Archives de Tag: 1670

Suzanne Tunc. De l’élection des abbesses de Fontevraud à leur nomination par le roi.

        « Suivant la règle bénédictine, l’Abbesse devait être élue… Ainsi en fût-il à Fontevrud jusqu’au concordat de 1516.  au roi revint alors la nomination à tous les  bénéfices majeurs. L’influence royale se fit alors discrète… En 1670, Louis XIV nomma directement Gabrielle de Roche chouart, soeur de Madame de Montespan. La nomination par le roi fut alors la règle jusqu’à la disparition de Fontevraud en 1792.
Tunc S. De l’élection des abbesses de Fontevraud à leur nomination par le Roi . In: Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest. Tome 99, numéro 3, 1992. pp. 205-213.

doi : 10.3406/abpo.1992.3428
url :/web/revues/home/prescript/article/abpo_0399-0826_1992_num_99_3_3428

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre

-B- LA 31 éme ABBESSE de l’Ordre, Jeanne-Baptiste de BOURBON, une BATARDE LEGITIMEE.

Jeanne-Baptiste de Bourbon (1608-1670).
* Fille illégitime d’Henri IV et de Charlotte des Essarts, comtesse de Romorantin  et donc soeur naturelle de Louis XIII                                                                                                                                                       Légitimée de France en 1608
31 éme abbesse de l’Ordre de Fontevrault (1637-1670)
 
* Sa soeur Marie Henriette (1609-1629) , devint abbesse de  Chelles (77500) 
LES ENFANTS D’HENRI IV                                                                                                     http://wronecki.pagesperso-orange.fr/mariehelene/enfants.htm

1 commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-H- L’HOSPICE DE LA SAINTE FAMILLE A FONTEVRAUD

La marquise de Montespan  avait fondé à Fontevrault dès 1691 un hospice de la Sainte Famille pour cent indigents, administré par onze Sœurs de Charité.  La marquise s’établissait  ainsi à proximité de sa sœur, Marie-Madeleine Gabrielle de Rochechouart de Mortemart,   32 e abbesse de Fontevrault (1670-1704).

Il ne reste  de  cette institution qu’une inscription sur une arcade,  réutilisée  sur une maison particulière.

https://dictionnaireordremonastiquedefontevraud.wordpress.com/2013/06/22/h-lhopital-de-la-montespan-a-fontevraud-labbaye/

Dix ans plus tard elle le transférait à Oiron (79100) . Elle  installa le nouvel hospice dans les bâtiments édifiés à cette fin, en face mais  un peu retrait  de l’actuel  Champ de Foire ( route de Loudun) pour un coût de 40 000 livres. Elle signa le 3 juillet 1704 un nouvel acte de fondation ; celle-ci fut confirmée en mai de l’année suivante par lettres patentes du roi.  Ces archives ont été conservées dont le règlement de l’établissement fixé par la marquise, qui précisait les conditions d’admission, l’emploi du temps, l’enseignement à donner aux enfants et le texte des prières à réciter.

Roger de Gaignières (1644-1715) , qui séjournait à Fontevrault en 1699 en même temps que la marquise, fit dessiner par Louis Boudan , dessinateur et graveur, quelques années plus tard une Veüe de l’hospital d’Oyron.

Veüe de l’hospital d’Oyron, bâti et // fondé par Madame de Montespan // en poictou a 2 lieues de Thouars, et a 3. de // Loudun : [dessin] / [Louis Boudan?]

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6902437w

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (b) , Commune de Fontevraud-L’Abbaye excepté l' abbaye

-P- PRIEURES COMPOSANT LES QUATRE PROVINCES FONTEVRISTES AU XVII e.

A la suite de la réforme du xvii e siècle, les prieurés furent distribués en quatre provinces. Les moniales, qui avaient atteint le chiffre de cinq mille au douzième siècle, restèrent encore nombreuses jusqu’à la fin. Il y en avait deux cent trente dans l’abbaye, vers 1670; le nombre des moines s’élevait à soixante. Les religieuses étaient encore au nombre de deux cents au moment de leur suppression (1790).                                                                                                                                                       Les moines alors ne formaient une communauté véritable qu’à Fontevrault. Ils étaient ailleurs isolés et remplissaient les fonctions de confesseurs et de chapelains des divers prieurés.

Voici la liste des maisons, qui subsistaient au xvii siècle :

Province de France — Les Filles-Dieu de Paris; la Madeleine-lez-Orléans; Belhomer et Hautes-Bruyères, au diocèsede Chartres; Colinance et Fontaine-en-France, au diocèse de Meaux; Poicy, au diocèse de Troyes; Varriville, au diocèsede Beauvais; Charmes-aux-Nonnains et Longpré, au diocèsede Soissons; Longueau, transféré du diocèse de Soissons dansla ville de Reims; Moreaucourt, transféré dans la villed’Ami. mis: Clairuissel, au diocèse de Rouen; La Chaise-Dieu,au diocèse d’Evreux : le Petit Fontevrault, à la Flèche,diocèse d’Angers.

Province de Bretagne. – L’Encloître-en-Gironde, La Puye,Guesne, Bonneuil-aux-Monges, la Font-Saint-Martin, Ville-salem, au diocèse de Poitiers; la Regrippière, Val-de-Morière,Sainl-Saiivour de Moutaigu, au diocèse do Nantes; les Ceriziers, la Lande-en-Beauchesne, au diocèse do Luron: Rives, audiocèse de Tours; Longefont, au diocèse de Bourges; Boubon, au diocèse de Limoges.

Province de Gascogne. — Tusson, au diocèse de Poitiers;  Fontaine-en-Périgord, au diocèse de Périgueux; Saint-Aignan, au diocèse de Montauban; Boulaur, le Breuil et Vaupillon,au diocèse d’Auch; le Paravis, au diocèse de Condom;Momères, au diocèse de Tarbes; Lespinasse, au diocèse deToulouse; la Gràce-Dieu, Sainte-Croix et Longages, au diocèse de Rieux; Saint-Laurent, au diocèse de Comminges.

Province d’Auvergne. — Les Loges, au diocèse d’Angers;Lencloitre-en-Chaufournois et Belay, au diocèse de Tours;Glatigny, Jarzay et Orsan, au diocèse de Bourges; Blessac,au diocèse de Limoges; Esteil, Pontratier et Vic-le-Comte, audiocèse de Clermont; la Mothe, Brioude et Sainte-Florine,au diocèse de Saint-Flour; Beaulieu et Joursay, au diocèsede Lyon.

P 220 & 221 de l’ouvrage : ARCHIVES DE LA FRANCE MONASTIQUE

VOL. IV / RECUEIL HISTORIQUE des Archevêchés, Évectiés, Abbayes et Prieurés DE FRANCE

PAR DOM BEAUNIER     NOUVELLE ÉDITION, REVUE ET COMPLÉTÉE

http://www.archive.org/stream/archivesdelafran04abbauoft/archivesdelafran04abbauoft_djvu.txt

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

-G- GLANES SUR L’ABBATIAT DE JEANNE- BAPTISTE DE BOURBON (Moniales et moines à Fontevrault, Serviteurs de l’Abbesse)

Pendant le gouvernement de la 31 éme  Abbesse  Jeanne-Baptiste de Bourbon (1608-1639- 1670)  l’abbaye avait 230 religieuses, tant de chœur que novices et converses, plus 50 moines. Par suite de l’arrêt du  Grand Conseil  du  18 mars 1520, qui enlevait l’administration aux hommes, il convint aux abbesses de prendre à leur service plusieurs officiers et serviteurs.

      Aussi la maison de Jeanne lui coûtait-elle, outre ses laquais , 12,000 livres par an pour les appointements, sans  compter la nourriture et l’entretien des nombreuses personnes qui la composaient. En 1648 les officiers, serviteurs et employés de l’abbaye, payés, nourris et vêtus, étaient au nombre de quatre-vingt-dix,

(Angers, Arch, de Fontevr., Invent, des titre sT. VII, p. 494.)

http://www.archive.org/stream/labbessemariede00jubigoog/labbessemariede00jubigoog_djvu.txt

cité in Alfred Jubien

     » L’abbesse Marie de Bretagne et la réforme de l’ordre de Fontevrault d’après des documents inédits » (1872)

http://www.archive.org/stream/labbessemariede00jubigoog/labbessemariede00

 

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble