Archives de Tag: Animations culturelles

8 avril : Bio soupe musicale & patrimoine à Fontevraud. Bof !


8 avril : Bio soupe musicale & patrimoine à Fontevraud

Les associations Valorise et Ligériens de cœur co organise un événement dans la cour d’honneur de l’abbaye de Fontevraud samedi 8 avril. Venez éplucher des légumes dans une ambiance festive et musicale dans un lieu exceptionnel du patrimoine culturel de la côte saumuroise.

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/thumbnails/BIO%20SOUPE%208%20AVRIL%202017_300x0.jpg

ENTREE GRATUITE

Promouvoir les légumes anciens bios et les légumes hors normes (cabossés). Sauver des fruits et légumes de la poubelle, faire de la soupe avec les participants pour les sensibiliser au gaspillage alimentaire, tout en musique! Tisser un trait d’union entre les habitants et les lieux du patrimoine culturel de la côte Saumuroise Les BIO SOUPE MUSICAL & PATRIMOINE SOUPES sont des sessions collectives et ouvertes de cuisine de légumes rebuts ou invendus dans une ambiance musicale et festives. Les soupes ainsi confectionnés sont ensuite redistribués gratuitement à toutes les personnes présentes. Ce projet vise également à sensibiliser les foyers pour aller vers une alimentation saine et équilibrée, en consommant des produits bio et locaux sans augmenter leur budget et en se faisant plaisir. C’est aussi l’occasion d’inciter les habitants à visiter des lieux du patrimoine culturel.

Infos pratiques : Samedi 8 avril, de 15h à 19h cour d’honneur de l’Abbaye de cFontevaud – Entrée gratuite

Article du 01 avril 2017 I Catégorie : I <a href= »infos_categorie.php?id_catactu=0″>Tous les articles de cette cat&eacute;gorie</a>

En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=36053#QGAmB5sPuQyBvjVq.99

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

15 octobre. Abbaye royale de Fontevraud. Le philosophe Philippe Gaudin et l’historien Michel Melot inaugurent une nouvelle série de conférences autour d’une figure essentielle dans la majorité des religions : l’ermite.

15 octobre : Fontevraud La Scène ouvre sa saison 2016/2017 avec un musicien virtuose, Prabhu Édouard

Le samedi 15 octobre prochain ouvre le début de saison 2016/2017 de Fontevraud La Scène. Le philosophe Philippe Gaudin et l’historien Michel Melot inaugurent une nouvelle série de conférences autour d’une figure essentielle dans la majorité des religions : l’ermite. Quant à Prabhu Édouard, il a choisi de se produire à Fontevraud pour le lancement de son dernier opus « Kôlam ». Une ouverture à l’image de la saison à venir : éclectique et métissée. La table ronde aura lieu à 15h et le concert à 18h.

image: http://www.saumur-kiosque.com/images/articles/thumbnails/Edouard_300x0.jpg

Le philosophe Philippe Gaudin et l’historien Michel Melot inaugurent une nouvelle série de conférences autour d’une figure essentielle dans la majorité des religions : l’ermite. La table ronde, à 15 H le samedi 15 octobre en partenariat avec l’Institut Européen en Sciences des Religions, s’intitulera « Ermites et ascètes dans différentes traditions religieuses ».

L’ermite : une figure originelle

À l’image des ordres religieux fondés lors de la réforme de la Chrétienté aux 11ème et 12ème siècles, Fontevraud débute par l’ermitage de son fondateur Robert d’Arbrissel. Ce choix de la solitude définitive ou temporaire au profit de la vie spirituelle n’est pas spécifique au Moyen Âge, ni même au christianisme. Les retraites au désert de Mahomet ou de Bouddha font écho à celle de Jésus. Les monothéismes, l’hindouisme et les autres religions orientales ou africaines accordent en effet une place centrale, voire originelle, à l’érémitisme.

Un joueur de tablas virtuose et éclectique à Fontevraud-l’Abbaye

Prabhu Édouard, joueur de tablas virtuose et éclectique, revient à Fontevraud pour interpréter son dernier opus : « Kôlam ». Il s’agit d’un voyage musical qui prend racine en Inde pour s’évader au-delà, au gré des improvisations des musiciens. « Kôlam », ce sont des motifs éphémères et poétiques. Motifs géométriques dessinés à la main au sud de l’Inde, les « Kôlams » sont à l’image de la musique de Prabhu Édouard : éphémères et poétiques, virtuoses et libres, guidés par un héritage ancestral tout en laissant part à l’improvisation et à la surprise. Ce n’est donc pas un hasard si l’artiste a choisi cette référence pour nommer le premier album qu’il signe en tant que leader. « Kôlam » oscille entre tradition et création et se fait le reflet du parcours riche et inclassable de son compositeur.

Prabhu Édouard, un musicien nomade aux diverses collaborations

Figure emblématique de la musique indienne en France, Prabhu Édouard a notamment appris et perfectionné son art auprès du maître Shankar Ghosh. Il a accompagné les grands noms de la musique savante indienne. Expérimentateur et nomade, il a aussi côtoyé la musique ancienne occidentale, le jazz ou encore la musique arabe auprès d’alchimistes de l’hybridation musicale comme Jordi Savall, Nguyên Lê, Saïd Chraibi, Joachim Kühn, Magic Malik ou Jean-Pierre Drouet, etc… Entre tradition indienne et création, le concert de Prabhu Édouard sera incontestablement un des moments forts de la saison !

En savoir plus sur:  http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=33215#ulR6PHabMafgXSsH.99

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Eté 2016 à Fontevraud l’Abbaye. Théâtre de rue humoristique et historique.

7876846-12229078

Poster un commentaire

par | 10 juillet 2016 · 3:09

Colloque sur les droits des juifs en l’Abbaye royale les 17 et 18 octobre 2011

Information transmise par Fr. Audren:
Pour mémoire:
Relmin
Colloque international /International Workshop
 
Les juifs dans les droits ecclésiastique, romano-barbare et byzantin, VIe-XIe siècle
Évolutions, ruptures, adaptations
The Jews in Ecclesiastical, Roman-barbarian and Byzantine Laws, sixth to eleventh centuries
Changes, ruptures, adaptations
 
Fontevraud-L’Abbaye
17-18 octobre 2011
Présentation
Ce colloque sera l’occasion d’une réflexion renouvelée sur la condition juridique des juifs dans les droits alti-médiévaux, byzantin et canonique.
 
Programme
Lundi/Monday 17 octobre 2011
  • 10h. – Welcome/Accueil ; introduction John Tolan (Université de Nantes)
10h30-13h30. – Session I – Rangs et statuts des juifs en droit civil et canonique/ Rank and status of Jews in civil and canonical law
Président/Chair : Nicholas De Lange
  • Ralph W. Mathisen (University of Illinois), « The Citizenship Status of Jews in Late Antiquity in Roman and Barbarian Legislation ».
  • Céline Martin (Université de Bordeaux 3), « Statut des juifs, statut de libre dans l’Occident du haut Moyen Âge : l’exemple ibérique ».
  • Laurence Foschia (RELMIN, Nantes), « Les juifs byzantins et le titre de « Père de la cité » d’après les textes épigraphiques et juridiques ».
  • Philippe Depreux (Université de Limoges et Institut Universitaire de France), « Les juifs dans le droit carolingien »
15-18h. – Session II – Du droit à la violence et de la violence au droit / From the Law to Violence and from Violence to Law
Président/Chair : Michael Toch
  • Paul Magdalino (University of St Andrews and University Koç of Istanbul), « All Israël will be saved. Forced conversions of the Jews in early Byzantium »Amon Linder (The Hebrew University of Jerusalem), « The Jewish Oath – Sense and Non-Sense of a Legal Medieval Institution »
  • Rachel Stocking (Southern Illinois University of Carbondale), « Forced Converts, Children, and « Crypto- Judaism »: Changes in the Construction of Religious Identity in the Visigothic Kingdom ».
  • María Jesús Fuente (Universidad Carlos III de Madrid), « Jewish Women in Visigothic Laws ».
Mardi/Tuesday 18 octobre 2011
9-12h30. – Session III – Les sources juridiques comme témoins de la vie et des institutions juives ? / Juridical sources as indications of Jewish life and institutions
Président/Chair : Amnon Linder
  • Alexander Panayotov (University of Cambridge), « Jewish Communal Offices in Byzantine Law and Jewish Inscriptions from the Balkans »
  • Bat-Sheva Albert (Bar Ilan University), « La communauté juive et ses coutumes d’après le témoignage des législations royale et ecclésiastique franque et wisigothique »
  • Raul González-Salinero (Universidad Nacional de Educación a Distancia , Madrid), « The Legal Eradication of the Jewish Literary Legacy in Visigothic Spain »
  • Michael Toch (The Hebrew University of Jerusalem), « Economics, Demography and Legal Status of Jews in the Early Middle Ages: a Revision »
  • Johannes Heil (Hochschule für Jüdische Studien Heidelberg) « Getting them in or Keeping them out? – Theology, Law, and the Beginnings of Jewish Life at Mainz in the 10th and 11th centuries ».
14-17h30. – Session IV – Le travail des juristes : de l’adaptation du droit romain à la confection de collections canoniques et de faux / Lawyers at work : from the adaptation of Roman Law to the creation of canonical collections and false canons
Président/Chair : Bat-Sheva Albert
  • Bruno Judic (Université de Tours), « Grégoire le Grand et les juifs. Pratique juridique et enjeux théologiques »
  • Pierre Ganivet (Université de Clermont I), « Les juifs dans l’œuvre des canonistes lyonnais (IXe –Xe siècles) »
  • Jessie Sherwood (RELMIN, Nantes), « Interpretation, negotiation, and adaptation : Converting the Jews in Gerhard of Mainz’s Letter to the Archbishop »
  • David Freidenreich (Colby College, Maine), « Iudaeus paganus haereticus. The classification of Jews in canonical ius antiquum ».
  • Capucine Nemo-Pekelman (RELMIN, Nantes), « Un faux canon antijuif en marge d’une collection canonique (IXe/Xe siècles) ».
  • Conclusions
 
Programme committee/Comité scientifique
  • John TOLAN (Univ. Nantes/Projet RELMIN)
  • Nicholas DE LANGE (Univ. Cambridge)
  • Laurence FOSCHIA (Projet RELMIN, Nantes)
  • Capucine NEMO-PEKELMAN (Projet RELMIN, Nantes)
The RELMIN Project : « The Legal Status of Religious Minorities in the Euro-Mediterranean World (5th-15th centuries) ».
RELMIN est financé par le Conseil européen de la recherche, sous le 7e PCRD de l’UE
RELMIN is funded by the European Research Council, under the EU 7th Research Framework Program
Fichiers attachés (Calenda.org)
Lieu
Abbaye royale de Fontevraud, 49590, Fontevraud-L’Abbaye
Contact
Source: « Les juifs dans les droits ecclésiastique, romano-barbare et byzantin, VIe-XIe siècle », Colloque, Calenda, publié le mercredi 13 juillet 2011, http://calenda.revues.org/nouvelle20482.html

Retrouvez les caractéristiques  hyper texte des  liens  ci-dessus en activant le lien ci-aprés ;

http://www.univ-droit.fr/liste-des-manifestations/7574-pour-memoire-relmin-colloq-internat-les-juifs-dans-les-droits-ecclesiastique-romano-barbare-et-byzantin-vie-xie-s-evolutions-ruptures-adaptations-fontevraud-labbaye-17-18-oct-2011

 

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Yann Kersalé, géopoète de la lumière aimerait que l’Abbaye royale de Fontevraud brille de mille feux

Yann Kersalé, géopoète de la lumière

19000

Originaire du port de Douarnenez, le plasticien Yann Kersalé se distingue par le matériau qu’il a choisi pour exercer son art : la lumière. Celui à qui l’on doit l’illumination du Sony Center de Berlin ou de la tour Agbar à Barcelone aimerait marquer de sa patte les nuits de Fontevraud.

http://www.cite-ideale.fr/yann-kersale-geopoete-de-la-lumiere/

 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Une animation bluffante sur les bâtiments de Fontevraud de la naissance de l’abbaye à nos jours

1000 ans d’architecture en 4 minutes, une animation à découvrir dans l’exposition « Bâtir Fontevraud« .

A la date du 2 juin sur la page FB à laquelle  conduit le lien ci-dessous.

https://www.facebook.com/tony.font.5?fref=ts

En remerciant Antoine Font  qui nous a fait découvrir cette pépite.

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

6 femmes, 6 artistes, 6 histoires dans le cadre restauré du presbytère de Fontevraud .

9030875-14344824

http://www.journeesdesmetiersdart.fr/manifestation/histoires-de-femmes

http://www.journeesdesmetiersdart.fr/atelier/sophie-touret

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud, Uncategorized

Vincent Mauger, 2ème lauréat de la « Résidence Ackerman-Fontevraud La Scène » 2016

L’artiste Vincent Mauger, 2ème lauréat de la « Résidence Ackerman-Fontevraud La Scène » 2016
Dans la foulée de Julien Salaud et son Fleuve Céleste accueilli depuis 2015, la Maison Ackerman et l’Abbaye Royale de Fontevraud accueille en 2016 Vincent Mauger, artiste lauréat de la deuxième édition de la Résidence Acherman / Fontevraud La Scène. Pendant la période de production de l’œuvre qui sera dévoilée le 24 mars prochain, différents temps forts permettront au public de rencontrer l’artiste. Une expérience à vivre, contempler et ressentir !

Légende photo (Crédit photographique Vincent Mauger) : « Sans titre », 2011, sculpture, 3,30 m de diamètre, palettes en bois découpés.Présentation lors de l’exposition personnelle la multiplications des contraintes, Abbaye de Corbigny, Bourgogne (programme hors les murs du Centre d’Art du Parc Saint Léger, Pougues les Eaux).

Riche d’un patrimoine troglodytique unique dans la région par son architecture spectaculaire, Ackerman, la maison référente des vins à fines bulles de Loire, a décidé de s’unir à l’Abbaye Royale de Fontevraud pour donner naissance à la « RÉSIDENCE ACKERMAN + FONTEVRAUD LA SCÈNE ». Cette initiative créée en 2015 par ces deux « institutions », déjà reconnues pour leurs actions de soutien à la création, donne chaque année la liberté à un artiste d’investir les caves Ackerman et de créer une œuvre onirique qui transporte les visiteurs dans un univers immersif.
La RÉSIDENCE a déjà permis à Julien Salaud de créer une œuvre unique, Fleuve Céleste, qui se déploie délicatement dans une des galeries monumentales des caves de la Maison Ackerman, telle une voûte stellaire. La création connait un succès retentissant et les amateurs d’art, épicuriens ou simples curieux peuvent venir ressentir l’émotion créée par son installation jusqu’au printemps 2018.

Vincent Mauger est le deuxième lauréat de la RÉSIDENCE. Très actif sur la scène artistique française, Vincent Mauger va s’immerger dans cet espace singulier, s’imprégnant de son histoire, de sa lumière et de son atmosphère. En art comme en vin, la perfection naît de l’alchimie entre différents éléments. Ephémère, l’oeuvre sera visible pour une durée de trois ans.
Avant l’inauguration officielle de cette galerie inédite, prévue le 24 mars 2016, le public pourra suivre la création de l’oeuvre et partager différents temps forts avec l’artiste.

Vincent Mauger… entre réalité et virtualité

À la fois concepteur et constructeur, Vincent Mauger articule sa démarche artistique autour d’une réflexion sur la forme et les matériaux mais également sur la concrétisation de ce que serait un «espace mental». Ses oeuvres représentent aussi bien la construction de pensées qui s’échafaude face à un lieu, que les univers virtuels et les constructions mathématiques et schématiques élaborés pour que chacun puisse se projeter dans un univers inexistant.
À partir de matériaux ordinaires (verre, carrelage, brique, bois, tuyaux de PVC…), il joue du décalage d’échelle et s’amuse des paradoxes entre réalité et virtualité, paysage et architecture, croquis et gros oeuvre, artisanat et high tech, volume et légèreté, matérialisation et dématérialisation.
Tissant une réelle relation avec les lieux d’exposition, il les investit autant physiquement que mentalement. « Je n’interviens quasiment jamais sur le lieu lui-même (…). Ce n’est pas une attaque frontale, mais plutôt stratégique, tactique » déclare l’artiste. Il prolonge ces lieux de création par des installations aux principes d’assemblage laissés volontairement visibles et aux formes potentiellement proliférantes, invitant le spectateur à poursuivre mentalement l’oeuvre.
Il prolonge ces lieux de création par des installations aux principes d’assemblage laissés volontairement visibles et aux formes potentiellement proliférantes, invitant le spectateur à poursuivre mentalement l’oeuvre. Très actif sur la scène artistique française, Vincent Mauger est notamment présent dans les collections publiques françaises (Centre Pompidou, Fond national d’art contemporain…). Il fait également partie des artistes choisis en 2010 par le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo pour témoigner de l’intérêt et la vivacité de l’art contemporain français à l’exposition Dynasty. Vincent Mauger est aujourd’hui représenté par la Galerie Bertrand Grimont à Paris.

Trois temps forts à destination du public

– Visites de chantier – Caves Ackerman : les vendredis 12 février et 11 mars (visites gratuites et sur inscription en contactant Ackerman)
– Atelier pour les familles : « Les choses en grands » – Abbaye de Fontevraud : vendredi 25 mars
(7 € sur inscription en contactant l’Abbaye de Fontevraud)
– Ouverture au public – Caves Ackerman : le vendredi 25 mars

Infos pratiques :
Horaires :
– Juin à Septembre : 9h30-18h30 tous les jours
– Janvier à Mars & Octobre à Décembre : 9h30-12h30/ 14h-18h30 du lundi au vendredi, 10h-12h30/14h-18h30 – le samedi, 10h-12h30/14h30-18h le dimanche (14h les dimanches en avril/mai).
– Ouvert les dimanches de décembre avant les fêtes de fin d’année.
Tarifs : Visite guidée ou libre (avec tablette) : 5€ – Gratuit pour les moins de 14 ans

Article du 20 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=28668

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Xavier Kawa-Topor : D’une Abbaye Royale (Fontevraud) à une autre (Saint Jean d’Angély)

Xavier Kawa-Topor

20 janvier  2016. Xavier Kawa-Topor, l’âme ( NDLRB. Fichtre! ) artistique de l’Abbaye Royale de Fontevraud et du Centre Culturel de l’Ouest depuis 8 ans, quitte ses fonctions à Fontevraud pour prendre la direction générale de l’Abbaye Royale de Saint-Jean-d’Angely, en Charente-Maritime.

Après ces dix années passées en Pays-de-la-Loire dont huit en tant que directeur de l’Abbaye de Fontevraud, Xavier Kawa-Topor rejoint aujourd’hui une autre grande abbaye, celle de Saint-Jean-d’Angely en Charente-Maritime, pour y développer un projet ambitieux, porté dans le cadre d’un Etablissement Public de Coopération Culturel (EPCC) (1) par le Ministère de la Culture et les collectivités locales et inscrit dans le réseau des Centres culturels de rencontre. Ce projet vise à la fois la restauration d’un monument riche de 1200 ans d’histoire et le développement d’un projet culturel et artistique pluridisciplinaire sur le thème de « L’Imaginaire géographique ».

File:Blason_ville_fr_Saint-Jean-d%27Ang%C3%A9ly_(Charente-Maritime)

Armoiries de Saint Jean d’Angély

« Je garderai cependant un lien fort avec les Pays-de-la-Loire à travers la plateforme professionnelle « Nouvelles Ecritures pour le Film d’Animation » (NEF Animation), » confie-t-il. Créée avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, du Ministère de la Culture, du CNC (Centre national du Cinéma) et de l’ACCR, cette plateforme a pour vocation de donner un plus large développement au projet mené depuis 2006 à l’Abbaye de Fontevraud en faveur du cinéma d’animation.

Fontevraud : De l’Abbaye à la NEF

L’action de la NEF Animation s’appuie sur l’expérience menée depuis 2006 à l’Abbaye Royale de Fontevraud (Maine-et-Loire) par Xavier Kawa-Topor qui a notamment fait naître la Résidence Internationale d’Ecriture en cinéma d’animation.
Sa vocation est de faire vivre un lien dynamique entre recherche, création et production dans le domaine de l’image animée en s’inscrivant au coeur de la filière et de ses enjeux créatifs. Son champ d’intérêt couvre tous les domaines et toutes les formes de l’animation : cinéma, audiovisuel, multimédia, arts du spectacle, arts plastiques…
Pour Xavier Kawa-Topor, la NEF Animation « est un incubateur et un observatoire des pratiques d’écriture en animation ». Elle agit pour cela dans trois domaines principaux : création, formation, études et recherche.
L’aspect scientifique y est particulièrement important : Dès 2016, la NEF Animation s’est donnée pour priorités de développer, en relation avec de nombreux partenaires : un réseau international de résidences d’écritures pour le cinéma d’animation, des rencontres professionnelles et des formations et des activités activités de recherche et d’édition. En savoir plus sur : http://www.nefanimation.fr

(1) Créés par une loi du 4 janvier 2002, les établissements publics de coopération culturelle (EPCC) ont pour objet de faciliter la gestion d’institutions ou de projet culturels. C’est un établissement public
constitué par une collectivité territoriale ou un Établissement public de coopération intercommunale
(EPCI) pour gérer un service public culturel. Les activités de l’EPCC doivent présenter un intérêt pour
chacune des personnes morales en cause et contribuer à la réalisation de la politique culturelle nationale. Les EPCC permettent d’associer plusieurs collectivités territoriales et éventuellement l’État dans l’organisation et le financement d’équipements culturels importants. Ils offrent un cadre souple mais stable pour gérer des institutions permanentes.

Article du 20 janvier 2016 I Catégorie : Vie de la cité

Poster un commentaire

Classé dans Département 49 (a) , Abbaye royale de Fontevraud

Abbaye royale de Fontevraud. Retour sur l’année 2015 et projets pour l’année 2016

40d9c8a5-5a8f-4540-8b27-1c0eb68e272d

Pour plus de détails sur les animations de l’an 2016.

http://www.fontevraud.fr/La-scene/Agenda?utm_source=Mailing+List+FTV+BtoC&utm_campaign=344a454c80-Newsletter_voeux_2016&utm_medium=email&utm_term=0_46fb85864e-344a454c80-125985369

Poster un commentaire

par | 14 janvier 2016 · 7:57