Archives de Tag: 1569

-R- LE PRIEURE DE RIVES. (37160 Abilly sur Claise) fondé par Sophicia de Rainfredis

claise
La Claise rejoint la Creuse au hameau de Rives. A cet endroit Sophicia de Rainfredis a fondé au début du XIIème siècle un Prieuré pour femmes dépendant de l’Abbaye  de Fontevraud. Il s’est développé assez rapidement puisqu’au XIIIème siècle il comprenait 80 religieuses. En 1569 il fut pillé et incendié par les Protestants, cela ajouté à une réputation de vie facile a contribué à la suppression de ce monastère de fait au milieu du XVIIème siècle et officiellement un siècle plus tard.

http://www.francebalade.com/touraine/valclaise.htm

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Département 37

VESTIGES du Prieuré de VOPILLON (BEAUMONT-32100)

L’église Notre Dame de Vopillon et son moulin en contrebas, sont les vestiges d’un Prieuré de l’Ordre de Fontevraud fondé en 1140 par le seigneur du lieu Arnaud de Vopillon.
Ce monastère (NDLRB. Lire prieuré) fut florissant au XIIIe siècle, période à laquelle furent réalisées des transformations gothiques et surtout, des peintures murales dans l’église romane.
Au XIVe et XVe siècle, le village fut fortifié. Aujourd’hui il ne subsiste qu’un mur de soutènement à l’est, au-dessus de la rivière.                                                                                    Incendié et pillé par Montgomery en 1569, le monastère fut vendu puis démoli après la Révolution. L’église est alors transformée en grange, et seules deux travées et le chœur furent conservés. De remarquables peintures murales** furent découvertes qui constituent un rare et précieux témoignage de l’activité artistique en Gascogne.

http://www.tourisme-tenareze.com/beaumont.php

Poster un commentaire

Classé dans Département 32

-R- PRIEURE DE RIVES. 37160 Abilly sur Claise

A l’ouest d’Abilly
37160 Abilly sur Claise

A l’ouest d’Abilly, au confluent de la Glaise et de la Creuse (NDLRB . Sans doute à peu de distance de la RD 750)  , prés du hameau de Rives se trouvent les ruines du Prieuré homonyme. Ce monastère fut fondé au début du xn° siècle par Robert d’Arbrissel, fondateur de Fontevrault, et ne tarda pas à acquérir une grande importance, grâce aux libéralités des seigneurs voisins. Au XIIIo siècle on y comptait quatre-vingt-une religieuses. Il y en avait encore quarante-cinq au xv°. En 1569 le couvent fut pillé et incendié par une troupe de huguenots. L’église, le cloître et une partie des bâtiments conventuels furent détruits. Le prieuré de Rives fut supprimé vers 1610, à la suite de scènes scandaleuses qui s’y étaient produites à plusieurs reprises.

Ce qui reste des anciens bâtiments prieuraux fait maintenant partie d’un établissement agricole. L’église du XII e siècle est convertie en grange, sauf deux travées occidentales, où l’on a construit des logements. Elle se compose d’une nef unique, éclairée par des fenêtres en plein cintre, actuellement condamnées, et couverte en charpente. Elle se termine par un chœur qui était voûté d’un berceau dont on voit encore la naissance, et soutenu par deux doubleaux qui retombaient sur les chapiteaux des colonnes engagées encore apparentes. Au sud de ce chœur une porte en plein cintre a sa seconde voussure ornée de festons et de denticules, retombant sur des colon-nettes. Deux autres portes donnaient accès dans l’église : l’une, perçant la façade, est en plein cintre, à deux rouleaux non moulurés ; l’autre, qui a été condamnée, reliait au nord la nef au cloître. L’abside, probablement circulaire, qui terminait l’église, et le clocher ont été détruits.

Le cloître se développait au nord de l’église. Le corps de bâtiment qui le limitait à l’est a subsisté. Il date, comme l’église du XII e siècle et offre encore, dans sa façade orientale, de petites baies en arc brisé. Il a été remanié au xve siècle, époque à laquelle fut élevée une tourelle carrée d’angle à son extrémité nord, au-dessus d’une tour cylindrique primitive. A l’intérieur les transformations effectuées ont fait disparaître les voûtes du rez-de-chaussée dont on n’aperçoit plus que le départ.

Ce monastère fondé au XII ème siècle est désormais en ruine. Ce lieu chargé d’histoire est néanmoins à découvrir

http://guide37.com/index.php/details/abilly-sur-claise-ruines-du-prieure-de-rives.asp

Poster un commentaire

Classé dans Département 37

Prieuré de Paravis (47230 FEUGAROLLES).

Prieuré  de Paravis (1130) au diocèse de Condom. Att. au XVIIe siècle.

Province fontevriste de  Gascogne

Ce prieuré a  compté au XV II e et XVIIIe, parmi ses religieuses et ses prieures, des filles appartenant à des  familles bordelaises , dont plusieurs étaient  filles de parlementaires, et c’est pourquoi le Parlement  de Bordeaux intervint souvent dans les affaires du prieuré.

A la suite de  la ruine du prieuré  en 1569 par les bandes  de (Blaise de) Montluc, le cardinal François de Sourdis  consacra, en 1609,  la pierre du bel autel  aujourd’hui conservé  dans l’église de Lamontjoie.

Françoise le Comte , dont le frère était  seigneur de Thouars,  s’interessa à la restauration du sanctuaire de Notre-Dame de Talence , dernier  vestige  du prieuré fontevriste Notre-Dame de La Rame.

Lorsque les  bâtiments du Paravis  furent vendus  en 1791, comme bien national, l’adjudicataire principal  fut jacques Legrix, ancien trésorier de France  au bureau  des finances de Guienne

Biblio.

Abbé J. R. Marboutin. Le prieuré du Paravis. Ordre de F. Paris. Imprimerie moderne 1924. 234 p.

http://www.annuaire-mairie.fr/monument-historique-feugarolles.html

1 commentaire

Classé dans Département 47