Archives de Tag: 1869

LES DEBUTS DE L’ABBAYE DE FONTEVRAUD. « Un fossé hérissé d’épines leur servit de première clôture ».

« Fondée la dernière année  du onzième siécle *par un prêtre breton, Robert d’Arbrissel, dans un vallon inculte arrondi en amphithéâtre prés  de la Loire et du Poitou.

* NDLRB. Il y a lieu de restituer la date de la fondation « vers 1101″

….

Les hommes, clercs  et laïques, disent les chroniques ; furent échelonnés  sur le côteau qui domine la fontaine d’Evrault, tandis que les femmes furent distribuées  sur les flancs d’une autre  colline, en face de la première, de façon à laisser la source  d’eau vive entre les deux camps. Un fossé hérissé d’épines  leur servit de première clôture ».

Une Abbesse de  Fontevrault  au XVIIe siècle. Gabrielle  de Rochechouart de Mortemart par Pierre Clément (1809-1870) de l’Institut . 1869  Paris. Librairie  académique  Didier  p. 11. Ouvrage conservé  à : Columbia  University Librairies ( New-York)

http://archive.org/stream/gabriellederoche00clme#page/n5/mode/2up                                                                               http://archive.org/details/gabriellederoche00clme

Et encore :                                                                                                                                                                                                              http://archive.org/details/uneabbessedefon01clgoog

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Abbesses de l'Ordre, Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

-C- Pierre CLEMENT (1869). Faire admettre dans la PLEIADE DES ECRIVAINS du siècle de Louis XIV, l’ABBESSE Gabrielle de Rochechouart de Mortemart

 » Ce n’est pas une mince prétention, je le reconnais, que de vouloir faire admettre dans la pléiade des écrivains d’une époque aussi féconde en grands génies que le siècle de Louis XIV, une femme dont le nom, célèbre tant qu’elle vécut, est tombé depuis, par des circonstances diverses, dans un oubli à peu près complet. C’est pourtant ce que je viens essayer à l’égard de Gabrielle de Rochechouart de Mortemart,  32 abbesse de Fontevrault (1645-1670-1704).                                                                                      Cette prétention est-elle exagérée? Le lecteur prononcera. Qu’il me soit permis de dire pourtant que, de l’aveu de tous ceux qui l’ont connue, la sœur cadette de madame de Montcspan était douée de véritables qualités littéraires; on parlait de ses lettres au temps même où madame de Sévigné devenait illustre et classique en se jouant; on s’extasiait à ses conférences et à ses sermons ; on allait en foule à ses discours de vêture ou de profession ; on s’entretenait des ouvrages d’esprit, de morale ou de piété auxquels elle consacrait ses rares loisirs. Amie de Mesdames de Sablé (1599-1678) et de La Fayette(1634-1693), de Daniel Huet (1630-1721), de Segrais (1624-1701), du Père Rapin (1621-1687), de Racine (1639-1699), elle partageait leur admiration pour les chefs-d’œuvre de l’antiquité et des temps modernes ; Elle avait aussi leurs goûts et leurs instincts. Ce qui ne lui permit pas de s’y livrer comme eux, ce fut, outre le sentiment étroit du devoir et la nécessité de donner presque tout son temps à la grande abbaye qu’elle administrait, sa modestie excessive. Bien différente de ceux qui croiraient tout perdu si une ligne sortie de leur plume manquait à la postérité, elle mettait un soin particulier à dérober ses productions au public. Un jour, elle apprend que Madame de Sablé a eu par hasard connaissance de quelques pages sur la Politesse, et elle s’en excuse, toute honteuse en quelque sorte qu’une pareille bagatelle lui soit par- venue. On a, il est vrai, publié sous son nom la traduction d’un fragment du Banquet de Platon ; mais, d’une part, celte traduction semble (on  trouvera nos raisons à l’Appendice) une œuv re apocryphe; d’autre part, en admettant qu’elle en soit  l’auteur, la publication n’eut lien que vingt-hui! ans après sa mort, par une indiscrétion de l’abbé d’Olivet (1682-1768).

Pierre Clément  de l’Institut.                                                                                                      Gabrielle  de Rochechouart-Mortemart .Une Abbesse de Fontevrault au XVII . Etude historique. 1869.

http://www.archive.org/stream/uneabbessedefont00cluoft/uneabbessedefont00cluoft_djvu.txt

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud