneur, faites-y fleurir  la paix et qu’elle y demeure à jamais. »
Elle mourut  le vendredi 12 février 1461.

25 éme Abbesse Marie de Bretagne (1424/ 1457/1477)

Ses armoiries étaient  » d’hermine au lambel d’azur  semé de fleurs de lys d’or »1

Née de Richard, comte d’Etampes, seigneur de Clisson (fils de jean V, duc de Bretagne et de Marguerite d’Orléans, elle était  cousine  de Louis XII  et  soeur du duc de Bretagne, François II . Mariée  vers 1438 à Pierre de Rieux, Maréchal de France, elle devint  veuve  au cours de la même année à l’âge de 14 ans. Elle rejoignit alors  sa mére à l’Abbaye  de Longchamps  où elle se fit remarquer  par  sa  grande  piété et par son dévouement  en vers les pauvres et les lépreux  qu’elle soignait elle-même. Son oncle, Arthur III , désireux de la  faire Abbesse de Fontevrault obtint le départ de Marie de Montmprency, occupante  du siège abbatial, grâce à l’intervention de l’Evêque de Condom et aux bulles papales. Abbesse à trente-trois ans, Marie confrontée  à la ruine  des prieurés  et au relâchement des principes , amorça en 1459 sa réforme  qui était un retour à la stricte  observance de la Régle. L’Abbesse , entourée d’auxiliaires fermes et dévouès, commenca son oeuvre de réformation, réforme rendue necessaire  pour rétablir un ordre que la guerre de Cent ans avait en partie ruiné et désorganisé. En  1460, elle donna mission au grand prieur de Saint-Jean-de-l’Habit , Guillaume de Bailleul de visiter les couvents de l’Ordre, d’y dresser un état exact du temporel et du spirituel, puis d’y réformer tout ce qu’il jugerait nécessaire. Mais face aux résistances mises en oeuvre par la Prieure   Marie Vaillant de Guélis et aprés le difficile Chapître  général de 1471, elle se   retira avec quelques religieuses au prieuré de la Madeleine d’Orléans  où  elle  inaugura en 1475 sa réforme, assistée  d’une  commission nommée par le Pape Sixte IV. Elle   fit  reconstruire  la Madeleine  en y distinguant moniales  et moines comme cela avait été prévu dés l’origine de l’ordre. Elle  y plaça ensuite  des religieuses fidèles  qu’elles destinait à devenir des prieures de l’ordre rénové. Le 13 mars 1476, le pape promulgua  une bulle  déclarant les nouveaux  statuts obligatoires pour tout l’Ordre à partir de l’année suivante. Le mouvement  de réforme ainsi amorcé s’étendit  sur deux siècles  et redonna à l’Ordre  spiritualité et prospérité. Marie  de Bretagne  mourut le 19 octobre 1477 dans ses fonctions et  fut inhumée, malgré les réclamations des moniales de Fontevrault   dans le prieuré de la Madeleine  d’Orléans (45) –  premier  prieuré fontevriste à avoir été bâti après l’abbaye de Fontevrault- . Ses restes qui   furent «réinhumés au XVIIe dans un cercueil de plomb» ont été redécouverts dans  ce qui  subsistait  d’un  » reliquaire » armorié lors de  fouilles argéologiques  in situ en  1998.  

Notes

1- Reproduction de son Sceau dans « Trésors des Chartes de l’Abbaye royale de Fontevrault« . Catalogue de l’exposition organisée  par les archives départementales de Maine-et-Loire au Musée de l’histoire de France (Hôtel de Soubise); 1992 . 50 pages . P 34 & 41.

26 ème Abbesse , Anne d’Orleans  (1464/1477/1491.                                                                                             Fille de Charles I er (de Valois), duc d’Orléans, comte d’Angoulême, connu comme poête sous le nom de Charles d’Orléans et de Marie de Clèves, Soeur du roi de France louis XII (1462-1515) et  cousine germaine  de l’Abbesse Marie de Bretagne qui la forma elle -même à l’Abbaye. Anne d’Orléans était   par ailleurs Abbesse commandataire  de l’Abbaye  Sainte-Croix de Poitiers. Entrée à Fontevraud à l’âge de douze ans, Anne y fit profession  deux ans plus tard. Elle poursuivit  la  réforme de Marie de Bretagne avec  l’appui des rois Louis XI et Charles VIII.En 1479, la réforme  fut déclarée applicable à tout l’Ordre par le pape Sixte IV. L’Abbesse Anne  gagna à l’ Ordre de nouveaux prieurés dont, outre-manche  celui d’Ambresbury, aujourd’hui Amesbury, Wilbs. L’abbaye eut l’honneur  de recevoir la  visite officielle du roi de France , Charles  VIII en novembre 1487. Mais  celui-ci , après  avoir vu , à son arrivée , les nombreux  mendiants  regroupés autour de l’abbaye, refusa la somptueuse réception  organisée  pour lui. Décédée  en 1491, Anne  fut enterrée  à l’Abbaye   de Sainte-Croix où elle  avait été Abbesse . Mais  c’est  à l’abbaye de Fontevraud  qu’elle fit legs de se sjoyaux, de  ses vases d’or et d’argent  léguant plus particulièrement au Grand Moùtier ses tapisseries et  ses livres aux riches  reliures. Une restriction pourtant, A la  mort d’Anne d’Orléans , six prieurés seulement  observent  les nouveaux  statuts de Marie de Bretagne . La Régle réformée  existe  bien mais  elle est laissée de côté.

27 éme  Abbbesse , Renée de Bourbon (/1468/ 1491/1534)                                                                     Née en mai 1468 de Jean II de Bourbon , comte de Vendôme, trisaïeul de Henri IV et d’Isabelle de Beauveau, Renée de Bourbon descendait en ligne directe de saint Louis. Dite ,selon son épitaphe , »la perle des Abessses », Renée 1  fut la première des grandes abbesses  de la famille de Bourbon  qui dirigèrent l’ordre jusqu’en 1676. Notons que Renée était la  cousine de la précédente abbesse Anne d’Orléans.  Religieuse de   Saintes en  1476, alors  qu’elle n’avait  que huit ans, elle fut élue Abbesse  de la Trinité de Caen en 1491. La même année, le 23 septembre, elle fut élue  abbesse de  l’Abbaye royale de Fontevraud..                                                                                                                                                               Cette petite femme, sa  croissance s’était  arrêtée à l’âge de dix ans , était  d’une grande intelligence  et d’une grande  volonté.  Elle dirigea pendant treize  ans les deux abbayes, aprés  quoi, elle abandonna  la Trinité de Caen  à sa soeur Isabeau qui était  Grande Prieure de Fontevrault   Ses armoiries  étaient  de « France au bâton péri de gueules ». Derrière les armes   figuraient  deux  crosses accolées  faisant  référence aux  doubles titres d’Abbesesse de Renée, l’écu était de plus entourée d’un chapelet.   Devenue  abbesse de Fontevrault, Renée de Bourbon s’entoura de membres de sa famille.Ontre  sa  soeur Isabeau, son autre  soeur Charlotte, prit le  voile à l’abbaye. Renée  accueillit encore les enfants des sa famille  destinées à la religion.elle éleva notamment  sa nièce Louise  que  sa  belle-soeur lui avait  confiée  à l’âge d huit mois et  qui lui succéderait   à la tête de l’abbaye.  On dut  surtout à Renée de Bourbon, qui poursuivit la réfome  commencée  par Marie de Bretagne , la restauration de la  clôture même  si celà ne se  fit pas non sans difficultés. Souvent mal nourries, les religieuses allaient  de temps à autre  trouver  réconfort dans leur famille. Aussi étaient  -elles opposées , pour la plupart, à la  clôture. En conséquence, tours et  grilles nouvellement  élevés  furent  maintes fois  détruites  dans la nuit. Voyant  celà, René  expulsa les religieuses désobéissantes qu’elle dispersa dans  les différents  prieurés de l’Ordre. Le nombre total des religieuses résidant en l’Abbaye mère s’en trouva d’ailleurs réduit de façon significative.  Trés  volontaire , Renée parvint à faire relver un mur de 1300 mêtres pour entourer l’abbaye, en exceptant toutefois le monastère des religieux. En 1504,  l’Abbesse fit dresser  dans l’église  une grille  pour  fermer le  choeur  des  religieuses.                                                                                                                            Le 13  juin 1505, Renée au cours d’une très  belle cérémonie, prononça son voeu de  clôture. Ele fut  suivie dans cette  voie par quatorze religieuses trois jours aprés.   La réforme de Saint Jean de l’Habit, monastère des religieux , comme  on le sait, fut très  difficile  à accomplir. Plusieurs frères se révoltèrent  comme l’Abbesse qui reçut l’appui de François Ier.   Le 28 mars 1520, un arrêt approuvait la réforme  de Fontevrault et annulait le Concordat de 1504, défavorable à Renée et  qu’elle avait passé avec es religieux  dans un moment  de  faiblesse dû à la maladie. Puis en 1523, le pape Clément VII renforça les pouvoirs de l’abbese  qui devint perpetuelle.     Avec Renée, s’ouvrit une nouvelle ére prospère . L’abbessse entreprit la reconstruction de nombreux  bâtiments de Fontevraud, notamment  du refectoire et  du cloître du Grand Moûtier. Son chiffre « RB » que l’on retrouve  dans la décoration architecturale: clé de  voute  , carrelage… ,  dans laquel l’initiale la  « R »  signifiait à la fois Renée, Religieuuse, Réformée, Reformatrice . A  la mort de Renée  de Bourbon, on comptait  à la maison mère  83 religieuses de choeur, 30 novices, 40 soeurs laies plus 150 religieux . Renée fit  aussi  procéder à la réforme de 27 prieurés.

 BIBLIOGRAPHIE

 Rituel et  cérémonial à l’usage  de Renée de Bourbon, 27 e Abbesse de l’Ordre. https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/10/05/r_-rituel-et-ceremonial-a-lusage-de-renee-de-bourbon-27-e-abbesse-de-lordre/

                                                       Notes                                                                         -1- Notre histoire. Hors série N°41 p. 29                                                                                                      Voir  aussi une reproduction de son sceau à la page 28

28 éme  Abbbesse, Louise de Bourbon (1425/ 1534/1575)                                                                            Fille de François de Bourbon , comte de Vendôme, et  de sa femme Marie deLuxembourg, comtesse de Saint-Pol, Louis était née le 1 er mai 1425 au château de la Fère.                                                                                                                   D’abord religieuse à Fontevrault, Louise de Bourbon  fut ensuite Abbesse de d’Origny (Aisne)  puis de Sainte-Croix avant d’être Grande Prieure  à Fontevrault et enfin Abbbesse de la dite Abbaye 1  à la suite  de sa  tante  Renée de Bourbon.                                                                                                                               Sous son abbatiat, Louis de Bourbon  poursuivit l’oeuvre de sa tante et  réforma douze prieurés et  se trouva  confrontée  au problème protestant 2. De 1536 à 1540, Henri VIII, roi  d’Angleterre ferma tous les  monastères d’Outre-Manche  ce  qui entraîna la  fin des prieurés fontevristes  anglais.           Aprés le  début des guerres  de religion, en 1560, l’abbaye fut maintes  fois  menacée  mais s’en sortit indemne. En revanche, de nombreux  prieurés  furent incendiés  et  ne  s’en reléverent point. D’autre part, nombre de moniales adhérent au protestantisme notamment  au prieuré de Madeleine-les-Orléans  mais aussi à l’Abbaye-mère qui fut assaillie par les huguenots commandés par Antoine de Bourbon, qui n’était  autre  que le neveu de l’abbesse.                                                                                                                                       Devant  cette  montée  du protestantisme  au sein de l’Ordre, Louise réagit fermement  en contraignant  les soeurs dissidentes à se rétracter ou à quitter l’Ordre. Vingt  quatre moniales furent obligées de quitter le  prieuré de la Madeleine-les-Orléans qui était  particulièrement  touché par les théories protestantes.                                                                                                                                    L’abbesse continua , grâce à de nombreux donateurs, la campagne  de travaux commencée   sous Renée  qui bénéficia  de nombreux  dons . Catherine  de Médicis , en particulier, en visite à l’abbaye  en 1567, offrit  une  somme  importante  qui permit  d’achever le  grand  dortoir. Furent  reconstruite les Grand Moutier, le cloître, la salle capitulaire.  S’ajoute à cette liste le  début  de la reconstruction des grandes infirmeries  Saint Benoît.

                                                          Iconographie

*P. 14  de la plaquette de 48 pages publiée  par l’Association  des amis del’Abbaye  royale de Fontevrault. Préface  de Jean Favier. Directeur général des Archives de France 1984.                                                                                                                                  *http://ausgezeichnet.over-blog.com/article-hommage-a-louise-de-bourbon-28-abbesse-de-l-abbaye-de-fontevraud-110434512.html

Notes

1- Pour la cérémonie de  bénédiction de l’Abbbesse, se reporter  à Suzanne  Tunc. Les femmes au pouvoir, deux abbesses de Fontevrault au XI e et XVII e siècle. Cerf ; 1993 p 80 à 83.                                                                   2– Patricia Lusseau. Fontevrault  et les protestants. Livraison n° 1 du Comié d’Histoire fontevriste. 1992  p. 45 ss                                                                                                                                             Sous la même signature et dans le même  article, lire  p. 46 le récit  du sauvetage miraculeux de l’Abbaye en 1565, miracle attribueè à l’intercession des 10 000 martyrs dont les  reliques étaient  dans l’abbaye et pour lesquelles l’Abbesse Louise avait une grand dévotion.

29 éme  Abbesse 1, Éléonore de Bourbon (1532/1575/1611)                                                             Ses armoiries étaient de France au bâton péri de gueules.  Née  au Louvre le 18 janvier 1532, elle  était  la fille  de Charles  de Bourbon, duc de Vendôme, et de Françoise  d’Alençon . Sa soeur   Renée   fut Grande Prieure de Fontevrault  avant d’être nommé Abbesse de Chelles.                                                                             Eléonore  prit le  voile  à Soissons , à l’âge de … trois ans. Au moment  où elle venait  d’être élue Abbesse du Calvaire, sa tante  Louise de Bourbon la fit  venir à Fontevrault (8 mai 1549)  afin  d’en faire  sa coadjutrice.                                                                                                                                               Nommée prieure du prieuré fontevriste de Tusson (Actuelle Charente), elle devint Abbesse de Fontevrault  en 1575, à la mort de sa tante. Elle fut  bénie par  son frére , Le cardinal Charles de Bourbon en présence de Catherine de Médicis et  de la Cour.                                                                                                               D’une grande piété, Eléonore  poursuivit  et  termina la  construction des  grandes infirmeries de l’abbaye royale nommées Infirmerie Saint-Benoît et  envoya  son médecin personnel soigner les malheureux. Elle  fit  également  distribuer  quotidiennement  du pain, des repas, aux pauvres.  A son exemple, chaque religieuse  prit  sous sa responsabilité  une famille de  nécessiteux. A la suite d’un voeu qu’elle avait prononcé en 1578, année ou l’abbaye  avait  souffert de la disette et de la peste, fut  construite la chapelle Notre-Dame de Pitiè au Sud-Est de l’Abbaye.                                                                                              En 1579, Eléonore ayant  reçu la  visite  de son neveu Henri de Navarre, fonda une adoration perpetuelle  pour  obtenir la  conversion de ce dernier 2. Devenu le roi de France Henri IV, celui-ci exempta l’Ordre de Fontevraud des  impôts  nommés décimes  . Sous l’abbatiat d’Eléonore , l’Ordre  vit la  fin des guerres de religion en 1590. Antoinette d’Orléans, nièce d’Eléonore, fut  co-adjutrice de  1604 à 1610 puis  fonda  avec l’aide du Père Joseph , les Bénédictines du Calvaire  à Poitiers  en 1617. Ferme,  Eléonore obligea les religieuses  à la stricte observance de la règle. Par ailleurs le  caractère mixte de l’Ordre de Fontevraud  étant  critiqué, Eléonore se défendit par la publication en 1586 de plusieurs ouvrages dont  « Baston de  deffence d’y Magister » (en l’occurence Robert d’Arbrissel)  , faisant l’apologie de l’Ordre. Cette   abbesse d’une  grande  bonté mourut le 26 mars 1611; le Père Joseph  fit  son éloge funèbre.

La Bibliothêque du duc d’Aumale, dans le musée Condé  de Chantilly,  abrite un psautier d’Eléonor .https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/10/02/p-psautier-deleonor-de-bourbon-29-e-abbesse-de-lordre-de-fontevraud/

                                                                Notes                                                                                                        1- p. 14 de la plaquette de 48 pages publiée par l’association des amis  de Fontevrault. Préface de Jean Favier ; Directeur général des Archives de France. 1984

2- Patricia Lusseau. Fontevrault  et les protestants. Livraison n° 1 du Comié d’Histoire fontevriste. 1992  p. 45 ss

30 éme  Abbesse , Louise de Bourbon de Lavedan (1548/1611/1637)                                                                                         Née le 21 octobre 1548 à Moulins, Louise était la fille de Jean de Bourbon, vicomte de Lavedan, et  de Françoise Silly. L’abbesse  fut  bénie le 29 juillet 1612 par Richelieu.  Marie de Médicis vint  en visite à l’Abbaye en 1619. Puis en 1622 ,l’abbaye  échappa  miraculeusement à la destruction alors toute la forêt environnante étant devenue la proie des flammes. Pour  obtenir ce miracle  dit   » de la Sainte Agathe », Louise de Bourbon-Lavedan, avait  fait  porter en procession les reliques de Sainte Agathe. Dés 1626, l’Abbesse  fit  écrire et imprimer  un cérémonial de l’Ordre de Fontevrault. la  clôture  étant  désormais  bien acceptée. En 1632,   la même abbesse Louise II fit l’acquisition pour saint Jean de l’Habit d’une  bibliothêque ; Cependant , les religieux  étaient en conflit  avec l’abbesse dont ils ne  supportaient  décidement pas  la suprématie. A la demande des frères, le Pape Urbain VIII les autorisa à s’installer dans les monastères de l’Encloître, La Puye et Orsan. Mais  cela ne se  fit pas  à cause de la résistance des moniales  qui refusèrent   de quitter leurs  couvents. Epuisée par  tous ces tracas, Louis, à lâge de 76 ans choisit une jeune  coadjutrice en la personne de Jeanne-Baptiste de Bourbon. Malgré  les difficultés rencontrées, Louise  donna un nouvel élan à L’Ordre  qui se caractérisa par  de nouvelles  fondations  et par l’installation à la Flêche (72) d’un petit  séminaire  pour les religieux. Ce séminaire de la Flêche  prendrait  en 1645 le  nom de « Petit-Fontevrault ». Soulignons  que  sous son abbatiat, Louise II fit  fabriquer  par Gervais  Delabarrre un trés  beau maître-autel en 1621. fait en bois doré  sculpté, ce maître-autel  orne  depuis  la révolution , l’église paroissiale Saint-Michel. Au cours des travaux  effectués pour la  construction de ce maîre-autel , on découvrit les  restes de Robert d’Arbrissel que l’Abbesse  fit  transfèrer   dans une  capse de plomb qu’elle  fit placer  sous une arcade , entre les piliers soutenant la  voûte  du choeur à droite  du maître-Autel, dans le  choeur  de l’église abbatiale.  Au-dessus, Louis  fit  édifier par Gervais Delabaare un mausolée de marbre  blanc, en forme  des sarcophage  fermé par une dalle de marbre noir sur laquelle reposait un gisant  représentant Robert en habit  sacerdotal.  Ainsi était  substituée l’image du prêtre à celle del’apôte  errant  qu’avait  pourtant  été Robert  d’Arbrissel. Ce mausolée  fut  détruite lors de la Révolution française. Morte à 89 ans, le 11 janvier 1637. »ce grand âge n’ayant rien du tout rabattu de la vigueur de son esprit et grandeur de son zèle au restablissement de cet Ordre » (BN, Mss Fr 20893)

31 ème  Abbesse 1, Jeanne-Baptiste de Bourbon,  (1607-1639- 1670)                                                                                                         Née en 1607, Jeanne-Baptiste  est la  fille légitimée  de henri IV et  de Charlotte des Essarts, comtesse de Romorantin (+1651). Elle  trouvait  donc être la demi-soeur de Louis XIII, de Henriette de France, reine d’Angleterre et d’Elizabeth de France, reine  d’Espagne. petite nièce  des trois Abbesses précédentes , elle fut la  dernière Abbesse  de la famille de Bourbon à  » rêgner »  sur Fontevraud.                                                                                                                                                Ses armoiries  étaient   » de France au bâton  péri de  gueules en bande  sommé d’une  couronne royale » 2. Jusqu’à l’âge de dix ans , Jeanne Baptiste  avait  été  élevée  sous la direction de Marie de Médicis  qui la  confia  en suite à l’Abesse de Chelles. Le 23 janvier 1525, Jeanne Baptiste devint  « Grande Prieure  » de Fontevrault  et  co-adjutrice  de Louise de Bourbon qu’elle remplacerait à sa mort à la tête de l’Ordre. Elle  fût bénie le 22 mai 1639 par l’évêque de Lisieux Philippe de Cospéan,  et  celà en présence de  sa famille de France et de la  Cour. L’abbesse , qui avait  reçu son éducation religieuse  de Saint François de Salles lui-même, porta à l’abbaye l’idéal de perfection à son apogée. A l’attention de sa communauté, elle  écrivit deux ouvrages : » Voyage de la Passion de Notre-Seigneur »  et une « Vie de saint Jerôme ». Jeanne -Baptiste portait  un grand attachement  aux Mystères, au Saint-Sacrement. Sous son abbatiat, l’Ordre  connut  un essor  considérable avec, à la Maison-Mère  230 religieuses, tant de chœur que novices et converses, plus 50 moines sans omettre  une  centaine d’officiers  et de serviteurs. Par suite de l’arrêt du  Grand Conseil  du  18 mars 1520, qui enlevait l’administration aux hommes, il convint aux abbesses de prendre à leur service plusieurs officiers et serviteurs , il s’en suivit  d’ailleurs un agrandissement  des bâtiments  claustraux . Aussi la maison de Jeanne lui coûtait-elle, outre ses laquais , 12,000 livres par an pour les appointements, sans  compter la nourriture et l’entretien des nombreuses personnes qui la composaient. En 1648 les officiers, serviteurs et employés de l’abbaye, payés, nourris et vêtus, étaient au nombre de quatre-vingt-dix.                               (Angers, Arch, de Fontevr., Invent, des titre sT. VII, p. 494.) http://www.archive.org/stream/labbessemariede00jubigoog/labbessemariede00jubigoog_djvu.txt                                                                                                       cité in Alfred Jubien  « L’abbesse Marie de Bretagne et la réforme de l’ordre de Fontevrault d’après des documents inédits » (1872) http://www.archive.org/stream/labbessemariede00jubigoog/labbessemariede                                                                                                                                                     Cependant , la grande austérité de la régle fut mal supportée  par les fréres qui remirent en question le problème des Sacrements  et de la juriction spirituelle de l’Abbesse.  Les frères avaient   obtenu du Pape, le 25 juin 1636 un Bref  permettant la révision  de leur  statut  et leur allouant les  couvents  les couvents  de Lencloître (86) , d’Orsan  (18) et  de la Puye (86) . Voyant  celà, Jeanne-Baptiste monta à Paris pour défendre ses prérogatives. Louis XII allait mettre  fin à la révolte des religieux . Par un arrêt  du 8 octobre 1641 , il fut interdit tout  changement à la Régle et l’autorité de l’Abbesse fut  confirmée.  Trois jours aprés, au Couvent des Filles-Dieu, rue Saint-Denis; devant jeanne -Baptiste et en présence de la famille  royale et  de la Cour,  le factum  des frères  fut  lacéré  et les représentants des religieux durent implorer  à genoux le pardon de l’Abbesse; L’année  suivante,  Jeanne -Baptiste  qui, la première, prit le titre de  « Chef et générale  de l’Ordre  de Fontevrault » fit imprimer la règle de l’Ordre. Puis  en 1646, l’abbesse  transforma le séminaire de La Fléche, fondé par Louise II de Bourbon-Lavedan, en monastère  qui prit alors le  nom de « Petit- Fontevrault ». Tout au long  de son abbatiat, Jeanne-Baptiste essaya d’obtenir  la canonisation de Robert  d’Arbrissel. Elle  fit installer  sur  son tombeau une lampe  qui brûlait  en permanence et  fit  rechercher  tout  document  susceptible d’appuyer sa demande  en canonisation auprès de Rome. L’Abbesse fit aussi imprimer  plusieurs ouvrages hagiographiques dont  ceux de M. Cosnier  (1641) et de  H.Nicquet (1642). Elle n’hésita pas non plus à faire détruire toute pièce génante comme la lettre de Geoffroy de Vendôme dans laquelle ce dernier  condamnait la pratique  par Robet  du Synéisaktisme, où  l’opuscule d’un moine  saumurois reprochant à Robert  son refus  de renvoyer de l’abbaye  les femmes marièes  réclamées par  leur époux. D’autre part,  en 1648, suite à un voeu, le Père Jean Lardier 3 rapporta d’Orsans  une partie du coeur de Robert d’Arbrissel  abrité  désormais à Saint Jean de l’Habit. En effet, le  corps de Robert, (mort au prieuré d’Orsan en 1116) avait  été rapporté à Fontevrault dans le choeur  des religieuses  mais les religieux d’Orsans avaient  désiré  gardé  son coeur  qu’ils  conservaient  dans la chapelle du Saint Coeur.   Malgré  les  efforts qu’elle  déploya, Jeanne-Baptiste  ne put obtenir ni d’Innocent X, ni d’Alexandre VII la canonisation de  Robert  qui resta  bienheureux. Jeanne-Baptiste  fit aussi réaménager  l’église abbatiale  où elle refroupa les  tombeaux des Plantagenêts  en un imposant mausolée  : le Cimetière des Rois. Le 16 janvier 1670, Jeanne -Baptiste de Bourbon dite  « La  conservation  de l’Ordre de Fontevrault » mourut des suites d’un accident  survenu  alors  qu’elle revenait en carrosse de La Flêche.

 Notes

1– p 7 de la plaquette de 40 pages superbement illustrée, publiée  sous la  signature  de l’abbé Pohu. –  p. 14 de la plaquette de 48 pages publiée par l’association des amis  de Fontevrault. Préface de Jean Favier ; Directeur général des Archives de France. 1984                                                                   – Notre Histoire , hors série n° 41 p. 30                                                                                                      –  Notre histoire. hors série n° 41 p. 30                                                                                                       2– Reproduction  in  Trésor  des Charte de l’Abbaye  royale  de Fontevraud. Catalogue  de l’exposition (50 pages) organisée par les archives départementales  du Maine-et-Loire au Musée de l’histoire de France; Hôtel de Soubise 1992 p. 27 et 42                                                                                    Les mêmes armoiries , cette  fois entourées  de la Cordelière sont reproduites idem p. 38                                                                                       3 – Le Père Jean Lardier est un personnage extrémement important  pour la  connaissance de l’Ordre de Fontevraud. Prieur  de  Saint Jean de l’Habit en 1640, il fut nommé Visiteur de l’Ordre en 1643.  Ses tournées « d’ inspection », jointes à ses fonctions de  bibliothécaire de l’abbaye  lui permirent  l’inventèrent  d’un certain nombre de titres de l’ordre et la publication subséquente d’un grand nombres d’ouvrages.                                                                                                                                         La richesse  de l’oeuvre ainsi constituée est rappelée  dans un article de Jean Marc-Bienvenu « Un nouveau manuscrit de jean Lardier publié in livraison N° 1   du Comité d’Histoire fontevriste . 1992 p. 9 et ss.

32 ème  Abbesse,  Marie-Madeleine-Gabrielle Adélaïde  de Rochechouart de Mortemart (  1645 – 1670-15 août 1704)

   Dite  » la reine des abbesses » ou « la perle des Abbesses » selon Louis XIV. Soeur cadette de Madame de Montespan. Son blason était  »  de  gueules à trois faces ondées  d’argent »

Fille de Gabriel  de Rochechouart, duc de Mortemart, prince de Tonnay-Charente, et de Diane de Grandsaigne, Gabrielle 2  fut  élevée dans un appartement  voisin de Monsieur, duc d’Orléans, frère du roi.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Titres_de_la_Famille_de_Mortemart

Religieuse  à l’Abbaye-aux-bois, où elle  prit le  voile le 19 février 1664, Gabrielle  fit profession le 1 er mars 1665. Nommée abbesse de Fontevrault le 18 août 1670, elle  fut  bénie à Paris  au Prieuré  des Filles-Dieu, le 8 février  1671, par  l’archevêque de Paris , en présence  de la reine, de Monsieur et de toute la cour.

Cultivée- elle  connaissait  le latin le  Grec, l’Hébreu, l’Italien, l’Espagnol- Gabrielle  fit  venir à Fontevrault  théologiens, érudits et artistes et amis, dont Racine , Boileau, Gaignières, Mignard. Elle  entretenait  une  correspondance  abondante  avec ses amis dont Madame de La Fayette. Dans une lettre  adressée à Madame de Saint-Aubin, Gabrielle s’exprime sur le Jansénisme 3, grand  courant spirituel des 17 éme et  XVII e siècles, dont le Credo  était l’affirmation que la grâce n ‘était pas accordée  à tous les hommes :        » Elle se trompe de me  croire Janséniste . Pour la  doctrine qu’on leur impute, je ne l’ai pas; mais il est  vrai que  les livres  de ces messieurs    me paraissent  au dessus  de  tout  ce  qu’on peut lire en notre langue  et  que la morale  qui y est enseignée, quoique  très  rude à la nature,  ne lasse pas  de me plaire, parce qu’elle est  conforme à la  seule et  véritable règle  qui est  l’Evangile 4 « .

Gabrielle fit  jouer à l’Abbaye Esther dont l’auteur, Jean Racine avait  été  élevé  par les religieuses  de Port-Royal, haut lieu du Jansénisme , comme on le  sait.

 Ajoutons qu’au XVII e, les abesses de Fontevrault  lutteraient  contre le jansénisme  condamné  par la  bulle Unigénitus de Clément  XI, le  8 septembre 1713 . ( Les Jansénistes étaient  devenus trop puissants  et rop proches du Gallicanisme).

 Sous l’abbatiat  de Gabrielle, Fontevrault  connu une  période prestigieuse.Louis XIV, le  royal  amant  de Madame de Montespan, soeur de Gabrielle, appréciait  énormément la nouvelle  abbesse, Gabrielle, et lui faisait de trés  beaux présents. Une  forte amitié se noua entre eux  qui perdurera   même  après  la disgrâce de Madame  de Montespan, qui se retira  quelque  temps à Fontevrault où elle  fonda un hôpital. Soulignbons  que Madame de Montespan  confia à sa  soeur  l’éducation de sa  fille, Mademoiselle de Blois, fille légitimée de Louis XIV dont  elle eut  également  six autres enfants .

L’ordre de Fontevrault était  riche. Cependant , l’immense  temporel était  difficile à gérer. Gabrielle eut maille à partir avec l’administration des eaux et  forêts qui  réglementait les  coupes de  bois depuis 1555. Or, Gabrielle  avait  besoin de  bois pour  chauffer environ  cinq  cent personnes. Louis  XIV apporta  son soutien à l’Abbesse en soustrayant  Fontevrault par  arrêt  du 2 décembre 1671 à l’application de l’ordonnance  sur les  bois taillés. Puis aprés une  supplique  de Gabrielle, le  roi exempta Fontevrault de la taxe du Clergé. Mais, ces  deux  dispenses n’étaient pas à caractère définitifs et  les   problêmes  réapparaîtraient  sous les abbesses  suivantes. L’abbesse dut  également lutter  contre   les empiéttements des prélats,  conte l’insubordination des Prieurés et l’indiscipline des religieuses.

   Avec Gabrielle, l’abbaye fut  trés  richement ornementée  de tapisseries, statues, d’orfévrerie, d’émaux… L’Abbesse fit en outre aménager  somptueusement la palais abbatial construit sous  Jeane Baptiste de Bourbon, ainsi que  des jardins merveilleux  qui s’étagaient  jusqu’à saint-Lazare.

  l’Abbesse mourut le 15 août 1704 après huit jours de fièvre. Elle fut trés regrettée par Louis XIV.

« Madame de Montespan, disait-il [l’abbé Testu* 1626-1706) ], parle comme une personne qui lit, madame de Thianges comme une personne d’esprit qui rêve, et madame l’abbesse de Fontevrault comme une personne qui parle ».(Jean Le Rond D’ALEMBERT, Élog. Testu).              http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/citation/madame_de_montespan_disait_il_l_abbe_testu_parle/95308

ICONOGRAPHIE

* P. 34 de la Livraison N°2 du comité d’histoire  fontrevriste-1984.                   * P.19 de la plaquette de 48 pages publiée par l’association  des amis de l’Abbaye royale  de Fontevrault, préface de Jean Favier, Directeur général des Archives de France . 1984.                                                                                                                  * Notre Histoire. Hors série N° 41 p. 36.

Notes    

 1- Voir  aussi https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/10/15/saint-simon-dresse-un-portrait-elogieux-de-la-32-e-abbesse-de-l0rdre-de-fontevrault-marie-madeleine-gabrielle-de-rochechouart-de-mortemart/                                                                               2- Suzanne Tunc. Les femmes au pouvoir, deux abbesses de Fontevrault au XII et  XVII e siècle; CERF 1993 P. 7 à 67.                                                                       3– Patricia Lusseau . Fontevrault  et le Jansénisme . livraison N° 2 du Comité d’histoire  fontevriste . 1994 p. 37 ss.                                                                          4- L’Abbesse recueillit aussi  quelques  abjurations deprotestants  comme en témoigne madame patricia Lusseau dans son étude sur Fontevrault et les protestants dans la livraison n° 1 du Comité d’histoire  fontevriste p. 41.

33 ème  Abbesse,  Louis-Françoise de Rochechouart de Mortemart ( 1664 – 1704-1742) Elle était  fille de Louis-Victor de Rochechouart, duc de Mortemart, prince de Tonnay-Charente, et  d’Antoinette-Louise de Mesme de Roissy. C’était  la nièce de Gabrielle, l’abbesse précédente. En chef  de son bason figuraient : »Deux  clefs croisées  surmontées d’une Vierge ». A l’âge  de six  ans, Louise-Françoise  fut  confièe  à sa tante L’Abbesse Gabrielle de Rochechouart de Mortemart qui l’éleva à l’Abbaye. Elle  fut nommé  Grande Prieure en 1694. Puis, selon le désir de Louis XIV, elle succéda  à sa tante  Gabrielle  décédée en 1704, et  que le  roi avait tant apprécié. La nouvelle Abbesse  eut, elle aussi ,  des démêlés  avec les eaux et  forêts, la loi interdisant  tout  coupe d’arbres  sans l’autorisation du roi. Or , aprés  enquête, les officiers des  eaux et forêts du Poitou trouvèrent  dans les  bois de l’abbaye plusieurs arbres abattus et  d’autres marqués pour l’Abattage. La maison-Mère était  donc en  contravention: Il en découla de longs et pénibles débats . On finit  par dénouer l’affaire en autorisant l’Abbbesse  à couper les  bois  dont  elle avait  besoin mais à condition d’en justifier A partir de 1738, Louis XV  confia à Louise-Françoise,  l’éducation de ses quatre filles : Victoire, Sophie, Thérèse-Félicité et Louise; l’architecte Auber  construisit  pour elles- à frais  réduits par le ministre des Finances- le Logis Bourbon. Louis XV accorda  à l’abbaye  des lettres de sauvegarde  soustrayant Fontevraud  et ses prieurés à toute réquisition. Le 5 mai 1740, le Grand Conseil du Roi confirma les prérogatives de l’Abbesse et les  privilèges de l’Ordre et  condamna  l’Archevêque de Bourges, Mgr de la Roche-Aymon, qui avait  voulu  interdire aux prêtres  de son diocèse de célébrer les offices  en présence   des religieuses de Fontevraud. L’Abbesse  Louise-Françoise de Rochechouart  de Mortemart  mourut  le 16 février  1742 à l’âge de soixante  dix-huit ans.

34 ème  Abbesse,  Louise-Claire Montmorin de Saint-Hérem  (  1697 – 1742-1753)        Née le 2 octobre 1697 de Joseph Gaspard de Montmorin, marquis de  Saint-Herem et de Louise  de Bigny d’Aisnay, elle faisait partie d’une très ancienne  famille d’Auvergne. Entrée très tôt à l’Abbaye de Clavas ( Diocèse du Puy)- Ordre de Citeaux) placée alors sous l’Abbatiat de  sa tante, elle fit  profession à l’âge de 17 ans. Elle fut nommée  abbesse de Mercoire(48300, Diocése de Mende)  en 1728 (ou février 1729?), de Montreuil en 1739 et de Port Royal le  5octobre 1741, avant  d’être  appelée à Fontevrault en  avril 1742. Son frère Gilbert de Saint-Herem, évêque et  duc de Langres, lui donna la bénédiction  le 15 octobre.                                                                                                                                                                                                                                                    Sous son abbatiat, elle réussit à abattre un groupe janséniste qui s’était  formé à Fontevraul, fit  brûler tous les livres suspects  trouvés dans ses murs et imposa la bulle Unigénitus condamnant le jansénisme. Elle prit la suite  de Louise Françoise  de Rochechouart de Mortemart dans la tâche de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Blason_fam_fr_Montmorin_de_Saint-Herem.svg&page=1    Armoiries de  l’Abbesse   ————–>                                     gouvernante de Mesdames , filles de France. Les nouvelles idées, les attaques répétées  des philosophes, la remise  en cause dela monarchie, des privilèges de Fontevrault  surprient cette abbesse d’une grande pièté. Ainsi, lors du conflit  l’ opposant au duc de Chatillon qui  réclamait  certains droits de  prévauté  et de péage , elle ne sut psa  défendre l’Odre qui perdit ainsi 600 ans de privillèges.  Elle quitta sa  charge le 10 otobre 1753  pour se retire à l’Abbaye de Jouarre (77640) dirigée par sa soeur Henriette Catherine de  Saint-Herem. Elle y mourut le 19 décembre 1753. Son frère le R.P. Daubigeon, ex prieur  de Saint Jean de l’Habit,  vicaire-visiteur célébra l’office funèbre.

35 ème  Abbesse, Timbrune  de Valence (Marie-Louise de)  (  1681- 1753-1765). Née  en 1681, elle était  fille deJean-Emmannuel de Timbrune, marquis de Valence et de Charlotte de la Rochefontenille.                                  Entrée  au pensionnat  de Fontevrault  à dix ans, elle prit le voile à 14 ans  et fit profession à l’âge de  seize ans. D’abord moniale au prieuré du Paravis , elle fut ensuite  appelée  à l’Abbaye -mère en 1750, avant d’en être nommée Grande-Prieure. Elle  se rendit à Versailles, où elle fut présentée  à Louis XVI, qui lui attribua une pension de 4 000 livres, et l’autorisa à élire une prieure  au couvent des Filles-Dieu. Puis elle recut la bénédiction de l’évêque de Meaux  en l’Abbatiale de Saint-Cyr le 26 juin 1754. Enfin le 9 juillet, Marie-Louise arriva à Fontevrault accompagnée  de l’Evêque de Meaux , de l’Abbesse de Pont-aux-dames, et  du comte  de Valence, son neveu.                                                    Abbesse d’une grande  bonté , Madame de Valence  améliora  les offices, les  conditions  d’existence des moniales, permit au malade de manger  de la viande, et  fit en sorte de  choisir de  bons   confesseurs 3.                                             L’Abbesse donna  l’ordre de restaurer  les bâtiments défectueux de l’abbaye , de réaménager  l’infirmerie , et de  construire un  noviciat. Elle commanda , dans les  but de faire  respecter  les privilèges de l’Ordre, un ouvrage  instruisant les  moniales  et les frères  de leurs droits spirituels  afin de répondre aux éventuelles attaques. Energique, madame  de Valence , aprés de nombreux procés, notament  contre le seigneur de Montsoreau , obtint le 23 septembre 1755  la main-Levée de toutes les amenses et  confiscations. Hélas,  la bonne abbesse conut une fin tourmentée. Agonisante, en pleurs, elle prophétisa les malheurs qui allaient aénantir les couvents au miment  de la Révolution. Décédée dans la nuit du 6 au 7 mai 1765, elle fut  inhumée   à Fontevrault le 10 mai. La fin de Madame de Timbrune de Valence  rappelle étrangement  celle de Mère Henriette de Jésus  (Madame de Croissy dans le monde) , Prieure du Carmel de Compiègne dans le Dialogue des Carmélites de Georges Bernanos 4.

Extrait du dialogue des Carmélites. Deuxième tableau.  Scéne IX.

La prieure:«  je  viens de  vois notre chapelle  vide et profanée . -oh!oh!- l’autel fendu en deux, les vases sacrés jonchant le sol , de la paille et du sang sur les dalles … -Oh!Oh! Dieu nous délaisse ! Dieu nous renonce! »

Cette oeuvre du grand  dramaturge  chrétien Georges Bernanos est inspirée  d’un scénario écrit par le R. P. Brückberger, et de la nouvelle  « La dernière à l’échafaud » de Gertud Von Le Fort, eux mêmes  tirés d’un fait historique  véritable 1. Condamnées à mort par le Tribunal révolutionnaire présidé par Fouquier-Tinville, seize  carmélites de Compiégne (60200) furent  guillotinées à Paris, place du « Trône renversé » (actuelle place de la Nation). Une soueur, marie de l’Incarnation, absente au moment  de l’arrestation, échappa ainsi à la mort  et écrivit La Relation où elle évoqua les martyres du Carmel.

Dans l’espoir d’être  complets, rappelons que deux autres prophéties ont annoncé le martyr des Carmélites.                                                                          – La première prophétie est celle  de la soeur Elizabeth-Baptiste, décédée  le 17 août 1720, à 56 ans. « Un jour qu’aux licences  de Pâques 1792,  ( L’année même de notre sortie) nos mères (NDLRB. Supérieures)  s’entretenaient  d’un songe  qu’avait  eut  une  de nos soeurs anciennes, converse, dans lequel elle  avait  vu la Communauté monter au ciel revêtue  d’un manteau blanc, àl’exception de deux ou trois soeurs  que l’ange fit ranger de côté parce que ces deux ou trois soeurs n’étaient pas pour suivre l’agneau ».                                                               La seconde  prophétie fut révélée par une jeune fille alors âgée  de 15  ou 16 ans et  qui venait d’être  administrée (NDLRB. C’est à dire recevoir le sacrement  de l’Extrême onction)  à Passy (Actuel  XVIe arrondissement  de Paris) par l’évêque de Saint Papoul (11400): « Je  vois  un grand nombre de religieuses et , en particulier, une  communauté moissonnée  par la faux révolutionnaire. Je les  vois revêtues d’un manteau blanc, une palme à la main,  et le  Ciel s’ouvrant pour les recevoir« .

Les Carmélites de Compiège furent béatifiées le 27 mai 1906 par le pape Pie X.

1- « Compiègne garde de cette période révolutionnaire un souvenir particulièrement  dramatique . le 17 juillet 1794, les carmélites de Compiègne, transférées à Paris, sont toutes guillotinées  comme  fanatiques par ce qu’elles refusent de renier leur Foi ». Dictionnaire  d’histoire de France . Perrin, Sous la direction d’Alain Decaux et d’André Castelot -1981- V° Compiègne  P. 232.

Iconographie

1- p 7 de la plaquette de 40 pages superbement illustrée, publiée  sous la  signature  de l’abbé Pohu.                                                                                           2-  p. 14 de la plaquette de 48 pages publiée par l’association des amis  de Fontevrault. Préface de Jean Favier ; Directeur général des Archives de France. 1984                                                                                                                              3- Depuis  Gabrielle de Rochechouart de Mortemart, des plaintes avaient été émises contre certains confesseurs.                                                                         4- Bibliothêque de la Pléiade . Deuxième tableau. Scéne IX

36 ème  Abbesse,  Julie-Gilette de Pardaillan d’Antin ( 1725 – 1765-1797)                                                                                                                                                                  Julie-Gillette  était la fille du duc d’Antin et d’Epernon,  lui-même  fils du marquis et de la marquise de Montespan et de Gilette -Françoise  de Montmorency de luxembourg. Elle naquit le 2 avril 1725 à Paris (Paroisse saint Roch). Entrée au pensionnat de l’Abbaye de Fontevrault à l’âge de  2 ans, elle devint novice à 16, puis professe à 18 ans. Elle occupa les  fonctions de Maîtresse des novices ,  d’institutrice de  Madame Sophie de France , puis de Grande Prieure  (1753). Le 14 mai 1765, Julie-Gilette ( dit Madame d’Antin) fut nommée abbesse de Fontevrault par le roi Louis XV, à la demande de Mesdames de France  ancienne pensionnaire de l’Abbaye. La prise de possession eut  lieu le 10 juillet.

Le premier acte de l’Abbesse fut  d’introniser la nouvelle Grande Prieure , Madame de Crussol  Flamarens  élevée  depuis l’âge de 6 as au Prieuré de Paravis. Suivirent trois jours de réjouissance où se mélérent  fêtes profanes  (festin , collation pastorale, feu d’artifice) et fêtes religieuses. Malgré le relachement de la Rêgle  et  d’innocents  amusements , la Communauté  religieuse ne manquait pas de ferveur (Sept offices étaient  célébrés  chaque jour  : matines, prime,  tierce, sexte, none, vêpres et  complies). La nouvelle abbesse  procéda en suite à l’élection du Visiteur apostolique, nomma les  visiteurs des Provinces fontevristes et les confesseurs. Quelques jours plus tard, les frères soutinrent  au grand parloir leurs thèses de  théologie dédiées à l’Abbesse. Le 6 août fut marqué par une  grande cérémonie religieuse :l’Abbesse se tenait à genoux  sur un prie-Dieu, derrière la  grille  du choeur  de l’Eglise abbatiale. Les frères  de Saint-Jean, rangés  sur deux  files, firent trois  fois le tour  de  l’èglise. Passant  devant la grille, ils saluèrent  l’abbesse d’une génuflexion. Aprés celà, ils  chantérent une messe solennelle à laquelle assistèrent  Mme d’Antin et ses moniales. Mais l’époque était troublée par les attaques des philosophes qui remettaient  en cause  la monarchie, les privilèges, la religion.

Aussi , la première préoccupation de l ‘Abbesse fut de faire  confirmer les privilèges de son Ordre confiant l’Abbaye à la Mère de Flamarens  (Peut-être  s’agit- il d’ Anne, née le 25 juin 1118, Grande Prieure de l’ Abbaye  royale de Fontevrault) , elle partit pour Paris où , aprés avoir reçu la bénédiction de l’Evêque  de Chartres à l’Abbaye  royale de Saint Cyr en présence  de Mesdames de France, elle entreprit d’importantes   démarches afin d’obtenir  du roi Louis XV des lettres patentes. Victorieuse au bout de deux ans  d’obstination, elle retourna à l’abbaye le 3 septembre 1767 avec de nouvelles lettres patentes ( les dernières datées de 1720) exemptant tous les membres et  serviteurs de l’abbaye  des subsides , tailles  et gabelles. Son retour fut grandement  fêté.  On organisa une loterie , on habilla trente-cinq jeunes orphelines. Et les pensionnaires exécutèrent des pastorales.

Après ces  quelques jours de liesse, l’Abbesse  se  consacra pleinement à l’administration del’ordre  qui comptait encore 52 prieurés. Elle lutta  conte une certaine  raréfaction des  vocations, les prérogatives des Evêques, et  régla les conflits entre religieuses et fréres. Cependant,  Fontevraud  demeurait l’une des plus riches abbayes de France. L’abbesse fit  construire de grandes écuries (vers 1785) pour ses équipages et  acheta une nouvel orgue  pour l’église abbatiale. La  vie s’écoulait paisiblement  à l’ombre de l’abbaye , ponctuée d’heureuses cérémonies, telles les prises d’habit et les professions  (le 28 avril 1785, les trois filles de M. de Dubois de Thermes , Garde du corps du roi , prennent le voile . Mais arriva le très rigoureux hiver 1788 … Les deux tiers  des  moyens de la paroisse furent gelés et devant la misère grandissante, l’Abbaye distribua des vivres en quantité.

Vu l’état de crise en France, le roi Louis XVI convoqua les Etats généraux. Ces lettres patentes  signées à Versailles le 24 janvier 1789 furent placardées sur les portes de l’abbaye et de l’auditoire de Fontevrault.

le 19 juillet 1790, Alexandre Guerrier, Curé de Fontevrault  , devenu Maire, se rendit au Grand Moûtier  où résidait 70 religieuses professes , 39 soeurs converses et deux affilièes.  Fortes dans leur foi, les mpniales et leur Abbesse confirmèrent toutes sauf une indécise  » vouloir rester en cette maison ». Puis le 15 janvier 1791, le nouveau maire, Perrin, se transporta  à l’Abbaye pour informer la communauté des  religieuses du remplacement  des titres d’Abbesse  et de Grande Prieure par  ceux de Supérieure et d’Econome. On procéda alors à de nouvelles élections. Madame d’Antin fut élue supérieure  par 58 Dames de Choeur et 13 soeurs converses. Trés  choquée par tous ces bouleversements, l’ancienne  abbesse déclara :  » Je me rends  aux  voeux de ma communauté , J’accepte la place de Supérieure  par  attachement pour  elle,   mais je  déclare  que ma mauvaise santé ne me pemettra pas de la garder  longtemps. »

Suite au décrêt du 17 août 1792 imposant l’évacuation de tous les  couvents avant le 1 er octobre 1792, Madame d’Antin réunit  ses moniales  dans la salle capitulaire, les mit au courant et les réconforta. dés lors, elle organisa la sortie et assura l’installation dans le monde  extérieur  des religieuses  dont  beaucoup étaient trés âgées. Celles qui désirérent rester dans la commune furent obliger de prêter le serment  civique. Les autres rentrérent  dans leur famille.

le 30 septembre 1792, sous un déguisement de paysanne, Madame d’Antin quitta la dernière sa « Chére maison » . Elle fit  cadeau de  sa bague de bénédiction (Un anneau d’or orné d’une agate) à Perdrian, le fils de son administrateur, venu faire bénir  son mariage en secret par un prêtre non jureur. Son dernier acte d’autorité  fut de confier la garde  de l’abbaye à un jeune homme élevé par les moniales.

Le mobilier  fut mis en vente pendant la période du 15 octobre 172 au 12 février 1793, puis le 30 janvier, l’Abbaye fut livrée au pillage.

Gillette de Gondrin,  gagna Vernon, (Eure) puis Angers où elle se réfugia dans une maison amie. Ensuite, c’est à Paris qu’elle chercha refuge , le 12 vendémiaire an IV (Archives du comte de Lauhespin),  malade, épuisée de fatigues et de privations, accompagnée de deux sœurs de son abbaye, Agathe et Rose Poulet, qui n’avaient pas voulu la quitter.  Une  partie de sa famille s’était déjà réfugiée en Angleterre, et se voyant sans amis, sans ressources, elle fut au moment d’entrer à l’Hotel-Dieu. Recueillie à Auteuil, par une de ses parentes. Mme de Tracy, et secourue par Mme  la duchesse douairière d’Orléans, sa cousine, elle y mourut, peu de temps après, à l’âge de 70 ans, en pardonnant à ses persécuteurs.  L’une des deux  soeurs  qui l’avaient  suivie  dut  se réfugier  dans un hôpital.

http ://www.archive.org/stream/compterendudess00gala/compterendudess00gala_djvu.txt

   Les  circonstances de la mort de Julie-Sophie-Gillette de Pardaillan de Gondrin de Montespan d’Antin , Arrière-arrière -petite  fille de Madame de Montespan et Arrière-arrière-petite-nièce de la reine des abbesses sont parfois racontées de façon différente  comme  ci-dessous:

      Madame d’Antin quitta l’abbaye la dernière, le 25 septembre 1792, chassée par les révolutionnaires, déguisée en paysanne. Après s’être retirée à Angers dans une maison amie avec  quelques unes  de ses religieuses  (où elle a prêté serment?) . Ensuite, c’est à Paris qu’elle  chercha  refuge accompagnée par l’ancien et trés âgé Prieur de Saint Jean de l’Habit, Louis-Claude Henri  qui lui dispensa les sacrements en secret . Elle habitait  lors 141 rue du Four, mais la vie y fut  difficile  et   c’est  dans la misère  que la 36 ème et dernière  Abbesse Chef et Générale  de Fontevrault  mourut  sur  un lit de  l’Hôtel-Dieu de Paris, le 4 brumaire an VI  (25 octobre 1797) à l’âge de 72 ans .

    « L’espace Julie d’Antin » , dans l’Abbaye royale, sera situé, cour Saint Benoït, à  l’entrée des souterrains par lesquels, selon la légende, elle aurait pris la fuite, en compagnie de son chat, voir infra, pendant la Révolution

   C et R, les auteurs de l’exposition « The Flow Food » présentée tout l’été 2010 sur la Passerelle, se sont laissés guider par la légende qui raconte que la dernière abbesse de Fontevraud, Julie d’Antin, s’est enfuie par un souterrain en 1792 emportant sous son bras un panier d’où sortaient des miaulements… http://www.abbayedefontevraud.com/v3/wp-content/uploads/2011/01/carte_musee_ephemere.pdf

ICONOGRAPHIE.                                                                                                                                                  * P.19 de la plaquette de 48 pages publiée par l’association  des amis del’Abbaye royale  de Fontevrault, préface de Jean Favier, Directeur général des Archives dr France . 1984.                                                                                                                  * Notre Histoire. Hors série N° 41 p. 36.

                 III.  La pancarte de l’Abbaye Notre-Dame de Fontevraud (Archives)

Nom : abbaye Notre-Dame de Fontevraud Autre forme du nom : ou Fontevrault Localisation Fontevraud-l’Abbaye, cant. Saumur-Sud, arr. Saumur, Maine-et-Loire, Pays de la Loire (France) Bibliographie Fleury, Paul de éd., « Pancarte sous forme authentique contenant diverses donations faites à l’abbaye de Fontevraud au commencement du XIIe siècle publiée d’après l’original du Palais des Archives », Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest », t. 11, 1865-1867, p. 29-32.. Coordonnées Scientifiques  de la  notice« Pancarte de l’abbaye Notre-Dame de Fontevraud [1] », in cartulR – Répertoire des cartulaires médiévaux et modernes, Paul Bertrand, dir. Orléans : Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, 2006. (Ædilis, Publications scientifiques, 3).

IV.  Les derniers feux (XVI -XVII e siécle):

les filles de Louis XV sont élevées à l’Abbaye royale

Les princesses Victoire, Sophie, Thérèse-Félicité, et Louise, filles du roi Louis XV et de Marie Leszczynska , confiées à l’abbaye royale le 16 juin 1738  y furent élevées  de 1738 à 1750. A  la même  époque on construisit le logis Bourbon pour les accueillir. . – Victoire née le 11 mai 1733, baptisée  le 15 août 1744. – Sophie née le 27 juillet 1734, baptisée  le 15 août 1744. – Thérèse-Félicité  née le 16 mai 1736, baptisée le 27 septembre 1744 par le RP Louis Charbonnel, Prieur de saint Jean de l’Habit, mourut dés le lendemain de la petite vérole et fut enterrée dans le « cimetière des rois d’Angleterre ».       Ci-dessous Louise-Marie de France (1748).Portrait  par Nattier in Wikipédia , article sur « Louise de France »      – Louise-Marie de France (Versailles 15 juillet 1737-23 décembre 1787), septième fille survivante de Louis XV  et de Marie Leszczynska  , dite Madame Septième, Madame Dernière, puis Madame Louise en 1747. La jeune princesse  reçut à Fontevraud des religieuses à qui elle est confiée, une éducation qui tend à la préparer au rang qu’elle aura à tenir dans le monde, mais aussi à dompter son orgueil et sa vivacité parfois mordante.

       A une suivante qui, un jour, tarde à la satisfaire, elle rappelle avec dédain: Je suis la fille de votre roi !… Et moi, Madame, je suis la fille de votre Dieu ! s’entend-elle répondre ( NDLRB. de façon cinglante  mais juste). Elle acquiert ainsi une lucidité qui lui permet de se remettre en question et de se corriger. Sans doute se souviendra-t-elle des talents pédagogiques de ses éducatrices quand elle aura elle-même la charge du noviciat à Saint-Denis. http://maria-antonia.justgoo.com/sa-famille-francaise-f11/madame-louise-de-france-t502.htm La jeune fille ayant  pris le voile au Carmel de Saint-Denis y devint prieure avant  d’y  mourir. En 1873, le pape Pie IX l’a déclarée Vénérable sous la titulature de  Mère Thérèse de Saint-Augustin http://croissantdelune.centerblog.net/rub-les-filles-de-louis-xv-.html    Dans  le  blog  dont les références suivent , vous  trouverez  aussi  une  histoire très  complète et très recueillie de la  vénérable carmélite. http://leblogdumesnil.unblog.fr/2007/12/23/74-princesse-et-carmelite/ et encore : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_de_France

A la demande de Louis XV, le peintre Jean-Marc Nattier  (« Nattiert Pinxit, comme on le  voit  sur les tableaux ) » se rendit à Fontevraud en 1747 afin d’y faire  le portrait de Victoire, Sophie et Louse. Ces toiles  datant de 1748 ,dont les dimensions sont  comparables ( environ  81 cmX 65 cm), sont  conservées  au Musée National des châteaux de Versailles et de Trianon. Biblio. Simone POIGNANT : L’abbaye de Fontevrault et les filles de Louis XV, Paris, 1966

V. La  révolution française (XVIII e siécle); Le temps des outrages

Le 1 er mars 1789, la commune de Fontevrault  remit  son cahier de doléances où d’ailleurs aucune plainte ne  figurait  contre l’abbaye même s »il y était demandé une réforme du clergé. Le 30 avril 1790, Alexandre Guerrier, religieux de saint-jean de l’Habit  et curé de Fontevrault devenu maire , qui allait se défroquer  le 27 novembre 1793  (?)  se rendit à Saint-Jean de l’habit afin d’en faire l’inventaire. Excepté le prieur   (Jean) Hilaire-François GUILLON DU PLESSIS et ses quelques fidèles, la plupart des fréres acceptérent de quitter l’abbaye avec la pension promise (5 à 600 livres). Le 18 juillet, Guerrier , qui allait se défroquer se rendit au au Grand Moûtier ou l’Abbesse Julie-Gillette GONDRIN DE PARDAILLAN D’ANTIN comme ses filles affirmèrent  toutes, sauf une  indécise, leur désir  de rester dans l’Abbaye. Le 15 janvier 1791, le nouveau maire Perrin informa les religieuses du remplacement des titres d’Abesse et de Grande Prieure par ceux de Supérieure  et d’économe. Le 2 juin, on confisqua à l’Abbaye un tiers d’Ha de terre et les oeuvres d’art de St Jean de l’Habit furent tranférées à l’église saint Michel. Les religieuses quittérent  l’abbaye à l’automne 1792, la dernière fut l’Abbesse Chef et Générale de l’Ordre , le 25 septembre 1792.. Le 30 janvier 1793  consécutivement  à l’exécution du roi Louis XVI l’abbaye  fut profanée, le cimetière des rois d’Angleterre vandalisé. Aux fins d’être vendue,  l’abbaye fut alors partagée en lots  mais seuls trouvèrent preneurs Saint Jean de l’Habit intégralement rasé et la Madeleine détruite en partie. Fontevraut eut aussi à souffrir lors de l’affaire  Etienne-Philippe Renard qui vit guillotiner sept  de ses habitants. Ceux-ci accusés d’avoir  correspondu avec les Vendéens , d’avoir signé comme officiers municipaux des passeports au nom de Louis XVII,  d’avoir vendu un arbre de la liberté , furent  condamnés à mort lors de l’audience  du 7 octobre 1794. Périrent  ainsi Etienne Philippe Renard, Paul-Alexandre Chabrignac de Condé, François Drouin, Pierre Bourreau, Hilaire-François Guillon du Plessis -ancien Prieur de Saint -Jean de l’Habit- Alexandre Guerrier, Moine fontevriste défroqué, ancien Maire de  Fontevraud , Jean Billard.

VI. La  révolution française (XVIII e siécle); Les martyrs de  l’Ordre de Fontevraud 

JAMES (de) Marcelle Aimée, religieuse fontevriste  née en 1754 du prieuré de Lencloître (Vienne) transportée à Paris, soupçonnée de trahison, condamnée à mort par le tribunal révolutionnaire le 28 ventôse an II et guillotinée le même jour OUVRARD de MONTIGNY de MAZE Marie-Eléonore et  VANMINE Jeanne, religieuses Fontevristes, accusées de complots contre-révolutionnaires furent  guillotinées en janvier 1794. GUILLON DU PLESSIS (Jean) Hilaire-François. Dernier grand Prieur  du couvent Saint Jean de l’Habit  de Fontevraud . Né le 11 mars 1743 à Mazé-en-Anjou Condamné à mort comme  compillce dans l’affaire d’Etienne Philippe Renard. Mort sur l’échafaud le 8 octobre 1794 en compagnie d’Alexandre GUERRIER, ex moine, ex curé de Fontevraud et  ex maire de la commune. Dans la cave de la  maison  construite à l’emplacement de l’ancien couvent de Montaigu (Vendée) , il existait un puits aujourd’hui muré, où, le 30 septembre 1793, fut jeté notamment  le cadavre de  Mathurin FEUVRE, aumônier  des religieuses  fontevristes de Montaigu .Quelques années plus tard, le maçon Poullain fut chargé d’en retirer leurs ossements.

VII . Films & téléfilms  auxquels  l’abbaye de Fontevraud a servi (…ou non) de décors

– Le film la Religieuse (d’aprés une oeuvre de Diderot, vers 1780) fut interdit de tournage en l’Abbaye royale de Fontevraud en 1965. https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/12/25/r-le-film-la-religieuse-dapres-une-oeuvre-de-diderot-vers-1780-fut-interdit-de-tournage-en-labbaye-royale-de-fontevraud/ – Richelieu ou de la grandeur d’un peuple , La journée des dupes ( tournage en  mai 1982) .Question CLXVI. Pharmacie et  cinéma                                                                                                                                 Jean Lérisse . Revue d’histoire de la pharmacie                                          http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1982_num_70_254_2628?_Prescripts_Search_tabs1=standard&La dame de Montsoreau . Diffusé  le 26 août 2009 à 2035  sur France  2 http://www.valdeloire.org/Actualites/Articles/Tous/Visitez-les-lieux-du-tournage-du-telefilm-La-Dame-de-Monsoreau Louis XI ou le pouvoir fracassé (2011) http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XI,_le_pouvoir_fracass%C3%A9    http://www.culture.paysdelaloire.fr/plus-dactus/actu-detaillee/n/louis-xi-le-pouvoir-fracasse-sur-france-3/L’Ombre d’un doute , Richelieu et les possédées de Loudun, ( mercredi 15 février 2012)   à 22 h 55 sur France 3.                                                                                                                                                                             Dans ce télé film , la cour Saint- Benoît en l’abbaye de Fontevraud apparaît plusieurs fois pour illustrer ce que pouvait  être le couvent des ursulines de la ville  si proche de Loudun (86200)  où commença en 1632 des pénomènes de possession des ses religieuses, diableries qui coutèrent la vie au curé de  l’église Saint-Pierre  du lieu, l’Abbé Urbain Grandier, brûlé vif pour -crime de sorcellerie. http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/communes/Loudun/n/Contenus/Articles/2012/02/15/L-Ombre-d-un-doute-pour-Urbain-Grandier                                              http://programmes.france3.fr/ombre-d-un-doute/index.php?page=article&numsite=7490&id_rubrique=8063&id_article=30674

VII. Emission de radios  réalisées depuis                                                                                              l’Abbaye de Fontevraud

Aliénor d’Aquitaine – Europe1.fr                                                                                                                                   Au coeur de l’histoire 24/06/2011 – 13:30                                                                                                              Franck Ferrand, en direct de l’abbaye de Fontevraud, reçoit :                                                                               – Martin Aurell, professeur d’histoire du Moyen-âge à l’Université de Poitiers, membre de l’Institut Universitaire de France                                                                                                                                                      – Xavier Kawa-Topor, directeur de l’abbaye de Fontevraud http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l-histoire/Sons/Alienor-d-Aquitaine-601523/

IX. Le Comité d’histoire fontevriste

 » Créé selon le voeu  du Conseil d’Administration  du Centre Culturel  de l’Ouest, au début de l’année 1991, afin  d’inciter aux recherches  sur l’histoire fontevriste  et d’assurer leur publication, le Comité s’est aussitôt  attelé  à de lourdes et longues tâches Il a ainsi entrepris le  classement  méthodique , aux Archives départementales  de Maine-et-Loire, du  fond de  Fontevraud riche de plus  de mille registres et dossiers. Ce travail  qui permettra  la parution d’un état descriptif de ces archives facilitera leur dépuoillement  et la tâche des chercheurs. Il a engagé , en collaboration avec les Archives de France, d’autres   travaux qui permettront  une publication des  sources complémentaires de l’histoire de l’ordre et  principalement des  prieurés et domaines  qui sont  conservés  aussi bien en Angleterre que dans les départements d’origine  des ces maisons de l’ordre. le Comité  s’est également donné  pour mission de  valoriser le  centre de documentation existant à Fontevraud  depuis quelques années-ouvrages, manuscrits et imprimés, microfilms, microfiches, fichiers divers- en suscitant  intérêt d’étudiants  désirant effectuer   des travaux universitaires  liés à l’histoire fontevriste. de nombreux historiens  ainsi que des personnes qui y sont intéressées  à des titres divers y font fréquemment appel. Enfin pour que les recherches  effectuées tant par ses membres que par d’autres  historiens puissent profiter à tous, le Comité d’Histoire fontevriste  procédera à la publication  régulière d’un bulletin  qui sera bien sur consacré à l’histoire fontevriste  mais abordera aussi des sujets annexes ayant des liens avec l’abbaye, qu’ils soient  de voisinage,  religieux, temporels … La période carcérale, peu connue, fera partie de la composition de ces bulletins. Je suis heureux  de saluet ici  l’arrivée du premier numéro de cette revue  et remercie chaleureusement tous ceux  qui ont participer à sa rélisation et permis sa publication. Je me félicite  tout particulièrement de ce que ce numéro  ait pu être pubmié  grâce au soutien  des Amis de l’Abbaye de Fontevraud «   Olivier Guichard,                                                                                                                                                                                                                                                          Président du Conseil  Régional des Pays de la Loire                                                                                                                                                                                              Président du Centre Culturel de l’Ouest                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             Fontevraud . Histoire-Archéologie.                                                                                                                                                                                                                                        N°1 -1992- Comité d’Histoire  fontevriste p.3

——————-NDLRB—————–                                                                                                                                                                                                                         Hélas les choses ne se déroulèrent  pas exactement  comme l’aurait  souhaité le très respecté – et  très attaché à  l’abbaye de Fontevraud-  président Olivier Guichard .  Le Comité d’histoire fontevriste ne put  publier  que   cinq livraisons de son oeuvre pourtant  si utile.                                                                                                                                                                                                                      * N°1 -1992                                                                                                                                                                                                                                                                                         * N°2 -1994                                                                                                                                                                                                                                                                                            * N°3 -1996                                                                                                                                                                                                                                                                                                       * N°4 -1997                                                                                                                                                                                                                                                                                       * N°5 -1997-1998 La mort , le 3 mars 1997, de Jean-Marc  Bienvenu,  Professeur émérite des Universités, en fut assurément la cause.   Depuis cette tragique  date, les pierres ont assurément revécu et la splendeur première  de l’abbaye royale et d’un nombre  non négligeable des prieurés survivants est réapparue. Mais qu’est  ce qu’un corps sans âme et un ordre monastique  non seulement  sans moniales  ni moines mais aussi sans racines , sans histoire , sans connaissance ce  de ce qu’il a été ? Les  choses restèrent tristement en l’état jusqu’au 10 mai 2011, jour où fut  fondé le dictionnaire de l ‘ordre monastique de Fontevraud et  son blog associé : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/ Un an a passé et le bilan de l’année 2001 dressé par nos hébergeurs  vint nous apporter des encouragements  que nous n’attendions pas : https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2011/annual-report/  . En huit mois -et -demi , de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe et l’Afrique,  l’intérêt porté à Robert d’Arbrisssel et à l’ordre qu’il fondât était devenu mondial..

340 réponses à “2- HISTOIRE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD, ses fondateurs, ses Abbesses et autres administrateurs.

  1. Someone essentially help to make seriously posts I would state. This is the first time I frequented your website page and thus far? I amazed with the research you made to create this particular publish incredible. Fantastic job!

  2. I like the helpful information you provide in your articles. I’ll bookmark your weblog and check again here regularly. I am quite sure I’ll learn a lot of new stuff right here! Best of luck for the next!

  3. I was recommended this blog by my cousin. I am not sure whether this post is written by him as no one else know such detailed about my trouble. You are wonderful! Thanks!

  4. Very nice and trustwothy website! A lot of interesting info. We were hoping for this.Thank you for sharing! villas greece

  5. fantastic points altogether, you just gained a brand new reader. What would you recommend in regards to your post that you made some days ago? Any positive?

    • Ce que je vous suggère de faire, c’est de suivre régulièrement ce blog en état d’accroissement constant . N’oubliez pas de lire aussi les  » pages » qui regroupent de façon synthétique les différents apports fournis par les « articles ».

  6. Excellent post. I was checking continuously this blog and I’m impressed! Extremely useful info particularly the last part 🙂 I care for such info much. I was looking for this certain info for a long time. Thank you and best of luck.

  7. I am really impressed with your writing skills and also with the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you customize it yourself? Either way keep up the nice quality writing, it’s rare to see a nice blog like this one nowadays..

    • Non j’ai fait mon choix parmi les possibilités offertes par mon hébergeur de blog. Pour le reste, si mon travail vous plait , le mérite en revient à mon sujet : L’ordre monastique de Fontevraud.

  8. I wish to express my thanks to you for rescuing me from such a scenario. Just after surfing around throughout the internet and obtaining solutions that were not powerful, I figured my life was gone. Existing devoid of the solutions to the difficulties you have fixed by means of the report is a crucial case, as well as the ones that would have in a wrong way damaged my career if I had not discovered your web blog. Your main natural talent and kindness in handling every item was very helpful. I don’t know what I would have done if I had not encountered such a solution like this. I’m able to at this time relish my future. Thanks for your time very much for this skilled and results-oriented help. I won’t be reluctant to suggest your web page to anyone who desires assistance on this matter.

  9. www

    Hello my friend! I want to say that this article is awesome, nice written and include almost all important infos. I would like to see more posts like this .

  10. I want to point out my love for your generosity supporting men and women who absolutely need assistance with that subject. Your personal commitment to getting the message all around became extremely good and have all the time allowed some individuals just like me to reach their dreams. Your amazing insightful information entails this much a person like me and somewhat more to my mates. Thank you; from everyone of us.

  11. Hello there, I found your site via Google while searching for a related topic, your site came up, it looks great. I have bookmarked it in my google bookmarks.

  12. We are a group of volunteers and opening a new scheme in our community. Your site provided us with valuable info to work on. You’ve done a formidable job and our whole community will be grateful to you.

    • ¨lus vous serez nombreux à vous intéresser à l’Ordre de fontevraud et plus j’aurai l’impression de faire un travail utile . Merci de m’avoir fit part de votre intérêt.

  13. My brother recommended I might like this blog. He was totally right. This post actually made my day. You can not imagine just how much time I had spent for this information! Thanks!

  14. It’s really a great and helpful piece of information. I’m glad that you shared this useful info with us. Please keep us informed like this. Thank you for sharing.

  15. you are really a good webmaster. The website loading speed is amazing. It seems that you are doing any unique trick. In addition, The contents are masterwork. you have done a excellent job on this topic!

  16. Thank you for all of your hard work on this site. Debby really loves getting into internet research and it’s really simple to grasp why. Almost all know all concerning the compelling way you render worthwhile ideas via the blog and therefore strongly encourage contribution from some others on the idea so our favorite daughter is always becoming educated a great deal. Take advantage of the rest of the new year. You are carrying out a remarkable job.

    • Je compte bien continuer à consacrer beaucoup de temps à mes recherches sur l’Ordre de Fontevraud. Et lorsque vous me dites que cela intérresse des personnes ( beaucoup) plus jeunes que moi et que cela contribue du même coup à leur formation, cela me comble et m’encourage à essayer de faire encore un peu mieux.

  17. Hello there, I found your web site via Google while searching for a related topic, your website came up, it looks great. I have bookmarked it in my google bookmarks.

    • Je vous remercie de m’avoir lu, apprécié et de me suivre à nouveau dans mes  » découvertes » incessantes.

    • Il est vrai que Google est un superbe instrument de travail. C’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai découvert la quasi totalité des informations dont je fais bénéficier les lecteurs de ce dictionnaire de l’Ordre monastique de Fontevraud . Certes, ce moteur de recherches ne fait pas tout, mais il permet du moins de lancer des études plus approfondies.

  18. I intended to put you a little word so as to give many thanks again for the pleasing guidelines you have shared in this case. It was simply tremendously open-handed with people like you to make extensively what exactly most of us would have marketed for an e-book in making some cash for themselves, and in particular now that you could possibly have done it in case you decided. Those advice in addition acted to provide a good way to be certain that other people online have the same interest really like my very own to find out good deal more around this matter. Certainly there are some more enjoyable sessions ahead for those who read through your site.

  19. Fantastic beat ! I would like to apprentice while you amend your web site, how can i subscribe for a blog site? The account aided me a acceptable deal. I had been a little bit acquainted of this your broadcast provided bright clear concept

  20. You actually make it seem so easy with your presentation but I find this topic to be really something which I think I would never understand. It seems too complicated and extremely broad for me. I’m looking forward for your next post, I’ll try to get the hang of it!

    • Il n’est pas exclu que mes fonctions d’universitaire (à l’époque où j’étais en activité) m’aident à faire des articles dont je suis heureux qu’ils répondent à des besoins.

  21. Valuable info. Lucky me I found your site by accident, and I am shocked why this accident didn’t happened earlier! I bookmarked it.

  22. My brother recommended I might like this website. He was entirely right. This post actually made my day. You can not imagine just how much time I had spent for this info! Thanks!

  23. hi!,I like your writing so much! share we communicate more about your post on AOL? I need a specialist on this area to solve my problem. May be that’s you! Looking forward to see you.

  24. Terrific work! This is the type of information that should be shared around the web. Shame on Google for not positioning this post higher! Come on over and visit my website . Thanks =)

  25. Great work! This is the type of info that should be shared around the net. Shame on the search engines for not positioning this post higher! Come on over and visit my website . Thanks =)

  26. I just couldn’t depart your site before suggesting that I really enjoyed the standard info a person provide for your visitors? Is gonna be back often in order to check up on new posts

    • je suis toujours étonné qu’un sujet aussi franco-francais (quand même) que l’Ordre de Fontevraud puisse interesser autant de monde. Etonné donc , mais admiratif.

      Merci de votre intérêt, de votre soutien et de votre message.

  27. Would you be focused on exchanging links?

  28. Great goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you’re just too magnificent. I really like what you’ve acquired here, certainly like what you are saying and the way in which you say it. You make it entertaining and you still care for to keep it wise. I can’t wait to read much more from you. This is actually a great web site.

  29. I have read some good stuff here. Definitely worth bookmarking for revisiting. I surprise how much effort you put to make such a wonderful informative website.

  30. Pingback: go learn web.

  31. I have been exploring for a bit for any high-quality articles or blog posts on this sort of area . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this site. Reading this information So i’m happy to convey that I have an incredibly good uncanny feeling I discovered exactly what I needed. I most certainly will make certain to do not forget this web site and give it a look regularly.

  32. I wanted to compose you a bit of note just to give many thanks once again for your personal splendid tactics you’ve featured on this site. This is particularly open-handed with people like you to supply unhampered precisely what most of us would’ve offered for sale as an ebook to make some dough on their own, principally now that you could have tried it in case you considered necessary. These concepts likewise worked to be the great way to fully grasp someone else have a similar eagerness just like my own to grasp way more when it comes to this issue. Certainly there are numerous more fun moments up front for people who check out your site.

  33. Very nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I have really enjoyed browsing your blog posts. In any case I’ll be subscribing to your feed and I hope you write again soon!

    • Je vous lirait toujours avec plaisir , le sujet de ce blog, à savoir l’ordre monastique, est quasiment inépuisable.
      Merci de m’avoir fait part de votre intérêt pour mes recherches.

  34. You could definitely see your enthusiasm in the work you write. The world hopes for more passionate writers like you who are not afraid to say how they believe. Always go after your heart.

    • Je suis en effet passionné par l’Ordre de Fontevraud . J’ai finalement assez peu de mérite à me passionner puisque je suis né à très peu de distance de l’Abbaye royale. merci de vos encouragements.

  35. Heya i’m for the first time here. I came across this board and I find It really useful & it helped me out a lot. I hope to give something back and aid others like you aided me.

  36. Thank you, I have just been looking for information about this topic for ages and yours is the best I’ve discovered so far. But, what about the conclusion? Are you sure about the source?

  37. naturally like your web-site but you have to check the spelling on quite a few of your posts. A number of them are rife with spelling problems and I find it very troublesome to tell the truth nevertheless I’ll certainly come back again.

    • il est en effet bien possible qu’il y ait des fautes d’orthographe tout en prenant en compte que le majorité de mes post, s’agissant des articles, sont des  » copie-collé ».. Je fais sans doute les choses trop vites. j’espère pourtant que cela ne vous empêche pas de comprendre ce que j’écris.

      Bien à vous.

  38. Thanks so much for giving everyone an exceptionally pleasant opportunity to read from here. It’s always very enjoyable plus packed with a good time for me and my office peers to search your website more than 3 times weekly to see the latest stuff you have. And definitely, I’m actually fascinated with all the unbelievable points you give. Selected 1 ideas in this post are really the most efficient we’ve had.

  39. Heya i’m for the first time here. I found this board and I find It really useful & it helped me out a lot. I hope to give something back and aid others like you helped me.

  40. Beatiful design! How did you get that awesome design?

    • Je n’ai pas compris à quel « design » vous faites allusion?
      Si vous faites référence à la structure générale du Blog, j’ai fait mon choix parmi toutes les possibilités que m’offrait mon hébergeur et j’y ai intégré une photo de ma collection personnelle.
      Si vous pensiez à autre chose, merci de me le faire savoir?

  41. WWW

    I have read several good stuff here. Definitely worth bookmarking for revisiting. I wonder how much effort you put to create such a magnificent informative site.

  42. I’ve been surfing online more than 3 hours today, yet I never found any interesting article like yours. It is pretty worth enough for me. Personally, if all web owners and bloggers made good content as you did, the internet will be a lot more useful than ever before.

    • Je fais ce que je peux pour faire partager au plus grand nombre possible de personnes la véritable passion que j’éprouve pour l’Ordre de Fontevraud . C’est vous dire le plaisir que vous me faites en disant la satisfaction que j’ai éprouvé à lire vos appréciations, appréciations dont je vous remercie.

  43. Perfect layout! Where did you get that layout?

    • Je ne suis pas pour grand chose dans les compliments que vous me faites. Il m’a semblé que la mise en forme de ce blog avec une grande photo dans une fenêtre pouvait être assez réussie; Si c’es taussi votre point de vue, je m’en réjouis et vous remercie de votre commentaire.

  44. I am glad to be one of several visitants on this outstanding website (:, thankyou for posting .

  45. What’s Happening i am new to this, I stumbled upon this I have found It positively helpful and it has aided me out loads. I hope to contribute & help other users like its helped me. Great job.

  46. I like this site so much, saved to my bookmarks .

  47. we stumbled here from a different web adress and liekd what we saw, we are noe following you

  48. I have read a few good stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting. I wonder how much effort you put to create such a great informative site.

  49. very interesting subject , outstanding post.

  50. I have been exploring for a bit for any high quality articles or blog posts on this kind of area . Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this web site. Reading this info So i am happy to convey that I’ve an incredibly good uncanny feeling I discovered exactly what I needed. I most certainly will make certain to don’t forget this site and give it a glance regularly.

  51. I have to disagree with you there.

  52. Greetings from California! I’m bored at work so I decided to check out your website on my iphone during lunch break. I love the information you provide here and can’t wait to take a look when I get home. I’m shocked at how fast your blog loaded on my mobile .. I’m not even using WIFI, just 3G .. Anyhow, excellent blog!

  53. An attention-grabbing dialogue is price comment. I think that you should write extra on this subject, it might not be a taboo subject however typically people are not enough to talk on such topics. To the next. Cheers

  54. I admired your wonderful words. good information. I hope you produce others. I will continue reading

    • Vous pouvez être sur que je vais continuer mes » mises en ligne » aussi bien dans les articles au jour le jour que dans les pages plus structurées et à visées plus « scientifique ».Je vous remercie de votre fidélité.

  55. Music began playing from the moment I opened this web-site, I thought I would inform you about it.

  56. Hrmm that was weird, my remark bought eaten. Anyway I wished to say that it’s good to know that someone else additionally mentioned this as I had hassle finding the identical info elsewhere. This was the first place that told me the answer. Thanks.

  57. I will immediately grab your rss feed as I can’t find your e-mail subscription link or e-newsletter service. Do you have any? Please let me know so that I could subscribe. Thanks.

  58. Hi there are using WordPress for your blog platform? I’m new to the blog world but I’m trying to get started and create my own. Do you require any html coding knowledge to make your own blog? Any help would be really appreciated!

  59. Very nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I have really enjoyed surfing around your blog posts. In any case I will be subscribing to your rss feed and I hope you write again very soon!

  60. I would like to express some thanks to you just for bailing me out of such a dilemma. Right after looking out through the the net and obtaining advice that were not productive, I was thinking my life was well over. Living without the strategies to the issues you have fixed by means of your blog post is a serious case, as well as ones which might have badly affected my career if I had not come across your site. Your own personal ability and kindness in touching a lot of stuff was valuable. I am not sure what I would’ve done if I hadn’t come across such a solution like this. I am able to now look forward to my future. Thanks very much for the high quality and results-oriented help. I won’t hesitate to recommend your web sites to anyone who needs to have care about this area.

  61. We stumbled over here from a different web address and thought I might as well check things out. I like what I see so i am just following you. Look forward to looking at your web page yet again.

  62. I reckon something really interesting about your site so I saved to my bookmarks .

  63. What’s Happening i’m new to this, I stumbled upon this I’ve found It positively useful and it has helped me out loads. I hope to contribute & help other users like its aided me. Great job.

  64. I do agree with all of the ideas you’ve presented in your post. They’re very convincing and will definitely work. Still, the posts are too short for beginners. Could you please extend them a bit from next time? Thanks for the post.

    • A vrai dire , je ne peux pas allonger des analyses qui ne sont pas de moi. En revanche , si vous consultez les « pages  » de ce blog et pas seulement les  » articles » , vous trouverez des analyses plus longues et plus structurées qui devraient répondre à votre attente.

  65. Thank you for the good writeup. It in fact was a amusement account it. Look advanced to far added agreeable from you! By the way, how could we communicate?

    • Vous pouvez me joindre en m’écrivant à cette adresse mail :
      dom-fontevraud @ orange.fr
      NB. Ne laissez pas d »espace en tapant mon adresse mail. moi; j’en ai mis pour plus de lisibilté.

  66. Pretty nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I’ve truly enjoyed surfing around your blog posts. After all I’ll be subscribing to your feed and I hope you write again very soon!

    • j’essaye d’écrire régulèrement sur ce blog et , en principe, chaque jour. Et depuis que ce blog a des lecteurs dans le monde entier (un Brésilien aujourd’hui), je poste mes messages avec beaucoup plus de plaisir encore.

  67. I am writing to make you be aware of what a incredible experience my wife’s daughter obtained studying your site. She came to understand such a lot of issues, which include what it is like to possess a marvelous teaching spirit to get men and women smoothly comprehend a number of hard to do things. You undoubtedly exceeded my expected results. Thanks for showing these priceless, dependable, informative and also fun tips about your topic to Emily.

    • Votre appréciation me comble en me rappelant que quand j’étais en core en activité, il n’y a pas un an, j’étais enseignant à la faculté de Droit de Limoges. Donc s’il m’est resté quelques talents pédagogiques pour aider les autres à comprendre un certain nombre de choses , hé bien tant mieux.
      Amitiés autour de vous pour tous ceux qui peuvent trouver un intérêt à me lire et bonne continuation d’études fontevristes.

  68. Would you be concerned about exchanging hyperlinks?

  69. Just desire to say your article is as surprising. The clearness in your post is just great and i could assume you’re an expert on this subject. Well with your permission allow me to grab your feed to keep updated with forthcoming post. Thanks a million and please continue the gratifying work.

    • Il n’est pas exclu que mes activités d’universitaire, en activité, j’étais Maître de Conférences des Facultés de Droit, m’aident à m’exprimer clairement mais le mérite, si mérite il y a , revient prioritairement au sujet d’études de ce blog, l’Ordre de Fontevraud , Ordre qui est vraiment un très beau sujet.

  70. WWW

    I wish to express my thanks to the writer just for rescuing me from this particular instance. As a result of scouting through the world-wide-web and finding things that were not pleasant, I was thinking my life was over. Existing without the presence of approaches to the problems you have sorted out as a result of your main guideline is a crucial case, as well as ones that would have badly damaged my entire career if I hadn’t discovered the blog. The mastery and kindness in taking care of all things was precious. I’m not sure what I would have done if I had not encountered such a step like this. I am able to now look forward to my future. Thank you very much for this reliable and amazing guide. I won’t hesitate to propose your blog to any individual who would like direction about this subject matter.

    • J’ai lu votre commentaire avec passion mais aussi avec émotion. Au travers des drames qui me paraissent avoir marqué votre vie, je me réjouis- du fond du coeur – que ce blog puisse vous être d’une certaine utilité . Il est vrai que le sujet d’études de ce blog n’est pas tout à fait comme les autres; Il en émane une paix certaine et si vous avez pu – vous aussi- ressentir les effets de cette paix , je prends vos remarques confiantes comme un précieux encouragement. Désormais, lorsque je mettrais en ligne des posts, je penserai aussi un peu à vous.

  71. Valuable information. Lucky me I found your site by accident, and I am shocked why this accident did not happened earlier! I bookmarked it.

  72. Thanks a lot for sharing this with all of us you really know what you’re talking about! Bookmarked. Please also visit my website =). We could have a link exchange arrangement between us!

  73. I was suggested this website by my cousin. I’m not sure whether this post is written by him as nobody else know such detailed about my difficulty. You’re incredible! Thanks!

  74. I don’t commonly comment but I gotta tell thanks for the post on this amazing one : D.

  75. Thank you for the auspicious writeup. It in fact was a amusement account it. Look advanced to far added agreeable from you! By the way, how could we communicate?

  76. Hi my friend! I want to say that this post is amazing, nice written and include almost all vital infos. I’d like to see more posts like this .

  77. It is really a nice and helpful piece of info. I’m glad that you shared this helpful info with us. Please keep us up to date like this. Thank you for sharing.

    • Vous rendre service s’il se peut et continuer à développer l’intérêt à l’égard de l’Ordre de Fontevraud ; voilà des objectifs qui paraissent susciter votre adhésion . Merci de votre message.

  78. SEO

    I did however expertise several technical points using this web site, since I experienced to reload the web site many times previous to I could get it to load correctly. I had been wondering if your web host is OK? Not that I’m complaining, but slow loading instances times will very frequently affect your placement in google and can damage your high quality score if advertising and marketing with Adwords. Well I am adding this RSS to my email and can look out for much more of your respective exciting content. Ensure that you update this again soon..

  79. I happen to be writing to let you know of the incredible experience my child obtained reading your blog. She even learned a wide variety of issues, with the inclusion of what it is like to possess a great coaching mindset to make other folks clearly have an understanding of some tortuous subject areas. You undoubtedly surpassed my expectations. Thanks for churning out such interesting, dependable, explanatory and also unique thoughts on the topic to Mary.

    • Je me réjouis grandement de l’aide que j’ai pu apporter à Marie, votre fille. J’ai peu de mérite , l’Ordre de Fontevraud est vraiment un sujet extraordinaire. Si vous volez m’être agréable, parlez de cet ordre monastique protégé par les rois d’Angleterre puis par les rois de France autour de vous.

      bien à vous.

  80. I must point out my admiration for your kind-heartedness supporting persons that need help on this particular issue. Your very own dedication to passing the solution all through appeared to be particularly insightful and have in most cases permitted most people just like me to arrive at their targets. Your entire important guidelines entails this much to me and substantially more to my mates. Thank you; from all of us.

  81. I simply want to tell you that I’m very new to blogs and absolutely enjoyed you’re website. Likely I’m planning to bookmark your blog post . You absolutely have very good stories. Appreciate it for revealing your website.

  82. I just want to say I’m all new to blogs and seriously enjoyed you’re web page. More than likely I’m want to bookmark your website . You surely have tremendous article content. Thanks a bunch for sharing with us your blog site.

  83. It’s a shame you don’t have a donate button! I’d certainly donate to this brilliant blog! I guess for now i’ll settle for bookmarking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to new updates and will share this site with my Facebook group. Chat soon!

  84. I just want to tell you that I’m newbie to blogging and absolutely loved your blog site. Very likely I’m want to bookmark your blog . You amazingly have remarkable articles and reviews. Thank you for sharing with us your web site.

  85. I simply want to tell you that I’m newbie to blogs and actually liked this website. Likely I’m planning to bookmark your site . You certainly come with awesome articles. Regards for sharing with us your blog.

  86. Absolutely composed articles , regards for information .

  87. I’m not sure where you’re getting your information, but good topic. I needs to spend some time learning much more or understanding more. Thanks for fantastic info I was looking for this info for my mission.

  88. I must show my affection for your kind-heartedness supporting visitors who should have assistance with this important study. Your personal commitment to passing the message throughout came to be amazingly significant and have really helped many people like me to reach their ambitions. Your personal helpful guidelines can mean much a person like me and still more to my peers. Thank you; from each one of us.

    • Tous vos commentaires sont les bienvenus . Ils constituent comme autant de pierres du monument commémoratif que nous sommes en train d’élaborer en l’honneur de l’Ordre monastique de Fontevraud.

  89. węgiel miał Poznań

    i can concur with all the post

  90. Say “thanks” you to your mother and father which they gave you the planet

  91. I’ll complain which you have copied materials from a different supply

  92. I have not found what I desired

  93. Wow that was strange. I just wrote an incredibly long comment but after I clicked submit my comment didn’t show up. Grrrr… well I’m not writing all that over again. Anyway, just wanted to say superb blog!

  94. Wohh just what I was looking for, appreciate it for putting up. « If it’s meant to be it’s up to me. » by Terri Gulick.

  95. I¡¦m now not sure the place you’re getting your info, however good topic. I needs to spend some time finding out more or working out more. Thank you for excellent info I used to be in search of this information for my mission.

    • Graduellement toutes les mises en ligne se recoupent et celà en assure la vérification sans compter les mises en ligne faites par les spécialistes . D’ores et déjà , je vous recommande de vous rapprocher en priorité des « pages » de ce blog . les articles sont plutôt des éléments d’une réflexion en cours.

  96. Hi! This is kind of off topic but I need some guidance from an established blog. Is it very difficult to set up your own blog? I’m not very techincal but I can figure things out pretty quick. I’m thinking about creating my own but I’m not sure where to start. Do you have any ideas or suggestions? Many thanks

    • Hé bien, vous cherchez sur internet le site présentant WordPress, l’hébergeur de ce blog et vous suivez les conseils et démonstrations qui sont présentés en ligne … et vous arriverez très facilement à mettre en ligne le blog de vos rêves.

  97. When I initially commented I clicked the « Notify me when new comments are added » checkbox and now each time a comment is added I get four e-mails with the same comment. Is there any way you can remove people from that service? Thank you!

  98. the next time I read a blog, I hope that it doesnt disappoint me as much as this one. I mean, I know it was my choice to read, but I actually thought youd have something interesting to say. All I hear is a bunch of whining about something that you could fix if you werent too busy looking for attention.

  99. I like this site it’s a master piece! Glad I discovered this on google.

  100. Regards for helping out, great info. « The four stages of man are infancy, childhood, adolescence, and obsolescence. » by Bruce Barton.

  101. You have observed very interesting details! ps decent site.

  102. You can find same topic in my site

  103. Hey There. I discovered your blog the use of msn. This is a very neatly written article. I’ll make sure to bookmark it and come back to learn more of your helpful info. Thank you for the post. I will definitely return.

  104. Youre so cool! I dont suppose Ive read anything like this before. So nice to find somebody with some original thoughts on this subject. realy thank you for starting this up. this website is something that is needed on the web, someone with a little originality. useful job for bringing something new to the internet!

  105. Thanks for taking the time to talk about this, I feel fervently about this and I take pleasure in learning about this topic. Please, as you gain information, please update this blog with more information. I have found it very useful. Retweets are when your followers like something you tweeted so much that they repeat it as being one of their own tweets giving you credit, of course.

  106. There are some interesting points in time on this article but I don’t know if I see all of them middle to heart. There’s some validity but I’ll take hold opinion until I look into it further. Good article , thanks and we want extra! Added to FeedBurner as well

  107. I know this if off topic but I’m looking into starting my own weblog and was curious what all is required to get setup? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny? I’m not very internet smart so I’m not 100% positive. Any recommendations or advice would be greatly appreciated. Thanks

    • Rassurez- vous l’ouverture du blog comme celui consacré au Dictionnaire monastique de l’Ordre de Fontevraud est gratuite, au moins,entre autres,sur:
      http://fr.wordpress.com/

      Il vous suffit de disposer d’un abonnement téléphonique qui vous donne droit ipso facto à un certain nombre d’adresses mail.Choisissez en une et activez le lien suivant : http://fr.wordpress.com/

      Et après laissez vous guider … et lorsque vous aurez fondé votre blog, n’oubliez pas d’annoncer l’existence du mien!

  108. Real nice layout and fantastic subject matter, nothing else we require : D.

  109. I think this is among the most significant info for me. And i am glad reading your article. But want to remark on some general things, The site style is wonderful, the articles is really excellent : D. Good job, cheers

    • je suis heureux de lire votre article. Mais je tiens à faire remarquer sur certaines choses général, le style du site est merveilleux, les articles sont vraiment excellents: D. Bon travail, applaudissements

      Que de compliments et que vous dire de plus? sinon « Merci ».

  110. Pingback: buy propecia online

  111. Nice blog here! Also your site a lot up very fast! What web host are you the use of? Can I get your affiliate hyperlink to your host? I desire my site loaded up as fast as yours lol

    • Mon site est hébergé par wordpress.com / J’en suis très satisfait: et je ne vois pas ce que je pourrais vous dire de plus …en espérant que vous trouverez un mécanisme qui vous permettre d’être aussi opérationnel que moi…

      Bien à vous.

  112. Some genuinely quality blog posts on this site, saved to favorites .

  113. Hey There. I found your blog the usage of msn. This is an extremely smartly written article. I will make sure to bookmark it and return to read extra of your useful information. Thanks for the post. I’ll certainly return.

  114. Pretty section of content. I just stumbled upon your weblog and in accession capital to assert that I acquire in fact enjoyed account your blog posts. Any way I抣l be subscribing to your augment and even I achievement you access consistently rapidly.

    • Vous être agréable tout en essayant de vous apporter quelques connaissances sur l’Ordre monastique de Fontevraud ; tels sont mes ojectifs .
      je les atteint, au moins, en partie? alors Deo gratias.

  115. Just wanna remark on few general things, The website pattern is perfect, the content material is rattling fantastic. « The idea of God is the sole wrong for which I cannot forgive mankind. » by Marquis de Sade.

  116. Nice post. I learn something more challenging on different blogs everyday. It will always be stimulating to read content from other writers and practice a little something from their store. I’d prefer to use some with the content on my blog whether you don’t mind. Natually I’ll give you a link on your web blog. Thanks for sharing.

  117. Thanks for sharing excellent informations. Your web-site is very cool. I’m impressed by the details that you have on this site. It reveals how nicely you understand this subject. Bookmarked this web page, will come back for extra articles. You, my friend, ROCK! I found just the information I already searched everywhere and just could not come across. What an ideal site.

    • Merci pour le partage d’informations excellentes. Votre site web est très cool. Je suis impressionné par les détails que vous avez sur ce site. Il révèle comment bien vous comprenez ce sujet….J’ai trouvé seulement les informations que j’ai déjà cherché partout et ne pouvaient tout simplement pas rencontré. Qu’est-ce un site idéal.

      Que dire de plus? Merci de votre écoute.

  118. Only just came across this website from another websites and must state it’s ideal. Really great article really I must say. Shall keep this amazing site in my favorite book marks without a doubt. With thanks

  119. I dugg some of you post as I cogitated they were very beneficial very beneficial

  120. Pingback: Dogs

  121. I had fun reading this post. I want to see more on this subject.. Gives Thanks for writing this nice article.. Anyway, I’m going to subscribe to your rss and I wish you write great articles again soon.

  122. I dugg some of you post as I thought they were very helpful extremely helpful

  123. Very interesting information!Perfect just what I was looking for!

  124. Il me semble exclu de trouver un blog identique à HISTOIRE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD , de ses fondateurs , de ses protecteurs et de ses Abbesses.. | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD, néanmoins libre à vous de visiter la toile.

  125. hi!,I like your writing so a lot! percentage we keep in touch more approximately your post on AOL? I require an expert in this area to solve my problem. Maybe that is you! Having a look forward to peer you.

  126. You have made some decent points there. I checked on the net for more info about the issue and found most individuals will go along with your views on this site.

  127. I would like to thank the author of this post so much because that is exactly the informations I was looking for.

  128. One other thing is that an online business administration diploma is designed for individuals to be able to well proceed to bachelor’s degree courses. The 90 credit education meets the lower bachelor diploma requirements so when you earn the associate of arts in BA online, you will possess access to the most recent technologies within this field. Several reasons why students need to get their associate degree in business is because they’re interested in this area and want to receive the general education necessary before jumping right bachelor diploma program. Thanks for the tips you provide as part of your blog.

  129. Oh my goodness! an amazing article dude. Thank you However I am experiencing issue with ur rss . Don’t know why Unable to subscribe to it. Is there anyone getting identical rss problem? Anyone who knows kindly respond. Thnkx

  130. ts like you read my mind! You appear to know so considerably about this, like you wrote the book in it or something. I think which you can do with a few pics to drive the message home just a little bit, but other than that, this really is superb blog. A fantastic read. I will undoubtedly be back.

  131. Can I just say what a relief to find someone who actually knows what theyre talking about on the internet. You definitely know how to bring an issue to light and make it important. More people need to read this and understand this side of the story. I cant believe youre not more popular because you definitely have the gift.

  132. Hello, you used to write magnificent, but the last few posts have been kinda boring… I miss your tremendous writings. Past several posts are just a little bit out of track! come on! »In politics stupidity is not a handicap. » by Napoleon Bonaparte.

    • Je m’efforce de parler de tout ce qui concerne l’ordre monastique de Fontevraud et de tout ce qui s’y rattache … Mais il est normal que vous préfériez certains sujets à d’autres . Considerez, je vous prie, ce blog dans son ensemble.

  133. The comments here are great. Its nice to see a lot people really read a article before commenting.

  134. Hi. I know this is kind of off topic but I wonder which blog platform are you use for this website? I get tired of WordPress because I had problem with hackers and I’m looking at alternatives platform.Best regards from Island.

  135. I am really pleased to glance at this website posts which carries lots of valuable data, thanks for providing such statistics.

  136. Hurrah, that’s what I was seeking for, what a stuff! present here at this blog, thanks admin of this web site.

  137. You made some fine points there. I did a search on the subject and found the majority of folks will agree with your blog.

  138. je ne suis pas sur que vous ayez raison sur ce point , car j’ai lu quelque chose de different sur le net justement je recherche le site en question pour develloper un peu plus , en attendant bravo car meme si l’on est pas d’accord votre expose est tres clair et bien construit.

  139. Hello! I just wanted to ask if you ever have any problems with hackers? My last blog (wordpress) was hacked and I ended up losing many months of hard work due to no back up. Do you have any solutions to stop hackers?

  140. Thanks for this post, I am a big big fan of this internet site would like to go on updated.

  141. I have been absent for a while, but now I remember why I used to love this website. Thank you, I will try and check back more often. How frequently you update your web site?

  142. dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com semble avoir un bon ammount de visiteurs . Comment pouvez-vous obtenir du trafic sur elle ? Il propose un tour agréable unique sur les choses . Je pense avoir quelque chose de réel ou substantiel de parler est la chose la plus importante . Cordialement!

    • Je crois que le succès du blog « Dictionnaire de l’ordre monastique de Fontevraud » tient à plusieurs causes :
      – L’intérêt du sujet.
      – L’absence d’études prenant en compte la totalité du sujet (Abbaye royale de Fontevraud et Prieurés: France/ Angleterre/ Espagne)
      – La diversité et la variété des sujets abordés
      – La fréquence (Journalière) des mises à jour

  143. I haven¡¦t checked in here for a while as I thought it was getting boring, but the last few posts are good quality so I guess I¡¦ll add you back to my daily bloglist. You deserve it my friend 🙂

    • Je vous remercie de votre intérêt et de votre indulgence; Je suis désolé que certains des messages ait pu vous paraître  » ennuyeux » mais je vous prie de bien vouloir considérer que je m’astreins à mettre en ligne au moins un article par jour … et qu’ils ne peuvent pas tous vous passionner même si chacun d’entre eux apporte toujours un petit quelque chose à la connaissance de l’Ordre monastique de Fontevraud

  144. I am regular visitor, how are you everybody? This paragraph posted at this website is in fact
    fastidious.

  145. I would like to thank you so much 4 the job you have made in writing this article. I expect the same great quality from u later on too.

  146. It’s difficult to find well-informed people about this subject, however, you seem like you know what you’re talking about!

    Thanks

  147. This info is invaluable. When can I find out more?

  148. Hello there, I found your site by way of Google while looking for a similar topic, your web site came up, it seems to be good. I’ve bookmarked it in my google bookmarks.

  149. An outstanding share! I have just forwarded this onto a friend who has been doing a little research on this. And he in fact bought me lunch due to the fact that I stumbled upon it for him… lol. So allow me to reword this…. Thanks for the meal!! But yeah, thanx for spending the time to discuss this matter here on your blog.

  150. You have some real skills is this just a hobby or something you want to pursue doing for a long time I think you could be a professional author!

    • Au départ ce travail est juste un hobby – mais sur un sujet qui me passionne- pour meubler mon temps libre de « jeune  » retraité mais l’intérêt de mes lecteurs est tell et vos réactions très souvent favorables que celà va m’encourager à en faire d’avantage pour vous satisfaire selon des modalités qui sont encore à l’étude.

  151. Very good blog! Do you have any suggestions for aspiring writers?
    I’m planning to start my own site soon but I’m a
    little lost on everything. Would you recommend starting with a free platform like
    Wordpress or go for a paid option? There are so many choices out there that I’m totally overwhelmed .. Any suggestions? Thank you!

  152. Bizarre, votre commentaire montre avec une teinte noire pour elle, ce que l’ombre est la couleur principale de votre site?

  153. I don’t leave a bunch of comments, however i did some searching and wound up here 2- HISTOIRE DE L’ORDRE DE FONTEVRAUD, ses fondateurs,
    ses Abbesses et autres administrateurs. | DICTIONNAIRE DE L’ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD. And I actually do have a couple of questions for you if you tend not to mind. Could it be only me or does it appear like some of these comments appear like left by brain dead people? 😛 And, if you are writing on additional online sites, I’d like to keep up
    with anything new you have to post. Could
    you make a list of every one of your public sites like your linkedin profile,
    Facebook page or twitter feed?

    • Hé bien posez- moi vos questions en utilisant le mécanisme du « commentaire » ainsi que vous avez déjà commencé à le faire et j’essayerai de satisfaire votre légitime curiosité. D’ores et déjà, merci de votre intérêt.

    • Je n’écris sur l’Ordre de Fontevraud dans aucun autre média électronique. Vous pouvez librement contribuer aux études conduites dans ce blog en utilisant la fonction  » commentaires » qui est ouverte à la fin de chaque mise en ligne.

  154. I am really glad I have found this information. Nowadays bloggers publish only about gossips and web and this is actually annoying. A good web site with exciting content, that is what I need. Thanks for keeping this web-site, I will be visiting it. Do you do newsletters? Cant find it.

  155. Bonjour, Je voudrai apporter ma contribution à ce sujet si vous me permettez. Merci.

  156. Pingback: S-STATISTIQUES ANNIVERSAIRES au 10 Juin 2013 du blog « DICTIONNAIRE DE l’ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD”. | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

  157. Très instructif, mais je pense qu’il ya quelques choses qui ont besoin d’une précision. si vous me le permettez, je peux poster ici quelques informations.

  158. Salut, Je suis Jacques et suis nouveau ici et je trouve ce site tres interessant. J’aimerais apporter quelque eclaircissement à l’article original svp.

  159. Pingback: -C- CINQ COMMENTAIRES (trop élogieux) – A la traduction automatique parfois un peu aléatoire – L’ORDRE DE FONTEVRAULT EST VRAIMENT UN BON SUJET ! | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

  160. Pingback: -C- CINQ COMMENTAIRES (trop élogieux) – A la traduction automatique parfois un peu aléatoire – L’ORDRE DE FONTEVRAULT EST VRAIMENT UN BON SUJET ! | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

  161. Pingback: -C- CINQ COMMENTAIRES (trop élogieux) – A la traduction automatique parfois un peu aléatoire – L’ORDRE DE FONTEVRAULT EST VRAIMENT UN BON SUJET ! | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

  162. Pingback: -C- CINQ COMMENTAIRES (trop élogieux) – A la traduction automatique parfois un peu aléatoire – L’ORDRE DE FONTEVRAULT EST VRAIMENT UN BON SUJET ! | DICTIONNAIRE DE L'ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

  163. A formidable share, I just given this onto a colleague who was doing a little bit analysis on this. And he in reality bought me breakfast because I discovered it for him.. smile. So let me reword that: Thnx for the treat! However yeah Thnkx for spending the time to discuss this, I really feel strongly about it and love reading extra on this topic. If potential, as you grow to be expertise, would you thoughts updating your blog with extra details? It’s highly helpful for me. Huge thumb up for this blog post!

  164. I delight in the data on your internet site. Cheers!

  165. Subscribed for your weblog, thank you

  166. I like what I see so i’m just following you. Look forward to exploring your internet page but once again.

  167. I have not discovered what I desired

  168. Pingback: payday loan

  169. Great post, thanks for the read

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s