Archives de Tag: 1791 (15 janvier)

-T- Il y a 222 ans tout juste, LES TITRES D’ABBESSE ET DE GRANDE PRIEURE SONT SUPPRIMES le 15 janvier 1791

Le 15 janvier 1791, le nouveau maire du bourg de Fontevrault , Perrin informa les religieuses du remplacement des titres d’Abbesse et de Grande Prieure par ceux de Supérieure  et d’Econome.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans * Commémoration fontevriste, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-R- LA REVOLUTION FRANCAISE; LE TEMPS DES OUTRAGES POUR L’ABBAYE ET POUR L’ORDRE

Le 1 er mars 1789, la commune de Fontevrault  remit  son cahier de doléances où d’ailleurs aucune plainte ne  figurait  contre l’abbaye même s’il y était demandé une réforme du clergé.

Le 30 avril 1790, Alexandre Guerrier, religieux de Saint-Jean de l’Habit  et curé de Fontevrault devenu maire , qui allait se défroquer  le 27 novembre 1793  (?)  se rendit à Saint-Jean de l’habit afin d’en faire l’inventaire. Excepté le prieur   (Jean) Hilaire-François GUILLON DU PLESSIS et ses quelques fidèles, la plupart des fréres acceptérent de quitter l’abbaye avec la pension promise (5 à 600 livres). Le 18 juillet, Guerrier se rendit au au Grand Moûtier où  à l’exemple  de l’Abbesse Julie-Gillette GONDRIN DE PARDAILLAN D’ANTIN, les religieuses  affirmèrent  toutes, sauf une  indécise, leur désir  de rester dans l’Abbaye. Le 15 janvier 1791, le nouveau maire Perrin informa les religieuses du remplacement des titres d’Abesse et de Grande Prieure par ceux de Supérieure  et d’économe. Le 2 juin, on confisqua à l’Abbaye un tiers d’Ha de terre et les oeuvres d’art de St Jean de l’Habit furent tranférées à l’église Saint-Michel.

Les religieuses quittérent  l’abbaye à l’automne 1792, la dernière fut l’Abbesse Chef et Générale de l’Ordre , le 25 septembre 1792. Le 30 janvier 1793  consécutivement  à l’exécution du roi Louis XVI intervenue le 21 janvier 1793 l’abbaye  fut profanée, le cimetière des rois d’Angleterre vandalisé. Aux fins d’être vendue,  l’abbaye fut alors partagée en lots  mais seuls trouvèrent preneurs Saint Jean de l’Habit intégralement rasé et la Madeleine détruite en partie.

Fontevraut eut aussi à souffrir lors de l’affaire  Etienne-Philippe Renard qui vit guillotiner sept  de ses habitants. Ceux-ci accusés d’avoir  correspondu avec les Vendéens , d’avoir signé comme officiers municipaux des passeports au nom de Louis XVII,  d’avoir vendu un arbre de la liberté , furent  condamnés à mort lors de l’audience  du 7 octobre 1794. Périrent  ainsi Etienne Philippe Renard, Paul-Alexandre Chabrignac de Condé, François Drouin, Pierre Bourreau, Hilaire-François Guillon du Plessis -ancien Prieur de Saint -Jean de l’Habit- Alexandre Guerrier, Moine fontevriste défroqué, ancien Maire de  Fontevraud , Jean Billard.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud