Archives de Tag: 1101

Etude synthétique d’un ordre antérieur à celui de Fontevraud fondé en 1101: l’ordre de Grandmond fondé vers 1076

63e1d8_8583980c6b5a4dc09e81141331ed2050.jpg_srz_p_298_274_75_22_0.50_1.20_0

Si il ne reste plus rien de la grande abbaye de Grandmont dans les monts d’Ambazac, à proximité de Limoges, la naissance de cet ordre unique en Limousin nous laisse de nombreux témoignages.

L’Ordre de Grandmont s’inscrit dans le renouveau du monachisme aux XIe et XIIe siècles. Une élite spirituelle rejetait à cette époque la vie monastique installée dans le confort matériel et recherchait la solitude pour la prière et la contemplation, à l’exemple des ermites des premiers temps de la chrétienté, en créant une communauté charismatique dans les bois au nom de l’Évangile. Contrairement aux Chartreux qui vivaient un érémitisme solitaire, ils conçurent un érémitisme communautaire, repas pris en commun et dortoir commun aux frères et aux convers.

A la mort d’ Etienne de Muret  le 8 février 1124, ses disciples furent chassés du Bois de Muret par les bénédictins d’Ambazac, qui avait donné la jouissance du lieu sa vie durant à St Étienne, mais non à sa communauté. La communauté dut s’installer à 16 km plus au Nord sur un plateau granitique situé au lieu-dit Grandmont, paroisse de St Sylvestre. C’est à Grandmont que l’Ordre fut fondé, d’où son nom. Grâce aux libéralités du roi d’Angleterre, Henri II Plantagenêt, alors maître du Limousin par son mariage avec Aliénor d’Aquitaine, la communauté de Grandmont fit construire un prieuré dont l’église fut consacrée en 1166.


La règle de l’Ordre de Grandmont a été rédigée vers 1140-1150 par Étienne de Liciac, le 4ème prieur, en suivant les enseignements d’Étienne de Muret rapportés par Hugues de Lacerta, son disciple préféré. Cette règle comprend 65 articles et se base sur l’ÉVANGILE.

….

63e1d8_a69cf9ed5e6748c5af799d4fca93cd7e.jpg_srz_p_366_301_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srzDénombrement des maisons et des effectifs de clercs. À la fin du XIIIème siècle l’ordre de Grandmont était organisé dans le royaume en 9 provinces ou nations:

– province de France: 15 maisons ou « Celles » avec 87 clercs

– province de Bourgogne: 18 maisons avec 105 clercs

– province de Normandie: 15 maisons avec 92 clercs

– province d’Anjou: 16 maisons + 2 léproseries avec 100 clercs

– province de Poitou: 20 maisons avec 99 clercs

– province de Saintonge: 16 maisons avec 98 clercs

– province de Gascogne: 16 maisons avec 92 clercs

– province de Provence: 13 maisons avec 66 clercs

– province d’Auvergne: 15 maisons avec 68 clercs + chef d’ordre à Grandmont avec 40 clercs.

En outre on comptait 2 maisons en Navarre avec 11 clercs et 3 maisons en Angleterre avec 24 clercs, soit un total de 149 maisons de Grandmont, avec 882 clercs.

http://www.limousin-medieval.com/#!grandmont/c1oyy

et aussi :

http://www.detours-en-limousin.com/Grandmont-et-son-abbaye

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

– Q -1101, 1963, 1840, 2000. Quatre dates clefs dans l’histoire de Fontevraud.

L’Abbaye de Fontevraud, en Maine-et-Loire, est un ancien monastère bénédictin fondé en 1101.

Le site de 13 hectares entre Anjou, Poitou et Touraine en fait l’une des cités monastiques les plus importantes d’Europe. La Révolution Française sonnera la fin de l’Abbaye de Fontevraud comme monastère. Elle devient alors un établissement pénitentiaire jusqu’en 1963.

Classé Monument Historique en 1840, l’Abbaye de Fontevraud est classée depuis 2000 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO avec le Val de Loire.

Pour en  savoir plus :

http://www.my-loire-valley.com/2013/09/abbaye-fontevraud-necropole-plantagenets/#AfpayxqAjuegkx09.99

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Paris-Sorbonne. Mercredi 11 juin 1980.Thése de doctorat d’Etat de Jean-Marc BIENVENU sur FONTEVRAUD.

Les premiers temps de Fontevraud (1101-1189). Jury MM. J. Avril,H. Dubois, O. Guyot, M. Mollat, F. Rapp. Thése soutenue avec la mention « Trés honorable ».

Revue d’histoire de l’Église de France     Année   1980    Volume   66    Numéro   177    pp. 408-410

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1980_num_66_177_1668

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-D- LE DON FONDATEUR de Gautier de MONTSOREAU à Robert d’ARBRISSEL.

Au début du XIème siècle, Montsoreau était un point stratégique militaire et un octroi sur le fleuve. C’est à cette époque que la Seigneurie de Montsoreau est apparue, au moment où la féodalité se développe en Touraine et en Anjou. A cette époque l’éperon rocheux de Montsoreau supportait une ancienne forteresse, le castrum de Monte Sorello, mentionné dans un document de 1089.

Cette forteresse appartenait alors à Guillaume de Montsoreau, époux de Hersende de Champagne, dont il eut un fils, Gautier. Fort pieux, celui-ci donna en 1101 à Robert d’Arbrissel des terres pour y édifier l’abbaye de Fontevraud, appelée à devenir le symbole de la puissance des Plantagenêt.

Les Seigneurs de Montsoreau sont alors des vassaux des Comtes d’Anjou et ils parviennent à étendre leur influence en particulier vers Chinon et le Chinonais.

http://www.37-online.net/chateaux/montsoreau.php

Poster un commentaire

Classé dans Département 37, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-C- LA CRYPTE ARCHEOLOGIQUE SISE SOUS LE CHOEUR DE L’ABBATIALE SAINTE-MARIE DE FONTEVRAUD

Le monde souterrain de Fontevraud.

Dès sa fondation au XIIe siècle, le réseau hydraulique de l’Abbaye doit répondre aux besoins d’une communauté de plus de 300 moniales. Il permet l’approvisionnement en eau mais aussi l’évacuation des déchets.                                                                                                                        Par ailleurs, si l’on connaît des dessous de Fontevraud son grand collecteur, il est des endroits plus secrets qui ne sont que rarement accessibles au public. Tel est le cas de la crypte sise sous le chœur de l’abbatiale. Conçue pour valoriser les fouilles archéologiques, elle fait accéder le visiteur aux premières années de la fondation de Fontevraud en 1101.

   Nous souhaitons –mais sans en être sur- que les  visites prévues aux dates  ci-dessous  comportent également  la descente  à la crypte sous le  chœur de l’abbatiale sainte-marie

Les  dessous de l’Abbaye en 2012.  :

4 mars

13 mai

3 et 24 juin

23 septembre

14 octobre

http://www.abbayedefontevraud.com/v3/une-cite-a-visiter/

5 Commentaires

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

– F – LA FONDATION DE l’ORDRE DE FONTEVRAUD PAR ROBERT D’ARBRISSEL (1101)

La fondation (XI e siécle)

L’ordre  de  Fontevraud est  un ordre  double fondé en 1101 par Robert d’Arbrissel, ordre  dont les premiers exemples paraissent remonter à la fin du IVe  siécle  où Rufin d’Aquilée (vers 345/ Vers 411) et (Saint) Jérôme ( (vers 347-420)créerent des monastéres jumelés se rendant des services mutuels.

– l’un d’hommes, soumis à la régle Augustinienne,  devant toujours  être au service des moniales ; les  servantes de  Jésus-Christ

– l’autre de  femmes ,religieuses bédictines, ne devant  rien modifier sans l’accord des frères.

L’originalité de Fontevraud   résidant dans le fait  qu’il est  un des rares ordres mixtes à avoir été dirigé par une femme.

Le succés  grandissant  qui  allait être au rendez-vous  le  conduisit à séculariser sa petite troupe à Fontevraud , futur Fontevraud l’Abbaye, en 1101, sur une terre  que lui offrit  un seigneur local.  La  vie dans des huttes ne pouvant  décemment  excéder un an, il fallut  construire :

– d’un côté , les vierges autour de l’église Notre Dame , futur église Sainte-Marie du Grand- Moûtier

– les frères prêtres et laïcs  se groupant autour de la chapelle de Saint jean ( l’évangéliste) Saint Jean-de-l’Habit

– Les prostituées  élirent asile autour  de la chapelle Sainte Marie-Madeleine

– Les lépreux  gagnérent  classiquement un lieu dédié à saint Lazare

– Quand à la cinquième chapelle, celle de Saint-Benoit, primitivement   affectée aux malades, elle devint la chapelle propre  aux prises d’habit et prononcé de voeux de la communauté des moniales;

             Jean de  l’Habit

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

INTRODUCTION AU DICTIONNAIRE DE l’ORDRE MONASTIQUE DE FONTEVRAUD

          Il était anormal que l’Ordre monastique de Fontevraud,

–   ordre  fondé par le Bienheureux Robert d’Arbrissel en 1101 au confluent de trois provinces (Anjou, Touraine, Poitou)

– ordre protégé par deux  dynasties de rois tant Anglais (les Plantagenêts) que Français (les Bourbons)

– ordre  riche de plus de 100 prieurés  , en France, Angleterre et Espagne

soit  à ce point mal connu, méconnu aujourd’hui.

et ce d’autant plus qu’il ne dispose pas , qu’il ne dispose plus plus, hélas, de la structure d’études  qui lui avait été  dédiée :« Le Comité d’histoire fontevriste » fondé au début de l’année 1991  et  dont  la dernière livraison  porte le N°5 -1997-1998 ?

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2012/01/24/g-olivier-guichard-1992-le-comite-dhistoire-fontevriste-presentation-de-la-collection-des-etudes-du-comite-dhistoire/

Puissent les notices de ce  dictionnaire présentées par ordre alphabétique  , que  vous retrouverez  dans la page à laquelle conduit le lien ci-dessous:

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2088-2/

Puissent ces notices, donc, aider, ne serait-ce qu’un peu à combler cette  lacune

                                                                                      Jean  de  l’Habit

1 commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble