Archives de Tag: 1803

L’histoire des Bénédictine de Sainte Bathilde, héritière des religieuses fontevristes – Implantation de Martigné Briand (49540) -.

L’histoire des Bénédictine de Sainte Bathilde,

http://www.benedictines-ste-bathilde.fr/-Le-monastere,46-

dimanche 24 juillet 2011

Le monastère des Bénédictines de Martigné-Briand (Maine & Loire) est caractérisé par une double racine.

Installée à Martigné-Briand (Maine & Loire) en 1961, la communauté s’est d’abord formée à Chemillé (49), de la fusion des dernières moniales de l’Ordre de Fontevraud avec la Congrégation des Bénédictines de Sainte Bathilde.

Le nom du monastère lui-même, Notre Dame de Compassion, est un discret rappel du lien avec Fontevraud, que notre histoire nous a légué.
Robert d’Arbrissel, mettant sa fondation sous la protection de Marie et Jean au pied de la Croix, entendait lui rappeler l’exigence de l’humilité et de la compassion.
Reprenant ce patronage, notre communauté désire être un lieu d’où rayonnent la compassion et la miséricorde pour le monde et pour chacun.

Nos deux racines

La communauté fait partie de la Congrégation des Bénédictines de Sainte Bathilde (appelées aussi Bénédictines de Vanves), petite congrégation née en 1921 et aujourd’hui présente sur trois continents.

Pour la présentation de notre Congrégation, voir La Congrégation  http://www.benedictines-ste-bathilde.fr/-La-Congregation-

Mais nous aimons nous souvenir d’une autre racine :

En 1793, l’Ordre de Fontevraud est dispersé par la Révolution.

Fondé en 1099 par Robert d’Arbrissel, il suivait la Règle de Saint Benoît, avec des Constitutions propres à Fontevraud.
En 1803, deux religieuses fontevristes, demeurées dans la région, ouvrent une école à Chemillé ; peu à peu d’autres soeurs les rejoignent et la vie conventuelle reprend en 1824.
En 1956, la fusion est reconnue par Rome. Affaiblie par les épreuves, notamment par les lois d’expulsion de 1903, la communauté décline et en 1953 l’évêque d’Angers, Mgr Chappoulie, demande à la jeune Congrégation de Vanves de venir lui apporter un regain de vitalité.

En 1961, la communauté se transfère à Villeneuve, à deux kms de Martigné-Briand, au lieu dit « la Barre » et au fil des années le monastère s’édifie à partir des dépendances du manoir d’origine : aménagements, constructions nouvelles… Les chantiers se poursuivent jusqu’à aujourd’hui.

http://www.benedictines-ste-bathilde.fr/L-histoire,32

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

-M- Monastére de FONTEVRAULT ( Notice en langue anglaise)

Article

The monastery of Fontevrault was founded by Blessed Robert of Arbrissel, at the close of the 11th century, on the confines of Anjou, Tours, and Poitou. It was a double monastery for monks and nuns, following a rule supplementary to that of Saint Benedict, and governed by an abbess. At the death of the founder in 1117, the order enjoyed great prosperity, but by the end of the 12th century the nuns were obliged to gain their livelihood by manual labor. When Mary of Brittany became abbess in 1457, she appointed a commission of religious of several orders to draw up a specific rule based on the rules of Saint Benedict, Saint Augustine, Blessed Robert, and the Acts of Visitations. Her successor, Anne of Orleans, re-established discipline in a number of priories and gained a victory over the rebellious religious at Fontevrault. This resulted in the admission of a great number of novices. Jeanne Baptiste de Bourbon finally brought peace to the order; in 1641 she secured royal confirmation of the reform and quashed the claims of the monks who sought to organize themselves independently of the abbess. In the 17th century the order comprised the provinces of France, Brittany, Gascony, and Auvergne, besides houses in Spain and England.

A Fontevrist school was opened at Chemille, 1803, a community was started, and the ancient rule was preserved. By 1849 there were three houses of the revived congregation, which became subject to the ordinary. There were no Fontevrist monks.

http://saints.sqpn.com/order-and-abbey-of-fontevrault/

Poster un commentaire

Classé dans Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble

-T- TENTATIVE DE RESTAURER LA VIE MONASTIQUE FONTEVRISTE A LA MAGDELEINE-LEZ-ORLEANS (45000) de 1803 à 1809

Histoire du prieuré de la  Magdeleine-lez-Orléans,  de l’ordre de Fontevraud, avec piéces justificatives et  cinq planches gravées sur  cuivre, par Ludovic de vauzelles, Conseiller à la cour d’appel d’orléans. Un volume in 8° de 340 pages. Paris et Orléans  1873

img6914_1  http://www.google.fr/imgres?um=1&hl=fr&client=firefox-a&sa=N&tbo=d&rls=org.mozilla:fr:official&biw=1034&bih=748&tbm=isch&tbnid=1WwYTZaRWgsAuM:&imgrefurl=http://www.marelibri.com/t/main/3307801-forez/books/AUTHOR_AZ/9100%3Fl%3Den&docid=777m-sppkphQtM&itg=1&imgurl=http://static.livre-rare-book.com/pictures/MPF/img6914_1.jpg&w=337&h=449&ei=-lTCUOryJuqj0QXFtIEI&zoom=1

P. 303. Telle est en abrégé l’histoire de ce prieuré écrite d’une main pieuse et émue  par M. L. de Vauzelles , dont le père  a acquis  , en 1834, l’emplacement et les restes de cette communauté que  quelques religieuses  essayérent vainement de restaurer à Orléans de 1803 à 1809.

in :  Alexandre Bruel. Bibliothêque de l’Ecole des Chartes. Année 1874. Volume 35

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1874_num_35_1_446611

                                                    Autre illustration ( ci-dessous) provenant de cet ouvrage :

books

http://books.google.fr/books/about/Histoire_duprieure_de_la_Magdeleine_lez.html?hl=fr&id=ZldCAAAAIAAJ

2 Commentaires

Classé dans Département 45, Ordre monastique de Fontevraud en son ensemble