Archives de Tag: 1189

Paris-Sorbonne. Mercredi 11 juin 1980.Thése de doctorat d’Etat de Jean-Marc BIENVENU sur FONTEVRAUD.

Les premiers temps de Fontevraud (1101-1189). Jury MM. J. Avril,H. Dubois, O. Guyot, M. Mollat, F. Rapp. Thése soutenue avec la mention « Trés honorable ».

Revue d’histoire de l’Église de France     Année   1980    Volume   66    Numéro   177    pp. 408-410

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1980_num_66_177_1668

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

(H) HENRI II Plantagenêt , bienfaiteur de l’ordre monastique de GRANDMONT, Commune de Saint-Sylvestre (87240).

Une première ébauche de la règle de Grandmont rédigé par le quatrième Prieur Etienne de Liciac vers 1150-1160 (reprenant les exemples et les enseignements du fondateur) est acceptée par le pape en 1156. Le pape Alexandre III « confirme » la règle vers 1171. En 1188, le pape Clément III approuve ce texte, une des dernières fois où une nouvelle règle est acceptée.

Étienne (de Muret) est canonisé en 1189.

Cette évolution a pour arrière-fond l’intérêt d’Henri II Plantagenêt pour Grandmont. Il s’en sert de base pour contrôler le Limousin et ses vassaux. Il participe lui-même avec ses fils à la construction des bâtiments, à l’essor de l’ordre en Aquitaine, Poitou, Anjou, Normandie, Angleterre. Aux nouvelles implantations Plantagenêt répondent les fondations du roi de France.

Les nouvelles fondations reçoivent des rentes ou des dîmes, un domaine.

http://sassag.com/histoire-grandmont.html

Poster un commentaire

Classé dans Département 87

-G- GILLES OU GILETTE X… 4 éme Abbesse de l’Ordre (1180-1189)

4 ème Abbesse. Gilles ou Gilette XXX , ( ????/1180-/1189).

Fille de Thierry, Comte de Flandres et de Sybille d’Anjou, et par là-même, nièce  de la 2ème Abbesse , Mathilde d’Anjou. Pour nourrir la population en butte à une famine qui désolait l’Anjou pendant la guerre franco-anglaise, elle prit la décision  de faire  vendre  les quelque sojets précieux qu’elle possédait.

De cette quatrième abbesse, on connaît seulement  son nom de baptême qui est celui de Gillette ou Gilie, comme l’appelle le pape Luce III (1181-1185) dans un bref qu’il lui adresse en sa dernière année de pontificat « Dilecta in Ckristo (Ma Gilia ».

On ne sait pas d’avantage  l’année de sa mort, qui fut vraisemblablement en 1188 ou 1189, puisqu’une donation fut faite en 1187 en faveur d’une religieuse qui lui succéda immédiatement ; celle-ci n’est encore désignée que sous le simple nom de professe.

Elle assumait  comme armoiries « D’or à un lion de sable ».

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-G- GISANTS DE L’EGLISE SAINTE-MARIE DU GRAND-MOUTIER (Description technique)

Le « Gisant »- d’Henri II Plantagenêt.

* Né le 5 mars 1133, Duc de Normandie, Sacré Roi d’Angleterre en (1154), il meurt à Chinon en (1189) à 55 ans environ.

* Matériau : tuffeau.

* Dimension : 2 mètres 28, le gisant est évidemment plus grand que la taille réelle d’Henri II.

* Sur la sculpture, Henri II a environ 30 ans. Ses yeux sont fermés. Il paraît serein, dans un état de béatitude. Ce n’est pas son portrait réel qui est présenté, c’est un visage idéal. Il est représenté avec les attributs du Roi, la Couronne et le Sceptre ainsi qu’avec ceux du Chevalier, gants, épée, bottines et éperons. Il porte un manteau bleu et deux tuniques rouges superposées. Ce sont les vêtements qu’il portait lors de son Sacre. Les plis des vêtements ne cherchent pas à donner une image de la réalité mais à produire un effet décoratif.

Le « Gisant »- Aliénor d’Aquitaine.

* Reine de France puis d’Angleterre, duchesse de Guyenne, Elle était la femme d’Henri II, la mère de Richard Coeur de Lion, et la belle-mère d’Isabelle d’ Angoulême. Elle est née en 1122 et est morte en 1204 à Fontevraud (Poitiers selon d’autres sources) à l’âge de 82 ans.

* Matériau : pierre.

* Dimensions : 2 mètres 28, le Gisant est plus grand que la taille réelle d’Aliénor d’Aquitaine.

* Aliénor est représentée à l’âge approximatif de 30 ans. L’expression de son visage n’est pas très visible car son gisant a subi l’épreuve du temps. Aliénor tient dans ses mains un livre ouvert pour rappeler qu’elle fut sa vie durant l’amie des Poètes et des Troubadours. Sa tête porte une Couronne. Elle est vêtue d’une robe dont les plis sont plus souples que ceux de son mari et de son fils. Elle porte au-dessus une cape de couleur bleue. Ses cheveux sont cachés par un chaperon et un drapé mentonnière entoure son visage. L’effet total donne aux vêtements une impression de fluidité.

Le « Gisant » de Richard Coeur de Lion.

* Il était le fils d’Henri II et d’Aliénor d’Aquitaine et le beau-frère d’Isabelle d’Angoulême. Duc de Normandie et roi d’Angleterre, Comte d’Anjou de 1189 à 1199,  Il est né en (1154? 1157?), est sacré en 1189 et meurt en 1199.

* Matériau : pierre.

* Dimensions : 2 mètres 28, le Gisant est plus grand que la taille réelle de Richard Coeur de Lion.

* Le gisant semble avoir entre 30 et 35 ans alors que Richard avait 45 ans à sa mort. L’expression de son visage est paisible et ses yeux sont fermés. Il est vêtu d’une longue tunique rouge par dessus laquelle une cape bleue est posée. Ses couleurs ne sont pas celles d’origine car lors de la restauration elles ont été inversées. Il porte les attributs Royaux , la Couronne et le Sceptre, et ceux du chevalier, l’épée, les éperons et les bottines. Sur le drap du lit sont représentés des Croix de David.

Le « Gisant » d’Isabelle d’Angoulême.

* C’est la première femme de Jean sans Terre, frère de Richard Coeur de Lion et second fils de Henri II et d’Aliénor, Reine d’Angleterre par  conséquent. Née  vers  1187 , Elle meurt en 1246 après s’être retirée à Fontevraud.

* Matériau : bois, son gisant est le mieux conservé de tous.

* Dimensions : Le Gisant, en bois, est plus petit que les trois autres, il mesure cependant 1 mètre 80, ce qui n’était pas sa taille réelle.

* Description : Isabelle porte un manteau ainsi qu’une robe bleue. Ses mains sont jointes, car elle meurt en tant que religieuse à Fontevraud. Ses traits sont réguliers et expriment la douceur.

http://monumentshistoriques.free.fr/abbayes/fontevraud/fontevraud.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_gisants_de_France#Maine-et-Loire  http://www.chats-et-chatons-en-ville.fr/video/BD0SZ5D5M60&feature=youtube_gdata

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud